Dilemme: immigrer au Québec ou rester au pays
mardi , 25 juin 2024
Accueil Bilans Dilemme: immigrer au Québec ou rester au pays
BilansQuestionnement, hésitation

Dilemme: immigrer au Québec ou rester au pays

16
0
(0)

À vrai dire, j’ai été un peu déçu par le Québec

Je viens de rentrer du Québec suite à un voyage exploratoire où j’ai entre autres, validé mon permis de travail ouvert sous le programme PMI+ (en attendant la RP), ouvert un compte bancaire, demandé un NAS, et surtout, …..visité et fait connaissance avec mon futur employeur (J’ai eu la chance de décrocher un contrat d’emploi avant d’atterrir au Québec, même si j’en avais pas besoin pour le permis de travail).

Or, en communiquant mon actuel employeur ma décision de quitter mon poste de travail pour m’installer au Canada, on m’a fait une contre-offre de 40 000 euros par an (de 32 000 que je touche maintenant).

Au Québec je toucherais 70 000$ CAD. Sachant que j’habite l’Espagne où la vie est beaucoup moins chère que le Québec (même si c’est 50% plus cher qu’avant le Covid). Que feriez-vous à ma place. 70 000$ au Québec vs 58 557 $ en Espagne selon le taux de change actuel?

Franchement je ne fais pas confiance au futur en Europe en général, et en Espagne en particulier. 

Contre :

-Population vieillissante et échec en politique d’immigration—>Risque de ne pas toucher une pension de vieillesse d’ici 30 ans.

-Économie fragile, et très vulnérable aux changements et aux crises globales (là je parle surtout de l’Espagne).

-Marché de travail pas très dynamique. En ce moment-là j’ai un travail stable et je pourrais facilement trouver un autre en quelques semaines grâce à ma profession qui est en demande partout. Mais si dans 20 ans je le perds (à 55 ans) ? Est-ce qu’on me donnera une autre opportunité ? 

-Trop proche des “hot-zones” (À long terme, risques de conflits armés et/ou sociaux, inflation, dégradation de la qualité de vie etc…). Le Canada par contre, c’est isolé et fait frontière seulement avec les états-unis.

-Densité urbaine, manque de nature sauvage (et je ne parle pas des quelques milliers de km2 de forêts de pins plantées artificiellement)

-Voitures, essence et électricité plus chers qu’au Canada. Plus grande difficulté pour accéder au logement en propriété (ici tu dois avoir 30% cash pour demander un crédit immobilier) et hypothèques moins avantageuses et parfois injuste (Ce n’est pas suffisant de rendre les clefs si tu ne peux pas payer,  …tu rends les clefs et tu dois continuer à payer car ta maison se vends à l’enchère à 20-50% sa valeur et tu restes endetté pour toute ta vie).

Pour :

-Hivers beaucoup moins durs. Diversité de climat. Tu passes de la Méditerranée ensoleillée et ses plages de sable fin aux paysages humides et verdoyants en quelques centaines de kms).

-Plus grande offre de produits et de services. Un marché de biens et services beaucoup plus développé et libéralisé. (Le Québec c’était la déception totale côté shopping et services. Des sms en 2023, ….la première fois que je les utilise depuis 20 ans, car données trop chères. Le 5G je crois qu’ils ne savent même pas ce que c’est). 

-L’Europe c’est généralement plus joli et plus intéressante côté culture, patrimoine, gastronomie et architecture. Et pour quelques dizaines euros et en quelques heures tu as un grand choix de lieux intéressants totalement différents l’un de l’autre.

-Le système de soins public est vraiment gratuit (pas vraiment gratuit car payé avec nos impôts, mais tu ne payes pas plus).

-Gratuité ou presque de l’éducation (l’obligatoire et la supérieure).

-Réseaux de transport public plus développés et à moindre coût. 

À vrai dire, j’ai été un peu déçu par le Québec.

Ce n’est pas aussi joli comme je croyais. C’était marron et dénué de végétation (bon, on m’a assuré qu’à partir de juin ça commence à devenir vert).

Je le croyais comme les États-Unis que je connais un peu mieux, mais je me suis rendu compte que c’est un pays ou une province, avec tous les défauts de l’Europe côte bureaucratie, poids du secteur public, manque de libéralisme voire même aussi corruption selon mes contacts québécois. Marché de biens et de services beaucoup moins libéralisée qu’en Europe, et énormément moins qu’à l’autre côté de la frontière. Ça se traduit par produits et services moins diversifiés et plus chers.

Par contre j’ai aimé le sentiment de sécurité dans les villes, le multiculturalisme réussi et la diversité ethnique bien intégrée, l’urbanisme à faible densité et les jolis quartiers résidentiels des banlieues sans murs et sans barreaux en fer devant les fenêtres.

En plus j’ai senti que c’était dynamique, optimiste et plein d’opportunités, un pays qui a encore de belles décennies devant lui.

Le bilinguisme à Montréal était aussi une belle surprise pour moi (plus d’excuse pour moi de ne pas pratiquer l’anglais :) ).

Témoignage de Saabe sur le forum de discussions.

Après avoir analysé ce récit, voici nos recommandations pour celles et ceux qui souhaitent s’installer au Québec, basées sur l’expérience vécue en tant qu’immigrant :

Pesez le pour et le contre :

Comparez le coût de la vie, le salaire et les opportunités professionnelles entre votre pays d’origine et le Québec. Par exemple, dans ce récit, l’auteur a comparé 70 000$ au Québec avec 58 557$ en Espagne.

Sécurité et multiculturalisme :

Attendez-vous à un sentiment de sécurité dans les villes québécoises, avec un multiculturalisme réussi et une diversité ethnique bien intégrée.

Urbanisme et environnement :

Le Québec offre un urbanisme à faible densité avec de jolis quartiers résidentiels en banlieue. Cependant, la végétation et les paysages peuvent être moins diversifiés que dans certains pays européens.

Climat :

Soyez prêt à affronter des hivers rigoureux au Québec. Si vous préférez un climat plus clément, cela pourrait être un facteur important dans votre décision.

Opportunités et dynamisme :

Le Québec est perçu comme un lieu dynamique, optimiste et plein d’opportunités. Cela peut être un atout pour ceux qui cherchent à bâtir leur avenir professionnel.

Culture et patrimoine :

Le Québec possède une riche culture francophone, mais l’Europe offre généralement plus de diversité en termes de patrimoine, de gastronomie et d’architecture. Considérez si cela est important pour vous.

Bilinguisme :

Le bilinguisme, notamment à Montréal, est un avantage pour ceux qui souhaitent pratiquer et améliorer leur anglais.

Marché des biens et services :

Le marché des biens et services au Québec est moins développé et libéralisé qu’en Europe, ce qui peut se traduire par des produits et services moins diversifiés et plus chers. Tenez compte de ces différences lors de votre prise de décision.

Réseaux de transport et coût de la vie :

Le Québec a des réseaux de transport moins développés et coûteux comparés à l’Europe.

En fin de compte, il est essentiel de tenir compte de ces aspects lors de la prise de décision pour s’installer au Québec. Chaque individu a des priorités et des préférences différentes, il est donc crucial d’évaluer ce qui est le plus important pour vous et votre famille.

Il est aussi important de souligner que la décision de s’installer au Québec dépend des priorités et des préférences individuelles. Certaines personnes peuvent privilégier les opportunités professionnelles et le dynamisme, tandis que d’autres accordent plus d’importance au climat, à la culture ou au coût de la vie.

Il est essentiel de bien peser le pour et le contre, en tenant compte de tous les aspects mentionnés dans le témoignage. Chaque situation est unique, et ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas convenir à une autre. Prendre le temps de réfléchir et d’évaluer attentivement les avantages et les inconvénients peut aider à prendre une décision éclairée.

Nous vous encourageons à partager vos expériences, conseils et opinions en commentant ci-dessous. Vos témoignages et points de vue pourraient aider d’autres à prendre une décision plus éclairée et à mieux comprendre les défis et les opportunités liés à l’installation au Québec. N’hésitez pas à partager vos réflexions et à contribuer à la discussion.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

16 commentaires

  • Des SMS en 2023, …. La première fois que je les utilise depuis 20 ans..

    —- C’est quoi la mode?, j’ai dû manquer un épisode.

  • Si pour vous venir à Montréal n’est qu’une opportunité de parler anglais, rester chez vous. Nous nous battons depuis toujours contre l’anglicisation galopante de Montréal. Alors rester chez vous si votre motivation est de parler anglais. Il y a des limites tout de même.

    • Effectivement, il vaut mieux aller en Ontario pour pratiquer l’anglais. Je ne comprends pas ces Français qui viennent au Québec pour les mauvaises raisons. Pas étonnant qu’ils ne s’intègrent pas. Le paradoxe français.

  • Bonjour Saabe,

    Je vous remercie pour votre témoignage plus que pertinent .
    Nous vivons à Montréal depuis bientôt 10 ans et nous comptons aller vivre en Espagne dans un futur très proche , néanmoins d’après mes constatations le marché du travail y est assez difficile , pourriez-vous SVP m’informer sur votre profession car vous dites que votre position est très en recherche, merci par avance !

  • Apres 10 ans de vie au Québec, je choisirai sans hésiter l’Espagne. D’ailleurs je suis en processus de retour définitif vers l’Europe. Le Québec, c’est beau, mais tres en retard sur beaucoup de choses, avec des infrastructures publiques qui laissent a désirer. La corruption y est assez frappante d’ailleurs. La qualité de vie y est excellente, mais 6 mois de l’année seulement. Le reste, il faut aimer les hivers rudes…. La vie y est de plus en plus chere, et pour pas grand chose. La valeur ajoutée du produit ou service, ne justifie pas la chereté. Finalement, le plus grand défi qui attends le Québec et églament sa population vieillissante. L’immigration aide un peu, mais beaucoup repartent, déçus, eux aussi….

    • Nous accueillons avec plaisir toutes les personnes qui sont capables de s’adapter au Quebec , tous se sentent bien chez nous et avec nous.
      Bon retour en Europe Jean .

      • “Nous“ C’est pas tous les québecois et je parle en connaissance de cause, après on ne mettra pas tous le monde dans le même panier mais cela ne s’arrête pas vouloir s’intégrer et d’être ouvert aux autres, en région et selon le poste et donc les gens qu’on côtoie le plus cela peut être très difficile quand je vois et entend certaines choses sur les immigrants, qu’on parle de chose sans savoir, sans ouverture d’esprit et beaucoup de jugement à tous mélanger et croire qu’ils sont payer et loger, confondre avec des réfugier et donc que le pays offre alors que chaque famille qui arrive ici profite aux entreprises, à la population en offrant leur compétences, leur savoir aussi, payent des impôts, cotise à la retraite et fait tourner l’économie, sans compter les années d’incertitude à attendre des papiers et débourser plusieurs milliers puis être sur la sellette jusqu’à recevoir l’accord de la province puis du fédéral.

        Quand on voit tous les métiers de catégorie C en demande partout et que même en prenant des étudiants internationaux pour faire les jobs et aussi maintenir des programmes en place dans les CEGEP et université je me dis qu’il y a un gros problème dans ce parti politique de compliquer autant la procédure pour avoir des autorisations avec un tel délais et surtout de ne pas donner à ses personnes l’opportunité de pouvoir rester.

        Il y a des bon points ici puis d’autres moins bien, Montréal et le reste du Québec ce sont deux choses bien différente et beaucoup d’articles ne le mentionne pas car souvent l’auteur même du texte ne l’a pas vécu, tous n’est pas aussi bien dépendamment de où vous vous installerez, de vôtre travail et milieu de travail, vos activités, si vous êtes en famille et seul, j’ai l’occasion souvent d’avoir des témoignages de gens qui partent et ce sont souvent les mêmes choses qui reviennent peu importe la nationalité, je ne rentrerai pas dans les détails pour ne choquer personne et en faire un sujet qui divise. Je pense que chaque expérience est unique et qu’il y a énormément de paramètre qui rentre dans l’équation et qu’à tous moment si une seule de ses choses changent, alors l’équilibre n’y est plus.

    • Je possède une résidence au Québec et une autre en Espagne. Pour l’essentiel, l’analyse est bonne.
      Il ne faut pas craindre le climat au Québec, en fait au contraire, après environ deux années on apprécie plutôt cette variété des saisons. Mais bien sûr, si on ne sort jamais de la ville, il est difficile d’apprécier.
      Le coût de la vie est moindre en Espagne, mais ils y a quelques exceptions importantes. Le Québec est un état providence, particulièrement pour les familles avec enfant, les programmes sont très généreux.
      Le logement qui accapare une bonne partie du budget est très nettement moins cher au Québec.
      Avec la voiture électrique, le transport solo coûte beaucoup moins cher, le coût de l’électricité au km. est d’environ 5 fois moindre au Québec (0,0639$ CAD) qu’en Espagne (0,296$ CAD).
      Si vous habitez près de Montréal ou de Québec, il y a un festival quelque part en cours presque 365 jours par année.
      Côté corruption, j’ai plutôt l’impression que c’est pire en Espagne.
      Côté négatif, les exigences de productivité sont plus grandes au Québec. L’âge de la retraite est de 65 ou 67 ans (dépendant de votre situation), mais l’admissibilité débute à 56 ans.
      Le sens de la famille et l’esprit festif familial y est moins développé qu’en Espagne.

  • Point à prendre également en considération : Une loi entrée en vigueur le 1er janvier 2023 empêche les non-Canadiens d’acheter des immeubles résidentiels au Canada pendant 2 ans.

  • Bonjour,

    Plusieurs affirmations faites par Saabe sont fausses (liées aux services ou à l’administration), mais plusieurs sont vraies (monotonie de la nature, les prix des communications, etc.). D’autres absentes : l’égoïsme d’une majorité de québécois (le syndrôme du bébé gaté), la pollution omniprésente, etc.

    En ce qui me concerne, sommes toutes, après 20 ans passées au Qc, si je devais choisir entre le Qc et l’Espagne, je choisirais l’Espagne. La qualité de vie est largement supérieure, à mon sens.
    Le seul avantage du Qc est le sentiment de sécurité (qui disparait petit-à-petit). Le reste, on le retrouve, en mieux, en Espagne.

      • Que la culture de certain sur le fait de penser à son prochain, les futurs générations, ne sont pas coutume, en terme d’écologie, de recyclage, de pas sur consommer en laissant des choses tourner et pomper du “gaz“ et de l’énergie alors qu’on peut tout à fait l’arrêter, j’en vois individuellement et dans les entreprises mais cela d’une manière global avec une tendance vers ce sens si on devait comparer à l’Europe sur ce sujet. Un peu lâche peut être de ne pas faire l’effort de jeter ses bouchons d’oreilles dans les poubelles, pousser les chariots vide de courses après leurs utilisations et les emboiter les un dans l’autre aux endroits prévus et ne pas les laisser un peu partout, ou à l’arrache, de ne pas laisser les gens se laver les fesses si ce n’est pas dans leur habitudes d’utiliser du papier toilette et j’en aurai pleins des exemples comme ça bref l’idée du commentaire de Pierre voulait peut être en venir à la!

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Grosse déception du Québec

    4.3 (70) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

    Bilan 10 mois après au Québec

    4.2 (17) Il y a 10 mois, mon conjoint et moi avons...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com