Ce que la France m’a “volé”, le Québec me l’a rendu : mes 12 ans au Québec
samedi , 13 juillet 2024
Accueil Bilans Ce que la France m’a “volé”, le Québec me l’a rendu : mes 12 ans au Québec
Bilans

Ce que la France m’a “volé”, le Québec me l’a rendu : mes 12 ans au Québec

11
4.3
(30)

Bonjour à tous,

Je vois et lis beaucoup de témoignages d’expatriés qui repartent en France après seulement 3, 4, voire 10 ans pour des raisons plus ou moins bonnes, qui leur sont propres.

Ce n’est pas mon cas. Malgré les épreuves que j’ai pu vivre au quotidien et que je continuerai à affronter, ma vie en France est loin derrière moi. Même si j’apprécie y retourner pour de trop courtes vacances et passer du temps avec mes parents, au fil du temps, mes quelques rares amis ne le sont plus, et ce n’est pas plus mal.

Récapitulatif :
– Arrivée le 25 mars 2012 avec un PVT à 29 ans
– 9 mars 2015 : obtention de la résidence permanente
– Septembre 2019 : convocation pour passer l’examen de citoyenneté
– 24 octobre 2019 : examen de citoyenneté (20/20)
– 27 janvier 2020 : cérémonie de citoyenneté

Retour en France :
– Mars 2014 (11 jours)
– Octobre 2015 (3 semaines)
– Octobre 2022 (3 semaines)
– Septembre 2023 (15 jours)

J’ai passé 5 ans à Montréal (HOMA) avant de déménager le 7 juillet 2017 à Trois-Rivières. J’ai changé 3 fois de boulot, été virée deux fois, démissionné une fois, et depuis avril 2024, j’ai enfin un emploi où je me sens bien, où je peux m’épanouir et déployer mes ailes en tant que cuisinière et pâtissière, après 9 mois d’une longue traversée du désert. Ce que la France m’a “volé”, le Québec me l’a rendu. Ici, je me sens moi-même, je vis. En France, je me regardais vivre (survivre). Quand je suis arrivée il y a 12 ans à l’aéroport de Québec, j’ai “enlevé” un manteau de misère parce qu’un certain petit homme a dit : “La France, on l’aime ou on la quitte.” Donc je l’ai quittée pour continuer à l’aimer, et je me sens moins étrangère ici que dans mon propre pays.

Négatif :
– Mauvaise nourriture ou compliquée à trouver de bonne qualité. Beaucoup trop de malbouffe très américaine, et la bonne qualité se paie très cher, donc pas facile de bien se nourrir, manque de raffinement, de variété. Vu que c’est mon métier, c’est sûr que je suis exigeante.
– Loyers de plus en plus chers, surtout depuis 2020. Pourtant, les murs de mon appart ne s’écartent pas.
– Rare de se faire de vrais amis. Beaucoup de connaissances qui finissent par tomber dans l’oubli, même au travail, surtout quand on change de place. Finalement, les collègues de boulot restent des collègues.
– Les transports à Trois-Rivières sont horribles, rares en semaine, voire inexistants le week-end. Trop cher pour me payer une voiture et je garde mon salaire pour les billets d’avion.
– Les appartements sont très mal insonorisés (mais ça doit être partout, ça l’était déjà à Montréal).
– Certains appels médicaux ou autres deviennent de plus en plus compliqués et pas toujours accessibles.

Positif :
– J’ai eu la “chance” d’avoir un docteur de famille après deux ans d’attente, je n’en avais jamais eu à Montréal.
– Même au centre-ville de Trois-Rivières, c’est calme la plupart du temps, sauf lors des sorties de bars où ça crie comme si les jeunes se croyaient seuls au monde.
– J’ai fini par m’y habituer. Ça a été long, mais les hivers ne sont pas si pires. Je redoute seulement le verglas, surtout après une grosse chute qui m’a coûté 9 mois d’arrêt et des ligaments aplatis.
– La facilité à quitter un emploi et les aides pour en retrouver rapidement.
– Me sentir en sécurité, ne plus avoir peur de marcher seule dans la rue, ne pas me faire regarder de travers, même si les “cons” sont partout.
– L’eau gratuite ! Surtout avec le nombre de douches que je prends l’été.
– Livraison de l’épicerie à ma porte, sans voiture ça prend tout son sens.
– Beaucoup de commerces, de restaurants, de parcs ou de cinémas accessibles à pied (dans mon village en France, sans voiture, on ne fait pas grand-chose).

J’ai eu quelques aventures avec des Québécois, mais rien de sérieux, donc pour l’instant, j’attends de voir pour la suite.

Bilan : assez mitigé, mais rien n’est parfait. Quand je suis partie de France, il n’y avait jamais eu d’attentat. Un mois après mon départ, j’ai appris que l’école maternelle où mon patron livrait le pain avait été victime d’une fusillade et que dans la même année, la boulangerie avait été braquée au fusil. Je préfère garder et m’accrocher aux bons souvenirs parce qu’il y en aura d’autres. Obtenir la citoyenneté a été l’un des plus beaux jours de ma vie et un soulagement. Maintenant, je vais en France en tant que touriste canadienne. J’y retourne l’an prochain, trop compliqué cette année et pas assez d’argent non plus.

Un conseil à ceux qui m’ont lue : ne perdez pas espoir. Même si vous décidez de retourner en France, ne considérez pas cela comme un échec, bien au contraire, comme une très belle expérience de vie. Accrochez-vous à vos rêves, ils valent la peine d’être vécus. J’en suis le bon exemple à bientôt 42 ans.

D’après le bilan de Valérie Flamin posté sur le groupe de discussions.

Mon bilan en 2020, après 8 ans au Québec :

Nous serions ravis de lire vos avis, vos expériences et vos commentaires sur ce parcours. N’hésitez pas à partager vos propres histoires d’expatriation, que vous soyez restés ou revenus en France. Vos témoignages peuvent inspirer et aider ceux qui envisagent de suivre une voie similaire. Merci d’avance pour vos commentaires en bas de cette page !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 4.3 / 5. nombres de votes: 30

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

11 commentaires

  • Merci pour votre témoignage intéressant. 12 ans c’est bien, 26 ans c’est trop. Pour ma part, je repars en France au bout de toutes ces années. La France, la famille et les petits plaisirs me manquent trop.

  • merci pour ce témoignage. il a l’air tellement sincère. je vous souhaite beaucoup de bonheur pour la suite de votre aventure. je suis dans les démarches d’une expatriation et dans l’attente du rapport WES (trèèès long depuis bientôt 2 mois) avant de me lancer avec toute ma famille. Je rève du Canada, surtout pour la scolarité de mes enfants. j’espère que je trouverai ce que je suis venue chercher….

  • J’ai trouvé bouleversant votre témoignage en plus il est empreint de sincérité et de beaucoup de résilience. J’ai été maintes et maintes fois expatrié je pense que je le referai même à n’importe quel âge si une occasion se représente… Surtout quand on voit ce qui se passe actuellement dans notre beau pays en France… La France reste un pays que j’aime même si j’ai une origine extra-européenne que je ne renie pas mais la situation politique actuelle est extrêmement tendue… Écoutez je vous souhaite plein de bonnes choses à vous et vos proches plein de succès et une excellente santé que ce soit au Canada ou ailleurs bien à vous Madame. Mounir.

  • Bonjour. Juste un avertissement : à compter de février 2025, pour rentrer en France, il faudra (peut-être) un passeport français, car l’équivalent de l’AVE (autorisation de voyage électronique) du Canada se met en place pour la France. Exemple : ma fille citoyenne canadienne vit en France, elle ne peut pas venir au Canada avec son passeport français car sa nationalité canadienne est prioritaire pour la délivrance de l’AVE (en plus si tu la demandes, la décision finale (refus) est envoyée APRÈS le paiement et ce n’est pas remboursable ((il n’y a pas de petits profits pour le gouvernement !!). Moi, je suis citoyen canadien et français, et le consulat de France m’a confirmé qu’il faudrait un passeport français pour voyager en France. Donc … les 2 passeports si tu rentre en France )passeport FR) ou si tu pars de France pour le Canada (passport CA). À moins que la France ne soit finalement plus ‘intelligente’ que le Canada ….

  • L’eau n’est pas gratuite. Elle est payée par la taxe municipale et dans ton loyer une partie de celui-ci va pour cette taxe. En gaspillant l’eau, les taxes augmentent et les loyers aussi.

  • En tant que Canadien de naissance, je dirais que votre bilan est on ne peut plus juste. Vous avez cependant omis de mentionner que la bureaucratie est épouvantable (manque de personnel et employés peu qualifiés) et que les routes et autoroutes sont peu ou pas entretenues, étroites (pour faire des foutues pistes cyclables) et défoncées. De plus, un bémol : vous avez un médecin de famille et tant mieux pour vous. Vous avez gagné à la lotto. Mais sachez que plusieurs personnes attendent des années donc elle finissent par se tourner vers les cliniques privées, qui sont extrêmement dispendieuses. D’autres passent leur vie sans jamais avoir vu de médecins.

  • Beau temoignage. Finalement, tout dépend de la perspective qu’on a du Quebec et de la France. Si on continue a comparer constament le Quebec avec la France, tôt ou tard, on se retrouve a CDG Paris. Ceux ou celle qui restent a Quebec, ont fait l’effort de decouvrir, d’apprecier la culture et aimer finalement les quebecois et quebecoise, ainsi que tous ceux qui sont sur cette terre.

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Grosse déception du Québec

    4.3 (72) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

    Bilan 10 mois après au Québec

    4.2 (17) Il y a 10 mois, mon conjoint et moi avons...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com