Article - Nouvel Observateur - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Article – Nouvel Observateur

Article – Nouvel Observateur

Article – Nouvel Observateur

Ecrit par: Boudebouchon

Je sais pas si vous l’avez vu mais ils font une sacrée pub pour l’emploi au Quebec dans un article du Nouvel Obs cette semaine ! C’est vraiment une destination à la mode blink.gif J’aimerais bien avoir votre avis sur ce qui y est dit. Je vous mets le lien car il est plutôt long :

www.nouvelobs.com/articles/p2089/a256409.htm
La Belle Province ouvre grands les bras pour les «maudits Français», car elle aura beaucoup de postes à pourvoir dans les trois prochaines années. Mais attention, cet eldorado sélectionne les candidats. Qui devront être sensibles au charme rustique de ce pays vaste et prometteur.

Je trouve ça quand même un peu bizarre de mettre ce titre; je ne suis pas encore au Quebec mais j’ai pas l’impression que ce soit si facile que ce qu’ils ont l’air de le dire pour l’emploi … enfin, je sais pas : vous en pensez quoi ?

Par ailleurs, y’a quelques phrases qui m’ont un peu interpellées :

-«Je souffrais terriblement de la pauvreté de la vie intellectuelle et culturelle» ….. “On déconseillera donc l’expatriation aux citadins pur jus, vivant sous perfusion d’expos branchées, de théâtres, de librairies et de ballets de danse contemporaine.”

C’est bizarre, je pensais qu’il y avait beaucoup de festivals et manifestations culturelles justement, non ?

-«La vie y est plus facile mais aussi moins excitante.» Alors il prévient: «L’expatriation réussira surtout à ceux qui recherchent une meilleure qualité de vie et une petite existence bien rangée. Les dévorés d’ambition s’y embêteront.»

Bah là, je sais pas : ça dépend des gens, non ? Perso, je trouve ça super excitant d’aller au Quebec ; plus qu’aux States ! Mais c’est peut-être moi qui me fais des films de “grands espaces”

Je pense qu’il y aurait d’autres choses à dire mais bon, je vais m’arrêter là !

J’attends vos réactions !

PS : je n’ai pas d’actions au nouvel obs mais j’aime bien m’informer de ce qui se passe en France via internet donc je navigue entre les différents journaux ayant un site !

————————————–

Ecrit par: karine73

Salut !

Effectivement, cet article est un peu déroutant…

Cela me laisse un peu perplexe je l’avoue…..

C’est un peu réducteur pour les immigrants déjà présents et à venir.

Enfin, rien ne vaut sa propre expérience pour se faire son propre avis sur la question.

————————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit

Oui mais ceux qui se plaignent font rarement partie des emplois demandés par le Québec (liste consultable sur les sites gouvernementaux et je ne comprends même pas les intitulés laugh.gif ). Après tu peux être accepté même si tu ne fais pas partie de la liste mais tu dois te bouger pour t’adapter… moi par exemple j’ai été accepté mais il est évident que je travaillerai au Québec dans un secteur où je n’ai jamais travaillé en France. Et d’ailleurs c’est ce que je voulais

————————————–

Ecrit par: Frenetik

Allez on va pouvoir sortir de nos petites cases dans lesquelles nous avons été placés ici smile.gif
Bon j’exagère aussi un peu bien sur, mais ce que dit Nicoco constitue l’objectif de certains aspirants à l’immigration: pouvoir travailler dans un autre secteur. Se forger une experience complètement nouvelle. c’est peut être plus réalisable qu’en France, mais la il faut être sur place pour se faire son propre avis sur la question.
En ce qu’il en ressort en général, c’est que lorsque l’on ne part pas avec de grandes illusions, et si on se donne vraiment les moyens de s’adapter, de travailler en recommençant au bas de l’echelle, quitte à la regrimper vite fait, c’est faisable.
Je ne dis pas que ce n’est pas possible en France, c’est juste plus courant au Canada visiblement.

Allez quand faut y aller, faut y aller !!!!

————————————–

Ecrit par: dufferin2005

on retrouve toujours la même approche comparative, et l’argument du type, si ce n’est pas mieux pour tout pourquoi y aller?
“Les dévorés d’ambitions s’y embêterons” : par ce que la france c’est bien connu, c’est le pays rêvé pour les ambitieux, ceux qui voudraient entreprendre… C’est possible, mais il faut une bonne mise de départ, et de très bonnes relations.
Le problème avec le nouvel obs, c’est un peu le porte parole de la mentalité parisienne intellectuelle, un peu celle que l’on retrouve dans le film “Le gout des autres”, pour ceux qui l’ont vu ce sera très évocateur.
Et il est certain que dans une société où il n’est pas nécessaire de se la “péter” pour exister, ceux qui viennent de la capitale parisienne, très intellectualisant, très conceptisant, très hype, risquent d’être déroutés…
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il me semble que la plupart des articles consacré au Québec renferme la même position un peu dédaignante… Comme si l’existence des théatres, des musés, etc était une garantie de connaissance culturelle. Des français combien y vont…
Et s’il s’agit d’immigrer pour s’imprégner de culture, il y a peu être d’autres place, que paris ou la france même, il y a l’italie avec Rome, Florence etc.
Je pense que le problème tient au fait que la culture et le fonds culturel est différent, et là c’est une question de curiosité pour son nouveau monde.
Pour revenir à ce que je disais au début : immigrer pour trouver tout ce qu’il y à dans son pays d’origine, mais en plus et mieux n’est certainement pas la bonne démarche.
Je pense qu’il faut partir avec le souhait et l’envie d’adopter un autre mode de vie…
Mon propos pourrait se voir précisé. Mais là je me tiens à l’essentiel.

Et quel est le problème de vouloir avoir une vie tranquille, après tout…
La culture c’est très galvodé comme attitude, ça devient de plus en plus un moyen de converser, un code tribal d’appartenance, de reconnaissance, et finalement d’exclusion : “tu as vu la dernière expo de MachinChose” “Ah oui, splendide, en plus j’étais invité à l’inauguration avec Tartempion” “Tartempion, j’ai vu sa dernière expo, c’était grandiose, surtout pour l’inauguration” “Et le dernier livre d’Untel?” “Boulversifiant”…
“Le goût des autres” : la meilleure fresque sur le monde intellectuel français.

————————————–

Ecrit par: Boudebouchon

Salut Dufferin !

Je trouve ton point de vue très intéressant. Je suis même assez d’accord avec toi mais je pense qu’il en faut pour tous les goûts. Je comprends qu’il y ait des gens pour qui c’est vraiment important et je comprends aussi qu’il y ait des personnes qui s’en fichent royalement. Tout le monde est différent ! Personnellement, je me situerais plutôt au milieu ; c’est à dire que je suis loin d’être une grande intellectuelle mais j’avoue aimer aller au musée ou au théâtre de temps en temps. Et cela, je dois avouer que je l’appréciais beaucoup quand j’étais en région parisienne.

Ce qui m’embête, c’est que je ne pense pas que le Québec soit “pauvre” au niveau culturel. Evidemment, je n’y suis pas mais j’ai l’impression qu’il y a quand même pas mal de manifestations culturelles au Québec. Me trompe-je ?
Bien sûr, si on espère retrouver exactement les mêmes choses qu’en France, ça risque d’être dur à supporter ! Mais bon ….

Par ailleurs, la culture existe sous tellement de formes différentes ….
Par exemple, à Saigon où j’habite actuellement, y’a pas énormément de musées sauf ceux consacrés aux crimes de guerre et à l’oncle Ho. Bon, c’est pas la joie quoi ! Mais ici, je reste fascinée par les gens et leur mode de vie. Il y a tellement à apprendre pour un occidental ! Il suffit d’être le voisin d’une famille endeuillée pour comprendre : j’ai eu l’expérience de 2 enterrements dans mon voisinage et croyez moi, ça n’a rien à voir avec ce qui se fait en Occident. En fait, ça ressemblerait plutôt à une grosse fête qui dure 1 semaine presque jours et nuits …. Les Saigonnais exècrent le silence par peur des “fantômes” et vous avez donc droit à la fanfare style défilé du 14 juillet dès qu’un invité vient présenter ses condoléances à la famille (le cercueil étant dans la maison) … Sachant que toutes les personnes ayant cotoyées le défunt sont censées venir boire et manger sur les tables installées sur le trottoir pour l’occasion et qu’un vietnamien, bah, il en cotoie du monde dans sa vie …. je vous laisse imaginer le truc : l’orchestre (des pros qui font que ça) se met en route 5 minutes toutes les 15 minutes environ ! Je trouve ça excellent ! Evidemment, la première fois que ça m’est arrivé, j’ai moins rigolé quand j’ai su que ça durait 5 jours en moyenne !!!! Vous allez peut-être penser que c’est un peu morbide comme exemple mais pas du tout, les vietnamiens n’ont absolument pas la même vision de la mort que nous. Bref, vous allez me dire, mais où veut-elle en venir avec son exemple bizarre ! Bah juste au fait que pour moi, la culture ne s’arrête pas à la porte des musées et qu’il y a des tas de choses à découvrir tous les jours, surtout dans un pays que l’on ne connait pas. Tout dépend du sens que l’on donne au mot “culture”. Je pense qu’en discutant avec les gens, on apprend du pays énormément. Et c’est aussi passionnant et riche que de se rendre dans un musée, à mon avis. Bien sûr, la culture canadienne est moins éloignée de la notre que la vietnamienne … quoique !!! On risque d’avoir de sacrées surprises !

Bon, je vais arrêter là, sinon je vais encore parler pendant des heures des vietnamiens que j’adore et ce n’est pas trop le sujet du forum

————————————–

Ecrit par: Bouh

Dès la première phrase de cette article, on peut lire un “tabernacle !”
Ecroulée de rire. Ca me fait penser à un québécois de ma connaissance qui se plaignait que les français, dès qu’ils apprenaient qu’il était québécois, s’appliquaient (pour lui faire plaisir sans doute) à lui lancer un “tabernacle !” en pleine figure. Et ils en étaient tout fiers, évidemment.

Bref, dès les premières lignes de l’artcile, ça commençait mal.

Mais force m’a été de constater qu’il n’est pas si mal que ça cet article ! Je ne suis pas choquée comme vous par son histoire de “pauvreté culturelle”. Bien sûr, le terme est mal choisi, mais il développe après son point de vue :

“Car la sophistication ou la «branchitude» ne sont pas le fort des Québécois, qui goûtent peu les ruminations abstraites, les références philosophico-littéraires et les grands concepts en «isme». «Le plaisir de discuter, de débattre et de s’engueuler est ce qui me manque le plus», confirme Gildas”

Qui n’est pas d’accord avec cette phrase ? Moi, c’est aussi pour ça que je suis venue ici. C’est parce que j’en avais parfois un peu marre de jouer à “me prendre la tête” pour paraitre plus cultivé que le voisin, plus intelligent, plus érudit etc… Ha bon ? T’as pas vu le dernier film de “machin” ?? Oh là là (+ regards indignés) mais qu’est-ce t’attend (+ regards surpris). Et puis l’engueulade est purement “latine”. Jouer à s’engueuler, très peu pour moi, ça ne me manque pas pour le moment, contrairement au gars de l’article !

Enfin voilà, j’ai trouvé l’article assez objectifs :
– oui, il y a du travail MAIS on ne vous attend pas les bras ouverts et vous pourriez avoir des difficultés à exercer votre métier
– Oui, vous pouvez immigrer MAIS ça coûte cher
– oui, l’hiver est long et parfois c’est tannant
– oui, les québécois sont adorables, MAIS confondez pas le “tu” et le copinage
– oui, le parisien pur jus n’y trouvera peut-être pas son compte car la mentalité ici est tout simplement différente
– non, on ne viens pas ici “pour faire fortune”

Bref, je trouve que c’est pô pire

En plus, on signale le bouquin de Laurence comme “indispensable” hein ?

Par contre, je viens d’apprendre que le québécois étaient pas habitués à faire la bises… et moi, je fais la bise à tout le monde !!

————————————–

Ecrit par: Redflag

Salut la gang,

Même avis que Bouh : ça commence mal cet article avec ce “tabarnak” lâché sans autre raison que de “faire bien”, un “maudit français” au passage, et pire, un “eldorado”. Pourtant la suite de l’article ne parle pas vraiment d’eldorado… Mais finalement il n’est pas si mal. Disons qu’il y a du vrai et du moins vrai.

QUOTE
Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il me semble que la plupart des articles consacré au Québec renferme la même position un peu dédaignante… Comme si l’existence des théatres, des musés, etc était une garantie de connaissance culturelle. Des français combien y vont…

Et que dire de “Notre dame de Paris” ? Il me semble bien que c’est Plamondon qui l’a exporté à Paris ? Dom Juan doit d’ailleurs s’y retrouver prochainement. Mais peut-être que le Nouvel Obs ne parle pas de “ce théâtre là” !

L’article laisse vraiment entendre qu’il ne se passe pas grand chose en terme de culture à Montréal, ce qui est faux !

Autre chose :

QUOTE
Mais, premier hic pour les Rockefeller en herbe: la structure économique du Québec laisse bien peu de possibilités de faire fortune. «Les carrières et les salaires stagnent très vite, explique Alexandre. C’est un pays où la classe moyenne est vraiment majoritaire et les très riches peu nombreux. Je ne connais aucun sef-made-man québécois. Ce genre de réussite économique n’existe pas plus dans la mentalité québécoise que dans celle des Français.»

Juxtaposition de deux choses différentes : le gars qui part sa business avec une super idée, et les salariés et leurs carrières. Évidemment, le premier a vraiment de bonnes chances de devenir riche, même au Québec, et les autres très peu de chances, puisqu’ils sont salariés !
Des Québécois devenus riches, il y en a plein, il suffit d’ouvrir la revue “Les Affaires” ou “Commerce” pour les connaître ! L’ancien ministre des Transports et de la Santé François Legault, millionnaire, n’est autre qu’un des président-fondateurs d’Air Transat…
Quant aux salaires des salariés, c’est vrai que ça peut plafonner assez vite, mais ce qu’on oublie de dire, c’est qu’on est loin de l’augmentation salariale de 2-3% par an dans bon nombre de métiers : un policier atteint son salaire maximum en 6 ans, un prof en une quinzaine d’années, un plâtrier/soudeur/ peintre gagne très vite 30000$ à 50000$ par an, ce qui permet de vivre mieux qu’au SMIC…

Le vrai ? Des milliers de baby-boomers vont partir à la retraite, et donc il va y avoir de la place en masse. Mais je pense que ce sera aussi vrai en France !
L’hiver est dur pour certains. Je fais cependant partie des “non-tannés” après 4 hivers, et je suis impatient de voir arriver le prochain !
L’aide dans la rue ? C’est vrai ! La circulation, assez vrai, mais je trouve que ça se dégrade depuis la déferlante de la mode du “tuning”, inexistant il y a 5 ans.

————————————–

Ecrit par: pourquoi

Bon alors, laissez moi vous parler de mon point de vue de parisienne (si, si; ça existe ici au Québec)

L’article du nouvel obs est assez révélateur de ce que je pense. Les provinciaux réussissent mieux à s’adapter au Québec, pourquoi ? J’en parlai l’autre jour à mon chum : “ca bouge pas beaucoup à montréal!” il me répond : il n’y a que trois villes au monde où ça bouge : New York, Tokyo et Paris.

Venant d’une de ces trois villes, je constate que Montréal est une grande ville très calme, accueillante, et qui est assez pépère et ça tombe très bien parce que c’est exactement ce que je suis venue chercher ici et je ne retournerai habiter à Paris pour rien au monde. Par contre, une petite virée de temps à autre, ça j’aimerai ça mais bon…

————————————–

Ecrit par: Zogu

QUOTE
-«Je souffrais terriblement de la pauvreté de la vie intellectuelle et culturelle» ….. “On déconseillera donc l’expatriation aux citadins pur jus, vivant sous perfusion d’expos branchées, de théâtres, de librairies et de ballets de danse contemporaine.”

Voilà des gens qui n’ont probablement jamais visité:
– la Place des Arts
– le Musée d’art contemporain de Montréal
– le Musée des Beaux-Arts de Montréal
– l’un des 12 théâtres de Montréal (Rideau Vert, Quat’Sous, Licorne, Gésu, Denise Pelletier, etc.)
– une librairie Renaud-Bray ouvert jusqu’à minuit
– un spectacle de danse contemporaine de la troupe Montréal Danse
– un spectacle de l’Orchestre Symphonique de Montréal (ou encore une de leurs soirées thématiques)

Quant aux festivals je n’en parlerai pas, je pense que tout le monde est au courant.

Mais j’y pense… est-ce qu’il y a au moins UN(E) forumiste qui a touché à la vie culturelle montréalaise… ou bien je prêche dans le désert??? Quelles sont ves expériences? Avez-vous profité de la vie culturelle d’ici ou bien êtes vous branchés toute la soirée à la TV câblée?

————————————–

Ecrit par: pourquoi

Ben là Zogu, faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

Le Louvre, Le Musée d’Orsay et j’en passe … ça n’a rien à voir avec le Musée des Beaux Arts et c’est normal puisque ils ne représentent pas le même passé.

Mais je ne veux pas lancer de polémique inutile. Paris est une ville culturelle exceptionnelle et à ce titre ne peux pas souffrir de comparaison.

J’adore Montréal, j’adore vivre ici et puis c’est tout ce qui compte. Ne soyez pas choqués d’être une ville moins “riche” en patrimoine culturel que Paris, Montréal a 400 ans et Paris 2000 !!

Et puis arrêtez de toucher à ma ville non mais oh

————————————–

Ecrit par: dadou et laure

Je ne comprends pas l’intérêt de cet article,tiré à boulets rouges sur une province qui ne ressemble en rien à notre capitale mais paraît fort décalé.
Pourquoi vouloir trouver ailleurs ce que l’on a déjà chez soi,pour ma part immigrer c’est découvrir, faire abstraction du passé, tout en le gardant dans un petit coin de ma tête,et m’ouvrir à ma nouvelle vie et aux gens qui m’entourent.

————————————–

Ecrit par: Lizzie

c’est marrant car j’ai connu bcp de Londonniens n’ayant jamais mis les pieds au British Museum et de parisiens n’étant jamais allés au Louvre alors qu’ils ont la culture à portée de main….et quand on y va, on se rend compte qu’il y a très souvent bcp d’étrangers…

————————————–

Ecrit par: Petit-Lion

QUOTE
La Belle Province ouvre grands les bras pour les «maudits Français», car elle aura beaucoup de postes à pourvoir dans les trois prochaines années. Mais attention, cet eldorado sélectionne les candidats. Qui devront être sensibles au charme rustique…

Cinq clichés en trois lignes, ça commence mal. Mais bon, c’est le Nouvel Obs, l’hebdo des « bobos » (vous savez, la nouvelle gauche caviar)

————————————–

Ecrit par: laurence 19-11 à 15:43

Bonjour,

C’est certain que le Québec n’est pas fait pour tout le monde…et c’est tant mieux !
Autrement, on serait déjà surpeuplé et on perdrait une qualité de vie.

Montréal n’est pas NYC ou Paris au niveau de la “quantité” d’activités culturelles. Il est vrai que tous les parisiens ou new-yorkais ne vont pas tous 3 fois par semaine au musée mais certains habitués de ces endroits sont bel et bien vivants en Ile-de-France. J’en connais. Est-ce que parachuté à Montréal, ils ne manqueraient pas quelque chose ? C’est possible, surtout à la longue.

Et c’est vrai qu’on parle du Nouvel Obs là et pas de L’est républicain !

Immigrer c’est choisir aussi un style de vie. Il est évident que vivre dans le Marais à Paris c’est pas la même chose que vivre à Ahunstic au nord de Montréal. Faut juste savoir ce qu’on cherche dans la vie, ce que certains ne savent pas toujours

Pour ce qui est des possibilités au niveau économique, il me semble clair comme Redflag, qu’au Québec il y a plus d’opportunités car les charges sont moins lourdes pour un entrepreneur, il y a moins d’obstacle, les démarches sont moins compliquées. Je ne parle pas de devenir milliardaire mais quelques “self-made man” j’en connais quelques uns.

————————————–

Ecrit par: Zogu 19-11 à 16:07

QUOTE
Ben là Zogu, faut pas comparer ce qui n’est pas comparable.

D’accord! Les grands musées canadiens sont dans les capitales comme Ottawa-Gatineau et la ville de Québec. C’est là qu’on trouve les grandes collections historiques et internationales.
Par contre pour l’art contemporain, le musée de Montréal est excellent… même si ce n’est pas le MOMA de New-York…

Des fois les gens ont de drôles d’opinions sur les grandes villes.
Avant de visiter Sao Paulo au Brésil je ne savais même pas qu’on y trouvait le plus grand musée d’art de toute l’Amérique du Sud. Je croyais que tout se trouvait à Buenos Aires et à Rio. Comme quoi des fois, la distance nous raccourcit la vue…

Quant à Paris / New-York / Londres… je trouve cela plutôt limité. J’ajouterais Barcelone, Rome, Milan et plusieurs autres.
Même Sydney en Australie est une ville stimulante au niveau culturel… et d’un même calibre que Montréal!

————————————–

Ecrit par: scanlolo 19-11 à 16:33

Salut la gang

C’est vrai que cet article commence mal, mais je trouve très nombriliste le point de vue de l’auteur sur la vie culturelle comparée à la vie parisienne car j’ai trouvé que Mtl est une vie qui bouge culturellement et qui a un nombre de festivals assez impressionnant.

Si l’auteur avait comparé Paris à Ottawa j’aurais plus compris la comparaison.

————————————–

Ecrit par: Zogu 19-11 à 16:44

Euh en passant est-ce que quelqu’un ici savait qu’on a des Van Gogh, Degas, Pissaro, Cranach, Cézanne, Monet, Constable, Turner, Courbet, Guardi, Rubens, Escher (une centaine d’oeuvres), Goya (tous les Caprices)… en exposition permanente, au Musée des Beaux-arts d’Ottawa?
national.gallery.ca/

Je vous conseille vivement la visite de ce musée… pour voir côte à côte de l’art européen, canadien, américain, inuit… sans jugement de valeur sur telle ou telle civilisation!

Se trouvent à Ottawa:

Goya : la suite complète des Caprices (1797-1799), Les désastres de la guerre (1810-1820) et La tauromachie (1815-1816)
Picasso: 100 estampes
van Dyck : 292 portraits
Rembrandt : 30 oeuvres
Chagall : 550 estampes
Andy Warhol : deux groupes de sérigraphies
Man Ray : 1 série de photographies
Rembrandt : quelques oeuvres

Mais je suppose que les journalistes du Nouvel Obs ont leurs sources fiables… comme le Larousse édition 1954.

————————————–

Ecrit par: BiscuitDérable 19-11 à 17:11

QUOTE
“Car la sophistication ou la «branchitude» ne sont pas le fort des Québécois, qui goûtent peu les ruminations abstraites, les références philosophico-littéraires et les grands concepts en «isme».

Ca m’a fait pensé à Laurent-Michel Vacher, un francais expatrié au Québec depuis belle lurette qui enseigne la Philosophie au Collège Ahuntsic:

“… Une deuxième raison consisterait à dire que plus on connait l’histoire des idées, plus on a l’air cultivé. Par exemple, au lieu de dire : “La vie est plate”, une personne cultivée s’exclame : “Comme disait Schopenhauer, la vie est plate.”

“Notez au passage le fait suivant : non seulement il peut être assez chic, tout au moins dans un certain milieu social, de savoir qui est le Schopenhauer en question – un philosophe allemand pessimiste du dix-neuvième siècle et non pas un ancien premier ministre de la Saskatchewan – mais en plus, prononcer Schopenhauer sans prendre l’accent anglais n’est pas à la portée du premier venu, et écrire Schopenhauer sans faute d’orthographe non plus. Il est bien évident que toutes ces difficultés contribuent à renforcer l’impression recherchée et produite : avoir l’air cultivé.”, Histoire d’idées

Si un jour, je vais en France, m’a essayer d’apprendre ce livre par coeur… Ça me donnera peut-être la chance de m’intégrer plus facilement.

————————————–

Ecrit par: Zogu 19-11 à 17:30

Comme dirait Kant, “la vie est plate parce l’Homme est contradictoire dans ses actions et dans ses idées”.

————————————–

Ecrit par: yapuka 19-11 à 17:36

Bon ca y est, les québécois sont choqués … psff…

Je savais bien que ca menerai nulle part. Le Louvre est le plus grand musée du monde, c est normal qu on trouve plus d oeuvres qu ici. En plus on a eu la chance d avoir eu sur les terres francaises de tres grands peintres. Et que dire de Francois 1er qui nous a acheté tant de chef d oeuvres dont la tres a la mode Mona Lisa.

Pis il n y a pas a s enerver… toutes les villes du monde ont des musees refletant leur culture.

————————————–

Ecrit par: Zogu 19-11 à 17:45

QUOTE:Bon ca y est, les québécois sont choqués … psff…

Pas choqués, juste déçus de l’attitude chauvine du Nouvel Obs. Et quand c’est la énième fois que les médias français dépeignent le Québec comme un désert intellectuel, c’est lassant…

————————————–

Ecrit par: scanlolo 19-11 à 17:49

Salut Zogu,

Ne te meprend pas sur ma comparaison entre Ottawa et Paris, j’ai vécu 3 moi sà Ottawa et j’ai adoré cette ville pour son festival de Jazz, ses musées dont celui des beaux-arts qui est magnifique !!!

Mais c’est vrai que tout ferme tot à Ottawa et les Ontariens traversents la riviére pour terminer les soirées à Hull

p.s : entre Ottawa et Paris, je pars de suite à Ottawa

————————————–

Ecrit par: smad 19-11 à 18:07

QUOTE: Bon ca y est, les québécois sont choqués … psff…

Je pense que toute l’Amérique du nord a droit à ce traitement.

Ca doit être de la jalousie!

————————————–

Ecrit par: BiscuitDérable

Ben non, moi, je ne suis pas fâché.

Mais je crois tout de même que le Québec est de loin supérieur à la France. Ce petit vidéo en est la preuve irréfutable. : archives.cbc.ca/IDC-1-69-1371-8372/life_society/canadian_food/clip5

————————————–

Ecrit par: Zogu

Wow, ils vont chez Henri à Joliette!!!!

————————————–

Ecrit par: cam&leon

je rêve… En gros, si tu es un gros boeuf qui aime ne pas réfléchir et n’a pas d’ambition… viens au québec….
Même les remarques sur la richesse française… oui c vrai que nous sommes bien lotis mais qui en profite. Yapuka as tu vu qui fait la queue au Louvre ??? Certainement pas Monsieur et Madame Dupont… ni même ceux qui se prétendent être des intellectuels de notre douce France. Les Français cultivés ??? Mais ces généralités ne veulent rien dire !!! Je vous rappelle que pdt longtemps, le BigDeal était l’émission favorite des français.

Pour ce qui est “la france, le pays rêvé pour les gens ambitieux L’entreprenariat est un calvaire en France, même si tu as des gros sous au départ.

Je n’ai pas pour habitude de cracher sur mon pays mais ces réflexions snobs et intellos me fatiguent. Pour avoir étudié l’histoire pdt 4 ans… et bien je peux vous dire que je n’avais pas gd monde avec qui discuter sur Dagobert, l’art roman etcetc (hormis les personnes plus âgées “aînés” on dit ici). Bcp de gens se contentent de lire les bouquins présentés par Ardisson, histoire d’avoir de quoi tenir une conversation dite intellectuelle.

Concernant les sorties… heu… ce qui s’ennuient à Montréal (seule ville que je connaisse ici)… devraient prendre le supplément de voir le jeudi soir… Expos, Concert, sorties extérieures s’y trouvent à profusion.

Comprenez moi bien, je suis la première à dire que la France est un très beau pays mais j’en ai assez de cette attitude récurrente consistant à se voir toujours comme unique référence. La richesse de la France est malheureusement basée sur son passé : l’art, l’architecture, la tradition culinaire… A force de vivre sur ses réserves, on s’épuise. En fait c cela : je trouve que la France est un pays fatigué. J’entends par là la quantité de gens aigris, désabusé, ancrés dans leurs acquis et vivant dans la peur de l’autre. Car c’est une des choses qui me plait le plus ici : la qualité des relations interpersonnelles…

En bref, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant énervée

————————————–

Ecrit par: parati

Zogu, désolée je n’ai pas encore fait les musées de Montréal, j’attends l’hiver.
J’ai voulu visité le petit musée de l’île Ste Hélène il y a 3 semaines mais c’était le jour de fermeture hebdomadaire (j’étais sur l’île mais ce n’était mon but principal) cela sera pour une prochaine fois.
Et je reconnais que l’Art n’est pas ma grande passion (je n’ai jamais visité le musée des Beaux Art de Buenos Aires en 7 ans), je préfère le socio-politico-historico-ethnico…

J’ai bien sûr remarqué que les québécois ne sont pas des adeptes de nos débats français mais dernièrement, j’ai rencontré un petit groupe de personnes très intéressantes et nous avons parlé Histoire et échangé certains point de vue sur les diverses religions de la planète sans en débattre à la “française”. Très constructifs. En plus dans le volet Histoire quand on parle Canada-Québec, je ne participe pas mais j’écoute et j’apprends (je ne vais pas discuter sur un thème que je ne connais).

AAH l’amitié.
Bon je ne sais pas si une chronique a été faite pour comparer l’amitié au Québec et en France. Mais ici il faut la gérer à la québécoise et non à la française.
En faisant mon bénévolat, j’ai sympathisé avec les bénévoles et certains membres que j’ai pu aider.
A la piscine j’ai sympathisé avec 4 personnes de mon groupe, je fais le chemin du retour avec 2 et on papote. J’écoute beaucoup ce qu’elle me disent, je profite aussi de l’humour québécois.
J’ai contacté une des régionale de Québec France et j’ai sympathisé avec quelques membres.
Bien sûr, je ne vais pas chez eux pour souper et discuter (peut-être un jour qui sait).
Mais ce sont mes amitiés de bénévolat, de l’association et de la piscine. Et j’aime bien les retrouver chacune dans leur contexte.

Il y a une chose dont vous n’avez pas relevé dans l’article : l’anglais
OK pour les 3° cycle (j’ai un 3° cycle français qui est un mastère donc si j’ai bien compris un 2° cycle ou maitrise) mais je ne suis pas d’accord avec le “parler un peu l’anglais”.
Je suis ce qu’on appelle ici une bilingue fonctionnel. Eh bien cela fait 3 jobs que je perds à cause de mon anglais pas assez “fluent” à moins que cela soit mon accent (mélange français-sud américain, je devrais peut-être manger du chewing gum, cela fera plus américain).
Eh bien comme je sous loue jusqu’à la fin février je ne peux pas aller faire un tour 2 ou 3 mois chez les anglophones et revenir “fluent”, alors je vais suivre 3 semaines de cours intensifs et j’espère passer ainsi au niveau supérieur et enfin pouvoir travailler dans mon secteur, ici au Québec.

Et la cuisine québécoise (je ne parle pas poutine, hamburguers) il y a certains plats très intéressants, j’en ai déjà goûté 2 ou 3 et c’était bien bon. Mais il m’en reste beaucoup à essayer. Il y a plein de légumes, fruits pour agrémenter la viande, les poissons de divers façons.

De toute façon, chaque pays ou ville a ses pour et ses contres, si le paradis existait on le saurait déjà.

————————————–

Ecrit par: Opal

Tu m’ôtes les mots de la bouche Cam&Leon

Non seulement la France ne se résume pas à Paris, mais surtout Paris ne se résume pas au quartier du marais. Les parisiens dont il est questions ne représentent pas plus que quelques milliers de snobs manquant de personnalités et qui cherchent à continuer à exister au milieu de leur meute par la maîtrise permanente du dernier vocabulaire à la mode, des derniers codes pseudo-intello, et j’en passe. D’ailleurs vie culturelle ne veut pas forcément dire vie intellectuelle, ce n’est pas parce que l’on va au théatre que l’on est un intellectuel, méfions des racourcis encore une fois snobs. Bref, tout ce petit monde parisien qui fait penser aux agences de communication (vous voyez leurs homologues en entreprises, les Dircom avec le petit carré chanel sur l’épaule… dry.gif ) au goût désespérément uniforme faisant toujours référence à Télérama tout en connaissant les derniers potins de Voici ou de la StarAc.

En vérité je vous le dis, il y a aussi des gens normaux à Paris, dont les références ne sont pas que vernissages et expos…comme partout ailleurs. C’est comme quand on fait référence à la gastronomie française alors qu’au moins 90% des français sont des cuisiniers tout à fait moyens qui se nourrisent de pâtes et de patates, et qui tout au plus une fois dans leur vie gouteront à cette gastronomie d’un chef dont le prix du repas est rarement en dessous de 200€, c’est exactement pareil.

Pour finir, que dire d’une formidable capitale culturelle (même si pour moi la culture ne se limite pas aux musées mais est quelque chose de beaucoup plus vivant et aussi contemporain, et que pour moi Montréal en été bouge plus que Paris, car à Paris il n’y a pas d’ambiance dans la rue, il faut franchir les portes pour découvrir que ça bouge), où un admirateur du plus beau tableau du monde sur deux ou trois a de la merde de chien sous les semelles de chaussure?

Opal parisien normal et surtout pas snob

————————————–

Ecrit par: Vinny

Un problème avec Télérama?

————————————–

Ecrit par: Bouh

QUOTE(cam&leon @)
La richesse de la France est malheureusement basée sur son passé : l’art, l’architecture, la tradition culinaire… A force de vivre sur ses réserves, on s’épuise. En fait c cela : je trouve que la France est un pays fatigué.

Oh que c’est bien dit !!

————————————–

Ecrit par: cam&leon

Image attachée Entre deux bouchées de pop corn et une discussion sur des sujets ennuyeux, nous, les néo québecois, avons réfléchis …
En effet que pouvions nous répondre au Nouvel Obs …

Inévitablement, nous n’avons pas réfléchi longtemps car, il faut bien le dire, au bout d’un moment c’est embêtant. Alors on a fait comme on a pu, avec un drôle d’accent et un vocabulaire plus pauvre que celui de Maupassant…

————————————–

Ecrit par: sarmisegetuza

Même si je fais que répéter…BRAVO Cam&Leon…et Opal!

A mon sens, y a quelque chose qu’on peut retenir ici: au Québec, la culture est accessible a TOUT LE MONDE!

En France…il faut naître avec “de” …qquechose, pour pouvoir se payer une place à l’Opera, à une bonne salle de théatre, à un bon concert…même une place de cinéma fait un sacré trou dans le budget d’une famille….

Alors, en ce qui concerne l’entrepreuneurship

Morte de rire…avant de pouvoir monter et vivre des fruits de sa propre entreprise en France….ON A LE TEMPS DE MOURIR 36 FOIS!

Et je ne vous parle pas de la mafia bureaucratique qui se greffe la dessus…

En ce qui concerne des discussions enrichissantes en France…oh, mon dieu, pitié!

Avec qui, je vous demande?! surtout pas avec des français. J’ai fais un grand tour de 12 ans avant d’avoir trouver quelques amis français capables de soutenir une conversation sur leur histoire et culture…

Les québécois pas très bisous, bisous?! Ah bon! Ben, dans mon coin c’est tout le contraire…c’est sur, ils en font que 2 au lieu de 4 …mais au moins c’est sincère

La vie est plate ici?

Ben, je peux dire que la vie en France est a mourir d’inxiété….la peur dans le ventre tous les jours: peur de voir votre facture d’impots grimper d’une manière faramineuse, peur de faire jetter dans ta face d’immigrant: “t’es pas content ici, dégage chez toi”, peur d’arriver devant la porte de ton travail et retrouver la porte fermée et ton patron disparue comme par enchantement…et galérer pour prouver que tu n’y pour rien et que donc tu devrais pouvoir bénéficier du soutien de la législation du travail….peur que tes enfants reviennnent à la maison en disant: “hé, t’a vu la meuffe?…euh, ziva, matte ça” et que tu te rende compte que le français a subi une révolution dans la moitié de la journée passé à l’extérieur de la maison, peur que tu ne bouclera pas tes fin de mois parce que la quasi totalité de ton salaire est partie en fumé pour assurer ton trai train quotidien..peur de ne pas savoir si tu auras de l’argent pour les fêtes de fin d’année parce que la moitié de ton salaire est partie à l’état et l’autre partie du a du vivre avec…et y a pas grand chose que tu a pu mettre de ton côté…peur de savoir que tu vas peut être mourir manoeuvre ou mécanicien, ou commis comptable…ou je ne sais quoi, parce que le système ne te permet plus de retourner à l’école pour te perfectionner et avancer dans la vie…

Euh, oui, c’est une vie très aléchante en France, n’est ce pas?!

Ben, des fois je me demande…pourquoi la terre ne s’appelle pas la “FRANCE”?!…

————————————–

Ecrit par: StreptoB

QUOTE
Bon ca y est, les québécois sont choqués … psff…

Pas choqués, juste déçus de l’attitude chauvine du Nouvel Obs. Et quand c’est la énième fois que les médias français dépeignent le Québec comme un désert intellectuel, c’est lassant…

Je pense que toute l’Amérique du nord a droit à ce traitement.

Ca doit être de la jalousie!

Je pense même que toute l’Europe et le reste de la France ont droit à ce traitement.

A Paris, on est mieux que tout le monde, à tous les points de vue.

Cela fait 4 ans que je vis à Lyon, une ville merveilleuse, dans laquelle il y a du bon et du mauvais comme partout, et je le constate tous les jours : seule Paris existe et vaut la peine d’être vue !

Et je vous passe les réflexions sur ‘nos amis belges’

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada