Record d’immigration au Québec en 2022 - Immigrer.com
mercredi , 19 juin 2024
Accueil Actualité Record d’immigration au Québec en 2022
ActualitéPolitique d'immigration

Record d’immigration au Québec en 2022

0
0
(0)

Le Québec a connu une augmentation spectaculaire de son nombre d’immigrants en 2022, avec près de 150 000 personnes supplémentaires par rapport à l’année précédente. C’est la plus forte hausse de l’histoire de la province, dépassant le précédent record de 98 000 en 2019, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec. Si vous envisagez de vous installer et de travailler au Québec, cet article vous fournira des informations détaillées sur cette tendance.

La principale raison de cette explosion de l’immigration est l’augmentation du nombre de résidents non permanents, tels que les travailleurs temporaires, les étudiants étrangers et les demandeurs d’asile. Leur nombre a augmenté de 86 735 en 2022, comparativement à 63 076 en 2019, avant la pandémie. Le solde représente la différence entre les personnes arrivant au Québec et celles qui en partent.

L’autre facteur de cette hausse est l’immigration permanente, qui a été nettement plus forte en 2022. Le gouvernement Legault avait fixé un seuil annuel de 50 000 immigrants, mais ce niveau n’a pas été atteint en 2020 et 2021 en raison de la pandémie. Cela a conduit à un rattrapage en 2022, avec 62 787 personnes supplémentaires.

Le nombre de résidents non permanents au Québec a augmenté de manière significative depuis 2016. Statistique Canada estime qu’il y avait 262 500 résidents non permanents dans la province au 1er janvier 2022, soit une augmentation de 1 350 par rapport à la même date en 2021. Avec les données disponibles pour l’ensemble de l’année 2022, on peut estimer le total à 349 235 résidents non permanents à la fin de l’année.

Parmi ces résidents non permanents, 50 % sont des travailleurs temporaires, 29 % des demandeurs d’asile et 20 % des étudiants étrangers, selon Statistique Canada. Le nombre de demandeurs d’asile a atteint plus de 59 000 au Québec en 2022, en grande partie en raison de la notoriété du chemin Roxham, fermé en mars 2023.

L’économiste Pierre Fortin estime que le nombre d’immigrants (permanents et temporaires) admis en 2022, qui s’élève à 155 422, est temporaire et devrait diminuer de 40 000 à 50 000. Toutefois, le Québec n’est pas la seule province à connaître une augmentation des résidents non permanents. Leur nombre a également augmenté de manière exponentielle dans tout le pays, avec 608 000 résidents non permanents supplémentaires à la fin de 2022.

Le Québec accueille une part des résidents non permanents inférieure au poids de sa population au sein du Canada. En 2022, le Québec, dont le poids démographique est de 22,3 %, accueillait 14 % des résidents non permanents. Cependant, les proportions de chaque catégorie varient considérablement, avec 52 % des demandeurs d’asile du pays, 18 % des travailleurs temporaires et 12 % des étudiants étrangers.

Une différence importante entre le Québec et le reste du Canada réside dans les objectifs d’immigration. Le gouvernement canadien prévoit d’augmenter ses cibles d’immigration économique et d’accueillir 500 000 nouveaux résidents permanents d’ici 2025. Les étudiants étrangers et les travailleurs temporaires constituent un bassin privilégié pour choisir les futurs immigrants. En effet, une part importante des nouveaux résidents permanents provient de résidents non permanents qui changent de statut.

La situation est différente pour le Québec, qui ne soutient pas les objectifs d’immigration ambitieux du gouvernement canadien et ne souhaite pas augmenter ses propres seuils d’immigration. Cependant, la province accueille indirectement un nombre record de 350 000 résidents non permanents sur son territoire.

Concernant Montréal, la population a connu une croissance de 14 000 personnes entre 2021 et 2022. L’Institut de la statistique du Québec (ISQ) attribue cette augmentation à l’accroissement du nombre de résidents non permanents, incluant les travailleurs temporaires, les étudiants étrangers et les demandeurs d’asile. Cette tendance reflète la levée des restrictions de voyage internationales et les efforts de rattrapage suite à la baisse des admissions pendant les premiers mois de la pandémie.

Un autre aspect intéressant à noter est que la majorité des immigrants admis dans la province sont relativement jeunes, principalement dans la tranche d’âge de 20 à 39 ans. Selon un tableau de l’ISQ, parmi les immigrants admis entre le 1er juillet 2021 et le 30 juin 2022, 62 % étaient âgés de 20 à 44 ans, 24 % avaient moins de 20 ans et 14 % avaient 45 ans et plus. L’âge moyen des immigrants en 2021-2022 était de 30,5 ans, nettement inférieur à l’âge moyen de la population québécoise en 2022, fixé à 43 ans.

On constate que le Québec est devenu une destination de choix pour les travailleurs étrangers, les étudiants et les demandeurs d’asile. L’augmentation record du nombre d’immigrants en 2022 témoigne de l’attrait croissant de la province pour les personnes en quête de nouvelles opportunités. Si vous envisagez de vous installer et de travailler au Québec, il est essentiel de se tenir informé des tendances en matière d’immigration et des opportunités offertes par la province.

Source : Statistique Canada – La Presse – Institut de la statistique du Québec

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Montréal plus chère mais abordable comparativement aux autres villes canadiennes

5 (1) Montréal, célèbre pour son charme européen et sa culture vibrante,...

Le Québec doit-il réduire l’immigration temporaire ?

5 (1) La crise du logement au Québec atteint des proportions alarmantes,...

Microcertification CPA au Nouveau-Brunswick pour les experts-comptables français

5 (1) Introduction Face à la demande croissante de professionnels qualifiés dans...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com