Je suis au Québec depuis 3 ans et une envie de rentrer en France

Bon sérieusement aucun jugement négatif si possible je pense que chacun peut voir les choses différentes selon ses expériences.

Je suis au Québec depuis maintenant 3 ans et j’avoue avoir un gros doute mais surtout une envie de rentrer en France dû a une lassitude générale du Québec.

Je suis venu ici dans une but 1er était de me former et connaître une nouvelle expatriation. J’ai crû a tort retrouver ce que j’ai connu dans le passé en Australie ou NZ mais rien n’est comparable.

Beaucoup de gens peuvent penser qu’une expatriation est une chose fabuleuse une nouvelle aventure ( cela est vrai au début… ) Mais avec les mois qui défilent , les années tout cela retombe.

Je sais aujourd’hui les avantages du Québec qui sont à mes yeux:

  • Le travail : Facile de trouvé un emploi , limite j’ai les cartes en mains de là où je veux travailler (je suis soudeur) l’over est bien payé, et surtout on peut allègrement dépasser les 60h semaine voir cumulé 2 emploi à l’instar de la France et ces limites de 44h sur 16 semaines consécutive. Certains peuvent très bien gagner annuellement ou je suis (140 k annuel) mais a quel prix et quelle vie de famille derrière ? Aucune !
  • Le logement: Facile à trouver, aucune démarche pénible de paperasse a fournir (tu sors l’oseille , la ferraille that’s it) sauf si tu as un chien ou chat ici je trouve que c’est scandaleux toutes ces conditions
  • Électricité peu chère, eau gratuite, et essence très intéressante car moins taxée
  • Prix des maisons et voitures de luxe moins chères (mais pour moi ça c’est un détail)

Inconvénients et là malheureusement pour moi le constat est amer:

  • Diversité des paysages inexistante, tu fais 800 km pour moi le paysage est similaire forêt de sapin et lac et that’s it.

En France 200 km tu passes de la campagne aux Alpes voir à la montagne mais tout ça on le voit plus.

  • Routes défoncées par l’hiver et ça en devient chiant même pour ta voiture
  • Hiver terriblement long, la neige c’est cool au début mais je suis écoeuré de voir un été humide, partagé entre soleil et pluie et dès septembre tout retombe le froid arrive et la nuit tombe déjà tôt ! ne parlons pas de l’hiver ou 16h il fait nuit
  • Service de santé déplorable heureusement je suis encore jeune !
  • Vacances: clairement gros problème, tu as le droit à 2 semaine à Noël ou l’entreprise ferme et 2 semaines de congés payés pour les vacances de la construction où 1/4 du Quebec est en vacances donc les prix je t’en parle pas! et rien d’autres, dans ma boite je peux pas avoir plus de 3 semaine consécutives et demandé des congés sabbatiques style 1 mois pour rentrer en France dans une période comme septembre, on te vire si tu fais ça. La convention te dit congés sabbatiques oui mais entre 6 mois et 1 an. Qui part en vacances 6 mois avec un loyer etc. C’est pas ce que je veux moi… Imagines, tu souhaites partir en Asie en évitant la mousson baaaa tu peux pas car ça rentre pas dans ces vacances là. Attendre 5 ans pour avoir 3 semaines de congés payés et presque 10 ans pour 4 semaines je trouve ça beaucoup surtout quand tu changes de boite, tout est à recommencer.

Bref condamné à travailler je conçois pas ma vie ainsi….

La diversité culinaire est inexistante la malbouffe américaine est omniprésente et trouver certains produits s’avère parfois le parcours du combattant voir impossible.

Les relations sociales… voilà… dès que c’est l’heure, c’est l’heure ici fin de quart de travail tout le monde courent dans les voitures et on rentre chez nous s’enfermer ! hallucinant

Je suis conscient que certains vont réagir a ces propos mais soyons réalistes, les immigrant Français ou autres avec qui je parle beaucoup me le disent ici toute la vie non ! c’est de la Me..e !

Bref tout cela n’est qu’une faible partie de tout ce qui fait qu’aujourd’hui je suis saturé. Ce n’est pas ma 1ère expatriation mais ça devient lourd moralement.

Quoiqu’il en soit je ne pars pas car je sais que c’est compliqué économiquement parlant en France en ce moment COVID oblige, je sais que trouver un logement en France va être une prise de tête surtout sans CDI dans l’immédiat.

J’ai de électroménager flambant neuf acheté il y a 2 mois et tout ça ne pourra être ramener alors le revendre dans la foulée avec la voiture, la fin du bail les déménageurs qui prendront mes meubles direction la France par container et le vol qui devra suivre vite après va être un challenge de tout faire en même temps.

Je vois beaucoup de Français qui repartent ici sur ce forum et je sais que dans les mois ou années a venir j’en serai car mes projets sont en France plus qu’ici.

Le temps passe et je sais que chaque année que je passe ici est une plaie pour mes cotisations non validées en France (tant bien même que j’arrive a la retraite).

Je me vois clairement plus à la campagne en France comme en Ardèche ou alors ailleurs qu’ici.

Je comprend pourquoi en France on paie des impôts  ! car ici tu en paye mais derrière les transports, la santé etc. Ça suit moins bien et pourtant on te bouffe 30% de ton salaire quand même.

Je ne défend pas le système Français avec de nombreuses failles mais je ne la critique plus autant qu’avant. Aujourd’hui je vois les choses différemment.

Suis je le seul a avoir des doutes?

D’après le témoignage de freediver92 sur le forum de discussions

Vos recherches:

  • francais a Montreal canada retour en france
Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “Je suis au Québec depuis 3 ans et une envie de rentrer en France

  1. coucou à tous
    moi et mon mari souhaitons immigrer depuis de nombreuses années nous sommes allés à Québec et nous avons des amis Québécois nous sommes jeunes retraités on a vendu notre maison mon mari à fait des démarches pour du travail il en a trouvé mais pas de contrat de travail maintenant on aimerait y vivre mais on n’y arrive pas auriez vous des tuyaux pour y habiter et vivre et faire parti s de la vie communautaire
    merci à ceux qui y sont arrivés
    kat

    1. bienvenue les amis j’espère que beaucoup de personne m’aideront à obtenir un séjour permanent car ma vie depuis longtemps je la vis par correspondance je veux vivre au Québec j’aime tout je suis artiste peintre et mon époux est très impliqué dans la communauté et très actif on rêve d’y vivre depuis 25 ans je sais que la vie est différente mais on s’est s’adapté et on aime les québécois c’est un peuple riche de savoir et de connaissance ils sont positifs même dans les moments les plus durs ils connaissent le prix du travail et de la famille ils ont de vrais valeurs

  2. j’ai habité 2 ans à Montréal il y a 10 ans. la vie professionnelle fut une horreur : j’étais la maudite française rebelle qui demandait les pourquoi de telles ou telles décisions. pour moi c’était pour comprendre et bien faire mon travail, pour eux c’était un refus de l’autorité.
    la vie privée fut merveilleuse, tous mes amis étaient immigrés comme moi, il y a une offre importante de loisir. oui l’hiver il fait froid et l’été il fait chaud mais c’est quelque chose de normal.
    le problème avec les français décus du Quebec est toujours le même : ils se sont fait une idée fausse du Québec, entretenu par les médias français qui parlent des cousins d’Amérique, ils pensent qu’en ayant la même langue que les Québécois, ils ont la même culture. sauf que les Québécois sont des américains qui parlent français.
    Les magrhébins qui viennent au Québec s’adaptent mieux car l’immigration est la seule solution pour avoir une vie décente, pour le;s Français ce n’est pas le cas. malgré tous les problèmes économiques en France, ce pays reste agréable à vivre

    1. La vie en France et la vie au Qc est completement differente. Tu te sent assez libre au Quebec, par contre il y a pas mal d’inconvenients: 1) l’hiver trop longue et assez froid (-20-30-40c), les routes et les ruelles pas mal nids de poulle, la bouffe est chere et la qualite pas assez bonne, beaucoup de malbouffe. Les vacances assez limitees, 2 a 3 semaines, en France tu peux avoir entre 6 et 8 semaines, c’est pas comparable. Les services medicales sont « gratuit », mais la qualite n’est pas assez eleve. La bouffe en France est de meilleure qualite, le choix est spectaculaire, au Qc la bouffe de bonne qualite eat assez chere, par contre le logement eat moins chere et l’essence aussi.

  3. Tu as raison sur toute la ligne.
    Je suis d’accord avec tout les points évoqués. Je me sens moins seule.
    Moi aussi je retourne en France après 5 ans ici

  4. Bonjour!

    Rentre le plus vite possible en France et ne perds pas ta vie dans ce pays faussement accueillant.

    Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres.

    Ici C est la dictature de l attitude positive sinon c’est maudit français rentre chez toi…

    On te fait les yeux doux pour venir et puis Le discours change totalement après .

  5. Vous avez certainement raison de vouloir retourner dans votre chère France.
    Moi je suis arrivé en 1967 à l’âge de 23 ans
    En France j’étai Fraiseur et considéré comme un petit ouvrier (une merde) et ma mère disait technicien en mécanique stupidité du snobisme Français.
    Tous les Français veulent être des petits rois, mentalité Française, ici cela n’existe pas.
    Ici je me suis fait un nom.
    Et des le début 1968 ski des l’ouverture des pistes tous les week end, au printemps fermeture des pistes, pas besoin d’être a Grenoble ou j’ai fait mes premiers pas.!
    En été canoë dans la région Park de la vérendrye le domaine, la vraie vie au Canada sauvage.
    Après 53 ans au Canada, je n’ai nulle envie de retourner.
    Oui dans le temps je suis allé en France né a Montpellier avec mon épouse et mes trois à enfant Canadiens quand mes parents étaient vivants.
    Marié à une Canadienne, Maison + chalet à 15 mètres du bord d’un lac privé et sauvage.
    Ci vous avez tout cela en France dépêchez-vous de retourner, tous les cours d’eau appartiennent a la république et interdictions de construire.!
    Je souhaite à tous les nouveaux arrivants un bel avenir.
    En 1967 ci j’avais étai marié sur que je n’aurai pas débarqué avec une famille au Canada.
    Pour moi cela était facile soit j’accepté tout, ou je continué a critiquer.
    Moi j’ai préférer aimer ou m’adapter a toutes leur façons de vivre plus-ou mois.
    On garde toujours les gouts de notre enfance.

    1. Bonjour,
      Je suis contente de vous lire car au vue des autres commentaires, cela fait peur. Mon mari et moi souhaiterions nous expatrier au Québec l’été prochain. J’espère que nous apprécierions cette nouvelle province.

  6. Je pense qu’il n’ y a pas de comparaison possible mais plus des faits.
    Si pour certain l’aventure se passe merveilleusement bien, pour d’autre cela peut paraitre un parcours semé d’embuches.
    C’est important de le souligner, l’immigration au Canada est difficile!! Oui oui!! Même en étant préparé 😉
    Et si cela choque certain esprit (étriqué?) tant pis.
    Primo: Petit souvenir de mon obtention de numéro d’assuré social ou j’ai été merveilleusement bien accueilli par un fonctionnaire qui m’a fait la promotion du Québec durant 50 minutes, et m’a dit mot pour mot, « vous êtes blanc, n’êtes pas maghrébin, donc vous n’aurez aucunes difficultés à trouver un emploi. »
    Concernant l’emploi, j’ai moi-même, ainsi que des amis proches étaient confrontés à certains abus ( pour rester polis), de la part d’entreprises. Salaires faibles pour une charge de travail ainsi que des fonctions initialement données non respectées par l’employeur. Exemple: Tu signes un contrat de travail pour être soudeur, 2 ans, on te vends du rêve avant d’arriver, bah oui évidement, car peu de canadien trouvent ce genre de boulot attrayant, et vous allez comprendre pourquoi une fois arrivé sur place…
    Sur 2 ans de soudage initialement prévu bah tu te tape 70% de tôlerie, et 20% de peinture, donc pour faire simple tu t’es fait entuber, lorsque tu vas voir la RH pour en parler attention le discours de rêve de départ change bien évidement… bien entendu au moment de la signature de ton contrat rien de tout cela n’a été mentionné. J’ai d’autre exemple encore plus fun.
    Et je parle même pas des accidents de travail où on te fait utiliser ton assurance perso pour couvrir les frais, j’ai aussi un collègue qui s’est fait gentiment écraser le doigt et a dû lui-même se rendre à l’hosto et payer $1000 de sa poche. Moi-même tombé sur le poignet en glissant sur une plaque de glace (en bossant), et bien pareil, je suis allé à l’hôpital et j’ai du faire fonctionner l’assurance française ops, à deux reprises avec deux employeurs différents, hey hey isn’t awesome?
    Donc oui, tout n’est pas tout rose pour tout le monde en effet!
    Concernant le côté social, vous faire des amis version born and raised in Canada? Il faudra être patient, le multiculturalisme n’existe pas, c’est un rêve qu’on vous vends sur une couverture de magazine! Comme dans beaucoup d’endroit finalement.
    Vos amis seront français ou nouveau arrivant comme vous, vous aurez besoin de beaucoup de temps et de patience pour vous faire votre place ici.
    Mais qui ne tente rien n’a rien, alors essayez et vous verrez bien. Bien évidement se genre d’entourloupes arrivent en France aussi hein c’est juste pour vous avertir et être prêt à toute éventualités!
    En conclusion: toute expérience et bonne à prendre et est enrichissante!! L’important c’est de ne pas s’attendre à quoi que ce soit de trop utopiste et d’avoir des plans B, C…

  7. WOW! Remettons les choses en perspective.

    Pour ceux qui envisagent de venir vivre ici, tout n’est pas rose mais tout n’est pas sombre non plus.

    Il faut juste être bien préparé et bien connaitre la vie au Québec. Ne faites pas l’erreur de comparer avec tel pays ou tel région de France, vous allez vous faire du mal et ça ne vous aidera pas à apprécier les choses ici.

    Je suis stupéfait par les gens qui critiquent le paysage, la nourriture, l’hiver, les relations humaines…etc. C’est comme s’ils débarquaient ici en pensant retrouver leur chez soi mais à la sauce nord-américaine. Venez ici avec l’esprit ouvert et une page blanche niveau expérience de vie et tout se passera bien.

    Contrairement à ce qui est écrit plus haut:

    Oui tu peux avoir 5 semaines de vacances à l’embauche
    Non tu ne fais pas que bosser car ce n’est pas mal vu de partir à 17h pour profiter de la vie (tout dépend de ton employeur et/ou de ton supérieur)
    Non le paysage n’est pas aussi déprimant sauf si tu viens du sud ou des Alpes car évidemment tu ne retrouveras pas ce genre de paysage
    Oui l’hiver est rude mais bien préparé tu passes au travers et il y a moyen de se changer les idées durant la longue periode hivernal. Et surtout tu n’as pas l’air ridicule quand il neige seulement 1 cm….
    Oui le service de santé fait peur mais il y a moyen d’avoir des rdv rapidement sans passer par les maudites urgences des hopitaux

    Bref par pitié arrêtez de faire peur aux gens (bien préparés) qui veulent tenter leur chance.

    Cordialement

    1. Je suis d’accord avec immigrant établi.Je suis arrivé ici le 17 septembre 1970 -1h21 pm,vol Air France 31- et je quittais un poste de surveillant général en France,Paris 16ième, pour venir au Collège français*.
      Nous avons failli repartir en 72 après la tempête du siècle de 71.Mais nous sommes toujours présents et sans regret depuis 50 ans.
      Ici votre travail et votre valeur seront appréciés plus qu’en France et seront votre réussite. Courage et confiance .Notre vie est désormais partagée entre le Québec, la Chine et les Bermudes,enfin…
      quand on re-pourra voyager.
      *Merci Madame et Monsieur Portal,(Monsieur Portal étant malheureusement décédé).

    2. Je suis mariée avec 2 bébé a charge avec mon conjoint en cours de suivre les procédures pour immigration familiale après vos commentaires vraiment j’ai peur et je pense beaucoup a mes enfants par contre le canada c’est mon projet d’avenir merci de nous transmettre les ondes positives.

  8. Pour dire que les paysages ne sont pas variés au Québec vous n’êtes pas allé bien loin. Vous chialez sur le Québec maintenant mais vous chialiez sur la France avant. Seriez-vous bien quelque part?

  9. Expat depuis 3 ans aussi, culturellement c’est difficile. C’est plat plat et replat ici, conversations creuses, aucuns débats etc, pas de conversation profonde à part le « It’s amazing » et le bien figurer en permanence rend l’expérience assez déprimante et les relations fausses et peu crédibles à mon goût… Bref, fais ton PEQ et basta, ou bien test une autre province. Je suis au BC et les paysages valent le coup d’oeil mais ça n’empêche que culturellement c’est creux. J’en connais qui sont parti au bout d’un an et demi sans regrets!! Bon courage.

  10. Moi je vous comprends très bien sur ce sujet. Je suis au Québec depuis 3 ans aussi, avec une envie de rentrer ou de tester une autre province pour faire de cette expatriation une expérience positive malgré tout. Je souligne juste que la France est, à mon goût, parfaite. Ce sont les français qui le sont vraiment moins… surtout ceux qui ne sont jamais allés voir ailleurs…

  11. Oui Sand Vive notre belle France et Vive le Québec libre !
    Tout est dans la comparaison. On ne peut comparer le jour et la nuit, c’est idem pour la France et le Québec, absolument pas comparables !
    Je suis au Québec depuis 8 ans et à aucun prix je ne voudrais revivre en France . Je l’aime ma France et je lui trouve bien des beautés mais de loin …. et j’aime encore y passer des vacances mais de moins en moins souvent.
    Le Québec n’est pas le Paradis, ça se saurait, mais la France c’est l’enfer dans bien des domaines.
    Bon retour à ceux qui nous quitteront et Bienvenu à ceux qui veulent essayer une autre vie, sans comparaison …
    Cécile

    1. Bonjour, on pourrait échanger svp ? Nous avons le projet d’expatriation, je voudrais avoir vraiment toute les infos sur la vie au Québec, si vous le voulez bien merc. D’avance betty

  12. Bonjour,
    Je viens de lire l’article, je ne peux pas te contredire pour ce qui est du Québec puisque je suis encore en attente de mon permis de travail.
    En revanche, tu parle de 30 % qu’on te pique!!
    En France c’est environ 35 %. 25 % de charge sur ton salaire (entre le brut et le net) et encore 10 % de prélèvement à la source, du pour ce point je pense que tu calcule pas comme moi!!
    Bon courage

    1. Tout dépend de la tranche à partir de 100K, c’est 50% , plus les taxes municipales et scolaires infernales sur Montréal, plus la facture de chauffage très élevée durant 6 mois minimum….🙀🙀🙀

    2. Sans compter les TVA, CRG CRDS.. et toutes les taxes qu’on ne voit pas..Pour ma part, je vis en France, je l’aime fort et les paysages sont splendides! on passe de la mer à la montagne, en passant par des villages médiévaux. Mais trouver un travail est difficile, ou si tu en as tu payes beaucoup de taxes (France= pays le plus taxé d’Europe..) et pour les sorties, faut vraiment prévoir un budget (100euros @ least) pour un service médiocre. J’ai eu l’occasion de beaucoup voyager, pour le travail et tourisme et franchement quand tu rentres dans un resto ou un magasin limite t es pas le bienvenue sauf si tu achètes tout.. on juge trop ici par les apparences. Alors certes les discussions sont plus profondes mais le jugement est permanent. Je suis d’accord on ne peut pas comparer la France et le Canada. Des histoires et culture trop différentes. Il y’a des choix dans la vie qui sont intrinsèques.

    3. Bonjour,
      Je propose une petite précision, sans parti pris.
      En fait la ponction en France est de 60% – 70% (après charges salariales et patronales, incluant la protection sociale, impôts et taxes).
      Cela signifie qu’il reste ‘net’ en poche environ 30% à 35% du revenu total, pour vivre …. – assez stable depuis plusieurs années – j’ai été indépendant (dans les années 90) et salarié (depuis début 2000) et je constate que cette part n’a pas grandement évolué (ex : si je suis payé 2000 euros net, cela coûte environ 3500/4000 euros à l’employeur en incluant les charges salariales et patronales et il me restera en poche après impôts et taxes environ 1050 euros pour vivre).

  13. Les congés ça se négocient à l’embauche. Je suis expatrié au canada, français comme toi, et pour rien au monde je ne retournerai en Europe. Avec mon travail je prend 6 semaines de congé d’affilés minimum par année et je pars dans le sud principalement. Je travail dans l’industrie comme toi. TOUT est possible au Québec.

    1. Bonjour

      Il ne cherche pas dans votre entreprise des français. Nous sommes un couple avec enfants qui souhaitons immigrés au canada mais avec des enfants nous avons besoin d un permis de travail.

  14. Bonjour !
    Non ! Tu n’es pas le seul… Nous venons d’arriver (08/2019) et nous pensons déjà repartir alors que j’ai passé 4 ans merveilleux dans le Nord en 1976. Santé, bouffe boulot, vie sociale… C’est comme tu dis… Quand à l’emploi, ce n’est pas si idyllique que cela !
    Nous avons choisi de venir et avons pris les bonnes et mauvaises surprises avec…
    Alors qu’il y a 30 ans les québécois se défendait de l’Amérique, aujourd’hui, ils sont en plein dedans et semble n’avoir rien à redire de ce que nous en voyons…
    Donc, tu n’es pas le seul et surement que nous allons rentrer ou, trouver un autre coin ! Je remercie toutefois le Québec de m’avoir montré ce qu’il était devenu.
    Quant aux râleurs qui ne vont pas manquer d’intervenir en montrant leurs grandes intelligences je leurs dit « Bonjour chez vous ! »
    Bonne continuation. Pp

  15. Moi je suis québécoise mariée à un suisse et jai déménager en frontière depuis une année et je peux dire que apres 11 ans en Suisse et la en France c’est la catastrophe… ouf les papiers à plus finir pour tout du gros n’importe quoi désorganisation total Louer est difficile et la discrimination c’est pas possible ..Et l’école j’en passe … Enfin je vais retourner en suisse l’année prochaine! C’est clair que chaque pays a des failles … surtout le côté vacances au Québec c’est ridicule et ici aussi ridicule car beaucoup trop alors toute est long et pénible… et les français ne parlent que de leurs vacances…. mon mari ça le fait halluciner… de voir ça .. Enfin rien n’est parfait . En Europe l’avantage de sont les pays rapprochés pour pouvoir partir un long week-end et hop tu es en Espagne ! Mais bon avec le Covid tout a changé et ces pas demain que ça va être mieux ! L’important est de se poser la question suis-je heureux ? Time flies la vie passe vite ! Si tu es encore jeune et bien fait tes valises et move on !! Bonne chance;-)

    1. Moi j habite en France mon fiancé est au Québec et pour avoir 1 visa et quelque renseignement personne est capable de répondre il se lance la balle les uns aux autres et je devais me marier en avril 2021 obliger d annuler a cause des frontières cela fait 6 mois que je n ai pas vu mon chéri c est très dur

    2. Caro c’est le pompon…. Une famille suisse vivant en tant que frontalière en France qui se plaint de la vie en France pour défendre la vie au Canada….
      Question : Vous les payez où vos impôts? Ha d’accord donc c’est la communauté française qui paie l’école que vous critiquez, qui pour partie la cantine de vos enfants, la voirie que vous utilisez et l’ensemble des services dont vous bénéficiez et critiquez. Et c’est encore la France qui paie pour retraiter vos déchets et nos montagnes qui pâtissent de la pollution de vos grosses cylindrées familiales sur lesquels vous ne payez évidemment pas de taxes en France puisque vous roulez certainement avec des plaques helvétiques. Ok je comprends votre état d’esprit, vous êtes une sorte de parasite-economico-géographique , les avantages c’est pour vous et les ennuis pour les autres c’est ça? Comment contribuez-vous positivement à l’économie locale ?
      Donc qu’ apporte votre point de vue sur l’expatriation ? Car mis à part le possible déracinement, les inconvénients s’arrêtent là pour vous? Typiquement ce que vous faites ce n’est possible qu’en France, car on est « trop bon trop con ».

      Pour ma part j’ai été longtemps expatrié mais en Allemagne, Autriche je ne connais pas le Canada, mais la Suisse je connais,
      Je ne peux dire qu’une chose: Quand on s’expatrie c’est un package complet qu’on prend. On fait un RAZ du passé et on se recrée une vie.
      Mais ce que vous ne retrouverez pas de la France c’est: :
      – Les Français gueulards sur tout et les français qui ne se disent pas d’origine française en France et qui vomissent sur leur patrie.
      – Les gens qui profitent des acquis sociaux incomparables en France mais qui se plaignent toujours en dévalorisant ces acquis,
      – Les Politiciens et Journalistes qui ne s’occupent que du superficiel et du BUZZ et pas des choses et problèmes en profondeur (là-dessus les journalistes Suisses sont plus forts ) .
      – Les Français qui bossent et se taisent et qui ont peurs que des extrémistes leur volent leur Liberté et la laïcité.
      – Les Fromages, la diversité culinaire régionale, la bonne bouffe où on peut manger facilement du poisson, de la bonne viande (en espérant que les intégristes véganes ne détruisent pas tout cela) et où on peut trouver de bons aliments de base non transformés chez des agriculteurs locaux.
      – Boire de l’eau au robinet sans se poser de question (et oui dans quel pays cela est-il encore possible ? Pas dans l’Ouest Canadien où la fracturation hydraulique liée à l’exploitation du Gaz de schiste générera un soda pas très digeste de ton robinet ,
      – Avoir une couverture sociale qui coute chère mais qui te protège super-bien (et je suis indépendant donc je n’en profite que pour une infime partie) .
      – La richesse historique culturelle,
      – La diversité des paysages en parcourant moins de 100 miles.
      – Des côtes sur les 3/4 d’un pays, des DOM et TOM et des iles de partout…
      – 5 Types de paysages de montagne ( non 6 avec la haute Corse) complétements différents (et sans compter les DOM et TOM),
      – La débrouillardise et la chienlit Française.
      – Un pays démocratique ou l’on peut presque tout dire sur tout (même s’il y a un recul depuis les années 85)

      Si tu prends ton baluchon alors oublies tout cela, mais gardes ta mélancolie dans ton cœur pour la partager avec des intimes expats pendant des soirées.
      Prends le pays qui t’accueille avec ses habitants comme il est, sans chercher à le comparer avec ton hexagone natal. Confonds toi avec les locaux et imprègnes toi de leurs us et coutumes.
      Sers toi de ta culture, de tes racines, de tes différences à ton avantage.
      Ouvres les yeux prends le bon des 2 cultures et sers-t-en pour faire de ta vie une vie meilleure.
      Enrichis les autres de tes différences,
      Et si tu es travailleur, réaliste alors tu trouveras ton bonheur et ton château en Espagne n’importe où sur Terre dans un pays démocratique.

  16. Je comprend pourquoi mon chéri québécois veut revenir en France car mieux qu au Québec mais les papiers sont très déprimant pour sortir de la bas bon courage et vive notre belle France

    1. En tant que martiniquais vivant en France métropolitaine depuis l’âge de 13 ans. Je jsui parti au Québec pour mes 31 ans avec ma femme et ma fille.
      Au Québec, dans la ville de Montréal nous y avons découvert le racisme, le vrai racisme.
      Nos amis sont tous français.
      Les immigrés nous disent que les Québécois ne veulent pas d’immigrés.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut