mardi , 6 juin 2023
Accueil Bilans Je suis au Québec depuis 3 ans et une envie de rentrer en France
BilansDéception, retour au paysRetour au pays d'origine ou visite familiale

Je suis au Québec depuis 3 ans et une envie de rentrer en France

150

Bon sérieusement aucun jugement négatif si possible je pense que chacun peut voir les choses différentes selon ses expériences.

Je suis au Québec depuis maintenant 3 ans et j’avoue avoir un gros doute, mais surtout une envie de rentrer en France due à une lassitude générale du Québec.

Je suis venu ici dans une but 1er était de me former et connaître une nouvelle expatriation. J’ai crû a tort retrouver ce que j’ai connu dans le passé en Australie ou NZ mais rien n’est comparable.

Beaucoup de gens peuvent penser qu’une expatriation est une chose fabuleuse une nouvelle aventure ( cela est vrai au début… ) Mais avec les mois qui défilent , les années tout cela retombe.

Je sais aujourd’hui les avantages du Québec qui sont à mes yeux:

  • Le travail : Facile de trouver un emploi , limite j’ai les cartes en mains de là où je veux travailler (je suis soudeur) l’over est bien payé, et surtout on peut allègrement dépasser les 60h semaine voir cumulé 2 emploi à l’instar de la France et ces limites de 44h sur 16 semaines consécutive. Certains peuvent très bien gagner annuellement ou je suis (140 k annuel) mais a quel prix et quelle vie de famille derrière ? Aucune !
  • Le logement: Facile à trouver, aucune démarche pénible de paperasse a fournir (tu sors l’oseille , la ferraille that’s it) sauf si tu as un chien ou chat ici je trouve que c’est scandaleux toutes ces conditions
  • Électricité peu chère, eau gratuite, et essence très intéressante car moins taxée
  • Prix des maisons et voitures de luxe moins chères (mais pour moi ça c’est un détail)

Inconvénients et là malheureusement pour moi le constat est amer:

  • Diversité des paysages inexistante, tu fais 800 km pour moi le paysage est similaire forêt de sapin et lac et that’s it.

En France 200 km tu passes de la campagne aux Alpes voir à la montagne mais tout ça on le voit plus.

  • Routes défoncées par l’hiver et ça en devient chiant même pour ta voiture
  • Hiver terriblement long, la neige c’est cool au début mais je suis écoeuré de voir un été humide, partagé entre soleil et pluie et dès septembre tout retombe le froid arrive et la nuit tombe déjà tôt ! ne parlons pas de l’hiver ou 16h il fait nuit
  • Service de santé déplorable heureusement je suis encore jeune !
  • Vacances: clairement gros problème, tu as le droit à 2 semaine à Noël ou l’entreprise ferme et 2 semaines de congés payés pour les vacances de la construction où 1/4 du Quebec est en vacances donc les prix je t’en parle pas! et rien d’autres, dans ma boite je peux pas avoir plus de 3 semaine consécutives et demandé des congés sabbatiques style 1 mois pour rentrer en France dans une période comme septembre, on te vire si tu fais ça. La convention te dit congés sabbatiques oui mais entre 6 mois et 1 an. Qui part en vacances 6 mois avec un loyer etc. C’est pas ce que je veux moi… Imagines, tu souhaites partir en Asie en évitant la mousson baaaa tu peux pas car ça rentre pas dans ces vacances là. Attendre 5 ans pour avoir 3 semaines de congés payés et presque 10 ans pour 4 semaines je trouve ça beaucoup surtout quand tu changes de boite, tout est à recommencer.

Bref condamné à travailler je conçois pas ma vie ainsi….

La diversité culinaire est inexistante la malbouffe américaine est omniprésente et trouver certains produits s’avère parfois le parcours du combattant voir impossible.

Les relations sociales… voilà… dès que c’est l’heure, c’est l’heure ici fin de quart de travail tout le monde courent dans les voitures et on rentre chez nous s’enfermer ! hallucinant

Je suis conscient que certains vont réagir a ces propos mais soyons réalistes, les immigrant Français ou autres avec qui je parle beaucoup me le disent ici toute la vie non ! c’est de la Me..e !

Bref tout cela n’est qu’une faible partie de tout ce qui fait qu’aujourd’hui je suis saturé. Ce n’est pas ma 1ère expatriation mais ça devient lourd moralement.

Quoiqu’il en soit je ne pars pas car je sais que c’est compliqué économiquement parlant en France en ce moment COVID oblige, je sais que trouver un logement en France va être une prise de tête surtout sans CDI dans l’immédiat.

J’ai de électroménager flambant neuf acheté il y a 2 mois et tout ça ne pourra être ramener alors le revendre dans la foulée avec la voiture, la fin du bail les déménageurs qui prendront mes meubles direction la France par container et le vol qui devra suivre vite après va être un challenge de tout faire en même temps.

Je vois beaucoup de Français qui repartent ici sur ce forum et je sais que dans les mois ou années a venir j’en serai car mes projets sont en France plus qu’ici.

Le temps passe et je sais que chaque année que je passe ici est une plaie pour mes cotisations non validées en France (tant bien même que j’arrive a la retraite).

Je me vois clairement plus à la campagne en France comme en Ardèche ou alors ailleurs qu’ici.

Je comprend pourquoi en France on paie des impôts  ! car ici tu en paye mais derrière les transports, la santé etc. Ça suit moins bien et pourtant on te bouffe 30% de ton salaire quand même.

Je ne défend pas le système Français avec de nombreuses failles mais je ne la critique plus autant qu’avant. Aujourd’hui je vois les choses différemment.

Suis je le seul a avoir des doutes?

D’après le témoignage de freediver92 sur le forum de discussions

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

150 commentaires

  • Tellement vrai 7 mois arrivées ici mais je repars le mois prochain, je ne me plaît pas du tout. La France avec ses défauts me manque.

  • Votre problème à vous, c’est qu’en venant ici vous pensez que le québec est un département français.

    10 ans que je suis au québec, faut apprendre à s’intégrer, où pour le moins à s’adapter, c’est pas facile tout les jours mais on est pas mal mieux ici qu’à MacronLand.

    Y a personne qui t’obliges à faire du 60h/sem pour avoir 140k/an… essayes dabors de trouver job et salaire équivalent en france.. pas mal dur de boucler un mois avec le smic.

    Pour le reste, t’as pas mal raison, mais c’est une question capacité d’adaptation.

    bon retour en france Man, tu laisseras la place à un autre, peut être plus motivé que toi. 😉

    ps: essayes Bergues.. c’est cool là bas… les frittes y sont bonne y parait.. hahaha

  • Premièrement merci pour cette critique, je ne la prends pas pour argent comptant car chacun vit son expérience de façon differente, avec des objectif différents suivant le pays ou l’on va. Mais il est tjs bon de savoir ou lo met les pieds et assumer.

    Mais ce qui suit est pour les raleurs que je viens de lire….
    Je ne vis pas au quebec. Et parfois jy songe. Je vis en colombie et ai travaillé a l’ambassade de france comme local, et le constat est le même partout , en tant qu’expat il faut savoir s’adapter. Ici je ne vis pas avec les français car j’en ai envoyé chier plus d’un, car cetait tjs les colombiers ceci, ou cela… ya pas, c la merde. Etc etc…ça fait 13 ans que je suis en colombie, et rien nest parfait. Et aller au canada me parait sympa, et ce serait d’autres défis, s’ils acceptent mes papiers. Mais une chose est sur je mecarterai des gens toxiques, (beau parleur, donneur de lecons, raleurs, et ) la vie est loin detre parfaite que ce soit en France ou a l’étranger. Chaque culture a son lot de bons et mauvaises choses. Mais quest ce que les expats, français ou autres ralent…. la france me manque? Biensur. Et je mattends a ce que ce soit pareil en allant au quebec. Je trouverai peut etre que les gens reagissent bizarrement. Mais je reagi tout aussi bizarrement….

    je voulais pas reagir …mais que c’est ridicule de voir autant de messages de …. le quebec, et le quebec…et les mosquées. La mal-bouffe….allez vous percher sur la lune qui seloigne de 3 cm par an de la terre. Ça fera des vacances aux autres et qui sait peut-être quon acceptera mieux mes papiers.

  • Salut, cela va faire 4 ans pour nous, le même constat et la même envie de repartir, j’ai l’impression de perdre mon temps ici.

  • Je suis au Québec depuis 12 ans.
    Je repars aussi.
    100% d’accord avec tout ce qui tu dis. C’est clairement un scam pour migrant.

    De plus au Québec il n’y a aucun respect pour l’environnement.
    Les rues sont très sales, des poubelles partout, pas vraiment de recyclage etc….

  • C’est tellement VRAI !
    Je suis Québécois de souche, il y a quelques années j’ai rencontré une Française et suis allé m’installer en France. Quel Bonheur !
    Suite à la rupture de mon couple, je suis revenu dans ma maison au Québec, tout ce qui est décrit dans ce texte, la diversité des paysages, la culture, les relations sociales, le système en général, c’est tellement vrai et ça me manque quotidiennement (même deux années après mon retour)…
    Nouvellement retraité, je souhaite que la vie me redonne la chance de m’installer définitivement en France, ce que je ferais sans aucunes hésitations…

  • Depuis 23 ans que je suis au Québec, j’ai vu toutes sortes d’immigrants français. Mais il y a principalement deux types de Français immigrants :
    1. Ceux qui, comme moi, considèrent qu’immigrer, c’est adopter sa terre d’accueil, vouloir s’y fondre et brûler ses vaisseaux, privilégier les rencontres avec des gens d’ici, devenir Québécois, s’intégrer, s’assimiler, tout en comprenant malgré tout que, de toute façon, rien, nulle part, ne peut jamais être parfait.
    2. Et ceux qui, en arrivant, se dépêchent de se trouver des amis français, qui restent principalement entre Français, passent leurs temps à comparer et à relever ce qu’il y a de mieux en France et d’imparfait ici, bref qui ne font pas vraiment ce qu’il faut pour s’intégrer, restent des étrangers au Québec et se sentent rejets. Comme quelqu’un l’a dit plus bas, l’immigration, ce n’est peut-être pas fait pour tout le monde, après tout.
    Personnellement, même si je garde de loin un œil intéressé sur ce qui se passe en France et ait toujours ma culture française au fond de moi, je me sens depuis le début beaucoup plus québécois que français et même, aujourd’hui, pleinement Québécois. Je n’ai plus d’attachement à la France. Si la double nationalité n’avait pas été possible, j’aurais sans regret renoncé à ma citoyenneté française.
    OK, beaucoup de Québécois n’ont pas le vernis culturel des européens, c’est un fait. Mais on trouve quand même aussi ici des universitaires, des érudits, des gens qui s’expriment bien. Et même beaucoup. On y trouve des gens généreux et toujours bienveillants. Nos paysages, nos grands espaces, notre pays du Québec, nos quatre saisons, notre histoire, notre fierté nationale (qu’on ne trouve plus en France en dehors des stades de foot), notre caractère latin, notre créativité, notre dynamisme, nos possibilités de nous réinventer, de nous insérer professionnellement, notre économie, la jeunesse de notre société, notre facilité de contact, nos artistes qui ne se prennent pas pour des demi-dieux, la souplesse et l’ouverture de notre société, et j’en passe, sont autant de raisons d’aimer cette terre, si on sait et si on veut la regarder comme il faut.
    Quant à l’accusation de racisme que j’ai lue dans cet article, c’est d’une débilité sans nom. Les Québécois n’ont jamais été et ne sont pas racistes. Qu’on ne veuille pas se faire bousculer chez nous pas de nouveaux arrivants est une chose, mais nous sommes un des peuples les plus tolérants et les plus ouverts à la diversité de cette planète, Ce qui ne veut pas dire qu’on n’est prêt à renoncer à notre identité, à notre culture ou à notre langue, ou à accepter un multiculturalisme qui ne fait que disloquer la société. Mais fondamentalement, nous aimons la diversité dans ce qu’elle a de positif, car nous aimons les gens, la nouveauté, la différence, parce que nous sommes tous des immigrants qui venons d’horizons divers, et parce que la diversité nous enrichit.
    Et même s’il n’y a rien de parfait, ici, tout y est tellement plus facile. Je pense simplement aux rapports avec l’Administration. Bien sûr, comme partout, on aime se plaindre de nos fonctionnaires, mais franchement, c’est bien plus léger et bien plus facile ici qu’en France. Une fois reçu comme immigrant, tu veux travailler au Québec? À ton compte, par exemple? Eh bien, Just do it! Aucune inscription à faire nulle part tant que ton chiffre d’affaires n’atteint pas 30000 $ sur quatre trimestres consécutifs (et même là, il te suffit de t’inscrire auprès de l’agence du revenu, ça prend une demi-heure), et ton prochain rendez-vous avec l’État sera ta déclaration de revenus. En attendant, tu as juste à te mettre au travail. C’est aussi simple que ça. C’était autrement plus lourd et plus complexe en France. Tu veux travailler comme salarié? Eh bien, tu trouves quelqu’un pour t’engager, et tu commences demain, point final. Pas de conneries comme les déclarations préalables à l’embauche ou de finasseries comme les statuts de CDD, de CDI, de contrat jeune, etc.. Pas d’administration fiscale paranoïaque… Un charme!
    Les esprits chagrins, ceux qui n’ont pas aimé le Québec, ne sauront vraisemblablement pas davantage émigrer ailleurs et s’y intégrer. Ne pas être adaptables est sûrement dans leur nature. Mais les gens ouverts s’y plairont, se feront des amis, s’intégreront, aimeront ce qui n’est encore que notre belle province et y resteront sûrement.

  • C’est tout simplement grotesque!
    Ça fait 23 ans que je suis au Québec, et même contre 5 millions d’euros, je ne repartirais pas en France. Et aucun de mes amis français ici ne repartirait. En revanche, tous mes amis restés en dans l’Hexagone m’envient et me répètent que la France est finie et qu’ils auraient dû partir aussi.
    Pays de merde, pays de râleurs, pays de grévistes, pays de pauvreté où l’État prend tout et où les salaires sont faibles (il paraît qu’à 4000 euros par mois, on est riche!), pays où 8% de syndiqués prennent tous les travailleurs en otage, de jaloux envers ceux qui réussissent, pays sans fierté nationale, pays d’insécurité et d’incivilités, etc.
    Les gens, individuellement sont sympas, c’est une terre culturellement passionnante, mais la société, non merci.
    Bien pour des vacances, pas pour y vivre.

  • le changement de vie n’est pas pour tout le monde… ici depuis 12 ans maintenant et fier citoyen canadien depuis 6 mois (oui l’administratif et nous… on s’aime pas trop…lol) mais par contre on est arrivé icitte pis vraiment une belle bouffée d’oxygène pour nous! après je ne vois en quoi dénigrer un pays ou l’autre fera avancer le débat: c’est un choix personnel!!! qu’est ce qui te convient TOI!!!!??? si tu arrives à y répondre ben tu as fait la job! pas compliqué après ce n’est que frustration et amertume voir regret c’est ben plate!!!!!

  • Vous faites ce que vous voulez de votre vie. Le Québec ne vous convient pas, soit. Je suis le premier à critiquer mon pays, mais il est ce qu’il est par son unicité que ça plaise ou non. Si vous recherchez la France partout où vous allez dans le monde, vous serez déçu. Allez, bonne continuation.

  • Bon, alors je vais ajouter un bémol concernant cette partie : Le temps passe et je sais que chaque année que je passe ici est une plaie pour mes cotisations non validées en France (tant bien même que j’arrive a la retraite).
    Faux! Il y a des accords entre la France te le Québec pour les cotisations retraite et les trimestres travaillés de part et d’autre sont validés aussi bien en France qu’au Québec au moment de la retraite.

    • Bonjour Dominique,
      votre commentaire m interesse
      pouvez vous m en dire plus sur ces accords
      je reflechis a l idée de repartir vivre au Quebec
      merci
      Abdelkrim

  • Sérieux il y a des hivers où il fait froids au Québec. J’ai toujours pensé que c’était palmier et chaleur continuelle.

  • Après plus de 40 ans au Québec je fais le même constat, avec en plus le fait que cela se dégrade exponentiellement depuis toutes ces années, mais leur égo reste le même, les trousdecul du monde dans toute leur splendeur et nous, les “maudits français” pour toujours ! Donc ton constat est le bon, rentre vite. Nous on a fait le plan de partir d’ici 2 ans et retour dans les Alpes, avec Genève, Turin, Nice, Bordeaux, Paris, etc… tous à moins de 4 heures de trajet !

    • Après plus de 40 ans au Québec vous constatez que ça ne vous convient pas ??? Il doit y avoir beaucoup beaucoup de positif pour être resté si longtemps, vous devriez nous en parler plutôt que de sortir votre venin !!! Pauvre français inadaptable !!!

  • La France c’est mieux fait pour une personne de culture, d’Histoire et plus Méditerranéenne. Le Québec c’est plus tu t’en fout de tout ça, tu te débrouille et tu monte seul ta propre vie et un peu le rêve américain, mais glacial. C’est ça le principal désavantage du Québec, c’est socialement froid et trop carré à moins de te retrouver avec ta diaspora. C’est un peu un pays sans style propre. Au final, c’est plus excitant, drôle d’avoir de la réaction et des gens réac à position idéologique qui gueule (intelligiblement) que juste des gens qui font leur boulot et ne disent rien. Au moins, on s’y sent vivant. L’avantage du Québec, c’est l’hiver, car on peut y faire plein d’activités et c’est amusant.

  • Bonjour, je suis québécoise de souche et je suis très étonnée et triste de vos commentaires. Premièrement, si vous êtes malheureux ici, pourquoi y rester? Quant à la géographie, on ne peut rien y faire. Elle est comme elle est. Sachez que le Canada compte aussi plusieurs chaînes de montagnes comme les Rocheuses, les Appalaches, les monts Selwyn, les monts Mackenzie, etc… Mon pays est immense et magnifique avec une multitude de ressources comme l’eau et l’hydro-électricité. Contrairement à la France métropolitaine, nous ne sommes pas entassés dans des petits appartements. On a de l’espace! Le Canada est un pays jeune de 156 ans et de très grande superficie. Christophe Colomb a découvert le Nouveau Monde, l’Amérique, en 1492. On ne peut donc avoir votre histoire, votre architecture, vos monuments, vos musées, vos châteaux. Deuxièmement, notre peuple est accueillant, ouvert aux autres cultures, généreux. Vous nous insultez en disant que nous sommes racistes. Je ne nie pas que certains individus peuvent l’être mais en tant que peuple, c’est complètement faux. Comme s’il n’y avait pas de racistes en France!! Je m’arrête là car je pourrais vous parler toute la journée de mon merveilleux pays, le Canada! Il est unique, grandiose, nordique, accueillant, dynamique, talentueux, sécuritaire, multiculturel, riche en eau, performant, innovant et plus encore. Je suis désolée que nous n’ayons pas réussi à vous le faire aimer comme moi je l’aime. Ne recherchez pas la France ici, vous ne la trouverez pas! Je comprends toutefois la nostalgie de votre pays, de vos familles. Moi, j’ai aimé votre pays même si on a bien ri de moi avec mon accent québécois mais j’ai détesté vos minis chambres d’hôtel. Sans rancune!

    • Je suis française, je vis au Québec depuis 15 ans et j’y suis très heureuse. Je suis entièrement d’accord avec Marie Lambert! Tout est dit!

    • Le Canada c’est une farce de clowns, dès que l’on sort de la province on n’est plus chez soi, mais à l’étranger, et accepté seulement si on NE parle qu’en anglais. We are all Canadians IF we all speak white. Je en me sens pas solidaire de ces gens qui passent leurs temps à nous traiter de racistes et à nous mépriser.

  • Quand je lis ça , je capote bin raide .
    Ça fait 15 ans que je suis ici, j’ai tout vécu , l’auberge espagnole en tant qu’étudiant, le jeune cadre dynamique avec un permis de travail , la résidence permanente. La vie en condo , une blonde québécoise , une maison en banlieue , des enfants.
    Je me suis fait des amis québécois au fil du temps , j’ai fait des soirées de Français sur le plateau qui me ventait d’avoir découvert Louis-Josee Houde (merci je connais).
    Oui la bouffe est plus cher, tu trouves tout si tu cherches, pas comme le reste de l’Amérique du Nord.
    Oui ils veulent des connaissances et pas des amis proches, ils vous ont pas attendu .
    Y a pas d’histoire , osez me dire que vous avez déjà lu un livre sur la nouvelle France.
    Faut rentrer dans leurs bulles, faut s’adapter et pas le contraire.
    Nous sommes les immigrés, vous croyez que toutes les générations qui sont arrivés en France dans les 50 dernières années , c’était pas pareil?
    Sortez vous les doigts, c’est l’aventure, vous êtes des pionniers.
    Comme je dis toujours, quand on me demande ce que je fais icitte.
    Je devais être du voyage de Jacques-Cartier mais j’ai raté le bateau , donc me voilà.

    • Nous sommes les immigrés ? Et vous prétendez connaître l’histoire du Québec ? Ah ouais, Jacques Cartier devait être amérindien ! On ne force personne à venir, ni à repartir. Mais le constat est réel, le Québec est le tiers monde de l’amérique du nord et le restera.

  • Au minimum quand l’on décide de s’expatrier il faut s’informer de la grandeur du territoire, de la nordicité du Québec, de la jeune histoire, de la vie nord américaine, des exigences du travail et des différents systèmes publiques.

    Les relations sociales et les codes de ces derniers diffèrent d’un pays à l’autre. Personnellement j’ai des amis français qui à mon avis n’ont pas eu trop de difficultés à créer des liens.

    Malheureusement on ne peut changer la géographie et l’immensité du territoire. Si on ne s’informe pas ce qu’est l’hiver au Québec on est mal barré. Pour changer de paysage effectivement il faut souvent prendre l’avion pour se rendre vers des destinations aux paysages plus exotiques. Par contre nous sommes qu’à 6 heures de voiture de New York , 5 heures de la côte Atlantique du Maine ou 7 heures des chutes Niagara.

    Oui la diversité de la bouffe en France est reconnue mondialement. Par contre d’affirmer que la diversité culinaire au Québec est inexistante c’est une insulte à tous les différents restaurateurs, producteurs locaux, maraîchers etc…c’est purement de la mauvaise foi. Il faut arrêter de donner comme example les restos de bouffe rapide qui sont d’ailleurs également très présents en France.

    Bref s’expatrier n’est pas donné à tous. Souvent les racines sont plus profondes que l’on croit et empêche de s’ouvrir à une nouvelle réalité.

  • Bonjour, tout ce que vous dites est vrai, j’ai 14 ans ici et je me sens toujours rejeté , sinon j’ai eu un contrat de travail pour un poste en France, mais la situation économique m’inquiète

    • ”sinon j’ai eu un contrat de travail pour un poste en France, mais la situation économique m’inquiète ”

      En France il y avait assez récemment plus de 6000 communes techniquement en faillite , la plupart de ces faillites attribuables aux visions trop coûteuses des maires qui se sont succédé et des emprunts contractés dont les taux d’intérêts ont éclatés depuis.

      Ici avec la RRQ (RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC) vous pouvez prendre votre retraite à 60 ans et aussi retirer en plus votre rente fédérale à 65 ans (sécurité de vieillesse).

  • Ici depuis 89. Des moments merveilleux. J’ai pu faire des choses que jamais je n’aurais pu réaliser en France. Tellement reconnaissant de la générosité de ce pays. Connu le referendum de 95, voté oui! Oui j’ai pensé revenir en France, famille, amis, paysages, Europe à proximité. Mais aujourd’hui, immigration folle, politiques agressives, sécheresses, guerre Ukraine, coût de la vie. J’ai 2 filles ici, nées ici, je me vois mal les ramener dans cette ambiance moribonde, elles sont Qcoises. Alors je reste.
    Et dites-moi; si tu revends ta maison ici, tes propriétés, rappelez-vous que l’ÉTAT Français vous attend pour vous imposer, vérifier vos comptes Canadiens et tutti quanti! Ici j’ai 60 ans et je peux encore changer de boulot, là-bas on va me mettre sur un stage de chaudronnerie à pôle emploi ou je ne sais quoi, le chômage?? Pas pour moi! J’ai pu faire cent métiers ici, je peux cumuler des emplois, etc… la liberté! Pas de stress.
    Les relations? Ouvre toi à l’histoire du pays mon chum, c’est une histoire incroyable. Mais bien sûr faut-il rappeler que la grande majorité des Français sont les nombrils du monde.
    Bref, retournez donc donner 30 ou 40% de vos actifs, durement acquis ici pour des services dont vous ne bénéficierez pas en France. Bon retour!

  • On s’attend à quoi? Rien n’est parfait. On sait que le Québec est une région nordique et froide. Que les espaces sont immenses et se ressemblent. On ne peut comparer l’Europe à l’Amérique puisque le climat, la géographie, l’histoire et j’en passe est diamétralement opposé. Il faut faire un choix éclairé avant de s’installer dans un autre pays et faire des recherches en ce sens puisque les changements n’est pas pour tous.

  • Complètement d’accord avec toi.. Cela fait 30 ans que je suis au Québec et j’ai le même constat.. Maintenant, il est trop tard pour revenir, mais je le ferai à la retraite… Je rajouterai deux autres points.. Un négatif.. Les gens ici sont moins sociaux qu’en France.. Ils vivent dans des bulles, et il est très difficile d’y rentrer… En France, on peut devenir ami d’une personne rencontrée la journée même.. Cela marche pas comme cela ici, il y aura toujours une distance infranchissable.. Introversion, peur de l’étranger, envie de ne pas se mélanger pour plus de quietude.. Je ne sais pas.. Cela peut être parfois un avantage.. En France tout le monde se mêle un peu du voisin.. Cela peut devenir gênant aussi à la longue.. Ici, tu peux mourrir a cote, tant que tu ne deranges personne, tout va bien lol
    Point positif par contre pour le Québec, par contre, grâce a une immigration très controlée, il n’y a pas comme en France des hordes de gens inassimilables mais au contraire des gens qui ont mérité durement de venir ici (diplômes, métiers en manque ou encore apporteurs d’affaires) alors il n’y a pas de problème d’intégration. Cela devrait être un modèle pour la France, mais pour l’instant en France, tout est politisé, et si tu essayes de contrôler l’immigration, comme par exemple le RN ou autres, tu passes pour un raciste. Alors la discussion est bloquée, et rien ne bouge. Dommage, cela pourrit petit a petit le climat en France qui lui empêche entre autre, de rester l’un des pays les plus agréables du monde..

    • Immigration contrôlée ???? Laissez moi rire ! EN 40 ans ici, j’ai vu plus de mosquées ouvrir que de punaises de lit se reproduire, et surtout dans les seules 15 dernières années. Le québec a fait en 15 ans ce que l’Europe a fait en 150, et c’est peu dire. Je n’ai rien contre les musulmans, bien au contraire (Ils travaillent 100 fois mieux que les locaux), mais le phénomène est le même partout, et principalement au Québec. Nous aussi, une fois la retraite demandée, on rentre vers la vraie culture, la vraie bouffe, la vraie beauté.

      • Attention, au Québec, il n’y a pas d’immigration illégale, sinon on te met dehors rapidement manu militari.. Pour le reste tu as un peu raison. Si la première génération est choisie, le rapprochement familial et la deuxième génération ne seront pas aussi intégrée que la première.. Le Québec à juste 30 ans de retard sur la France, et je pense que dans une génération ou deux, ils auront ici les mêmes problèmes qu’en France.. Par contre, ils ont une menace encre pire qui leur pend au nez, c’est l’anglicisation rampante de la société.. On le voit a Montréal… Si la situation économique du Québec ne peut que s’améliorer car celle du Canada continuera à monter, celle du francais par contre est dangereusement menacée.
        .

    • il y a aussi des gens “inassimilables” au québec..
      dans 99% des cas, se sont de français de France, qui se pensent meilleur que les autres.. hahaha
      il y a d’ailleur une véritable infestation de ces gens là sur le plateau mont royal à Montréal… hélas, la métastase commence même à s’installer à Québec dans certain quartier..
      heureusement, en général ils ne restent que quelques mois où quelques années… 3emme hivers.. ciao bye..

    • Grâce a une immigration très controlée, il n’y a pas comme en France des hordes de gens inassimilables mais au contraire des gens qui ont mérité durement de venir ici (diplômes, métiers en manque ou encore apporteurs d’affaires) alors il n’y a pas de problème d’intégration. Cela devrait être un modèle pour la France, mais pour l’instant en France, tout est politisé, et si tu essayes de contrôler l’immigration, comme par exemple le RN ou autres, tu passes pour un raciste

      Cela est vrai ici aussi les provinces anglophones ont vite fait d’accuser les politiques d’immigration au Québec d’être racistes car pour eux notre protection culturelle ne doit pas exister.

  • Il y a beaucoup de points vrai, par contre personne ne t’oblige à faire 60h par semaine. Tu peux souvent choisir d’en faire plus ou moins et faire le choix d’équilibre entre la famille et le travail.

    Pour les paysages…. hum si tu te contentes de suivre l’autoroute 20 ou l’autoroute 40 c’est vrai que ce n’est pas varié,par contre ce n’est pas vrai que la région de Mont Tremblant ressemble à la région de Sherbrooke ou la région de Montréal… voir la Gaspesie.

    Après on a tous des expériences différentes et on voit tous les choses selon ce qu’on vit, mais on a effectivement pas tous les mêmes ressentis.

    La vie au travail est quand même moins stressante ici qu’en France, rien qu’au niveau des relations de travail côté hiérarchie.

    • mmmmm la région de mt tremblant versus la region de Sherbrooke.. Honnêtement, pas grande différence…Meme le Saguenay, la Gaspésie ou encore la Cote nord, ça se ressemble, et en plus c’est froid… Entre la Corse, la Bretagne, les Pyrénées, les Alpes, le massif central, ca se sont des vrais différences, et pas juste le paysage, tu as la cuisine, la culture, tout est différent. Ici tout est presque pareil… Et je ne te parle meme pas des pays européens autour… Apres 30 ans, je tourne en rond, et pour voir différent, il faut faire 2000km pour arriver en Caroline du sud. et encore, les memes maisons, les memes cosco, Walmart et.. Tu parles d’une diversité….

        • Pas vraiment, d’origine italienne, français de coeur, je suis canadien de nationalité, j’ai habité 6 ans en Allemagne et cela fait 33 ans que je suis ici. Mes filles ont trois passeports puisque leur mère est anglaise, et sa famille dans l’Ontario.. donc je nage depuis toujours dans les cultures diverses… Au contraire, J’ai une expérience de 33 ans au Québec , ma blonde est québécoise, j’ai crée 3 compagnies au Québec, mon associé est québécois, donc je suis plutot l’exemple d’une réussite car j’ai travaillé fort pour avoir ce que j’ai.. Cela n’a pas ete facile, mais je peux te dire que tout ce que je dis est le fruit de 33 ans d’expérience ici. Tu es libre de me croire ou pas, cela m’est égal, mais certainement pas de me juger comme inassimilable… Mais je comprends que ceux qui immigrent ici ont besoin de se faire rassurer en pensant que ce pays est merveilleux à tout point de vue et que leur choix était le bon. Surtout au début lol . J’ai suffisamment voyage pour savoir que c’est tout sauf vrai.. CQFD.

      • Mais André, pourquoi tu me rentres pas tout de suite en France au lieu de vivre au quotidien avec autant d’amertume ? Passer sa vie à ruminer, c’est la vie que tu as choisi?

        • Je t’ai repondu en haut.. C’est trop tard.. J’ai fait l’essentiel de ma vie au Québec et pour des raisons de retraite et de business, je suis coincé ici. Mais des que cela sera possible, normalement d’ici deux ans, retour a la case départ. Juste le regret d’avoir du passer ma vie ici, loin de ma famille entre autre que je n’ai pas vu grandir. A propos de retraite,, les français refusent le 64 ans alors qu’ici ca fait longtemps que c’est 65 ans, et ce que l’on ne vous dit pas en arrivant au Québec, c’est qu’à moins de travailler pour le gouvernement ou dans les grosses boites, votre retraite a temps plein ,soit 40 ans sera de max 1800$ par mois.. Moralité, si tu arrives au Canada a 30 ans, il faudrait travailler jusqu’à 70 ans sous peine d’avoir une fraction de sa retraite qui n’est deja pas forte.. Ici, si tu es dans le prive, meme si tu gagnes 10.000$ par mois dans ta vie professionnelle, a la retraite tu n’auras que 1800$ max par mois..Mettre de l’argent de coté est une solution, avec des Reer, mais cela est complique quand tu as des enfants, et qui plus est, pour avoir l’équivalent francais, il faudrait mettre plus que tout salaire dans des fonds pour y arriver. De plus , les réer sont plafonnés alors cela n’est meme pas interessant… CQFD

          • C’est la différence entre un régime capitalisé (Québec) où l’usager est responsable de créer sa pension vs un régime non capitalisé (France) où l’état verse la pension à même les contributions des travailleurs actuels. Le système capitalisé est significativement supérieur et plus efficace mais requiert une responsabilisation de l’individu qui passe par la culture et l’éducation. Ce qui semble plus confortable n’est pas toujours réellement mieux…

          • André, après 33 ans au québec je suis convaincu que tu vois la France d’ici maintenant comme un lieu de vacance.. c’est bien normal.. moi aussi j’aime retourner là bas de temps en temps.
            le mexique aussi c’est cool, cuba aussi, guadeloupe, martinique, senégal, maroc, égypte tout ca c’est vraiment cool… en vacance..
            vas y vivre là bas pour vrai…
            personellement, à chacun de mes retour de voyage, arrivé à l’aeroport de Montréal où de Québec, ma première reflexion c’est : ”ouff… enfin à la maison”” .

  • Je crois que le tiers des Français qui s’installent ici repartent vers la France; et de ceux qui sont repartis vers la mère patrie La moitié décide finalement de revenir sur la terre d’accueil. Quoi qu’il en soit aucun pays n’est parfait, mais de ch**r comme vous le faite sur le pays qui t’accueille me semble une aussi et déplorable retournez donc chez vous, et restez-y !

    • Vous avez l’épiderme bien sensible. Ce n’est pas parce qu’on s’expatrie qu’on ne doit pas avoir d’opinion. Je suis Québécois et j’ai beaucoup voyagé et travaillé à l’extérieur du Canada et je trouve qu’il y a beaucoup de vérité dans ce qu’il dit. Il faut voir les choses en face. Surtout si on veut corriger les faiblesses. Le Québec est loin d’être parfait et surtout en ce qui concerne le système de santé ici qui est parfaitement débile. Pourtant, il n’y aurait qu’à reproduire ce qui marche ailleurs. Pour le reste, on a tous en nous l’empreinte des conditions de vie de notre enfance.

    • Le pays qui nous accueille est le CANADA , pas le québec, alors votre remarque ne vaut pas plus que votre province, du haut de ses 9 millions d’assistés permanents. Regardez donc combien de villes dans le monde sont plus grosses que votre “pays”, ça vous éduquera un peu.

  • “Service de santé déplorable heureusement je suis encore jeune !” C’est le seul point en commun, mais lorsque je visite la Colombie, je profite pour ça. Le reste c’est de la connerie. Le Québec, tu l’aimes et tu le quittes.

  • Complètement d’accord avec toi, ça fait 15 ans que je suis a Montreal.

    Les avantages par rapport a la France? Le pouvoir d’achat (Constat que tous mes amis qui sont rentrés en France ont fait) et la facilité et l’accessibilité a la création d’entreprise.

    Pour les inconvénients je valide totalement ceux que tu as mis en avant, j’ajouterais le manque de culture, j’entends par là qu’il n’y a pas grand chose a visiter historiquement parlant (monuments.. etc) et j’ajouterais également le prix exorbitant pour des activités qui sont souvent de qualité médiocres, exemple, le ski l’hiver.. extrêmement cher, pour rien. Si tu ajoutes la location d’un appartement a Tremblant pour une fin de semaine, tu aurais eu assez de cash pour partir une semaine dans les Alpes.. mais bon comme tu l’as si bien mentionné, pas de vacances.

  • Même chose pour nous… cela fait 15 et 8 ans que nous sommes ici. Malheureusement je crois que le Québec de la fin des années 2000 (et de mes 20 ans) ne correspond plus à mes envies de quadra. Je me retrouve dans certains points… et d’autres qui se sont rajoutés depuis la pandémie. On essaye de trouver du positif chaque année mais une certitude : pas de retraite ici. Le problème : quand refaire le saut inverse…

  • je suis alle dans une soiree a montreal ou les femmes devaient inviter les hommes a danser .je n’ai pu danser pourtant etant beau gosse et mulatre ,il y avait 3 jours que j’habitais montreal .en outre je remarquais que les contacts sociaux devenaient de plus en plus difficiles avec les quebecoises sans rien comprendre.Aujourdhui sur ce forum ,je comprends que Montreal est une ville RACISTE

    • Il faut être blanc de type nordique avec les québecquoise sinon, n’essaie même pas. Mais rassures toi, tu ne perds rien car elles sont nulles.

    • Je ne suis pas d’accord avec toi, c’est très tendance au Québec d’être de couleur lol.. ils ne sont pas aussi racistes que cela.. D’autre part, j’aime bien les québécoises… C’est un peu réducteur ton jugement.. Par contre oui, les codes relationnels sont différents au Québec.. Il faut les connaître. J’ai eu plus de problèmes avec la sociabilité des hommes québécois que des femmes québécoises qui sont charmantes et attachantes pour ma part.

    • Essaie une approche un peu moins « beau gosse ». Commence par fréquenter des gens dans ton entourage, travail, etc.. Tu sais les Québécoises ne sont pas nécessairement à la recherche de mâles ce qui semble ta frustration.

    • LOOOOOL, c’est sûr que c’est du racisme, comment pourraient-elles te résister avec tant de modestie 🙂 🙂 :). Tu n’as aucune idée de ce qui plaît aux québécoises (qui soi-dit-en-passant ne sont pas un bloc monolithique, j’entretiens le préjugé simplement pour te répondre). Je te recommande d’écouter et d’essayer de comprendre, tu réaliseras peut-être que la vie est plus nuancée que tu le croyais. Je connais plein d’hommes d’origines variées ayant beaucoup de succès avec les québécoises…

    • ”je comprends que Montreal est une ville RACISTE ”

      Probablement un complexe d’infériorité latent parce tous les Montréalais qui pratiquent la danse ne sont pas foncièrement racistes mais vous mettez tous les Montréalais dans le même panier.

  • Bonjour,
    Cela fait 11 ans que je vis ici mais là rien ne va plus.
    Le plus dur est de ne pas idéaliser notre pays d’origine. Alors oui, la vie sociale est loin de celle que je connaissais en France et c’est ce qui me pèse le plus. Je comprends donc tout à fait ce que vous écrivez.
    Le retour en France ne me semble pas évident. Enfin si vous en êtes aux préparations, je serai curieuse d’échanger à ce sujet. Merci!

    • pour ma part 10 année ici a Québec .on se sentait bien avec ma femme et ma fille .depuis 2 mois ma femme a demandé le divorce. et la des grands questions je me dis pourquoi rester seule ici .je n’arrive pas a me faire des amis. pourquoi encore endurer 6 mois de neige et l’été 4 mois de moustiques.
      je suis français et pense sérieusement retourner vers la famille en Gironde

  • Moi aussi j’ai une certaine amertume du Québec et pourtant je ne suis là que depuis 7 mois avec ma femme et nos 4 enfants âgés de 3 à12 ans qui se plaisent bien. Quant à moi, la France me manque, mes repères, mes parents, mes frères et soeurs. Je travaille en tant qu’infirmier dans un CISSS que je ne saurais citer. Et il est vrai que le système de santé est catastrophique. Les conditions de travail à l’hôpital sont très difficiles. Tout semble compliqué. Il y a un contrôle accru des employés par l’administration et c’est pire depuis le COVID-19. Je suis en permis fermé et je ne me sens pas libre du tout car je ne peux ni changer d’emploi ni même d’employeur. J’aimerais changer de métier mais pas possible. Je suis bloqué. Je regrette d’avoir quitté mon statut de libéral en France, car j’étais libre et je gagnais très bien ma vie.
    J’ai 4 enfants et nous n’avons pas de médecin de famille. Pas avant 3 ans. Comment faire si on tombe malade ? Si besoin d’antibiotiques ou autres médicaments nécessaires.
    Certains produits sont introuvables ici. Le fromage est hors de prix. Même s’il y a des avantages (électricité et essence peu coûteux, eau gratuite, immobilier bon marché, ouverture d’esprit de la population et qualités humaines indéniables des Québécois), je n’arrive pas à me sentir bien ici. J’aimerais retourner en France mais ma femme souhaite rester ici.
    Je suis désemparé et je dois prendre mon mal en patience en attendant d’aller mieux et de m’adapter à la vie québécoise.

    • Bonjour, je suis tombé sur votre publication.
      J’aimerais vous donner mon opinion. Je suis français et je suis au Québec depuis 24 ans et je peux vous dire que je regrette pas mon choix. Jamais je n’ ai voulu retourner en France. J’ y suis allé seulement 3 fois depuis mon arrivé. Vous êtes ici depuis 7 mois et déjà vous êtes nostalgique de votre ex-pays ! Votre analyse est correct mais jamais vous ne retrouverez des repères identiques. Qu’est -ce qui vous a motivé à venir ici ? Votre femme et enfants de plaisent ici, pas vous. Votre vie est avec eux, pas avec vos parents ni frères et soeurs. Pourquoi ne les faites pas venir ici ? Le fromage français est cher c’est vrais mais le p’tit Québec est bon. Si vous êtes à Montréal il y a une belle communauté musulmane. Vous pourriez avoir des amis… Cela prend environ 3 à 5 ans pour êtes définitivement adapté. Regarder les choses positives ! Car il y a beaucoup de belles choses à découvrir. Avez vous une auto ? Sinon louer en une et aller vous promener dans les Laurentides à ste Agathe des monts avec votre famille c’est magnifique et il y en a beaucoup d’autres…
      Enfin pour terminer, voici ce que m’ a dit un couple de français arrivé en 1947. Il y avait rien ici à cette époque et il mon dit : accrochez-vous les 1ere années sont difficiles mais ça en vaut la peine !! De plus pas nécessaire de parler 100 % anglais et contrairement à la France jamais on ne vous insultera de sale arabe ou de bougnoul. !
      Suivez mon conseil et apprenez votre nouvelle vie en regardant devant vous. On ne vit pas dans le passé !

      • mmmm oui mais une fois que tu as fait le tour de sainte Agathe et des Laurentides, tu as tout vu.. J’ai fait plusieurs provinces et franchement, apres 33 ans, je trouve que tout est pareil.. Quant aux insultes, je ne voudrais pas casser ta bulle, mais les gens ici ne te diront jamais ce qu’ils pensent réellement de toi.. Et s’ils ne te le disent pas directement, je l’ai entendu suffisamment entre deux filets de conversation que je sais qu’ils n’en pensent pas moins… Je pense que les arabes n’ont pas vraiment la cote ici. Par contre, les noirs sont bien vus (peut etre a cause d’Haïti qui est un peu leur colonne))et quant aux chinois, ils n’ont pas vraiment d’opinion…

        • ça ne me gênerait pas du tout de vous dire ce que je pense de vous 🙂 , voulez-vous l’entendre toutefois? Vous mentionnez St-Agathe et les Laurentides? Vous réalisez que Ste-Agathe est située dans les Laurentides? Le Québec est immense, il y fait sous zéro de décembre à mars en région montréalaise période pendant laquelle il y a plein d’activités majoritairement extérieures (Outaouais, Laurentides, Lanaudière, Chaudière-Appalache, Québec, Gaspésie, etc). On est à New-York dans un temps similaire qu’il faut pour faire Paris-Alpes. La réalité que personne ne semble nommer: on est vraiment bien au Québec dans 2 scénarios principaux: on aime le plein-air (qui est varié et abondant) ou on a des moyens! Trop d’immigrants quittent un pays où leur situation était confortable en s’attendant à s’enrichir ici, ce n’est absolument pas garanti, le coût de la vie est cher. Immigrer n’est pas une transaction commerciale, il faut venir avec curiosité et un désir de se dépayser, ceci dit le climat nordique n’est pas pour tous et chaque société a ses forces et faiblesses, il s’agit de trouver lesquelles vous conviennent.

    • Vous avez la résidence permanente ou un visa temporaire ?

      Si vous avez la RAMQ ou une assurance privée, c’est déjà un début. Je comprends jamais pourquoi une consultation coûte 275 $ et des médicaments 55 $ contre 2€ en France

    • À Meliani Mehdi

      Vous êtes actuellement dans une période d’adaptation importante de votre vie , laissez-vous le temps de vous y faire avant de prendre une décision précipitée seulement après 7 mois.

  • D’une manière générale, j’ai appris (souvent à mes dépends) qu’ici, il fallait suivre la masse, ne rien questionner, ne pas avoir de débats et sourire à tout va pour que tout se déroule à peu près bien. Le système a comme été pensé pour que le peuple ne se pose jamais aucune question mais qu’il puisse béatement appliqué ce qui a été pensé pour lui, et ce peu importe si c’est logique ou non.
    Il faut savoir s’adapter et nous européens ne sommes pas conditionné pour ce type de société (moi la première)! Je vous rejoins entièrement sur le manque de diversité du paysage, je pense d’ailleurs que c’est ce qui me gêne le plus ici.
    Généralement les français ou européens restent essentiellement pour l’argent qu’il y a à se faire et les conditions de travail où le milieu professionnel certes est très hypocrite, mais tout de même meilleur que chez nous (exit les reunionites et le presenteisme jusqu’à 19h)

    • Aucun débat, pouhaaaaaaaaaa! N’importe quoi, je sens l’amertume de qqn voulant débattre de choses qui n’intéressent personne. On a collectivement bien des débats mais on apprécie la civilité, le Québec a été précurseur dans une tonne de domaines, suivre le troupeaux n’est pas notre fort…

  • Je partage totalement tes sentiments et ton aperçu sur la vie en Amérique du Nord.

    Je me suis expatrié aux US il y à presque 13 ans. Et là je n’en peux plus, je craque. Je crois vraiment que je fais une dépression qui s’est installée doucement il y a quelques années mais qui a gagné en puissance récemment. Je ne peux tout simplement plus concevoir ma vie ici au long terme et je me mets à tout remettre en question.

    J’explique…
    Je vis une platitude insupportable ici. Je suis médecin neurologue dans le Michigan (la platitude du Midwest est bien réelle!) mais je voyage pour le plaisir. Bref, malheureusement, rien n’égale la France et son concentré de diversité. Ici, pour changer de panorama, c’est tout un truc. Croyez-moi, Il y a des coins super sympas, voire même magiques aux US, mais pour s’y rendre, il faut débloquer une petite fortune et planifier longtemps à l’avance.

    On parle d’impôts en France mais ici la vie est maxi chère pour très peu d’avantages sociaux et, oui, en effet, on te bouffe, facile, 35% en impôts. Et à moins que tu aies une vie absolument hors du commun, la vie se résume à voiture (pas métro), boulot, dodo.

    On mesure absolument tout en terme de ta productivité. Rien ne vaut plus que les $$ que tu rapportes à ta compagnie. Je suis médecin- la rigueur au travail est sous-entendue mais de là à angoisser à chaque décision prise sous menace de litiges et de poursuites judiciaires… c’est abusif et hyper malsain.

    Et puis, la culture française me manque terriblement. Et surtout l’ouverture de la France au monde. J’ai d’ailleurs bani la télé américaine de mon bail. Je me suis abonné à un service VPN pour regarder les chaînes françaises car je ne supporte plus la violence, la malice et la propagande des médias américains. En plus tout est télé réalité (ce qui m’horripile). La télé américaine est une source d’abrutissement absolu. On devient plus bête en la regardant. C’est l’inverse avec la télé française (à l’exception de TF1 qui, à mon avis, devrait être rebaptisée TFA pour télévision française américaine). C’est difficile de regarder les news de manière neutre. Il faut bcp fouiner pour trouver qq chose de plus ou moins correct où on n’essaie pas de te gaver de propagandes à gauche ou à droite. Et, la cerise sur le gâteau, c’est quand les médias s’obstinent à dénigrer le socialisme comme étant le « devil ». Je rêve….

    La France est loin d’être la panacée mais c’est un pays d’une beauté rare, d’une culture et d’une richesse sociale exceptionnelle, où l’on essaie de faire prévaloir la qualité de vie, la vraie. Je ne me vois pas mourir en terre étrangère et sûrement pas dans un pays où le sens de ma vie se perd dans la monotonie et la platitude.

    • C’est drôle car après 10 ans ici au Québec, je suis à me questionner sur ma prochaine destination et je m’étais décidée pour les US (ou pour le Canada anglophone). J’ai toujours pensé que les anglophones seraient plus faciles à vivre car après 10 ans en France et 10 ans au Québec j’en ai ras le bol du français. Je suis algérienne d’origine mais j’ai vécu dans 4 pays différents depuis mon enfance et je ne me vois vivre ni en France ni au Québec. Je me retrouve à rejeter cette francophonie qui m’a été imposée dès ma naissance en Algérie, j’ai toujours trouvé que les francophones avaient un côté mesquin, une sorte de méchanceté gratuite génétique que j’ai pu expérimenter en France comme ici, c’est pourquoi les anglophones m’attirent et me paraissent plus ouverts, plus tolérants envers la différence, avec de meilleures valeurs de vie. D’ailleurs je ne regarde que des programmes en anglais maintenant et je le trouve plus avancés que nous dans beaucoup de domaines. Comme on dit, l’herbe est toujours plus verte ailleurs 🙂

      • Tu dis cela parce que tu n’as jamais habité dans un espace anglophone.. Ils sont drôles, toujours prêts a faire le party et aiment la liberté, c’est indéniable.. Mais pour avoir été marié avec une anglophone pendant 23 ans et pas mal voyagé dans leurs contrées, et au Québec depuis 33 ans, je peux t’assurer que tu risques d’être bien déçue toi aussi. Ils ont d’autres travers que tu vérifieras.. Je ne suis pas sur d’ailleurs que ton statut d’algérienne leur plaise depuis le 11 septembre.. D’autre part, il y a d’autres travers, comme le puritanisme, le wokisme, l’individualisme, l’absence de couverture sociale et surtout le manque de culture générale qui peuvent etre à terme gonflant, je comprends Riad, car à l’exception de la géographie qui est bien plus variée qu’au Québec, il y a des traits communs entre les américains du Nord..

        • Pas forcément racistes mais réalistes je dirai plutôt, car bien sûr qu’avec un statut d’algérien(ne) aux US vous n’allez pas être bien perçus de prime abord…il faut montrer “patte blanche” si je puis me permettre, en outre, ils suivent ce que les médias disent et en sont nourris au quotidien, ils exercent certes leur esprit critique mais moins qu’en France et s’ils ne sont pas trop éduqués ou issus du “mainstream” encore moins…je ne pense pas qu’andré ait un propos raciste contrairement à vous. Excusez moi!

  • Incroyable de lire ca.
    Dix ans après la fermeture d’iC, victime de sa libre-expression, voila que je débarque ici en cherchant une info sur la réouverture du pays.
    Et que lis-je ? Pareil que sur iC il y a 10 ou 15 ans.
    Ah, c’est vrai, la concurrence n’existant plus, on peut lâcher la bride.
    Anyway,
    Oui, le Québécois ne veulent pas d’immigrés et n’en ont jamais voulus. Les Français non plus. L’immigration sera LE prochain gros problème du Monde, avant même le climatique. Le Covid, c’est l’apéritif ou encore, l’occasion de contrôler l’un et l’autre.
    Bonne chance où que vous soyez et pensez autrement. Les pays d’hier se sont développés et offrent aux audacieux autant que le Québec d’il y a 30 ans.
    Bonne continuation

  • Ah que non tu n’es pas le seul à voir de même ! Je suis française, partie avec mon enfant de 6 ans en 2012 à Lévis proche Québec et j’ai été recruté via la France. J’ai tout organisé via la France (logement, banque…), le logement était une chambre meublée. Pendant 6 mois je n’ai pas rencontré d’amis. Je travaillais et je rentrais seule. On m’a dit que c’était très dur de se faire des amis québécois, nous français on est bien mal accepté. Toujours chouinard et arrogant. Mais pas tous. J’ai pu rencontré une amie via mon fils qui avait un meilleur ami québécois ! Il faut “marcher dans leur sens” comme ils disent, il faut penser et vivre comme eux. C’est la moindre des choses car on est pas vraiment chez nous mais aussi s’intégrer c’est important. On l’a fait. Leur vie est plutôt plate, je suis d’accord avec toi.
    Le travail on peut te jeter du jour au lendemain, tu fais pas l’affaire ou ta tête ne revient pas… Le système de santé, mon fils a eu 40°c de fièvre, il a été transporté à l’hopital, laissé presque pour mort, alors que j’ai dis au médecin qu’il a de la fièvre et qu’il faut de l’aspirine! Il me dit surement mon fils a séjourné quelque part hors Canada, alors qu’on est pas sortis du territoire pendant 1 an et 6 mois ! Bref, j’ai faite l’apprenti medecin et je lui ai donné de l’aspro moi-même et de là, j’ai eu une facture de plus de 1600$ pour hospitalisation et “médication”!!? Et comme je n’ai pas ouvert d’assurance, qui est bien chère selon ce qu’on choisit les prix augmentent, alors je devais payer plein pot! Je n’ai pas pu payé car mon salaire était au smic 1450$/mois net.
    Les seuls évênements sociaux sont les festivités, les bars, les dancings où tu peux aller rencontrer des gens.
    Les anglophones sont plus accueillants!
    Le problème au Canada, ce sont les infrastructures, pas de TGV à part 1 seul qui relie l’Est et l’Ouest, sinon des grands cars de voyage…Incomparable à la France qui est beaucoup plus fiable et avancé en technologie des transports.
    Pour ce qui est de la retraite, il y a une agence de retraite au Québec, tu as surement fait des cumuls et forcement tu dois leur réclamer une feuille.
    Sinon voir avec le service immigration ou ambassade. Tu n’as rien perdus.
    La nourriture est bien meilleure en France, quand nous somme revenus, on a mangé chacun un gros fromage ! Fallait du temps pour que je m’adapte à l’odeur…d’ailleur j’ai encore du mal.
    Et les meilleurs ce sont la pâtisserie et la viennoiserie !
    On mange bien en France, oui on paie des impôts mais faut savoir qu’on a les aide, et que même les immigrants ont des aides au bout de 3 mois en France, pas comme au Canada où tu dois attendre d’avoir ton visa permanent pour avoir tous les avantages et encore…!
    La France est un avantage social, l’euro fait que tu peux bien vivre, tu peux voyager et te dépayser dans les pays voisins même pour un week end et pas cher ! Même si tu ne trouve pas de CDI à la clé en France, moi j’ai commencé par l’intérim ! Et c’est très avantageux d’être expatrié et de revenir en France. Je n’ai pas eu le pôle emploi car je n’ai pas travaillé en France, alors l’intérim est un tremplin, et demande de te donner 3 mois d’intérim pour bénéficier de tes indémnités journalières ainsi avoir du temps pour trouver un CDI par exemple.
    Arrêtons de critiquer, et prenons ça comme une expérience. Ca nous permettait de nous changer, de voir les choses autrements, d’avoir l’aventure de s’expatrier pour la première fois ou la dernière, nous faire grandir et exploiter d’autres expériences dans les pays, apporter de la richesse de l’apprentissage et de l’estime de soi. Bref, toutes expériences est un avantage en soi 😀

    J’aimerai retourner au Canada, mais plutôt pour les vacances….!

    • Tout a fait d’accord avec vous, la France est bien plus développée. La seule motivation c’est un bon travail qui paye plus de 150k ou l’aventure……., Sinon ça ne vaut pas le coup.

  • Ce que tu dis par rapport à la diversité du paysage est très juste. Tu fais Montreal- Vancouver ( plus de 4500 Km) Tu auras le même paysage, sapin et rivière. L’hiver est très long et difficile a vivre. Le système de santé est catastrophique sans parler des soins dentaires souvent avec une assurance qui ne couvre que très peu les frais exorbitant des dentistes. Mais ce qui me tue le plus et tu l’as si bien mentionné, c’est la vie sociale presque inexistante qui pour moi est très difficile à vivre. Le rythme de vie est trop routinier et trop simple. Un rythme de vie de vieillard. Les gens travaillent et directement rentrent pour s’enfermer chez eux. Hallucinant comme tu dis.

  • Je me reconnais dans ce que tu dis, je suis à ma troisième année ici et je me vois pas y vivre non plus…
    Je suis d’accord pour dire que la France a beaucoup de problèmes mais j’ai du mal à me voir ici. Tu as décrit tout ce que je ressens mais en même temps j’hésite à partir car c’est très difficile économiquement en France..

  • coucou à tous
    moi et mon mari souhaitons immigrer depuis de nombreuses années nous sommes allés à Québec et nous avons des amis Québécois nous sommes jeunes retraités on a vendu notre maison mon mari à fait des démarches pour du travail il en a trouvé mais pas de contrat de travail maintenant on aimerait y vivre mais on n’y arrive pas auriez vous des tuyaux pour y habiter et vivre et faire parti s de la vie communautaire
    merci à ceux qui y sont arrivés
    kat

    • bienvenue les amis j’espère que beaucoup de personne m’aideront à obtenir un séjour permanent car ma vie depuis longtemps je la vis par correspondance je veux vivre au Québec j’aime tout je suis artiste peintre et mon époux est très impliqué dans la communauté et très actif on rêve d’y vivre depuis 25 ans je sais que la vie est différente mais on s’est s’adapté et on aime les québécois c’est un peuple riche de savoir et de connaissance ils sont positifs même dans les moments les plus durs ils connaissent le prix du travail et de la famille ils ont de vrais valeurs

      • Un conseil renseigne toi bien sur les québécois et la vie ici, Parceque entre les vacances et y vivre c est bien différent, je ne sais pas où sont leur vraies valeurs moi honnêtement aux québécois, Mis à part l argent. L argent et business si cela sont les vôtres, ouff et bien vous serait à la bonne place.

  • j’ai habité 2 ans à Montréal il y a 10 ans. la vie professionnelle fut une horreur : j’étais la maudite française rebelle qui demandait les pourquoi de telles ou telles décisions. pour moi c’était pour comprendre et bien faire mon travail, pour eux c’était un refus de l’autorité.
    la vie privée fut merveilleuse, tous mes amis étaient immigrés comme moi, il y a une offre importante de loisir. oui l’hiver il fait froid et l’été il fait chaud mais c’est quelque chose de normal.
    le problème avec les français décus du Quebec est toujours le même : ils se sont fait une idée fausse du Québec, entretenu par les médias français qui parlent des cousins d’Amérique, ils pensent qu’en ayant la même langue que les Québécois, ils ont la même culture. sauf que les Québécois sont des américains qui parlent français.
    Les magrhébins qui viennent au Québec s’adaptent mieux car l’immigration est la seule solution pour avoir une vie décente, pour le;s Français ce n’est pas le cas. malgré tous les problèmes économiques en France, ce pays reste agréable à vivre

    • La vie en France et la vie au Qc est completement differente. Tu te sent assez libre au Quebec, par contre il y a pas mal d’inconvenients: 1) l’hiver trop longue et assez froid (-20-30-40c), les routes et les ruelles pas mal nids de poulle, la bouffe est chere et la qualite pas assez bonne, beaucoup de malbouffe. Les vacances assez limitees, 2 a 3 semaines, en France tu peux avoir entre 6 et 8 semaines, c’est pas comparable. Les services medicales sont “gratuit”, mais la qualite n’est pas assez eleve. La bouffe en France est de meilleure qualite, le choix est spectaculaire, au Qc la bouffe de bonne qualite eat assez chere, par contre le logement eat moins chere et l’essence aussi.

  • Tu as raison sur toute la ligne.
    Je suis d’accord avec tout les points évoqués. Je me sens moins seule.
    Moi aussi je retourne en France après 5 ans ici

  • Bonjour!

    Rentre le plus vite possible en France et ne perds pas ta vie dans ce pays faussement accueillant.

    Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres.

    Ici C est la dictature de l attitude positive sinon c’est maudit français rentre chez toi…

    On te fait les yeux doux pour venir et puis Le discours change totalement après .

  • Vous avez certainement raison de vouloir retourner dans votre chère France.
    Moi je suis arrivé en 1967 à l’âge de 23 ans
    En France j’étai Fraiseur et considéré comme un petit ouvrier (une merde) et ma mère disait technicien en mécanique stupidité du snobisme Français.
    Tous les Français veulent être des petits rois, mentalité Française, ici cela n’existe pas.
    Ici je me suis fait un nom.
    Et des le début 1968 ski des l’ouverture des pistes tous les week end, au printemps fermeture des pistes, pas besoin d’être a Grenoble ou j’ai fait mes premiers pas.!
    En été canoë dans la région Park de la vérendrye le domaine, la vraie vie au Canada sauvage.
    Après 53 ans au Canada, je n’ai nulle envie de retourner.
    Oui dans le temps je suis allé en France né a Montpellier avec mon épouse et mes trois à enfant Canadiens quand mes parents étaient vivants.
    Marié à une Canadienne, Maison + chalet à 15 mètres du bord d’un lac privé et sauvage.
    Ci vous avez tout cela en France dépêchez-vous de retourner, tous les cours d’eau appartiennent a la république et interdictions de construire.!
    Je souhaite à tous les nouveaux arrivants un bel avenir.
    En 1967 ci j’avais étai marié sur que je n’aurai pas débarqué avec une famille au Canada.
    Pour moi cela était facile soit j’accepté tout, ou je continué a critiquer.
    Moi j’ai préférer aimer ou m’adapter a toutes leur façons de vivre plus-ou mois.
    On garde toujours les gouts de notre enfance.

    • Bonjour,
      Je suis contente de vous lire car au vue des autres commentaires, cela fait peur. Mon mari et moi souhaiterions nous expatrier au Québec l’été prochain. J’espère que nous apprécierions cette nouvelle province.

    • Bravo pour cette belle mentalité. Venir au Québec encroyant vjvre comme en France, alors autant ne las venir. Je vous en suppli restez la bas.

    • Hey!! yangut peut être qu en 67 s était le paradis mais honnêtement le paradis ici est devenu l enfer depuis tout ce temps, avec des gens faux pas accueillant ou superficiel, visiblement tu es devenu un de cela contente pour toi, sache qu en France ils l on eux aussi la grosse bagnole le chalet, la maison, moi je connais beaucoup gens dans la merde financièrement au Québec c’est une majorité je dirais ç est très dure aujourd’hui d acheter une propriété au Québec, les banques ont resserré les taux d endettement car les québécois sont sur surendettés et pour ta gouverne ta chère province que glorifie tant elle est entretenu par toutes les provinces canadiennes autour d elle et oui le Québec est la province la pauvre du canada, on la fait vivre. ?
      Bonne fin de vie dans ton bûcherons Land.

      • Pourquoi répondre avec autant de venin ? Vous rendez vos paroles si peu importantes lorsque vous amoindrissez autrui. Il faut croire que le savoir vivre, le respect de ceux qui nous entourent, ce n’est pas une question de pays, hein !

        Le Québec ouvre ses portes à tous et offre une opportunité à quiconque de réussir. Bien des pays et régions ne pourront jamais en dire autant. Si la liberté d’expression, le paysage canadien et la gratuité médicale ne vous convient pas, restez-donc dans votre patrie.

        Bien à vous,

    • Je suis canadienne avec une double nationalité. Je vis en Ontario et mon compagnon est français. Que lui recommanderez-vous de faire pour immigrer ici? Im a 43 ans.

    • Tu as complètement raison.. Pour apprécier le Québec, il faut avoir une mentalité de pionnier. La petite maison dans la prairie, dans le bois, se focusser sur sa famille (proche).. Mais pour la plupart du monde c’est différent.. Certains ont besoin de brassage de cultures, de gastronomie, de voyager dans des contrées différentes, d’événements littéraires, de relations sociales et de brassage d’idées, d’événements artistiques mondiaux, d’un système de santé satisfaisant, etc etc.. Et pour ceux qui veulent ces derniers avantages, le Quebec n’est pas leur place.. Et cela est 95% des gens… Mais pour les 5% comme toi qui sont des pionniers dans l’âme, je peux comprendre ton attachement au Québec. Je t’admire pour cela. Mais pour cela il faut avoir la foi, et ce n’est pas donné à tout le monde.. Cela n’est définitivement pas pour moi, même si cela fait 33 ans que j’habite icitte lol.. Je rentrerai donc définitivement dans quelques années en Europe..

  • Je pense qu’il n’ y a pas de comparaison possible mais plus des faits.
    Si pour certain l’aventure se passe merveilleusement bien, pour d’autre cela peut paraitre un parcours semé d’embuches.
    C’est important de le souligner, l’immigration au Canada est difficile!! Oui oui!! Même en étant préparé 😉
    Et si cela choque certain esprit (étriqué?) tant pis.
    Primo: Petit souvenir de mon obtention de numéro d’assuré social ou j’ai été merveilleusement bien accueilli par un fonctionnaire qui m’a fait la promotion du Québec durant 50 minutes, et m’a dit mot pour mot, “vous êtes blanc, n’êtes pas maghrébin, donc vous n’aurez aucunes difficultés à trouver un emploi.”
    Concernant l’emploi, j’ai moi-même, ainsi que des amis proches étaient confrontés à certains abus ( pour rester polis), de la part d’entreprises. Salaires faibles pour une charge de travail ainsi que des fonctions initialement données non respectées par l’employeur. Exemple: Tu signes un contrat de travail pour être soudeur, 2 ans, on te vends du rêve avant d’arriver, bah oui évidement, car peu de canadien trouvent ce genre de boulot attrayant, et vous allez comprendre pourquoi une fois arrivé sur place…
    Sur 2 ans de soudage initialement prévu bah tu te tape 70% de tôlerie, et 20% de peinture, donc pour faire simple tu t’es fait entuber, lorsque tu vas voir la RH pour en parler attention le discours de rêve de départ change bien évidement… bien entendu au moment de la signature de ton contrat rien de tout cela n’a été mentionné. J’ai d’autre exemple encore plus fun.
    Et je parle même pas des accidents de travail où on te fait utiliser ton assurance perso pour couvrir les frais, j’ai aussi un collègue qui s’est fait gentiment écraser le doigt et a dû lui-même se rendre à l’hosto et payer $1000 de sa poche. Moi-même tombé sur le poignet en glissant sur une plaque de glace (en bossant), et bien pareil, je suis allé à l’hôpital et j’ai du faire fonctionner l’assurance française ops, à deux reprises avec deux employeurs différents, hey hey isn’t awesome?
    Donc oui, tout n’est pas tout rose pour tout le monde en effet!
    Concernant le côté social, vous faire des amis version born and raised in Canada? Il faudra être patient, le multiculturalisme n’existe pas, c’est un rêve qu’on vous vends sur une couverture de magazine! Comme dans beaucoup d’endroit finalement.
    Vos amis seront français ou nouveau arrivant comme vous, vous aurez besoin de beaucoup de temps et de patience pour vous faire votre place ici.
    Mais qui ne tente rien n’a rien, alors essayez et vous verrez bien. Bien évidement se genre d’entourloupes arrivent en France aussi hein c’est juste pour vous avertir et être prêt à toute éventualités!
    En conclusion: toute expérience et bonne à prendre et est enrichissante!! L’important c’est de ne pas s’attendre à quoi que ce soit de trop utopiste et d’avoir des plans B, C…

    • Waouh très choquant! J’envie le Canada mais c’est que j’apprends de vous tous me retiens encore. Tout n’est pas rose c’est vrai.

  • WOW! Remettons les choses en perspective.

    Pour ceux qui envisagent de venir vivre ici, tout n’est pas rose mais tout n’est pas sombre non plus.

    Il faut juste être bien préparé et bien connaitre la vie au Québec. Ne faites pas l’erreur de comparer avec tel pays ou tel région de France, vous allez vous faire du mal et ça ne vous aidera pas à apprécier les choses ici.

    Je suis stupéfait par les gens qui critiquent le paysage, la nourriture, l’hiver, les relations humaines…etc. C’est comme s’ils débarquaient ici en pensant retrouver leur chez soi mais à la sauce nord-américaine. Venez ici avec l’esprit ouvert et une page blanche niveau expérience de vie et tout se passera bien.

    Contrairement à ce qui est écrit plus haut:

    Oui tu peux avoir 5 semaines de vacances à l’embauche
    Non tu ne fais pas que bosser car ce n’est pas mal vu de partir à 17h pour profiter de la vie (tout dépend de ton employeur et/ou de ton supérieur)
    Non le paysage n’est pas aussi déprimant sauf si tu viens du sud ou des Alpes car évidemment tu ne retrouveras pas ce genre de paysage
    Oui l’hiver est rude mais bien préparé tu passes au travers et il y a moyen de se changer les idées durant la longue periode hivernal. Et surtout tu n’as pas l’air ridicule quand il neige seulement 1 cm….
    Oui le service de santé fait peur mais il y a moyen d’avoir des rdv rapidement sans passer par les maudites urgences des hopitaux

    Bref par pitié arrêtez de faire peur aux gens (bien préparés) qui veulent tenter leur chance.

    Cordialement

    • Je suis d’accord avec immigrant établi.Je suis arrivé ici le 17 septembre 1970 -1h21 pm,vol Air France 31- et je quittais un poste de surveillant général en France,Paris 16ième, pour venir au Collège français*.
      Nous avons failli repartir en 72 après la tempête du siècle de 71.Mais nous sommes toujours présents et sans regret depuis 50 ans.
      Ici votre travail et votre valeur seront appréciés plus qu’en France et seront votre réussite. Courage et confiance .Notre vie est désormais partagée entre le Québec, la Chine et les Bermudes,enfin…
      quand on re-pourra voyager.
      *Merci Madame et Monsieur Portal,(Monsieur Portal étant malheureusement décédé).

    • Je suis mariée avec 2 bébé a charge avec mon conjoint en cours de suivre les procédures pour immigration familiale après vos commentaires vraiment j’ai peur et je pense beaucoup a mes enfants par contre le canada c’est mon projet d’avenir merci de nous transmettre les ondes positives.

    • Personnellement, je suis bien intégré ici.. Par contre non, la géographie, la bouffe, la culture, les idées, les relations sociales, un bon système de santé, tout manque ici… Je me suis intégré en 33 ans au Québec en mettant une croix sur tout cela et en essayant de faire avec, mais aucune mesure avec ce que j’avais en Europe.. Il ne faut pas être aveugle.. et pourtant, j’ai été marie pendant 23 ans avec une anglaise, habité 6 ans en Allemagne et je ne suis sorti depuis mon divorce qu’avec de gentilles québécoises et ma blonde l’est aussi.. Donc pas de problème. d’adaptation.. Mais la France et tout ce qui est autour me manque cruellement et je retrouverai tout cela à la retraite bientôt 😉 Juste une impression d’avoir mis ma vie entre parenthèse, sans compter la déchirure avec sa famille en France pendant toutes ces années.. Pas facile de s’expatrier, et plus encore ici…

  • Pour dire que les paysages ne sont pas variés au Québec vous n’êtes pas allé bien loin. Vous chialez sur le Québec maintenant mais vous chialiez sur la France avant. Seriez-vous bien quelque part?

    • J’ai été partout au Québec et dans les provinces voisines.. Et oui tout se ressemble pas mal.. des bois, des bois, des lacs des lacs et des paysages plus ou moins collineux, mais avec une constante, froid l’hiver et intenable en été entre canicule, vents, pluie, grêle, mouche noires, maringouins, etc… Je n’ai jamais chialé sur la France, mais encore moins aujourd’hui qu’avant, apres cette parenthèse 33 ans au pays des castors lol Vivement la retraite (en passant 62 ans en france versus 65 ans au Canada, d’ou les terribles affrontements en France pour le garder de cette façon…)

      • c’est toujours mieux ailleurs… jusqu’à ce qu’on y aille… il n’y a pas d’endroit parfait pas plus que le Québec ou la France sont terribles, il sont différents. Je voyage entre les 2 pays à ma guise, j’ai une vie professionnelle enrichissante et les perspectives de travail à Montréal sont excellente (je connais une tonne de jeunes professionnels gagnant entre 200k-500k). Aucune idée si c’est similaire en France, la culture nord américaine nous incite à prendre le contrôle sur notre sort et agir si nous sommes insatisfaits, la mentalité de la France semble davantage basée sur les attentes vis-à-vis le gouvernement… différences irréconciliables pour qqn qui ne fait pas le pas vers l’autre culture ou qui ne veut pas vivre dans un cadre différent (croyez-moi ce n’est pas la société qui s’adaptera à vous).

  • Expat depuis 3 ans aussi, culturellement c’est difficile. C’est plat plat et replat ici, conversations creuses, aucuns débats etc, pas de conversation profonde à part le “It’s amazing” et le bien figurer en permanence rend l’expérience assez déprimante et les relations fausses et peu crédibles à mon goût… Bref, fais ton PEQ et basta, ou bien test une autre province. Je suis au BC et les paysages valent le coup d’oeil mais ça n’empêche que culturellement c’est creux. J’en connais qui sont parti au bout d’un an et demi sans regrets!! Bon courage.

  • Moi je vous comprends très bien sur ce sujet. Je suis au Québec depuis 3 ans aussi, avec une envie de rentrer ou de tester une autre province pour faire de cette expatriation une expérience positive malgré tout. Je souligne juste que la France est, à mon goût, parfaite. Ce sont les français qui le sont vraiment moins… surtout ceux qui ne sont jamais allés voir ailleurs…

  • Oui Sand Vive notre belle France et Vive le Québec libre !
    Tout est dans la comparaison. On ne peut comparer le jour et la nuit, c’est idem pour la France et le Québec, absolument pas comparables !
    Je suis au Québec depuis 8 ans et à aucun prix je ne voudrais revivre en France . Je l’aime ma France et je lui trouve bien des beautés mais de loin …. et j’aime encore y passer des vacances mais de moins en moins souvent.
    Le Québec n’est pas le Paradis, ça se saurait, mais la France c’est l’enfer dans bien des domaines.
    Bon retour à ceux qui nous quitteront et Bienvenu à ceux qui veulent essayer une autre vie, sans comparaison …
    Cécile

    • Bonjour, on pourrait échanger svp ? Nous avons le projet d’expatriation, je voudrais avoir vraiment toute les infos sur la vie au Québec, si vous le voulez bien merc. D’avance betty

  • Bonjour,
    Je viens de lire l’article, je ne peux pas te contredire pour ce qui est du Québec puisque je suis encore en attente de mon permis de travail.
    En revanche, tu parle de 30 % qu’on te pique!!
    En France c’est environ 35 %. 25 % de charge sur ton salaire (entre le brut et le net) et encore 10 % de prélèvement à la source, du pour ce point je pense que tu calcule pas comme moi!!
    Bon courage

    • Tout dépend de la tranche à partir de 100K, c’est 50% , plus les taxes municipales et scolaires infernales sur Montréal, plus la facture de chauffage très élevée durant 6 mois minimum….???

    • Sans compter les TVA, CRG CRDS.. et toutes les taxes qu’on ne voit pas..Pour ma part, je vis en France, je l’aime fort et les paysages sont splendides! on passe de la mer à la montagne, en passant par des villages médiévaux. Mais trouver un travail est difficile, ou si tu en as tu payes beaucoup de taxes (France= pays le plus taxé d’Europe..) et pour les sorties, faut vraiment prévoir un budget (100euros @ least) pour un service médiocre. J’ai eu l’occasion de beaucoup voyager, pour le travail et tourisme et franchement quand tu rentres dans un resto ou un magasin limite t es pas le bienvenue sauf si tu achètes tout.. on juge trop ici par les apparences. Alors certes les discussions sont plus profondes mais le jugement est permanent. Je suis d’accord on ne peut pas comparer la France et le Canada. Des histoires et culture trop différentes. Il y’a des choix dans la vie qui sont intrinsèques.

    • Bonjour,
      Je propose une petite précision, sans parti pris.
      En fait la ponction en France est de 60% – 70% (après charges salariales et patronales, incluant la protection sociale, impôts et taxes).
      Cela signifie qu’il reste ‘net’ en poche environ 30% à 35% du revenu total, pour vivre …. – assez stable depuis plusieurs années – j’ai été indépendant (dans les années 90) et salarié (depuis début 2000) et je constate que cette part n’a pas grandement évolué (ex : si je suis payé 2000 euros net, cela coûte environ 3500/4000 euros à l’employeur en incluant les charges salariales et patronales et il me restera en poche après impôts et taxes environ 1050 euros pour vivre).

  • Les congés ça se négocient à l’embauche. Je suis expatrié au canada, français comme toi, et pour rien au monde je ne retournerai en Europe. Avec mon travail je prend 6 semaines de congé d’affilés minimum par année et je pars dans le sud principalement. Je travail dans l’industrie comme toi. TOUT est possible au Québec.

    • Bonjour

      Il ne cherche pas dans votre entreprise des français. Nous sommes un couple avec enfants qui souhaitons immigrés au canada mais avec des enfants nous avons besoin d un permis de travail.

  • Bonjour !
    Non ! Tu n’es pas le seul… Nous venons d’arriver (08/2019) et nous pensons déjà repartir alors que j’ai passé 4 ans merveilleux dans le Nord en 1976. Santé, bouffe boulot, vie sociale… C’est comme tu dis… Quand à l’emploi, ce n’est pas si idyllique que cela !
    Nous avons choisi de venir et avons pris les bonnes et mauvaises surprises avec…
    Alors qu’il y a 30 ans les québécois se défendait de l’Amérique, aujourd’hui, ils sont en plein dedans et semble n’avoir rien à redire de ce que nous en voyons…
    Donc, tu n’es pas le seul et surement que nous allons rentrer ou, trouver un autre coin ! Je remercie toutefois le Québec de m’avoir montré ce qu’il était devenu.
    Quant aux râleurs qui ne vont pas manquer d’intervenir en montrant leurs grandes intelligences je leurs dit “Bonjour chez vous !”
    Bonne continuation. Pp

  • Moi je suis québécoise mariée à un suisse et jai déménager en frontière depuis une année et je peux dire que apres 11 ans en Suisse et la en France c’est la catastrophe… ouf les papiers à plus finir pour tout du gros n’importe quoi désorganisation total Louer est difficile et la discrimination c’est pas possible ..Et l’école j’en passe … Enfin je vais retourner en suisse l’année prochaine! C’est clair que chaque pays a des failles … surtout le côté vacances au Québec c’est ridicule et ici aussi ridicule car beaucoup trop alors toute est long et pénible… et les français ne parlent que de leurs vacances…. mon mari ça le fait halluciner… de voir ça .. Enfin rien n’est parfait . En Europe l’avantage de sont les pays rapprochés pour pouvoir partir un long week-end et hop tu es en Espagne ! Mais bon avec le Covid tout a changé et ces pas demain que ça va être mieux ! L’important est de se poser la question suis-je heureux ? Time flies la vie passe vite ! Si tu es encore jeune et bien fait tes valises et move on !! Bonne chance;-)

    • Moi j habite en France mon fiancé est au Québec et pour avoir 1 visa et quelque renseignement personne est capable de répondre il se lance la balle les uns aux autres et je devais me marier en avril 2021 obliger d annuler a cause des frontières cela fait 6 mois que je n ai pas vu mon chéri c est très dur

      • Comment fais-tu? Alors? Le mien est en France et je suis en Ontario. Comment avez-vous entamé les procédures pour qu’il immigre? Mariage c’est le plus facile non?

    • Caro c’est le pompon…. Une famille suisse vivant en tant que frontalière en France qui se plaint de la vie en France pour défendre la vie au Canada….
      Question : Vous les payez où vos impôts? Ha d’accord donc c’est la communauté française qui paie l’école que vous critiquez, qui pour partie la cantine de vos enfants, la voirie que vous utilisez et l’ensemble des services dont vous bénéficiez et critiquez. Et c’est encore la France qui paie pour retraiter vos déchets et nos montagnes qui pâtissent de la pollution de vos grosses cylindrées familiales sur lesquels vous ne payez évidemment pas de taxes en France puisque vous roulez certainement avec des plaques helvétiques. Ok je comprends votre état d’esprit, vous êtes une sorte de parasite-economico-géographique , les avantages c’est pour vous et les ennuis pour les autres c’est ça? Comment contribuez-vous positivement à l’économie locale ?
      Donc qu’ apporte votre point de vue sur l’expatriation ? Car mis à part le possible déracinement, les inconvénients s’arrêtent là pour vous? Typiquement ce que vous faites ce n’est possible qu’en France, car on est « trop bon trop con ».

      Pour ma part j’ai été longtemps expatrié mais en Allemagne, Autriche je ne connais pas le Canada, mais la Suisse je connais,
      Je ne peux dire qu’une chose: Quand on s’expatrie c’est un package complet qu’on prend. On fait un RAZ du passé et on se recrée une vie.
      Mais ce que vous ne retrouverez pas de la France c’est: :
      – Les Français gueulards sur tout et les français qui ne se disent pas d’origine française en France et qui vomissent sur leur patrie.
      – Les gens qui profitent des acquis sociaux incomparables en France mais qui se plaignent toujours en dévalorisant ces acquis,
      – Les Politiciens et Journalistes qui ne s’occupent que du superficiel et du BUZZ et pas des choses et problèmes en profondeur (là-dessus les journalistes Suisses sont plus forts ) .
      – Les Français qui bossent et se taisent et qui ont peurs que des extrémistes leur volent leur Liberté et la laïcité.
      – Les Fromages, la diversité culinaire régionale, la bonne bouffe où on peut manger facilement du poisson, de la bonne viande (en espérant que les intégristes véganes ne détruisent pas tout cela) et où on peut trouver de bons aliments de base non transformés chez des agriculteurs locaux.
      – Boire de l’eau au robinet sans se poser de question (et oui dans quel pays cela est-il encore possible ? Pas dans l’Ouest Canadien où la fracturation hydraulique liée à l’exploitation du Gaz de schiste générera un soda pas très digeste de ton robinet ,
      – Avoir une couverture sociale qui coute chère mais qui te protège super-bien (et je suis indépendant donc je n’en profite que pour une infime partie) .
      – La richesse historique culturelle,
      – La diversité des paysages en parcourant moins de 100 miles.
      – Des côtes sur les 3/4 d’un pays, des DOM et TOM et des iles de partout…
      – 5 Types de paysages de montagne ( non 6 avec la haute Corse) complétements différents (et sans compter les DOM et TOM),
      – La débrouillardise et la chienlit Française.
      – Un pays démocratique ou l’on peut presque tout dire sur tout (même s’il y a un recul depuis les années 85)

      Si tu prends ton baluchon alors oublies tout cela, mais gardes ta mélancolie dans ton cœur pour la partager avec des intimes expats pendant des soirées.
      Prends le pays qui t’accueille avec ses habitants comme il est, sans chercher à le comparer avec ton hexagone natal. Confonds toi avec les locaux et imprègnes toi de leurs us et coutumes.
      Sers toi de ta culture, de tes racines, de tes différences à ton avantage.
      Ouvres les yeux prends le bon des 2 cultures et sers-t-en pour faire de ta vie une vie meilleure.
      Enrichis les autres de tes différences,
      Et si tu es travailleur, réaliste alors tu trouveras ton bonheur et ton château en Espagne n’importe où sur Terre dans un pays démocratique.

  • Je comprend pourquoi mon chéri québécois veut revenir en France car mieux qu au Québec mais les papiers sont très déprimant pour sortir de la bas bon courage et vive notre belle France

    • En tant que martiniquais vivant en France métropolitaine depuis l’âge de 13 ans. Je jsui parti au Québec pour mes 31 ans avec ma femme et ma fille.
      Au Québec, dans la ville de Montréal nous y avons découvert le racisme, le vrai racisme.
      Nos amis sont tous français.
      Les immigrés nous disent que les Québécois ne veulent pas d’immigrés.

      • J’ai eu la même expérience que toi. Je croyais que la France était raciste, mais au Québec j’ai connu le vrai racisme, le racisme primaire!

  • Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    20 ans déjà au Québec

    20 ans plus tard…. une revenante sur le forum… À l’occasion de...

    3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

    Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En contemplant toutes...

    Mes impressions + 5 ans à Rivière-du-Loup

    Je me souviens de ma hâte à partager mes premières impressions qui...

    Dilemme: immigrer au Québec ou rester au pays

    À vrai dire, j’ai été un peu déçu par le Québec Je...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2023 immigrer.com