Pas encore d’ici, plus tout à fait de là-bas

2 semaines en France après 2 ans d’absence. 2 semaines à profiter de toutes les personnes qui m’ont tant manquées, à déguster les quelques petites choses que je ne trouve pas ici, à m’émerveiller de la beauté des villes, à dévaliser Minelli et San marina (entre autres). J’ai fait le plein

TDAH quoi?

Il y a maintenant 2 ans que mon petit dernier a été diagnostiqué avec un trouble de l'attention.Le caractère rêveur de mon fils devenait une pathologie.Cela ne m'a pas inquiété tout de suite. J'étais pareille petite. Et, malheureusement, je dirais qu'aujourd'hui cela est d'une banalité alarmante puisqu'autour de moi les cas

Du primaire au secondaire, tout un changement.

L’école ici, du moins pour le primaire, est assez géniale : Classes avec peu d’enfants, professeurs dévoués et à l’écoute, apprentissage basé sur le développement personnel, éducateurs aux petits soins… Mes enfants sont encadrés, choyés, tous les adultes de leur entourage connaissent leurs prénoms. Ils sont dans un cocon.Mais voilà, l’aîné

Montréal mon idéal!

J'ai passé mes vacances en France. De retour dans mon pays natal, ma ville d'adoption m'a particulièrement manquée. Lorsqu'on me demandait pourquoi, j'avais du mal à répondre: "Je m'y sens bien" était la seule réponse qui me venait à l'esprit, assez décevante pour mes interlocuteurs curieux, j'en conviens. Alors depuis que

Quand les repères culturels changent…

Recemment, nous étions en plein dans les séries de Hockey. Je ne connais pas grand chose mais l'équipe du Canadien de Montréal est arrivée en demi-finale, au prix de games  (matchs) plus surprenantes les unes que les autres. Je me suis prise au jeu et j'ai suivi les séries avec ferveur!J'ai commencé à

L’origine de mon amour pour le Québec

J’ai découvert le Québec grâce à un écrivain, Jacques Poulin. J’étais alors étudiante en Maîtrise de Lettres Modernes, option Littérature d’Amérique du nord. Je suis 'tombée en amour' de ses romans, puis à travers eux de son pays!J’adore l’atmosphère qui s’en dégage: j’aime les personnages, parfois torturés, souvent touchants, le style

Le Poids des traditions

     Depuis que nous sommes au Québec, nous avons pris l'habitude de partir sur un coup de tête le temps d'un week-end. Le mode opératoire est toujours le même : on cherche un bon deal de dernière minute sur internet dans un bel hôtel avec piscine et Spa et

L’hiver me rend bipolaire

Au début je m'agaçais dès que l'on mentionnait l'hiver IN-TER-MI-NA-BLE et GLA-CIAL du Québec. Comme l'amoureuse qui refuse de voir les défauts de l'élu… Je m'enflammais, Je m'offusquais, je rétorquais, avec toute la force de ma mauvaise foi (qui est capable de déplacer des montagnes) que :- "Non c'est tout à fait

Un Joli Cadeau

      Cette année, les fêtes de fin d’année s’annoncent calmes: pas de visite de la famille, pas de voyage en France. Notre premier Noël à 4, loin de tout le monde.      Depuis mi-novembre,  l’ambiance est festive: les chants de Noël sont partout, les vitrines et les

Les bus jaunes

Ce matin, j’emmène mes enfants à l’école et nous croisons plusieurs bus scolaires sur le trajet. Mes fils pressent le pas, persuadés que ce sont ceux qui les emmènent au musée un peu plus tard dans la matinée. Ils ne veulent pas être en retard.Amusée, je trottine derrière eux, pour

Une chose à laquelle je ne m’habitue pas

« Quelles sont les petites choses de la France qui te manquent? » est la question que l'on me pose le plus souvent. J’ai mis longtemps à trouver la réponse. Au tout début, j’ai eu une envie dévorante de fraises Tagada et je n’en ai pas trouvé. Il a suffi d’un

La grâce des baleines

Je suis allée voir les baleines. Intimidée de rencontrer ses merveilleux mammifères, je rassure mon plus petit en lui disant que nous les verrons d’assez loin, qu’elles seront probablement effrayées par le bruit du bateau et ne s’approcheront pas.Je suis bien loin de la réalité.Après une heure de navigation, les

L’intrus

Comment reconnaître un touriste Français dans un parc à Montréal? A son émerveillement pour les écureuils... Il sort son appareil photo, tente de les amadouer avec des miettes (et ça marche à tous les coups) et trouve super exotique de se retrouver encerclé par une horde d'écureuils affamés.Je ne suis

D’arbre en arbre

J’ai emmené mes enfants à l’accro-branche. Si j’avais su…Alors que je les encourageais, j’ai bien remarqué qu’il y avait un parcours adulte. J’ai bien remarqué, aussi, que mon homme avait l’air intéressé. J’ai fait l’autruche jusqu’à ce qu’il vienne vers moi avec sa tête de « j’ai dix ans et j’ai

Vente Trottoir

Pendant le week-end du Grand Prix, l’avenue Mont Royal organise sa grande vente de trottoir. Tous les magasins de la rue mettent un stand extérieur avec des prix super attractifs ou des animations, du vendredi au dimanche soir.Sur 50 m, tu peux acheter des vêtements pour 5 dollars, te faire

Petite souris ou Fée des dents ?

Voilà que mon grand garçon, 7 ans et plus toutes ses dents justement me pose une question existentielle : pourquoi en France, c’est la petite souris qui vient chercher la dent  tombée et ici, au Canada c’est la fée des dents? Et pour lui qui vient de France, est-ce la petite

Le piège

J'ai franchi une nouvelle étape dans mon intégration : J'ai pris une carte de membre dans une célèbre institution d'Amérique du Nord. Une institution dont j'entendais parler depuis que j'étais au Québec.J'ai hésité longtemps sur le type de carte. J'ai finalement pris celle de Membre Exécutif. Je me suis gâtée,

Délit de fuite

Ce matin, je suis pressée. Comme tous les matins. Mais en pire cette fois parce qu’un problème d’alarme et de chat m’a fait revenir chez moi alors que j’étais déjà arrivée au bureau, en retard. Bref, je suis très pressée quand je retourne au travail…et très énervée aussi. J’attends pour traverser

Dans ma ruelle

Montréal est pleine de charme et très agréable à vivre, été comme hiver. J’aime particulièrement ses ruelles.Ce sont des passages entre les cours arrière des maisons, entre 2 rues. Elles sont parfois goudronnées, assez larges pour permettre le passage de véhicules (camion poubelle, aiguiseur) et souvent bordées d’arbres car toutes

Le temps des sucres

S’il y a un passage obligé au Québec à la fin de l’hiver c’est bien celui-de la cabane à sucre. Quand je suis arrivée, je ne connaissais pas le sirop d’érable, j’en suis vite devenue folle, j’en mets partout. Alors visiter une sucrerie, découvrir les secrets de fabrication du sirop

Mon pire ennemi

Il ne se pointe pas souvent mais quand il vient il me pourrit. Il s’immisce sournoisement, doucement, généralement quand il fait gris et froid, mais pas toujours. Ces jours là, tout m’agresse. Tout me rappelle que je ne suis pas d’ici.On l’ appelle le mal du pays.D’un coup, tout dans

Maudite Française?

Ma plus grande crainte ici est de passer pour une « maudite française ». Pour mes compatriotes, je rappelle ce que ce terme signifie au Québec. Il n’est pas très flatteur. En gros cela désigne certains français comme : prétentieux, arrogant, radin, chauvin, incapable de parler Anglais correctement mais persuadé d’être

Petit à petit l’oiseau fait son nid

Quand on immigre, il y a plusieurs étapes marquantes.Beaucoup au début: premier condo, première voiture avec la plaque “je me souviens”, première rentrée scolaire, premier été des indiens, première cabane à sucre, premières chutes en patins, ...Après “ma” première grosse tempête de neige, je me souviens m’être agacée après mon

Mais pourquoi les Québécois sont aussi sympas?

Depuis que je suis ici je n’ai de cesse de m’émerveiller de la gentillesse, de la patience mais aussi de la facilité à rire des Québécois. Ici râler est vulgaire, se fâcher mal vu et s’énerver, le comble du ridicule. Et tout se passe à merveille.Dans mes réflexions intenses (si

Comme dans les films

Récemment on me demandait ce qui avait changé dans mon quotidien depuis que j’étais arrivée au Canada. Sur le coup je suis restée un peu bête, rien ne me venait à l’esprit. Mon quotidien est finalement assez similaire à ce que je vivais en France. Puis j'ai réalisé que certaines

Le temps des pommes

L’été s’achève. Les matinées se font plus fraîches et les gougounes disparaissent. Il est temps de participer à une tradition Québécoise que j’affectionne particulièrement : le temps des pommes. Durant cette période, les vergers ouvrent leurs champs à l’auto-cueillette et on peut passer la journée dehors, à cueillir

Quelques conseils pour une expatriation réussie

S’expatrier est une aventure extraordinaire mais parfois aussi une grande épreuve. Voici les conseils qui m’ont été les plus utiles:1. Avant le grand départ, essayez de prendre contact avec des personnes déjà sur place. Il y a toujours un ami qui connait quelqu’un ou qui connait quelqu’un qui connait quelqu’un…ne

Mon Parcours

Bonjour ! Immigrée depuis un peu plus de deux ans à Montréal, ce billet de présentation me permet de faire un petit flashback sur mon parcours. Lorsque nous avons choisi de quitter la France, nous avions une vie bien établie et confortable mais nous avions soif de changement. Mon chum a commencé

Maudite Française

Française, Marie est expatriée depuis maintenant 2 ans à Montréal. Elle a immigré avec son mari et ses 2 enfants, alors âgés de 4 et 6 ans. Lassés par le pessimisme ambiant de leur pays d’origine, les râleurs et autres procrastinateurs, ils ont eu envie de changer d’air et de