Mon pire ennemi

Il ne se pointe pas souvent mais quand il vient il me pourrit. Il s’immisce sournoisement, doucement, généralement quand il fait gris et froid, mais pas toujours. Ces jours là, tout m’agresse. Tout me rappelle que je ne suis pas d’ici.
On l’ appelle le mal du pays.
D’un coup, tout dans mon quotidien devient hostile. Je ne comprends pas ce que me dit une maman devant l’école car elle parle à toute vitesse. La dame se trompe quand je commande mon café parce qu’elle m’a mal compris. La rubrique “people” du Metro ne parle que de célébrités locales que je ne connais pas.
Je me sens exilée, seule, incomprise. L’absence de knackis balls, de petits suisses Gervais ou autre Figolu dans les rayons de mon supermarché me plonge dans une tristesse infinie.
J’ai des envies de promenades à la campagne,  je rêve de voir un troupeau de bonnes vieilles charolaises en train de paître dans le bocage Bourbonnais de mon enfance.
J’ai envie d’entendre la voix synthétique de la SNCF me dire: “Lyon Part Dieu, Ici Lyon Part Dieu”. J’ai envie d’entendre pin pon et non les sirènes hurlantes d’ici. J’ai envie d’entendre râler, et de râler aussi. J’ai envie de voir Claire Chazal en allumant ma télé.
Je traine mon mal du pays toute la journée puis il repart comme il est venu.
Le lendemain, c’est terminé.  Je croise un groupe de touristes français dans le métro, ls parlent forts, ils s’interpellent, on n’entend qu’eux. Je me fais toute petite. Peut-être bien qu’ils auraient des figolus dans leurs sacs à dos ???
 
Cet article est tiré de mon blogue:
Les tribulations d’une française à Montréal:
http://mhlps.wordpress.com
et la page facebook où je partage mes découvertes québécoises:
https://www.facebook…ncaiseAMontreal

Maudite Française
Arrivée au Québec en 2010 avec son mari et ses deux enfants en bas âge, de 4 et 6 ans, Marie, notre blogueuse Maudite Française est une Française habitant le fameux Plateau Mont-Royal. Je suis une Française expatriée à Montréal. J’ai quitté la France avec mon mari et mes deux enfants de 4 et 6 ans. J’écris ce blog pour partager mon expérience d’immigrée et toutes les étapes que j’ai traversées, des périodes d’euphorie à celles moins drôles de doutes et de manque de ma terre natale. Aujourd’hui, j’ai assez de recul pour rire de situations qui me paraissaient dramatiques il y a quelques mois…Parce que quand on débarque et que l’on a plus aucun repère, le moindre grain de sable devient une montagne…j’ai re-fait ma vie…pas avec un autre homme mais avec un autre pays
https://mhlps.wordpress.com/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>