Un Joli Cadeau

      Cette année, les fêtes de fin d’année s’annoncent calmes: pas de visite de la famille, pas de voyage en France. Notre premier Noël à 4, loin de tout le monde.
      Depuis mi-novembre,  l’ambiance est festive: les chants de Noël sont partout, les vitrines et les rues sont décorées, tout le monde attend la première tempête, celle qui fera passer un Noêl blanc qui ravira petits et grands. j’ai du mal à entrer dans l’esprit des fêtes loin de mes proches.
      A cette période je me sens vulnérable et ma terre d’accueil, hostile. Il fait froid, de plus en plus. Et le doute m’assaille. Bientôt 4 ans que nous sommes ici, 3 ans et demi que nous avons fait notre demande de résidence et que nous ne l’avons toujours pas: changements de procédures, changement de bureaux d’immigration, dossiers médicaux perdus…Tout a été contre nous. Et si c’était un signe? Si, finalement, ce pays n’était pas pour nous? Mon permis de travail arrive à échéance fin janvier 2014. Cette date approche à grands pas, je stresse.
      15 décembre, un appel: Nous avons reçu les papiers. Nous devons « faire le tour du poteau » pour finaliser notre demande. Je suis soulagée mais pas encore confiante, encore la douane à passer. Nous y sommes. Le couple devant nous s’entend dire qu’ils ont six semaines pour quitter le territoire. Le prolongement de leur permis de travail a été refusé. Ils argumentent, se défendent, présentent des papiers. Le douanier est inflexible. C’est à notre tour, nous présentons tous les justificatifs, répondons aux questions. On nous demande d’aller nous asseoir: « le temps de faire quelques vérifications ».
Quelques minutes passent, nous n’avons plus affaire au même douanier. Il s’agit maintenant d’une dame avec un air strict. Elle nous fait signer un enième formulaire, se lève, nous regarde dans les yeux et déclare, en nous tendant nos passeport et tous les papiers: « Vous êtes désormais résidents permanents du Canada,  À ce titre vous avez les mêmes droits qu’un citoyen canadien excepté le droit de vote…. » Je retiens mes larmes. Les fêtes s’annoncent finalement plutôt bien !
 
Cet article est tiré de mon blogue:
Les tribulations d’une française à Montréal:
http://mhlps.wordpress.com
et la page facebook où je partage mes découvertes québécoises:
https://www.facebook…ncaiseAMontreal

Maudite Française
Arrivée au Québec en 2010 avec son mari et ses deux enfants en bas âge, de 4 et 6 ans, Marie, notre blogueuse Maudite Française est une Française habitant le fameux Plateau Mont-Royal. Je suis une Française expatriée à Montréal. J’ai quitté la France avec mon mari et mes deux enfants de 4 et 6 ans. J’écris ce blog pour partager mon expérience d’immigrée et toutes les étapes que j’ai traversées, des périodes d’euphorie à celles moins drôles de doutes et de manque de ma terre natale. Aujourd’hui, j’ai assez de recul pour rire de situations qui me paraissaient dramatiques il y a quelques mois…Parce que quand on débarque et que l’on a plus aucun repère, le moindre grain de sable devient une montagne…j’ai re-fait ma vie…pas avec un autre homme mais avec un autre pays
https://mhlps.wordpress.com/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>