D’arbre en arbre

J’ai emmené mes enfants à l’accro-branche. Si j’avais su…Alors que je les encourageais, j’ai bien remarqué qu’il y avait un parcours adulte. J’ai bien remarqué, aussi, que mon homme avait l’air intéressé. J’ai fait l’autruche jusqu’à ce qu’il vienne vers moi avec sa tête de « j’ai dix ans et j’ai trop envie de le faire »et qu’il me dise : « on y va? ».
J’hésite. L’idée me plaît bien. J’en ai déjà fait. J’avais bien aimé. Sauf que c’était en France et que les arbres me semblaient  bizarrement beaucoup moins grands. Encouragé par le fait que je ne dise pas NON de suite, l’homme renchérit avec tout un tas d’arguments bétons :
-        Non ce n’est pas difficile tu vas voir!
-        Mais si t’es super sportive!
-        Moi j’fais Batman et toi tu seras Catwomen!
-        Si t’as peur, tu peux arrêter quand tu veux il y a des échelles partout!
-        Allez, allez pour UNE fois qu’on peut faire un truc tous les 2…(Papi et Mamie sont là pour gérer les enfants)
Je me laisse tenter. Soyons fous. Le doute m’assaille quand équipée d’un baudrier, d’un casque vert olive et de pleins de cables avec des mousquetons je marche derrière le groupe, 3 couples anglophones et très assurés. Mon homme ferme la marche en chantonnant le thème de Batman…
Arrive le premier « jeu » comme ils disent. Ca va, c’est cool. Je prends mon temps, tout va bien. Les hurlements de la fille qui me précèdent vont vite m’alarmer. Elle crie tellement qu’à chaque jeu, j’arrive et je me dis que finalement c’est pas si pire…Elle a un Tshirt rose fluo et crie sans arrêt. Elle a beau avoir pas mal d’avance sur moi, je sais exactement où elle est.
Les jeux s’enchaînent, de plus en plus difficiles. J’arrive à un pont de singe, assez haut avec, comment dire? Des bouts qui manquent…pas des bouts que tu peux enjamber non non non, des gros trous…Je commence à trouver ça moins drôle. Je sens que je vais crier moi aussi. J’appelle un gars en bas, celui qui est sensé me porter secours en cas de détresse. Il ne m’entend pas. Il cherche ses clefs. Il les a perdu dans le sous bois…Mon homme m’encourage, me dit de sauter et de m’accrocher à la corde qui pendouille entre chaque morceaux de pont…comme Tarzan. Ben voyons. J’hésite. Je cherche sur le tronc de l’arbre s’il n’y a pas un bouton ou un tas de pierre à assembler d’une certaine manière pour faire en sorte que les planches se rapprochent, comme dans Indiana Jones. Mais non : je dois sauter. Il n’y a pas d’échelle de secours et l’autre en bas cherche ses clefs…je saute, je m’accroche, je crie, j’insulte mon homme en disant « PLUS JAMAIS!!! PLUS JAAAAMAAAIIIISSS!!!»…il est stoïque. Il chante Batman. Je me demande ce que je fous là. Et la fille en rose continue de crier.
Puis d’un coup, plus rien…ça me stresse maintenant de ne plus l’entendre. Je m’interroge, je la cherche, rien…et puis je lève la tête, haut, très haut, alors que je suis déjà dans les arbres…Et je vois une petite tâche rose. La dernière tyrolienne est à 60 pieds…Visiblement, ça lui a cassé la voix…Et moi les jambes. J’ai donc arrêté 3 jeux avant la fin, de peur de rester coincée là-haut. Et j’en ai profité pour filmer mon Batman : Cette fois c’est moi qui chantait!
 
D’arbre en arbre:
http://www.tremblantactivities.com/a-tremblant-tyroliennes
 
 
Cet article est tiré de mon blogue:
Les tribulations d’une française à Montréal:
http://mhlps.wordpress.com
et la page facebook où je partage mes découvertes québécoises:
https://www.facebook…ncaiseAMontreal 
 

Maudite Française
Arrivée au Québec en 2010 avec son mari et ses deux enfants en bas âge, de 4 et 6 ans, Marie, notre blogueuse Maudite Française est une Française habitant le fameux Plateau Mont-Royal. Je suis une Française expatriée à Montréal. J’ai quitté la France avec mon mari et mes deux enfants de 4 et 6 ans. J’écris ce blog pour partager mon expérience d’immigrée et toutes les étapes que j’ai traversées, des périodes d’euphorie à celles moins drôles de doutes et de manque de ma terre natale. Aujourd’hui, j’ai assez de recul pour rire de situations qui me paraissaient dramatiques il y a quelques mois…Parce que quand on débarque et que l’on a plus aucun repère, le moindre grain de sable devient une montagne…j’ai re-fait ma vie…pas avec un autre homme mais avec un autre pays
https://mhlps.wordpress.com/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>