30 ANS D’IMMIGRATION POUR « MON IDOLE »

La semaine dernière, le 8 janvier particulièrement, je lisais dans l’actualité Facebook de Mme Danièle Henkel cette belle nouvelle. Et je la cite : « Mes amis, aujourd’hui est une journée très spéciale. Ce 8 janvier marque les 30 ans de mon immigration au Québec. »

Au même moment j’ai ressenti une grande reconnaissance pour cette si bonne nouvelle. Autant pour la vie qui permet de telles merveilles, que pour ces pays comme le Canada et dans ce cas-ci la province du Québec qui accueille des personnes d’ailleurs devenues gens d’ici pour bâtir finalement ensemble une belle société au visage multiculturel, interculturel et tellement riche de cette diversité culturelle.

Une réelle inspiration

Mme Danièle Henkel a immigrée au Québec du Maroc, d’Algérie et de France en 1990. Elle est très connue au Québec, au Canada et même mondialement pour son leadership. Elle a représenté le développement international du Canada, les affaires mondiales du Canada et le ministère des relations internationales du Québec comme championne du Leadership à Dubaï lors du sommet mondial féminin en 2020. Pour ne citer que cela dans la litanie des succès de cette femme d’affaires.(…)

J’ai eu la chance de rencontrer Mme Danièle Henkel en 2013 à Trois-Rivières lors d’un colloque Femmessor en partenariat avec la chambre de commerce et d’industrie de Trois-Rivières. Une seconde fois au 375 ième des femmes du Québec à la capitale nationale(…) Les gens vous vanteront de façon unanime cette grande dame autant par son charisme, son élégance et son humanité que pour sa passion remarquée pour l’entrepreneuriat. Elle est une inspiration à part entière autant pour la jeunesse, les femmes que pour les hommes. Elle est une grande inspiration pour moi, en tant que femme, mère, entrepreneure et de surcroit femme issue de l’immigration. En effet, lorsque j’ai partagé la publication de ses 30 ans d’immigration sur la groupe de la Journée internationale de la femme africaine en abrégé JIFA en la remerciant infiniment d’autant nous inspirer, elle a répondu à la publication et je cite : « Merci à vous! Vous inspirer est un privilège et mon seul désir c’est de nous souvenir d’où on vient, pourquoi on a osé et de continuer de croire en nos rêves pour tracer la route pour d’autres! Bonne année à vous et santé! » N’est-ce pas beau, profond et puissant comme message! Et quelle humilité et sa façon authentique de regarder les gens dans les yeux et simplement leur dire bonjour et répondre avec le mot juste et le ressenti si vrai et sincère.

« Ces différences qui nous rassemblent »

Je ne compte pas la moitié de son histoire d’immigration en termes de nombre d’années (j’en ai quatorze de fait). Et même si c’était le cas, je n’aurais même pas une seconde, la prétention de comparer nos parcours migratoires. À ce sujet, Mme Danièle Henkel publiait une citation dans le même ordre d’idées, une façon bien sage de nous exhorter en tant que femmes et entrepreneurs à ne pas se comparer mutuellement mais plutôt mettre ensemble les cheminements de chacun et chacune pour qu’ils deviennent une force efficace. Son discours demeure cohérent lorsqu’on la lit dans l’actualité; le titre de son dernier livre « Ces différences qui nous rassemblent », une façon d’aller plus loin dans cette réflexion sur les différences. Elle-même migrante du Maroc et de l’Algérie, grande voyageuse entre la France, le Québec…ce vécu de migrante, elle peut faire des constats, s’interroger et partager au travers de l’actualité et de tous ces sujets autant pertinents les uns que les autres : immigration, éducations, entrepreneuriat, place des femmes, laïcité, religion ces questions qui l’interpellent(…) Le titre de ce récent livre est inévitablement la réponse de cet essai…

Une autre chose qui m’inspire énormément chez cette grande dame c’est son amour de la famille; la famille comme essence, comme puissance, comme moteur de sa volonté d’entreprendre. En tant que mère de trois enfants, j’ai souvent utilisé la carte et l’excuse de la maternité et de l’éducation de mes petits pour fuir face à certains défis et même opportunités qui se présentaient à moi. En lisant Mme Danièle Henkel, j’ai compris que dans le fond cette passion entrepreneuriale qu’elle avait puisait sa source au cœur de son être, une place où ces enfants ont depuis le début et depuis toujours eu une place de choix, sinon la place de choix, la première place. Elle développe davantage ce point dans son  livre : « Au cœur de mes valeurs ». Son premier livre « Quand l’intuition trace la route », vous racontera aussi ses choix et une grande partie de son histoire d’immigration. Vous comprendrez que je ne manque aucun de ses livres…c’est la femme d’affaires qui m’inspire au plus haut point.

La place des femmes immigrées

Dans son post, elle a aussi dit et je préfère encore la citer: « Ce regard vers les 30 dernières années me donne aujourd’hui, plus que jamais, l’envie de prolonger ma mission et de continuer à promouvoir l’entrepreneuriat, la place des femmes en affaires et la reconnaissance de la différence à tous les niveaux. »

Que rajouter à cette belle et noble audace de l’espoir, teintée d’altruisme, cette image de la main tendue et du cœur ouvert avec une volonté de partager, de donner, d’inspirer la relève, le courage de ne jamais abandonner. 

Ce passage parle énormément à l’entrepreneure en moi. En effet à Trois-Rivières en Mauricie, je me suis donnée comme mission d’éveiller le leadership et l’entrepreneuriat chez les femmes de la diversité comme moyen d’intégration et d’inclusion socioprofessionnelle. Pour ce faire, j’ai créé le RAAM des Amazones, une organisation qui propose des solutions concrètes d’intégration pour les femmes immigrées. Entre autres, briser leur isolement, stimuler leur leadership,  encourager leurs initiatives entrepreneuriales et surtout  être un pont qui soutien leur capacité à créer un réseau efficace avec les autres acteurs de développement et d’initiatives entrepreneuriales de la région. Allez-y comprendre pourquoi un modèle comme Madame Danièle Henkel est suivie, lue et admirée avec tout ce qu’elle offre autant par ces livres, conférences, coaching, podcast… pour enrichir et promouvoir l’entrepreneuriat féminin.

Immigrer, c’est comme entreprendre, c’est difficile mais très passionnant

Je finirais mon propos avec cet autre bout de citation du post de Mme Henkel : « J’espère continuer d’apprendre et de partager ma passion pour encore 30 années à venir dans cette magnifique province qu’est le Québec. »

Et moi, j’espère être encore là durant les 30 prochaines années pour profiter de ce trésor qu’elle est pour moi, pour toutes les femmes immigrées ou dites de la diversité et pour tout le Québec, la Canada et le monde. Je peux dire qu’immigrer, c’est comme entreprendre, c’est difficile mais très passionnant.

Je ressens tellement de gratitude à l’endroit de Mme Danièle Henkel, voilà pourquoi j’ai tenu à écrire et vous partager ce texte, chers lecteurs et lectrices de immigrer.com.

IMMIGRATION, quel magnifique mot, quelle merveilleuse aventure, quelle précieuse richesse pour l’humanité!

Elvire B Toffa                                                                                                                                          Entrepreneure                                                                                                                 Présidente directrice générale du Raam des Amazones à Trois-Rivières 

Elvire
Elvire
Originaire d'Abidjan en Côte d'Ivoire, Elvire a débarqué au Québec en 2007 par les voies du parrainage (regroupement familial). Cette immigrante d'Afrique de l'ouest s'est mariée à un Québécois de souche et vit dans la région de la Mauricie, dans la ville de Trois-Rivières avec ces trois enfants. Femme d'action, elle nous parle de parrainage, de l'Afrique au Québec et aussi d'entrepreneuriat.
http://www.immigrer.com
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>