Les vertus éducatives du Soccer, sport roi en Colombie-Britannique. - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Les vertus éducatives du Soccer, sport roi en Colombie-Britannique.

Les vertus éducatives du Soccer, sport roi en Colombie-Britannique.

A notre arrivée à Vancouver, mes 2 enfants ne parlaient quasiment pas un mot d’anglais. Elles étaient toutes les 2 très impressionnables lorsqu’une personne leur parlait en anglais.
Vivant dans une province anglophone, et et étant donné qu’elles sont déjà scolarisées dans une école publique 100% francophone, nous avons cherché une activité extra scolaire anglophone pour favoriser leur intégration.

En discutant avec mon ancienne propriétaire, cette dernière m’a recommandé de les inscrire à un club local de soccer féminin (football en Europe).
Mes filles à cette époque ne connaissaient pas grand chose du soccer, ma femme non plus. Cela augmentait leur appréhension de rejoindre un club de soccer, anglophone de surcroit.

Finalement inscrites, les premiers mois au soccer étaient pour elles assez laborieux d’un point de vue linguistique.
Heureusement, j’ai pu assister à tous leurs entrainements et matches, et traduire aux enfants les instructions du coach.

S’inscrire à ce type de sport collectif ( No1 en Colombie-Britannique chez les filles http://www.liferebootspirit.com/soccer-football-feminin-canada/ ) nécessite un véritable engagement aussi bien des parents que de l’enfant.

Le rythme est le suivant pour les 2 enfants :
1 entraînement hebdomadaire d’une heure en soirée
1 match tous les dimanches
Chaque entraînement est encadré par 1 coach, 2 assistants coach et 1 manager (qui s’occupe de l’organisation et des relations avec les parents)
En plus de ces 2 séances hebdomadaires, ma fille cadette qui est vraiment devenue une passionnée de ce sport est inscrite à un entraînement spécifique (1h15) sur des techniques de soccer.

La saison de soccer s’étale principalement de septembre à mars de l’année suivante.

Les matches dominicaux se jouent à divers endroits de la ville en extérieur sur de la pelouse ou des terrains synthétiques.

C’est l’occasion de découvrir à chaque fois les beaux endroits de North Shore (La Rive Nord de Vancouver).
Et cela est un vrai bol d ‘air frais aussi pour les parents.

Cela fait maintenant 2 ans que mes enfants pratiquent ce sport avec une belle régularité.
Désormais l’anglais n’est plus du tout un obstacle, et leur coach a été également très étonné par la rapidité d’apprentissage de la langue.

A travers leurs exploits, nous observons en tant que parent que ce sport d’équipe est devenue une vraie leçon de vie aussi bien pour les parents que pour les enfants.

Les enfants y apprennent les valeurs de persévérance, de ténacité et d’équipe, des notions précieuses qui leurs sont enseignées à travers ce sport.

Nous parents devons également suivre une certaine conduite et ne pas interférer dans la stratégie de jeu élaborée par le coach. Celui-ci ne manquera pas de vous le rappeler si ce n’est pas le cas !

La ponctualité (valeur essentielle au Canada) est également importante pour le coach et celui-ci n’hésitera pas à le faire remarquer s’il constate des retards répétitifs aux entraînements et matchs.

Elles apprennent à apprivoiser la défaite et à savoir aller de l’avant malgré celle-ci.

Les enfants apprennent que les victoires sont possibles dès lors qu’ils fournissent les efforts et la persévérance nécessaires.

En tant que parent, assister à ces matches est aussi un moment très exaltant, De voir ses enfants se passionner est une énorme satisfaction. C’est également l’occasion de socialiser avec d’autres parents, pour la plupart anglophones.

Le soccer est un sport que mes enfants n’auraient certainement jamais pratiqué en France ou ailleurs, c’est devenue une vraie révélation, qui l’eut cru !

Vous pouvez voir des exemples de matches dans ces 2 vidéos :

DidierVancouver
Franco-malgache, DidierVancouver a vécu en France avant de s’installer dans la ville de Vancouver au Canada en été 2013 avec ses deux enfants. Sa femme la rejoint au printemps 2014. Il nous parle de Vancouver, du bilinguisme, de l'installation dans l'ouest du pays et des autochtones.
https://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada