Cela a été le plus grand échec de notre vie

Je vous écris aujourd'hui pour partager mon expérience plutôt courte d'expatriation au Québec.🤔 Je suis arrivée le 1er aout 2018 à Montréal avec un visa étudiant valable jusque fin mars 2020, pour démarrer une formation DEP secrétariat rive-sud Montréal en septembre 2018. Tout avait été soigneusement préparé avant notre départ, nous avions

Retour « impossible » en Belgique

Il y a quelques mois, j'annonçais sur le forum notre retour en Belgique après 2 ans 1/2 magnifiques au Québec. La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille

Un retour n’est pas un échec…

Tout d'abord je dois vous avouer qu'une de mes rubriques préférées du forum est la partie "Tranches de vies", je pense d'ailleurs que c'est une addiction maintenant ! J'ai toujours aimer les reportages et les documentaires ...bref avoir un nouveau point de vue et une perspective fraiche sur une situation. Ces

Un retour n’est pas un échec…

De Sebster31 Salut tout le monde ! Tout d'abord je dois vous avouer qu'une de mes rubriques préférées du forum est la partie "Tranches de vies", je pense d'ailleurs que c'est une addiction maintenant ! J'ai toujours aimer les reportages et les documentaires ...bref avoir un nouveau point de vue et une

6 trucs infaillibles pour RATER son expatriation

Et oui, la vie à l’étranger fait rêver, saliver, fantasmer, … Pourtant l’expatriation est tout sauf facile, n’est pas si rose, et peut même mener à des déceptions, des désillusions, voire des dépressions. Personnellement c’est cette phrase de Mark TWAIN qui a été mon déclic : Je m’estime « ben chanceuse » (à lire avec l’accent Québécois) que

[Retour d’expérience] Echec à son stage d’adaptation

De dupont.sylvie Ce sujet se veut être à but informatif et préventif. Tout d'abord mon cursus. Infirmière ayant 10 ans d'expérience en France. 4 mois à travailler comme volante au début de ma carrière. Ensuite 9 ans à travailler dans un service sans aucun soin technique (poste d'infirmière), je ne mentionnerai pas

Séparer le bon grain de l’ivraie

Juste en passant... Une connaissance est arrivée au Québec, ​accompagnée de sa conjointe et de ses deux filles, au mois de mars 2013. Ils ont entamé leur processus d'immigration il y a un peu plus de trois ans. Une longue attente, un parcours mi figue-mi raisin, où leur motivation a fait les frais du