Sherbrooke, La Promo !Maintenant qu’il... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Sherbrooke, La Promo !Maintenant qu’il…

Sherbrooke, La Promo !Maintenant qu’il…

Sherbrooke, La Promo !

Maintenant qu’il commence à faire beau et que cela fait 7 mois que je suis à Sherbrooke, j’ai envie de vous inviter à venir vivre à Sherbrooke mais je veux que vous sachiez ce qui vous attend.

On a souvent vanté Sherbrooke pour sa localisation intéressante par rapport à Montréal et par sa proximité des frontières américaines. Je ne sais pas si à mon échelle c’est si important puisque depuis que je suis ici, je ne suis allée à Montréal que deux fois et je ne suis pas encore allée aux États-Unis. Ce qui à mes yeux est important, c’est la ville en elle-même, les services qu’on y retrouve et les alentours de Sherbrooke.

Si vous venez vous installer à Sherbrooke, ce sera pour les loyers peu élevés, l’immobilier encore abordable (mais dépêcher vous, ça monte vite !), la proximité des services, des soins développés et accessibles et pour la beauté de l’Estrie. Mais viendrez-vous pour l’opportunité de travail ? Pas si sûre…. Malheureusement, la plupart des immigrants visent les marchés de l’emploi en priorité et le reste est très secondaire. C’est très compréhensible ceci-dit car on peut vivre sans toutes les qualités citées plus haut mais absolument pas sans travail.

Dépendemment de votre budget et du nombre de personnes qui vous accompagnent dans cette nouvelle vie, vous trouverez des appartements en centre ville ou proche dont les prix sont abordables, les bâtissent y sont vieilles et ont du cachet. Vous trouverez aussi à vous loger dans le nord de la ville, dans des nouveaux condos si votre budget vous le permet. Le vieux nord est surement le plus beau quartier de la ville car on y rencontre beaucoup d’arbres et des vielles maisons d’ici. Mais c’est cher…. J’aime beaucoup les alentours de Sherbrooke comme Rockforest, Deauville, Fleurimont. Je pense qu’il peut être intéressant de s’intéresser à ces coins là si on veut acheter une maison ou louer un grand appartement. Pour ceux qui veulent vivre en dehors de la ville, ils seront gâtés car à moins de 30 mn en voiture, on est dans une autre petite ville, dans un village ou en campagne.

Mais pour tout cela, il faut posséder une voiture. Le réseau des bus n’est pas excellent et il faut reconnaître qu’on a beaucoup de possibilités de logement et d’emploi lorsqu’on se déplace en voiture. On ne connaît pas vraiment d’embouteillage à Sherbrooke et en 15 mn au maximum, on est rendu n’importe où en ville en voiture. Je vais d’ailleurs bientôt pouvoir magasiner un vélo pour aller au travail.

On critique souvent le système de santé d’ici mais si je me réfère à mon expérience personnelle, je dois reconnaître qu’on nous fait faire une tonne d’analyses et d’examens par souci de prévention et c’est tant mieux. J’ai téléphoné un jeudi il y a quelques semaines pour prendre rendez-vous pour un examen pensant que j’aurai surement un rendez-vous en juin. La dame avait une place pour moi le mardi d’après ! Ce n’est pas exceptionnel du tout. Avec des connexions que pourtant je n’ai pas, on est tout de suite servi. Souvent, ce sont les medecins qui appellent leur confrères pour moi et le tour est joué : rendez-vous le lendemain ! Est-ce un avantage des régions ? Surement.

Côté emploi, c’est là où c’est moins brillant. Les salaires sont bas. Selon les statisques, Sherbrooke détient le record du salaire le plus bas au Québec. En revanche, c’est la première place d’affaire du monde devant 96 villes de pays industrialisés. Je ne connais pas la moyenne des salaires mais on est loin derrière Montréal et les emplois intéressant sont moins courant, plus difficile à dénicher. Là où je travaille, on est plustôt bien payé mais il faut parler l’anglais. L’anglais est un atout tout aussi important à Sherbrooke que dans les grandes villes si on veut avoir plus de chance d’avoir un bon emploi. D’ailleurs, l’entreprise où je suis a souvent du mal à trouver des gens qualifiés qui parlent l’anglais 4/5.

Côté loisirs, on est extremment gâté. Il y a une piste de ski à moins de 5 mn de chez moi. Pendant les trois jours de cette fin de semaine de pâques, j’ai pu aller dans la nature dans trois directions differentes sans repasser par le même endroit et en ayant l’embarras du choix. J’ai même vu un lac sauvage sans aucun chalet ou maison autour ! Je me suis souvenu que c’était l’une des raisons essentielles pour lesquelles j’étais venue m’installer à Sherbrooke tellement la région est magnifique, même sans feuilles. On assiste à la rennaissance de cette magnifique région qui pendant des mois était noyée sous le gel.

J’ai la chance d’être bien entourée ici. J’ai des amis sincères qui ont toujours une pensée pour moi quand il re-re-re-neige et qui sont là. Beaucoup de gens ont vécu à Montréal et sont content d’être rentré. Cela me conforte dans mon choix d’avoir choisit la région. Si l’occasion se présente, j’irai ailleurs, mais en région. Mais je continuerai à penser que l’un des meilleurs choix de régions, c’est Sherbrooke.

A bientôt !
Nadia

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada