Le pont brûle ou c'est ma peau par moins 30 - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Le pont brûle ou c’est ma peau par moins 30

Le pont brûle ou c’est ma peau par moins 30

Depuis mardi 10 décembre, nous ne pouvons plus traverser le pont reliant Chicoutimi nord au reste du Québec, seule solution faire un détour en voiture de 42 km…
Avertie à 6h40 par la commission scolaire via un mail, le chamboulement a prit rapidement des allures d’évènement historique,alors on se relève les manches ou plutôt on chausse nos bottes double épaisseur et hop ! on se lance fièrement dans la traversée du pont piéton ( pont St-Anne) paralléle au pont Dubuc.

Oui ! mais voilà dès mardi on devait attendre jeudi pour en savoir un peu plus sur les dégâts causés par l’incendie. Puis jeudi, on nous demande de patienter jusqu’à dimanche pour en savoir plus (Et ainsi de suite).Pour compliquer le tout, la météo s’en mêle et si mardi on passe le pont en se disant que ça ne durera pas, que c’est bien sympa de marcher par moins 10 degrés et de traverser la rivière Saguenay.
 
 
Les jours suivants sont moins “chaleureux” et on a l’impression de vivre une grande épopée sauvage au Pôle Nord, ainsi des températures à moins 30, voires -40 font bientôt leur apparition et marcher 30 minutes avec la respiration coupée par l’effet stalactite immédiat dans les cloisons nasales n’est pas chose aisée, alors on se demande vraiment combien de temps cela va durer ?

Les plus pessimistes disent 3 ans : le temps de refaire un pont, les plus terre-à-terre jusqu’à la mi-janvier et moi j’espère que la semaine prochaine on aura plus à se poser la question…

Alors pour une première situation de crise à laquelle je suis conviée ( contre mon grè, en tant qu’habitante de la rive nord) je dois reconnaître que la municipalité de Saguenay a assuré vraiment d’une façon extraordinaire la première semaine, trés rapidement des navettes gratuites ont été  proposées aux usagers,  des tentes furent installées le long du pont afin que la marche par temps humide et venteux soit plus acceptable, des radios, commerces, bénévoles et même maison de retraite nous attendaient en début et fin de pont pour nous offrir gratuitement des boissons chaudes, musique ou même saucisses grillées et les boulevards des deux côtés du pont ont été fermés afin de rendre plus sécuritaire la traversée des piétons, etc.

  En cette période de fêtes de fin d’année, j’avoue me sentir un peu isolée…Pas de sorties à moins de 50 km…
 
Bien à vous
 
Aloane

Mon blogue

Ma page Facebook
Mon album photos du Québec

Aloane
Née en 1981 et originaire de Lorraine, cet infirmière française arrivée au Québec en 2012 dans la région de Saguenay, s'est réorientée quelques années après son installation. Avec son mari travailleur de l'industrie des jeux vidéo, la famille habite maintenant dans la région de Québec.
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada