Immigrer et apprendre à rester! - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Déception, retour au pays > Immigrer et apprendre à rester!

Immigrer et apprendre à rester!

Immigrer et apprendre à rester!

Ecrit par: dufferin2005 20-10 à 16:04

Je suis très étonné de voir le nombre d’immigrants français qui quittent le Québec au bout de quelques années. Je me souviens juste des histoires fabuleuses des pionniers qui ont, les premiers, découvert le sol Canadien. N’était-ce pas digne d’une volonté de fer, d’une envie profonde prête à tous les sacrifices, d’immigrer à cette époque? Et pourtant, ils faisaient cet effort, ils quittaient tout sans chercher à comparer, ils prennaient tout, le bon, le mauvais comme on prend une femme, pour tout traverser. Aujourd’hui, ça n’a rien à voir et c’est dommâge, et c’est pourtant bien plus facile. On ne doit plus vivre la quarantaine sur un bateau avant de pouvoir débarquer!
Parce qu’on vit dans une société française souvent axée sur l’assistanat et l’obligation de confort, on peut être surpris d’arriver dans une société oû il faut en vouloir, peiner parfois pour arriver à faire son trou mais c’est là que ça devient interessant. On choisit un pays, mais lui ne vous choisit pas, à nous de l’apprivoiser!

——————————

Ecrit par: iqualit 20-10 à 16:49

Je me demande juste si la période des premiers émigrants est vraiment à regretter….
Plus qu’une réelle volonté de fer, ils quittaient l’europe où il mourraient de faim et venaient s’installer dans un pays en friche, où la terre était surement meilleure que celle qu’ils laissaient, caillouteuse pour les plus pauvres. En guise d’adaptation, beaucoup sont morts du scorbut… et autres diseases…

Ceci dit, c’est vrai qu’en France, la culture de l’assistance est bien ancrée. Cependant, c’est réellement un choix de société, différent de celui de l’Amérique du Nord.
Maintenant, à l’heure de la mondialisation, la comparaison est aussi source d’enrichissement et le mythe de l’Amérique est un mythe auquel les Français font bien de se confronter.

Les Français qui rentrent seront surement apprécier à leur juste valeur tous les avantages qui font que la France a une réputation indéniable dans le monde: raffinement, culture, esprit…

Bref, faut voir au cas par cas ce qui pousse chaque français à partir… et… à revenir…

——————————

Ecrit par: oups22003 20-10 à 16:58

certains immigrent pour essayer une nouvelle vie puis finnissent de rentrer, d’autres préfèrent rester, et d’autre encore préf`rent ne pas partir. chacun fait son choix, il n’y a pas de mal a ça et ça se respecte
pour l’assistant et l’obligation de confort de la société française, je ne vois pas trop de quoi tu parles…pour ma part je trouve que la vie, le travail est beaucoup plus facile au quebec qu’en france…

——————————

Ecrit par: Mylène 20-10 à 17:16

Tout à fait d’accord !!!

Moi, je ne comprends pas non plus comment, après tant d’épreuves, de sacrifices et de dépenses pour immigrer, on peut se résoudre à tout laisser à nouveau pour retourner dans son pays d’origine.
Mais bon, je ne vis pas le quotidien des personnes qui décident de s’en retourner chez eux.

C’est sûr que, quand on immigre seul, cela ne doit pas être facile de recommencer tout à zéro.
Mais quand on est en couple … il me semble que c’est plus simple: on est deux pour se soutenir.

Puis, moi je me dis, ici ou ailleurs, peu importe, la vie est belle et on n’en a qu’une !! Alors, faut en profiter !!!!!

——————————

Ecrit par: yapuka 20-10 à 17:32

Personnellement après 6 ans passés au Québec, je suis revenue en France en juin 1998. Je suis arrivée seule à Montréal et repartie avec mari et enfant en plus. On a fait ça parce que c’est maintenant facile de changer.
Le référendum de 1995 a fait basculé notre décision de partir du Québec (ça nous a pris plus de deux ans à organiser le retour !). Mon mari, souverainiste actif, a été profondément déçu du résultat et voulait quitter son pays de “mou” et connaître un pays où on connait la “passion”. On est arrivés en juin 98, je vous dis que question passion, on a été servis !!! . Rasssurez vous, ça n’a pas été juste une question politique, mais disons que c’était ça, plus la scolarité, les problèmes des services de santé etc…
Des motifs professionnels nous ont ramenés au Québec, voilà deux semaines de ça. Nous sommes très heureux de retrouver nos amis et famille et allons probablement nous impliquer activement dans la politique locale et nationale.
Tout ça pour dire que au temps des pionniers, oui ils avaient la vie dure etc… je suis d’accord, mais bon si les circonstances font que nous devions redéménager en France ou ailleurs demain (ou après demain plutôt suis crevée moi !), et ben roule ! Pas plus compliqué que ça !

Yapuka
qui est bien remontée aujourd’hui !

——————————

Ecrit par: dufferin2005 20-10 à 18:11

Bien sur ça se respecte, mais ce sont les motifs qui me troublent.
Dans les reportages les français qui rentrent en france se plaignent d’un manque d’allocations sociales, d’un niveau d’éducation moins élevé qu’en france, d’un système de santé moins performant qu’en france….
Moi j’ai pas l’impression que les québecois soient moins bien formés, quant à la santé en france, à part le généraliste les spécialistes c au moins trois semaines d’attente…
J’ai l’impression qu’ils cherchent quelque chose qui soit comme leur pays d’origine mais encore mieux.
En gros, le beurre, l’argent du beurre et le c… de la fermière.
Et c parce que j’ai aussi le sentiment que la vie est plus facile au québec qu’en france que je trouve les raisons proposées un peu légères.
Mais encore je ne parle que de ceux qui invoquent des motifs liés au manque d’assistances que propose “l’Etat providence français”

——————————

Ecrit par: phil64qc 20-10 à 18:24

Salut,

Je ne sais pas si le nombre de français qui rentrent en France est élevé. Il n’y a pas vraiment de statistiques sûres concernant cela. Perso, j’en ai connu quelques une mais bien moins que ceux qui sont encore ici, depuis très longtemps même.
Il y a plusieurs raisons à ces retours, entre autres:
-mauvaise préparation, on part en coup de vent, sans trop réfléchir, parce qu’on en a marre du français moyen (allez y chiallez ) , de la vie en france………………….., en se disant qu’au Qc, tout sera bien mieux!!!
-objectifs trop grands, on part en croyant devenir plus riche, en pensant trouver la job du siècle dès le lendemain de l’arrivée et après un mois de recherche sans succès, “ça fait chier, y a rien à faire ici, on nous a menti, y a pas de job, je décrisse d’icitte”
-difficultés d’adaptation, raison majeure je pense. Le français (toujours moyen!!) et d’autres, a peut-être trop tendance à croire que les québécois vont faire des efforts pour s’adapter aux immigrants! Puis il critique beaucoup, il ne retrouve pas ceci, pas cela. Nous on fait pas comme cela, on a 5 semaines de vacances. Il donne des leçons de morale et de vie, aux québécois mais aussi à ses compatriotes installés depuis plus longtemps et heureux de vivre au Qc.

Souvent je fais lire à mes collègues, québécois bien sur, les messages de certains grands penseurs (encore en France ou nouvellement arrivés) et donneurs de leçons qui sévissent parfois sur ce forum…………..croyez-moi, ils se font ben, ben du fun, mes chums et me disent souvent “avec cette mentalité là, là et un hiver un peu rough, au printemps prochain, bye, bye”

——————————

Ecrit par: Luca 20-10 à 18:32

salut,

je pense que ceux qui rentrent, le font parce qu’ils n’ont pas trouvés ce qu’ils cherchaient, ou tout simplement que leurs niveaux de vie s’est degradé (on vient quand meme dans l’espoir d’avoir mieux !)
Ca n’a pas forcement avoir a faire avec “l’etat providence” ou “l’assistanat” Européens.
D’ailleurs ceux qui viennent travaillaient deja dans leur pays respectifs avant de venir içi.

Quand à la comparaison du temps des premiers pionniers, je vois pas ou tu veux en venir.
Ceux qui venaient, étaient la plupart des gens pauvres.
Les Européens d’aujourd’hui ont deja en général un bon niveau de vie avant de venir içi.

Et pour finir, ceux qui viennent ici ont choisit de venir au Canada et sont aussi choisit par le Canada ….

——————————

Ecrit par: dufferin2005 20-10 à 18:32

Je suis d’accord sur les conditions d’alors, mais, au moins ils étaient vraiment motivés quant à l’idée de partir pour tout laisser derrière; même s’ils n’avaient pas grand chose à laisser, et ne plus revenir. Quand des immigrants partent aujourd’hui, ils attendent souvent que tout arrive sur un plateau d’argent, sans faire de concessions et ils comparent.
Quant à la France, ce pays est, en effet, un très beau pays, au point de vue architectural et culturel, mais trop enthropomorphiste, replié sur lui-même, où l’insécurité est devenu un problème majeur, où tout effort est synonyme de pression, ou passion rime avec stress, où le service n’existe pas, où la nature est bafouée, où l’écologie ne concerne personne dans son quotidien, où l’entraide n’existe pas,… Quand vous souriez à quelqu’un dans la rue, vous l’agressez… Les gens sont hyper tendus et constemment insatisfaits. Les gens sont seuls!!!!
Des personnes partent et rentrent en France, contentes de retrouver leurs familles et anciens amis. Quand on part, on fait un choix de vie apparemment, les avions existent, et rien n’empêche de voir sa famille de temps à autre.. On le sait dès le départ.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada