mardi , 26 septembre 2023
Accueil Actualité Des immigrants se retrouvent sans papier : comment l’éviter
ActualitéAutres visas et procédures

Des immigrants se retrouvent sans papier : comment l’éviter

0

L’immigration au Canada, bien que prometteuse, peut parfois se transformer en un véritable cauchemar. Prenons l’exemple de Yasser, un marocain qui a quitté son pays avec de grands rêves mais a été accueilli par un choc cruel à son arrivée. Sa situation a rapidement basculé lorsqu’il a découvert à son arrivée à l’aéroport Trudeau que son contrat de travail avait été annulé sans préavis.

Ces situations difficiles peuvent être évitées en connaissant mieux les différents visas et permis de travail canadiens, et les obligations qui y sont attachées. Par exemple, pour travailler au Canada, vous pouvez obtenir un permis de travail ouvert ou un permis de travail fermé. Le permis de travail ouvert permet de travailler pour n’importe quel employeur au Canada, tandis que le permis de travail fermé est lié à un employeur spécifique. Si vous décidez de changer d’employeur, vous devrez obtenir un nouveau permis.

Pour ceux qui souhaitent étudier au Canada, le visa d’étudiant est une option. Cependant, il faut noter que le visa d’étudiant a certaines restrictions. Par exemple, vous devez continuer à étudier à plein temps et ne pas abandonner vos études. Si vous rencontrez des difficultés pendant vos études, comme une grossesse difficile, il existe des options pour modifier les conditions de votre visa.

Et Yasser n’est pas un cas isolé. Mariana, une femme mexicaine qui a fui la violence conjugale, a perdu son statut d’immigrante après que son avocat a négligé de l’informer d’une audience cruciale. Mamadou, originaire de Guinée, a vécu deux décennies caché, sans statut, suite à un accident de travail qui l’a laissé sans protection médicale.

Le gouvernement canadien a également la responsabilité de garantir une transition en douceur pour les immigrants. Il a mis en place plusieurs programmes de régularisation, comme le programme des travailleurs de la santé durant la pandémie (anges gardiens) et le programme des travailleurs de la construction (Toronto). Ces programmes visent à aider les travailleurs temporaires à obtenir la résidence permanente.

Il y a plusieurs améliorations qui pourraient être apportées au système d’immigration pour aider à prévenir ces situations de précarité. Voici quelques suggestions :

  1. Amélioration de la communication et de la transparence : Beaucoup d’immigrants perdent leur statut parce qu’ils ne comprennent pas entièrement leurs obligations en vertu de leurs visas ou permis, ou parce qu’ils ne sont pas informés des changements importants. En améliorant la communication et en veillant à ce que les immigrants comprennent bien leurs responsabilités, le gouvernement pourrait aider à prévenir certaines de ces situations.
  2. Accès à des services de conseil juridique abordables : De nombreux immigrants n’ont pas les moyens de se payer les services d’un avocat spécialisé en immigration. En offrant un accès plus facile à des services de conseil juridique abordables ou gratuits, le gouvernement pourrait aider les immigrants à mieux comprendre le processus d’immigration et leurs options en cas de problème.
  3. Assouplissement des restrictions sur les permis de travail fermés : Certains immigrants perdent leur statut parce qu’ils quittent un emploi abusif mais ne peuvent pas travailler ailleurs en raison des restrictions de leur permis de travail. En assouplissant ces restrictions, le gouvernement pourrait aider à prévenir ces situations.
  4. Programmes de régularisation : Le gouvernement pourrait également envisager de mettre en place des programmes de régularisation pour les immigrants sans statut, comme il l’a fait par le passé. Ces programmes permettent aux immigrants qui ont perdu leur statut pour diverses raisons d’obtenir la résidence permanente.
  5. Politiques de tolérance zéro envers l’exploitation : Renforcer les lois et les réglementations contre l’exploitation des travailleurs étrangers pourrait dissuader les employeurs de tirer profit de la situation précaire des travailleurs sans papiers.

Ces mesures, combinées à une meilleure éducation et à des ressources pour les immigrants, pourraient aider à réduire le nombre de personnes vivant sans statut au Canada.

En fin de compte, l’immigration est un voyage complexe, mais avec la bonne préparation et l’information, vous pouvez éviter les situations de précarité. Le Canada est un pays accueillant, et avec un plan solide et des connaissances adéquates, votre rêve d’immigration peut devenir une réalité gratifiante.

Nous vous invitons à partager vos réflexions sur cet article. Que pensez-vous des histoires partagées ? Avez-vous des expériences personnelles ou des conseils supplémentaires pour ceux qui cherchent à immigrer au Canada ? Comment peut-on aider à prévenir davantage de situations de sans-papiers ? Vos commentaires sont précieux et peuvent aider d’autres personnes à naviguer dans le processus d’immigration.

Sources:

La vie cachée des sans-papiers – Le Devoir
Gouvernement du Canada, Permis de travail
Gouvernement du Canada, Demander l’asile
Gouvernement du Québec, Travailleurs qualifiés
Gouvernement du Canada, Travailleurs étrangers temporaires
Gouvernement du Canada, Programme des candidats des provinces

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Canada, 3e meilleure qualité de vie au monde

Suite à sa désignation comme le deuxième meilleur pays au monde par...

Immigration au Québec : la capacité d’accueil avant les chiffres

Alors que le Québec se penche sur la question de l’immigration, un...

85 professions d’avenir au Québec 2023 : guide salaires

Découvrez les 85 professions d’avenir au Québec pour 2023, recommandées par le...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com