Programme de mobilité francophone : le Canada assouplit les exigences linguistiques pour attirer davantage de francophones
lundi , 24 juin 2024
Accueil Actualité Programme de mobilité francophone : le Canada assouplit les exigences linguistiques pour attirer davantage de francophones
ActualitéChercher travail de l'étrangerDémarchesEmplois temporairesFaire les démarches

Programme de mobilité francophone : le Canada assouplit les exigences linguistiques pour attirer davantage de francophones

2
3.5
(2)

Le Canada a récemment révisé son programme de Mobilité francophone dans le but de stimuler l’immigration francophone et, par conséquent, d’accroître la prospérité économique et la croissance démographique du pays, selon un communiqué de presse d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Le changement principal concerne l’allègement des exigences linguistiques. Désormais, les candidats devront montrer une compréhension et une expression orales modérées du français, équivalentes au niveau 5 des exigences linguistiques. Cette modification est conçue pour répondre aux besoins linguistiques en français au sein du pays.

Sean Fraser, le ministre responsable, souligne que les modifications apportées au Programme de mobilité francophone ouvrent des opportunités et offrent un soutien au développement des communautés francophones en situation minoritaire.

Liane Roy, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA), accueille favorablement cette nouvelle. Avant ces modifications, le programme visait uniquement les travailleurs hautement qualifiés, tandis que désormais, il est ouvert à tous les types de travailleurs.

Salwa Meddri, la gestionnaire du Réseau en immigration francophone du Manitoba (RIF), partage cet enthousiasme, soulignant l’importance de considérer le français comme un atout plutôt qu’un obstacle pour les candidats au marché du travail.

La baisse des exigences en français ne pose pas un problème pour la vitalité francophone, selon Liane Roy. Elle pense qu’au contraire, cette mesure aidera à combler les pénuries de main-d’œuvre dans les communautés francophones.

Salwa Meddri souligne que la réduction des exigences linguistiques ne signifie pas que les candidats n’auront pas une maîtrise suffisante du français ou qu’ils ne l’utiliseront pas quotidiennement.

Daniel Boucher, directeur général de la Société de la francophonie manitobaine, approuve cette initiative. Pour lui, il est crucial d’essayer de nouvelles approches pour attirer plus d’immigrants francophones.

Les modifications du programme seront mises en œuvre sur une période de deux ans, après quoi les impacts sur la francophonie canadienne seront analysés.

Salwa Meddri espère que ces changements seront accompagnés d’une ouverture des services d’établissement, jusqu’ici réservés aux résidents permanents, aux résidents temporaires et à leur famille. Cela pourrait inclure l’accès à la recherche de logement, aux soins de santé et faciliter l’accès à l’éducation postsecondaire.

La FCFA lutte pour que l’objectif d’immigration francophone soit augmenté à 12 % en 2024 et à 20 % en 2026. Elle propose également la création d’un programme d’immigration économique francophone distinct, en adéquation avec les besoins des communautés francophones et de leurs employeurs.

En 2022, pour la première fois, le Canada a atteint son objectif d’immigration francophone hors Québec fixé à 4,4 %, presque 20 ans après sa mise en place. Les récents changements dans le programme de Mobilité francophone pourraient permettre d’augmenter encore plus ce pourcentage à l’avenir.

Source : Radio-Canada

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 3.5 / 5. nombres de votes: 2

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Laurent Gigon

Cofondateur du site Immigrer.com

2 commentaires

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    Fin du « tour du poteau » pour certains temporaires

    5 (1) Le gouvernement canadien a annoncé que les ressortissants étrangers ne...

    L’acteur canadien Donald Sutherland est mort

    5 (23) L’acteur canadien Donald Sutherland, né à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, est...

    Montréal : Top 10 mondial et meilleure en Amérique du Nord pour les étudiants

    0 (0) Montréal a été reconnue comme l’une des meilleures villes étudiantes...

    Plus de 597 000 immigrants temporaires au Québec

    5 (1) Le Québec connaît une augmentation notable du nombre d’immigrants temporaires,...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com