Bilan après 8 ans / les + et les –

J’ai immigré au Québec en 2012 comme travailleuse qualifiée. Je suis française. Je ne connaissais rien du Canada et je n’y étais jamais allée. J’avais bien préparé mon installation. Ainsi, pour les novices, pas de panique, vous pouvez très bien vous en sortir.

Le travail

  • J’avais trouvé un travail temporaire avant d’arriver. J’ai crié sur tous les toits que j’allais au Québec et que je cherchais un travail, ça m’a aidée;
  • Soyez prêt à commencer un premier travail qui est en-dessous de vos souhaits. Je n’ai pas travaillé au Mac Do mais j’étais prête à le faire;
  • Quand je cherchais un meilleur travail, je ne comprenais pas pourquoi je ne recevais aucune réponse. Puis j’ai téléphoné avant de postuler pour poser des questions. J’ai été invitée a beaucoup d’entretiens ainsi;
  • J’ai dû me réorienter dans la finance car je ne trouvais rien dans ma branche. Je ne le regrette pas même si je travaille dans un autre milieu maintenant;
  • Soyez plus futés que moi. Dès votre arrivée, renseignez-vous pour obtenir un diplôme d’une université locale. Je m’y mets seulement en automne 2020.

La culture

  • J’ai été très bien accueillie. Beaucoup de gens m’ont dit qu’ils étaient contents que je sois là. J’ai même reçu des cartes de bienvenue;
  • La plupart de mes amis sont des immigrés. Je n’ai pas encore percé tous les mystères pour approcher les québécois. Si quelqu’un peut m’éclairer, merci car je les trouve bien sympathiques;
  • Note sur un racisme éventuel: J’ai eu deux soucis à Montréal. A part ça, RAS. Je précise que je n’ai pas la peau noire ni un physique typé.

La citoyenneté

  • Je suis devenue humanitaire en 2015 et canadienne en 2018. Je suis restée au Canada entre deux missions pour me remettre de ma vie trépidante dans un pays en guerre;
  • J’ai tout le temps le mal du pays. Et pour moi le pays c’est le Canada.

La santé

  • Avant de devenir humanitaire, je soupçonnais qu’on était mieux soigné dans un camp de réfugiés qu’à Montréal. Ayant visité des camps en Irak, je confirme que je préfère me péter une jambe ici;
  • Avant de rentrer, je vais faire mes visites médicales. Je vous conseille de faire pareil;
  • Je connais des gens très exigeants qui sont ravis des soins qu’ils ont reçus à Montréal.

Ma situation maintenant

  • Je parraine mon époux et nous attendons notre invitation pour sa visite médicale;
  • Je suis autant stressée par la situation que vous pouvez l’être.

Je pourrais aborder plein d’autres choses mais ce post est déjà trop long.

N’hésitez pas à me poser des questions ici.

Récit de Aliza dans le forum de discussions

Avatar
Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Commentaires sur “Bilan après 8 ans / les + et les –

  1. Bonjour!j’etais vraiment interessee de lire votre bilan apres 8 ans!s’il vous plait!comment vous avez fait pour immigrer?car j’aime le Canada,moi je suis mariee et des enfants.Merci

  2. Pour avoir des amis québécois il faut participer à des activités qui nous intéressent et qui nous passionnent. Dans ces activités là tu te fais plus facilement d’amis québécois. Mais Montréal n’est pas le meilleur endroit pour ça, les gens viennent de partout et vivent entre eux dans leur communauté d’origine. Je suis à Québec depuis 5 ans et j’ai pu former mon réseau d’amis québécois à 100% grâce à des activités qui m’intéressent et me passionnent.

  3. Bonjour à vous et merci beaucoup pour ce post sincère. Avez vous des enfants? Si oui je voulais savoir comment se passe leur scolarité.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut