Lettre d’un père…Parce que derrière l'immigration des coeurs pleurent... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Lettre d’un père…Parce que derrière l’immigration des coeurs pleurent…

Lettre d’un père…Parce que derrière l’immigration des coeurs pleurent…

Depuis plusieurs années maintenant, vous êtes entrés dans ma vie pour ne plus jamais en sortir. Pour l’une 12 ans se sont écoulés, pour la deuxième 10, pour les deux petits derniers 6 et 3. Chaque jour qui m’a été donné de vivre sur cette Terre depuis vos arrivées respectives m’a empli de joies et de bonheurs. De petits moments quotidiens au grand jour de la séparation, mon coeur n’a cessé de battre pour vous. Aujourd’hui j’ai fait un choix, un choix que j’ai eu bien du mal à faire comprendre à votre mère. J’ai quitté votre terre natale pour en découvrir une nouvelle…. le Québec.

Combien de fois m’avez-vous entendu parler de cette terre qui me hantait si souvent ? Combien de fois vous ai-je dit que nous y ferions sinon une vie au moins un passage ? Combien de fois avions nous fait le projet d’aller voir les baleines ensemble ?

Jusqu’à peu je fondais l’espoir que nous serions 6 à fouler ce sol. Aujourd’hui les choses semblent avoir pris une autre orientation. Me voilà installé ici, oeuvrant quotidiennement pour construire ce nouveau départ, mais vous n’êtes pas là…. A 6000 km de là, j’ai 4 chairs de ma chair qui se demandent sans nul doute pourquoi leur père les aurait laissés….

Je ne vous ai pas laissés, ni abandonnés. Nos contacts réguliers pour ne pas dire quotidiens me convainquent chaque fois plus que vous êtes ce que j’ai de plus précieux au Monde. Ce que je fais ici je le fais pour tenter de vous construire un avenir. Et si vous n’en bénéficiez pas encore, je sais qu’un jour viendra ou vous ferez le choix, votre choix. Alors cette nouvelle terre d’asile, ce nouveau départ m’auront juste permis de vous offrir ce dont vous aurez besoin plus tard.

Trois mois se sont maintenant écoulés depuis ce moment où nous avons versé ces larmes liées à la tristesse d’une séparation que l’on croyait provisoire…. Dans quelques nuits je serai à nouveau près de vous pour vous raconter tel un aventurier ce que j’ai vu et découvert ici de l’autre côté de l’océan.

Mais ces retrouvailles ne seront qu’éphémères car viendra bien vite le moment où nos larmes à nouveau s’échapperont de notre corps et de notre cœur.

Victoria, Marie, Alexandre et Quentin, je vous aime plus que quiconque, je suis là près de vous dans vos cœurs et vous hantez le mien jour et nuit, et quelque soit nos avenirs proches, nous nous retrouverons un jour, ici ou là-bas, mais je saurai à ce moment là que j’avais fait un choix, un bon choix, et que notre vie n’en sera que meilleure.

Laisser un commentaire

Lettre d’un père…Parce que derrière l’immigration des coeurs pleurent…

De Nils

Depuis plusieurs années maintenant, vous êtes entrés dans ma vie pour ne plus jamais en sortir. Pour l’une 12 ans se sont écoulés, pour la deuxième 10, pour les deux petits derniers 6 et 3. Chaque jour qui m’a été donné de vivre sur cette Terre depuis vos arrivées respectives m’a empli de joies et de bonheurs. De petits moments quotidiens au grand jour de la séparation, mon coeur n’a cessé de battre pour vous. Aujourd’hui j’ai fait un choix, un choix que j’ai eu bien du mal à faire comprendre à votre mère. J’ai quitté votre terre natale pour en découvrir une nouvelle…. le Québec.

Combien de fois m’avez-vous entendu parler de cette terre qui me hantait si souvent ? Combien de fois vous ai-je dit que nous y ferions sinon une vie au moins un passage ? Combien de fois avions nous fait le projet d’aller voir les baleines ensemble ?

Jusqu’à peu je fondais l’espoir que nous serions 6 à fouler ce sol. Aujourd’hui les choses semblent avoir pris une autre orientation. Me voilà installé ici, oeuvrant quotidiennement pour construire ce nouveau départ, mais vous n’êtes pas là…. A 6000 km de là, j’ai 4 chairs de ma chair qui se demandent sans nul doute pourquoi leur père les aurait laissés….

Je ne vous ai pas laissés, ni abandonnés. Nos contacts réguliers pour ne pas dire quotidiens me convainquent chaque fois plus que vous êtes ce que j’ai de plus précieux au Monde. Ce que je fais ici je le fais pour tenter de vous construire un avenir. Et si vous n’en bénéficiez pas encore, je sais qu’un jour viendra ou vous ferez le choix, votre choix. Alors cette nouvelle terre d’asile, ce nouveau départ m’auront juste permis de vous offrir ce dont vous aurez besoin plus tard.

Trois mois se sont maintenant écoulés depuis ce moment où nous avons versé ces larmes liées à la tristesse d’une séparation que l’on croyait provisoire…. Dans quelques nuits je serai à nouveau près de vous pour vous raconter tel un aventurier ce que j’ai vu et découvert ici de l’autre côté de l’océan.

Mais ces retrouvailles ne seront qu’éphémères car viendra bien vite le moment où nos larmes à nouveau s’échapperont de notre corps et de notre cœur.

Victoria, Marie, Alexandre et Quentin, je vous aime plus que quiconque, je suis là près de vous dans vos cœurs et vous hantez le mien jour et nuit, et quelque soit nos avenirs proches, nous nous retrouverons un jour, ici ou là-bas, mais je saurai à ce moment là que j’avais fait un choix, un bon choix, et que notre vie n’en sera que meilleure.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada