Le Québec, le Canada, et patati et patata - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Le Québec, le Canada, et patati et patata

Le Québec, le Canada, et patati et patata

De Catslab

Bonjour,

j’ai eu l’idée de passer un peu ici, car j’ai vu dans le dernier bulletin que mon ami Benjamin avait des problèmes.

Ça va se régler j’en suis sûr.

J’ai vu beaucoup de réponses lui disant fait-ci, fait-ça, t’aurais pas du… bref un vrai doctissimo de l’immigration.

On en a parlé un peu et quand j’ai relu le fil…. je me suis dit… en fait plein de choses.

J’ai mis un pied au Canada la première fois en 1997, pour des vacances, et heureusement que j’avais kilométrage illimité, car en 15 jours, on se rends compte que l’est du Canada c’est grand ! 

J’ai fait pas mal d’aller retours entre 1999 et 2007. Je me suis marié en 2000 à une Canadienne.

On venait donc passer nos vacances ici, ce qui me permettait de couper franchement du travail et de ne pas être rejoint :)

Au printemps 2007, j’ai commencé les démarches pour l’immigration, et en juillet 2007 j’ai débarqué avec un conteneur.

Ce qui veut dire… sans papiers et avec une maison achetée cash à l’avance.

Notre conteneur a été bloqué en douane par un douanier un peu trop zélé dont le supérieur était en vacances, et surtout parceque le transporteur avait “oublié” de déclarer qu’il sortait le conteneur du port.

Ah oui, la première question du douanier à mon épouse: “Combien d’autres femmes a votre mari ?”

Pourtant je l’avais appelé à l’avance, et on s’était mis d’accord sous où dédouaner le conteneur, quel jour etc… Il semblait correct.

J’ai eu aussi droit à plein de remarques sur le fait que je n’avais pas mes papiers, etc….

Il nous a emmerdé tant qu’il pouvait avec la paperasse, jusqu’à ce que je le renvois à mon avocat, et que son chef revienne de ses congés.

On a eu tous les papiers de dédouanement et le conteneur livré quelques jours après.

Pas grave, on faisait du camping dans la maison.

Et…. j’ai eu une petite visite un samedi a 7H du matin de l’agence frontalière.

Oui je suis là en vacances, je vais retourner en France, oui monsieur, oui madame, je vous envoie un billet d’avion comme preuve.

Je n’ai jamais pris cet avion.

Je suis sortit du pays 20 minutes, je suis revenu tous les 3 mois.

J’ai trouvé un job, et le patron voulait vraiment m’embaucher, de toute façon il ne trouvait personne.

Il a fait les démarches et un bon mois plus tard j’avais mon permis de travail ( repassage aux douanes pour tamponner )

Entre temps j’ai reçu mon CSQ, puis j’ai continué les démarches pour le fédéral, passé la visite médicale, paye, paye, paye…

Ils ont fait coincider la fin du un an de mon permis de travail avec ma résidence temporaire. Donc re passage a la douane ( les douaniers américains me reconnaissaient à chaque fois…. )

Donc entre le CSQ et la RP, moins d’un an.

Bon, il faut dire aussi que je suis allé voir les ministres du coin pour essayer de faire avancer mon dossier. Comme tout bon politicien, chacun dit qu’il ne peut rien faire, et je les crois.

Au bout des 1000 jours et des brouettes, j’ai demandé la nationalité.

Fin 2012, car c’est long, je suis allé passé une nuit à Montréal pour être frais et dispo pour le fameux test le lendemain matin au lieu de me farcir 3H de route et 4H d’embouteillages.

Je suis sortit au bout de 10 minutes, tout le monde dans la salle a cru que j’avais craqué….

Petit entretien pour vérifications, avec mon dossier sur la table, et un dossier d’immigration c’est volumineux ! 

La dame m’a demandé où je voulais aller pour la cérémonie, donc ça s’est fait au festival de Sherbrooke par un beau matin d’été 2013 ! 

En résumé, arriver sans papier en touriste et rester ça se fait.

Est-ce que l’on peut acheter une maison depuis l’étranger ? 

Ben oui, bien sur. Ça change quoi ? Sérieusement ! 

Mes parents se sont achetés une maison sur le bord d’un lac ici pour venir voir les enfants pendant les vacances. 

On peut acheter un bien n’importe ou dans de monde, ça ne touche pas l’immigration.

Ce n’est pas une entrée par la grande porte, mais qu’est-ce que ça peut faire ? 

Ça ne m’a pas empêché de travailler, de rencontrer des gens formidables et finalement de devenir canadien.

Je ne dit pas que c’est facile, ni la chose à faire mais c’est tout à fait faisable.

Le fait d’être marié à une canadienne ne change absolument rien pour l’immigration, ça donne à peine quelques points.

Je vis dans un petit village, le calme, la paix. 

Pas trop loin de Québec, des US et de Toronto :)

Et même si les impôts sont plus élevés qu’en France, et que le système de santé se fait couper de plus en plus, avec des géants pharmaceutiques qui s’en foutent plein les poches, et une oligarchie gouvernementale qui fait pareil, je vis bien, et je ne le regrette pas.

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Laissez un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada