Forcer la chance et la saisir quand elle vient - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Forcer la chance et la saisir quand elle vient

Forcer la chance et la saisir quand elle vient

De ThierryBxl

Bonjour à tous,

 

Montréal.  Cinq mois de galère pour trouver du boulot, plus de cent candidatures (avec CV à la norme locale), volontariat, réseautage… aucune percée.  Le moral commence à en prendre un coup, et c’est compréhensible, nous en conviendrons tous.  Pas bon, ça.

 

Par simple curiosité, envoi de CV dans d’autres villes que la métropole québécoise.  Réponse après le troisième envoi, entrevue décrochée, emploi confirmé, bonnes conditions et presque au même niveau que celui auquel j’étais en Europe (même si ce n’est pas une référence, je suis d’accord, mais ça rassure sur ses compétences).

 

Nous décidons, mon conjoint et moi, de saisir la chance et d’aller là où le vent nous mène.  

 

Donc, oui, l’adaptabilité et la créativité sont essentielles.  L’immobilisme et la procrastination sont à proscrire parce qu’ils ne mènent nulle part.  Et, surtout, ne pas résister au changement.

 

En route pour de nouvelles aventures…  Et surtout très curieux de voir où elles aboutiront.

 

À bientôt,

Thierry

———

De Blueberry

Ton expérience illustre bien qu’il ne faut pas hésiter à sortir de Montréal! 

———

De Cherrybee

Bonjour à tous,

 

Montréal.  Cinq mois de galère pour trouver du boulot, plus de cent candidatures (avec CV à la norme locale), volontariat, réseautage… aucune percée.  Le moral commence à en prendre un coup, et c’est compréhensible, nous en conviendrons tous.  Pas bon, ça.

 

Par simple curiosité, envoi de CV dans d’autres villes que la métropole québécoise.  Réponse après le troisième envoi, entrevue décrochée, emploi confirmé, bonnes conditions et presque au même niveau que celui auquel j’étais en Europe (même si ce n’est pas une référence, je suis d’accord, mais ça rassure sur ses compétences).

 

Nous décidons, mon conjoint et moi, de saisir la chance et d’aller là où le vent nous mène.  

 

Donc, oui, l’adaptabilité et la créativité sont essentielles.  L’immobilisme et la procrastination sont à proscrire parce qu’ils ne mènent nulle part.  Et, surtout, ne pas résister au changement.

 

En route pour de nouvelles aventures…  Et surtout très curieux de voir où elles aboutiront.

 

À bientôt,

Thierry

 

Hé oui!!!  Depuis le temps qu’on le dit qu’il n’y a pas que Montréal. Montréal et Québec sont importants, bien sûr,  et c’est un bon point de chute pour les immigrants qui arrivent, mais si ça fonctionne pas, il ne faut pas hésiter à élargir son champ de recherches si on peut.

Et souvent, on ne le regrette pas 🙂

 

Félicitations et bonne continuation

———

De Kiyomasa

Dans quel coin avez vu trouvé ?

Content que ça se soit bien passé pour vous 🙂

———

De ThierryBxl

Merci pour les encouragements et les félicitations.

———

De beamazone

Bravo !!!! encore un bel exemple que tout ne tourne pas qu’autour de Montréal 🙂

Il faut juste oser et ne jamais oublier que la fortune sourit aux audacieux 

bonne chance et encore bravo 

———

De chachawa

Bravo, bravo, bravo, que ça fait plaisir pour vous de vous lire et de voir que vous avez su reconnaître la chance quand elle est passée. Une belle leçon. Merci.

———

De ThierryBxl

Dans quel coin avez vu trouvé ?

Content que ça se soit bien passé pour vous 🙂

 

Dans l’Outaouais.  Besoin criant de bilingues (donc, aussi bien à l’aise dans une langue que dans l’autre et aucune des deux de façon approximative) dans la région.

———

De Cherrybee

Chanceux! C’est tellement beau, l’Outaouais 🙂

———

De Leilou

Bonjour à tous,

 

Montréal.  Cinq mois de galère pour trouver du boulot, plus de cent candidatures (avec CV à la norme locale), volontariat, réseautage… aucune percée.  Le moral commence à en prendre un coup, et c’est compréhensible, nous en conviendrons tous.  Pas bon, ça.

 

Par simple curiosité, envoi de CV dans d’autres villes que la métropole québécoise.  Réponse après le troisième envoi, entrevue décrochée, emploi confirmé, bonnes conditions et presque au même niveau que celui auquel j’étais en Europe (même si ce n’est pas une référence, je suis d’accord, mais ça rassure sur ses compétences).

 

Nous décidons, mon conjoint et moi, de saisir la chance et d’aller là où le vent nous mène.  

 

Donc, oui, l’adaptabilité et la créativité sont essentielles.  L’immobilisme et la procrastination sont à proscrire parce qu’ils ne mènent nulle part.  Et, surtout, ne pas résister au changement.

 

En route pour de nouvelles aventures…  Et surtout très curieux de voir où elles aboutiront.

 

À bientôt,

Thierry

 

BRAVO!!! :sorcerer:

Je me joins aux autres pour te féliciter chaleureusement!! Je vais prendre bien note de tes bons conseils et surtout rester flexible et ouverte aux possibles opportunités ailleurs qu’à Montréal !!! Bonne continuation et surtout reviens vite partager vos expériences dans l’Outaouais !! :bye:  Abientôt!!

———

De angela57

 

Dans quel coin avez vu trouvé ?

Content que ça se soit bien passé pour vous 🙂

 

Dans l’Outaouais.  Besoin criant de bilingues (donc, aussi bien à l’aise dans une langue que dans l’autre et aucune des deux de façon approximative) dans la région.

 

En même temps, quand on est “magicien” …. :good:

———

De Zemida

BRAVO et bonne chance pour la suite !  :flowers:

 

Il faudra revenir nous donner quelques nouvelles de temps en temps !  :thumbsup:

———

De ledloo

j’ai une situation quasi similaire, 1 an et demi de galère a Montréal retour aux études y compris( diplôme obtenu) je quitte Montréal pour m’installer en Mauricie,4 mois de présence  des milliers de CV envoyés mais rien que dalle..finalement je commence a me résigner au fait que c’est une question d’origine car apparemment ça marche que pour les européens( blancs..).

 

A ceux qui veulent essayer les régions vérifiez d’abord vos acquis( noms,origines…)..ou tout simplement changez de provinces.

———

De dentan

j’ai une situation quasi similaire, 1 an et demi de galère a Montréal retour aux études y compris( diplôme obtenu) je quitte Montréal pour m’installer en Mauricie,4 mois de présence  des milliers de CV envoyés mais rien que dalle..finalement je commence a me résigner au fait que c’est une question d’origine car apparemment ça marche que pour les européens( blancs..).

 

A ceux qui veulent essayer les régions vérifiez d’abord vos acquis( noms,origines…)..ou tout simplement changez de provinces.

As-tu construit un réseau? Les cv n’ouvrent pas toutes les portes!

———

De ledloo

pour être franc je n’ai pas de réseau, je comprends son importance mais je trouve ça aussi hypocrite de chercher a tisser des amitiés pour en profiter après 

———

De kuroczyd

Un réseau pro ne veut pas forcement dire ‘amitié’, je fréquente des tas de gens dans le monde pro mais ne je bois un coup qu’avec 1% d’eux 🙂

———

De Cherrybee

 

j’ai une situation quasi similaire, 1 an et demi de galère a Montréal retour aux études y compris( diplôme obtenu) je quitte Montréal pour m’installer en Mauricie,4 mois de présence  des milliers de CV envoyés mais rien que dalle..finalement je commence a me résigner au fait que c’est une question d’origine car apparemment ça marche que pour les européens( blancs..).

 

A ceux qui veulent essayer les régions vérifiez d’abord vos acquis( noms,origines…)..ou tout simplement changez de provinces.

As-tu construit un réseau? Les cv n’ouvrent pas toutes les portes!

 

 

 

pour être franc je n’ai pas de réseau, je comprends son importance mais je trouve ça aussi hypocrite de chercher a tisser des amitiés pour en profiter après 

 

Tant que vous n’appliquerez pas les bonnes techniques, ça ne fonctionnera pas. Vous ne voulez pas créer votre réseau professionnel, soit. Mais ne venez pas mettre en cause votre “origine”. C’est un peu facile de trouver une raison que l’on ne peut pas changer. 

———

De ledloo

c’est quoi les bonnes techniques..? qui sait surement qu’il y a quelque chose que je n’ai pas encore essayé  

———

De chachawa

Les bonnes techniques c’est les réseaux !! On ne parle pas d’amis ici, on parle de connaissances, de gens croisés ici et là à qui on a parlé de notre parcours et qui peuvent en parler si ils entendent quelqu’un qui cherche un profil comme ça. Etant entendu que bien sûr, on fait pareil de notre côté, on parle des gens qui cherchent dans tel ou tel branche.

———

De Cherrybee

Les bonnes techniques c’est les réseaux !! On ne parle pas d’amis ici, on parle de connaissances, de gens croisés ici et là à qui on a parlé de notre parcours et qui peuvent en parler si ils entendent quelqu’un qui cherche un profil comme ça. Etant entendu que bien sûr, on fait pareil de notre côté, on parle des gens qui cherchent dans tel ou tel branche.

 

Oui, mais il a dit plus haut qu’il ne voulait pas se créer de réseau. C’est pas dans ses valeurs 🙂

———

De chachawa

A lui de voir… Mais quand on pose une question, malheureusement, on ne peut avoir que la réponse qui correspond. J’aimerais bien, moi, sortir une réponse qui convient à tous et à chacun de mon chapeau. Désolée… 😉

———

De immigrer.com

Merci pour ce témoignage fort en expérience. Nous venons de le mettre en page d’accueil.

Bonne suite à vos projets !

———

De PaulSernine

Bravo à vous.

Moi et ma femme travaillons maintenant en dehors de Montréal aussi, ou il y a plein de travail quand on cherche.
Un peu moins payé qu’à Montréal peut être , mais sans transports…

———

De natphil

Félicitations

Nous aussi nous avons trouvé rapidement du travail pour mon mari mais ni à Montréal, ni à Quebec mais sur l’ile du Prince Edouard

———

De Cherrybee

 

Félicitations
Nous aussi nous avons trouvé rapidement du travail pour mon mari mais ni à Montréal, ni à Quebec mais sur l’ile du Prince Edouard

 
Connaissez-vous l’endroit où vous allez vivre? Y êtes-vous déja allés?

———

De Blueberry

 

Félicitations
Nous aussi nous avons trouvé rapidement du travail pour mon mari mais ni à Montréal, ni à Quebec mais sur l’ile du Prince Edouard

 
Connaissez-vous l’endroit où vous allez vivre? Y êtes-vous déja allés?

 

 

L’île du Prince Edward, c’est très joli. Vu qu’ils ont un emploi qui les attend, cela devrait pas mal aider quand même. Le fait d’être allé dans un endroit -ou non- n’est nullement un gage de réussite, ni l’échec assuré. 

———

De natphil

oui on s’est beaucoup renseigné et mon mari y va du 10 au 24 janvier

nous ne sommes pas habitués à la vie en ville et moi j’ai besoin de grand espace ce que je vais retrouver sur l’ile

 

nous serons du coté de Cornwall

———

De sophie.1940

Où est l’Île-du-Prince-Édouard?

L’Île-du-Prince-Édouard est située au large de la côte est du Canada, trouvée entre les provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador dans le golfe du Saint-Laurent.

Charlottetown, la ville capitale de l’Île-du-Prince-Édouard, est située à environ 1600 km (1000 milles) de Toronto, 1000 km de Montréal (625 milles), 1100 km (650 milles) de Boston, et 1450 km (850 milles) de New York.

———

De Cherrybee

oui on s’est beaucoup renseigné et mon mari y va du 10 au 24 janvier

nous ne sommes pas habitués à la vie en ville et moi j’ai besoin de grand espace ce que je vais retrouver sur l’ile

 

nous serons du coté de Cornwall

 

 

 

Félicitations
Nous aussi nous avons trouvé rapidement du travail pour mon mari mais ni à Montréal, ni à Quebec mais sur l’ile du Prince Edouard

 
Connaissez-vous l’endroit où vous allez vivre? Y êtes-vous déja allés?

 

 

L’île du Prince Edward, c’est très joli. Vu qu’ils ont un emploi qui les attend, cela devrait pas mal aider quand même. Le fait d’être allé dans un endroit -ou non- n’est nullement un gage de réussite, ni l’échec assuré. 

 

 

 

oui on s’est beaucoup renseigné et mon mari y va du 10 au 24 janvier

nous ne sommes pas habitués à la vie en ville et moi j’ai besoin de grand espace ce que je vais retrouver sur l’ile

 

nous serons du coté de Cornwall

 

Les motivations de Natphil sont en effet tout à fait justifiées dans ce contexte. Je comprends mieux. Je ne doute pas un instant que ce soit très joli., mais effectivement, il faut de tout pour satisfaire le monde. Personnellement, c’est le genre d’endroit qui me filerait le bourdon.  

———

De ThierryBxl

Félicitations

Nous aussi nous avons trouvé rapidement du travail pour mon mari mais ni à Montréal, ni à Quebec mais sur l’ile du Prince Edouard

 

C’est effectivement très joli, l’Île-du-Prince-Édouard.  Paisible et vert (enfin, pas en cette saison, pour le côté vert de la chose).

 

Et les produits de la mer (et de la terre aussi) y sont divins.  Ce qui ne fait que rajouter au plaisir.

 

Bravo !

———

De benj2000

ha oui

ha oui

———

De sophie.1940

ha oui

ha oui

houlà((( :whistlingb:

———

De Dredd

 

ha oui

ha oui

houlà((( :whistlingb:

 

 

Bon. Rappel pour les deux du fond. Vous êtes sur un forum. Pas sur un tchat. Filez vous vos id msn si vous voulez vous écrire des réponses mono syllabiques et de jolies smiley.

C’est tannant. Si vous n’avez rien de plus à dire et rien à apporter à la conversation, veuillez vous abstenir sous peine d’avertissement et d’exclusion pour pollution visuelle.

———

De Phala

Un partage de citation que j’adore et essaie d’appliquer

 

“Le monde ne manque pas d’opportunités mais d’opportunistes”

 

🙂

———

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada