Ouvrir un restaurant au Québec

Ma compagne et moi souhaitons ouvrir un bar à vin dans la région de Québec et nous sommes originaire de Bordeaux.

Des voyages vont nous amener à cibler le style de consommation pour adapter notre concept.

Je souhaitais savoir si quelqu’un avait déjà ouvert un restaurant sur Québec ou Montréal, pour qu’on puisse échanger.

Je suis associé dans l’un des premiers bar à vins qui a existé sur Bordeaux et aujourd’hui nous désemplissons pas(déjà 12 ans)

Nous souhaitons découvrir un nouveau pays , une nouvelle culture et nous avons choisis  le Canada, pour ces caribous mais surtout pour le style de vie qui se rapproche un peu plus de nos convictions.

Nous pensons avoir un apport de 150 000$.

Est ce assez? Nous souhaitons pas faire un business qui nous fassent devenir riche( quoi que si c’est le cas je prends )

mais pouvoir vivre de notre passion pour le vin , la bouffe et les gens surtout les gens !!

Auraient ils des personnes susceptibles d’échanger avec nous.

Amicalement Jean Philippe et Solene.


C’est une industrie très risquée, avec 71% des restaurants qui ne survivent pas au-delà de 5 ans.  Il y a une Association de la restauration qui peut vous fournir pas mal d’information utile.  Par exemple ici : https://restauration.org/portrait-de-lindustrie

Songez aussi qu’il y a une récession qui s’en vient, et peut-être même une dépression.  Ici au Québec, le vin est un produit de luxe (très taxé). Disons que vous aurez intérêt à ficeler un plan d’affaires 100% blindé avant d’investir !

bencoudonc


Merci pour votre retour oui j’ai sorti les statistiques pour mon dossier mais il faut croire à ces rêves!!
La restauration ne s’invente pas, on est restaurateur ou pas.
Je sais que beaucoup de gens s’invente des métiers pour du business et ce n’est pas mon cas.
Je sais ce que je maîtrise et je suis aussi conscient des risques que ce demandent.
Pour que les gens viennent chez vous
Il faut rester ouvert d’esprit savoir fidéliser ces clients en restant simple et à l’écoute tout en proposant des produits simple comme élaborer.
Le client doit se sentir ailleurs et en même tant chez lui .
Merci en tout cas je suis très reconnaissant des gens qui prennent du temps pour les autres.
Bonne continuation.

Jean Philippe et Solene


Comme Bencoudonc l’a dit, le vin est moins abordable ici qu’en France. Aussi, Bordeaux est une région vinicole, on associe cette ville au vin. C’est donc en lien avec l’industrie régionale.

Ici, le vin n’a pas cet attrait presque naturel. Il peut donc être difficile de rentabiliser ce type d’entreprise.

N’oubliez pas que vous changez de pays et que les us et coutumes sont bien différentes.


Bonjour Azarielle et
merci pour votre retour.
Je sais que le vin n’est pas une culture Canadienne et que la bière y est bien installé.
J’ai découvert sur le site Mapaq que 80% de l’alcool consommé était de la bière et que 15% était issue du vin, je comptais travailler avec les brasseurs du coin en faisant du local et bien attendu mon bar n’aura pas l’intitulé Bar à vin.
C’est également pour ça que mon idée était de prévoir une grande diversité de bière, au moins tous le monde y trouvera son compte.
Encore merci


Je nuancerais un peu, car je crois qu’il y a un marché pour les bars à vin, en tout cas présentement.  Mais c’est pour une clientèle urbaine, plutôt à l’aise financièrement et plutôt jeune.  Avec les bouleversements économiques qui s’en viennent, ce segment du marché risque de se rétrécir.

bencoudonc


Laval serait un marché potentiel ??

Jean Philippe et Solene


La banlieue, je ne sais pas.  Je croyais que vous parliez de la ville de Québec?

bencoudonc


Montréal ou à Québec

Jean Philippe et Solene


Il me semble que si je songeais à ce genre de projet, je regarderais du côté d’un centre-ville ou d’un quartier plutôt à l’aise et densément peuplé, avec une bonne circulation piétonnière.  Par ex. les alentours de la rue Maguire à Québec, Bernard à Outremont, les alentours du marché Jean-Talon dans la Petite-Italie… ce genre d’endroit.

Vous pourriez faire quelques recherches sur la concurrence pour meubler vos soirées :

https://www.restomontreal.ca/n/l/meilleurs-bars-vin-montreal/1168/fr/

https://tastet.ca/2018/06/14/les-meilleurs-bars-a-vin-de-montreal/

bencoudonc


Là-bas, c’est un produit du terroir, pas ici (ou si peu puisque les vignobles sont plutôt récents).

En tourisme, Bordeaux mise beaucoup sur le vin, c’est normal. C’est pour ça que je disais que c’était « naturel ». On ne peut donc pas présumer qu’un établissement qui mise sur le vin aura le même succès ici que là-bas.

Mais en effet, comme toi, je crois que ce serait plus rentable près des jeunes professionnels branchés et confortables financièrement. Le meilleur endroit serait sûrement au Centre-Ville, mais les locaux ne sont pas abordables. C’est risqué.

Azarielle


Bonjour. Réponse a votre question.

Importé du vin c’est compliqué.

https://vinquebec.com/importation-privee

acema004


Avant toute chose il faut se référer aux règlements de la SAQ (Société des Alcools du Qc), donc le gouvernement qui prélève des taxes. Tout ce qui concerne alcool passe par elle. Dans votre cas ce serait de l’importation privée d’alcool et ensuite opérer un commerce.

Bonne chance

trefle


Bonjour, merci pour vos réponses.
Je connais le système privée, ainsi que le SAQ. Ce n’est pas compliqué de vendre du vin c’est juste plus chère quand France .
Je suis bien entouré de ce côté là.
Mes peurs sont plus tournées sur l’aspect financier , 150 000$ est ce assez.
Le bon format du concept,
Bar ou restaurant?
J’aurais besoin d’échanger avec un restaurateur qui aurait implanté son restaurant au Québec car j’ai aussi des questions de sécurité alimentaire
Merci à tous

Jean Philippe et Solene


Quand c’est pour vendre et importer du vin au Quebec c’est compliqué. Le mieux pour vous c’est de contacté des restaurateurs et de faire une étude de marché. 150 000$ dépend de l’endroit, Montréal est plus interagissant que Quebec mais plus cher. Ne surtout pas faire de comparaison entre la France et le Québec

acema004


Au vu du prix des restaurants à vendre et compte tenu du fait que vous ne pourrez vraisemblablement pas obtenir un financement bancaire (en tout cas au début), ce montant semble nettement insuffisant. 

bencoudonc


Discussion originale

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/
  • Bonjour,
    Je souhaiterais partager mon opinion sur votre projet également, mais en privé. Je suis une québécoise de 40 ans, passionnée de gastronomie et sommellerie, qui est revenue au Québec en août 2019, avant la pandémie, après 5 ans d’expatriation en France (région PACA, Bordeaux, Eure et Loir, Paris, Essonne et Lorraine). Mon conjoint Français région Parisienne et moi-même déplorons le fait justement du manque d’endroit pour prendre un bon vin et tapas par exemple. Mais je ne parle pas de Montréal, Québec ou Laval.
    Le Québec est beaucoup plus que les 3-4-5 grandes villes urbaines.
    Je parle par exemple de mes Laurentides, et des villes comme Saint-Sauveur, ou Mont-Tremblant. Où le tourisme est fort et les citoyens peuvent être bien nantis financièrement et intéressés à retrouver des us et coutumes de leurs voyages en France…

    Voyez si vous êtes intéressés à correspondre et de quelle façon.

    Cordialement,
    Audrey

  • Surtout à savoir quel format vous allez choisir car il faut 150.000€ pour devenir autoentrepreneur mais je pense qu’il y a des restrictions comme ouvrir un commerce. Pour reprendre une affaire, il faut compter 500.000e sur un compte avec un business plan pour pouvoir prévaloir une demande de visa.

  • Je suis commerçant en France et au Québec méfiez vous les loyers et taxes municipales sont exorbitants ( ex Montréal avec des 10000$ pour l’un et 10/12000 $ pour l’autre ) et ça tous les mois . Moi personnellement je resterais employé car plein d’emplois dans tous les domaines . Vous risquez de tout perdre , idem se méfier des baux commerciaux car il y a des belles arnaques qui peuvent vous coûter cher. Et les bilans trafiqués cela n’arrive pas en France ( très règlementé ) au Quebec c’est très courant. Moi j’y vais fin d’année mais je ne serais plus chef d’entreprise

  • Haut
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2021 immigrer.com
    Advertisement Advertisement
    >