Négociez votre facture de télécoms - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Négociez votre facture de télécoms

Négociez votre facture de télécoms

Selon une étude de Bank of America Merrill Lynch qui compare l’industrie du cellulaire dans huit pays développés, le revenu moyen par utilisateur de téléphone cellulaire est de 58 $ par mois au Canada. Autrement dit, les consommateurs paient en moyenne autour de 58 $ à leur fournisseur. Seuls les Japonais paient aussi cher pour leur service. À titre de comparaison, la facture moyenne est de seulement 21 $ en Allemagne et 26 $ en Italie.

Malgré l’arrivée de nouveaux concurrents comme Vidéotron et Public Mobile dans ce secteur, la facture moyenne des abonnés canadiens a diminué de seulement 1 $ entre 2009 et 2010. Il reste à voir quel sera l’impact à plus long terme de la multiplication des fournisseurs.

Comme les forfaits se ressemblent beaucoup et coûtent sensiblement le même prix – bonne chance pour trouver un forfait pour téléphone intelligent à moins de 50 $! –, la meilleure chose à faire est de tenter de négocier. C’est valable pour la téléphonie mobile, mais aussi pour vos autres services de télécommunications (téléphonie filaire, Internet et télévision). Nous ne pouvons rien vous garantir, mais cela vaut le coup d’essayer, particulièrement avant de s’engager pour un contrat de trois ans.

Conseils pour négocier et cas vécus

  • Comparez les offres des concurrents
    Un fournisseur offre une boîte vocale gratuite? Un autre, les messages texte illimités? Tentez d’obtenir la même chose chez votre fournisseur actuel ou optez pour celui qui vous en donne le plus pour votre argent.
  • Mentionnez que vous êtes un bon client
    Vous êtes abonné aux services d’un fournisseur depuis plusieurs années et payez vos factures chaque mois? Faites-le valoir! «Le bon client, qui paie ses factures sans rien demander, est celui qui se fait le plus avoir par ces compagnies, croit Anthony Hémond, analyste d’Internet et des télécommunications à l’Union des consommateurs. Le fournisseur va vouloir le garder, mais il ne sera jamais proactif pour lui offrir des rabais. C’est donc au client de surveiller les offres avantageuses chez les concurrents et de tenter de les obtenir chez son fournisseur.»
  • Soulignez vos insatisfactions
    Si vous avez connu des problèmes avec votre fournisseur au cours des derniers mois, rappelez-lui les inconvénients qu’il vous a causés. Faites-lui sentir qu’il a intérêt à mettre du baume sur votre relation.
  • Menacez de quitter
    Si votre fournisseur actuel refuse de négocier, menacez d’aller voir ailleurs. Souvent, les agents de première ligne ont une marge de manœuvre plutôt mince. Demandez plutôt à parler au service de la rétention ou de la fidélisation, chargé de garder les bons clients. «C’est lui qui va vous donner les meilleurs prix», affirme Anthony Hémond. Pour avoir une idée des forfaits offerts par ces départements, créez-vous un compte sur les forums du site d’aubaines RedFlagDeals et cherchez «retention plans» (en anglais seulement). 

Cas vécu: une négociation chez Rogers
Hugo Francœur est un avide chasseur d’aubaines et un consommateur
averti. Il est client de Rogers depuis plus de 10 ans. En décembre 2009,
quand il a acheté son iPhone 3GS, il a négocié fort. «J’avais demandé à
Rogers de cesser de m’envoyer des SMS promotionnels payants, mais je
continuais d’en recevoir, dit-il. J’ai parlé au service de la rétention
et j’ai utilisé mon insatisfaction au sujet de cette erreur comme outil
de négociation. J’ai obtenu le meilleur forfait que j’ai pu trouver sur les forums de RedFlagDeals
Voici son forfait mensuel
250 minutes de jour
Soirs et week-ends illimités à partir de 18 h
Appels locaux illimités sur le réseau
Messages texte illimités
Messagerie vocale visuelle pour iPhone et afficheur
500 Mo de données
Facture mensuelle au tarif normal    85 $ taxes incluses
Facture mensuelle négociée     51 $ taxes incluses

Cas vécu: une négociation chez Bell
François Gauthier (nom fictif, ce consommateur ayant préféré garder
l’anonymat) a beaucoup négocié son forfait quand il s’est procuré
l’iPhone 3GS, en novembre 2009. Il était déjà client de Bell depuis six
ans. «Mon contrat de cellulaire précédent arrivait à échéance et j’avais
perdu plusieurs services gratuits, relate-t-il. Ma facture était passée
de 45 à 85 $. L’iPhone 3GS sortait bientôt et m’intéressait beaucoup.
J’ai appelé Bell et j’ai exprimé mon insatisfaction. J’ai demandé à
parler au service de la fidélisation, qui m’a concocté un très beau plan
avec l’iPhone.»
Au printemps 2011, M. Gauthier s’est fait voler son
iPhone. Il a dû s’en procurer un nouveau et en a profité pour renégocier
son forfait. Il a laissé tomber quelques options inutiles pour lui afin
de faire passer sa limite de téléchargement de un à six gigaoctets.
Voici son forfait mensuel
1 000 minutes d’appels entrants et 200 minutes d’appels sortants de jour
50 minutes d’appels interurbains
Soirs et week-ends illimités à partir de 18 h
1 000 textos entrants et 250 textos sortants
Messagerie vocale et afficheur
6 Go de données
Facture mensuelle au tarif normal    128 $ taxes incluses
Facture mensuelle négociée    48 $ taxes incluses
Un rabais de 5 $ pour services jumelés (téléphonie filaire et mobile) a été déduit.

##protegezvous##

Laurent Gigon
Originaire de l'est de la France, Laurent a travaillé 10 ans à Paris comme monteur en télévision sur des émissions de divertissement et des documentaires. En 1995, il immigre à Montréal et lance son entreprise de services internet. Il est cofondateur d'Immigrer.com.
http://immigrer.com

1 commentaire sur “Négociez votre facture de télécoms

  1. Completement d’accord, et c’est ce que je dis à tous mes clients.
    J’ai travaillé chez Rogers, là je suis travaille chez Public Mobile maintenant.
    Je peux vous dire qu’on peut négocier chez Fido, Rogers, Telus et Bell pour vous faire des forfaits spéciaux à prix réduits.
    Et ca dépend surtout de votre façon de négocier! J’ai eu des clients qui n’étais jamais abonnés chez Rogers et qui ont pu négocier le forfait par service client avant de le prendre.

    Chez Public Mobile et Chat-R, oubliez la négociation par service client par contre, ca n’existe pas.
    Pour Public Mobile, on peut essayer de négocier directement avec le vendeur mais bon y en a beaucoup qui ne réalisent pas la marge de manoeuvre qu’ils ont, donc tombez sur le bon.
    Au quel cas, venez me voir aux Galeries d’anjou (station Radisson) et dites que vous venez du forum immigrer.com 😉

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada