L'immobilisme de ma région (Saguenay) - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > L’immobilisme de ma région (Saguenay)

L’immobilisme de ma région (Saguenay)

L’immobilisme de ma région

Ecrit par: schumarette 10-10 à 9:34

Voila, je me lance !! I y a déjà quelques temps que je pense à faire ce post, mais comment vous amenez mes pensées avec le sens exact et sans tomber dans le côté trop négatif

Mais vu quelques réflexions lu sur ce site, je me lance.

Oui, j’aime cette région (le Saguenay Lac St Jean) et franchement je comptais bien y rester beaucoup d’années. Seulement, il y a un problème : c’est l’immobilisme des chefs d’entreprise d’ici et la mentalité des gens. Tout est basé sur le régionalisme ce que je comprends quand même mais pas à l’excès où ça en est rendu. Car à trop vouloir rester à faire travailler les entreprises et les gens de la région, on finit par avoir des oeillères et s’étouffer.

Ici, on boycotte les entreprises canadiennes au dépend des entreprises régionales. seulement, pensent-ils que si il n’y a pas assez de clients, ces sociétés fermeront et ce sera encore des emplois en moins. Le Saguenay est “le royaume” oui, mais méfiez vous car le royaume pourrait bien finir en ruine. Car il y a encore quelques temps, un car par semaine s’expatriait d’ici pour aller vivre à Montréal, Québec, Ontario ou autres… Aujourd’hui, c’est un car et demi par semaine !! Qu’en sera-t’il dans 10 ans ? car, si encore ce flux était compensé par l’immigration !! Mais non, ici, les immigrants, on n’en veut pas ! Et ne croyez pas que je vous dis ça comme ça, par dépit ou autre, non, les gens d’ici me le disent :”oh, on ne leur dit rien,mais on ne leur donne pas de jobs” dixit pour les immigrants “visibles”, c’est à dire autres que les blancs de peau. Car bien sûr, un français ou européen, tant qu’il n’a pas ouvert la bouche, on ne sait pas qu’il n’est pas québécois.

Pour les français, c’est autre chose : comme le disait hier Tintinmarre qui n’est ici que depuis 10 semaines, nous autres, on a toujours l’épée de damoclès au-dessus de la tête : est-il ou n’est-il pas un “maudit français” ? Et c’est fatiguant à la longue, fatiguant d’être toujours obligé de se disculper, de s’expliquer !! Et le problème restera entier pour la job : ou oui, tu trouveras un petit job mal payé, ou non, dès l’instant que tu auras les compétences, que tu arriveras en final avec une autre personne, qui, elle, sera québécoise, c’est elle qui aura la job. Et attention, entre deux québécois, si un est de Montréal (ils ne sont pas aimés non plus les montréalais icitte !!) et l’autre du Saguenay, c’est celui d’ici qui aura la job, même si il est moins compétent que son collègue montréalais.

Alors, oui, ça m’énarvee !!!!!!!! vraiment de plus en plus !! Surtout que je suis retournée aux études pour combler mes lacunes, et je me disais qu’après, je trouverais de la job ici, vu mon CV. Et vous savez quoi ? que nenni !!! Je viens d’en avoir l’exemple avant-hier où un chef d’entreprise avait téléphoné à l’école où je suis afin de trouver une secrétaire. Après avoir été sélectionnées par nos profs, nous étions 3. Les compétences, on avait les mêmes puisque l’on a suivi les même cours,mais en expérimentation, avec mes 18 années derrière moi, j’étais en tête. Lors de l’entrevue, tout s’est bien passé : les petits signes que faisaient l’une des personnes (ils étaient 3) me laisser entendre plein de bonnes choses. J’y croyais, pauvre innoncente que je suis !! Le lendemain, car la responsable de l’école m’a dit : je l’ai eu au téléphone et vraiment il hésite entre vous 3, je savais que je n’aurai pas la place, car deux québécoises, une française, c’était sûr que la québécoise l’emporterait. Et c’est ce qui s’est passé.

J’ai peur que cette région devienne une future Gaspésie !! Car si on n’a pas d’ouverture d’esprit, on ne voit pas plus loin que le bout de son nez et souvent, ça mène à notre perte. Essayez de trouver ici un couscous ou une paella!! Non, on reste sur la tarte aux bleuets (que soit dit en passant, j’adooreee !! ) mais on n’exploite pas non plus le côté touristique de la chose. Hier, je suis allée à St Siméon prendre le bac pour Rivière du Loup (qui est d’ailleurs une jolie ville) et franchement, le Charlevoix se donne les moyens de faire du touristique : ici, il y a le fjord, le Lac St Jean, mais rien… C’est ça que je reproche en fait, rester entre soi, ne pas être ouvert aux autres (même aux autres québécois !! c’est grave !!)

Alors déçue ?? plutôt écoeurée en fait !! Je me dis pas grave : puisqu’ici, ils ne veulent pas de moi, j’irai ailleurs. Je pense à Québec, mais j’ai peur voyez-vous ! peur que ce soit pareil là bas, car on m’a dit qu’à Québec, c’était pareil !!

Alors, amis forumistes installés à Québec et ses environs, dites-moi !! Qu’en est-il vraiment ? Vais-je retrouver là bas cette même mentalité ? Ou vais-je être obligée de quitter cette province que j’aime et devoir m’expatrier dans une province anglophone où parait-il les mentalités sont différentes ??

Cette fois, c’est moi qui est besoin de vos conseils !! merci !!

——————————-

Ecrit par: peanut 10-10 à 9:45

oh!

je suis très peinée pour toi shumarette…

toi qui aimait tellement le saguenay!

en tant que québécoise, je peux difficilement te répondre puisque je ne suis pas une immigrante, mais je peux dire que mon ami français n’a jamais eu de problèmes ici à québec. De plus, il ne fréquente que des québécois…

phil qui est ici depuis 6 ans pourra peut-être plus te renseigner sur le sort des immigrants français…

——————————-

Ecrit par: OM53 10-10 à 10:00

Enfin un texte où je me retrouve vraiment et où je reconnais tout ce qui est dit est vrai, malheureusement !
En tout cas bonne chance pour la suite !

Olivier heureux d’être quand même parti de la région…

——————————-

Ecrit par: Benito 10-10 à 10:02

Je suis bien triste pour toi !!!

QUOTE
Alors, amis forumistes installés à Québec et ses environs, dites-moi !! Qu’en est-il vraiment ? Vais-je retrouver là bas cette même mentalité ? Ou vais-je être obligée de quitter cette province que j’aime et devoir m’expatrier dans une province anglophone où parait-il les mentalités sont différentes ??

Y’a plus de place pour les francais, on est 3 % de la population de Quebec cela suffit !!!
Non, franchement je n’ai connu aucun déboire mis à part celui que j’ai raconté sur le fil de discussions de Tintinmarre. Viens donc dans cette douce ce ville, qu’est Québec !
Pas de racismes icitte!

A propos des gens de Chicoutimi, on m’a dit qu’ils étaient contraireux. Quand n’est-il vraiment

——————————-

Ecrit par: Elie 10-10 à 10:17

Bonjour.
Je suis désolé pour toi et de voir qu’il y a encore des régions qui n’ont pas compris que leur avenir passait par des immigrants prêts à se former et à travailler chez elles. Les instances politiques et gourvernementales devraient peut être rappeler cette nécéssité.
Concernant la ville de Québec et son agglomération, je pense, et plusieurs forumistes pourront te le confirmer, les mentalités sont nettement plus ouvertes à l’accueil des immigrants et à leur proposer un job à condition que ceux ci soit prêts à s’investir et à prouver leur valeur.
D’autre part, je sens également que la Capitale Nationale est assez protectionniste en ce qui concerne ” les minorités visibles “.
J’ai eu l’occasion de lire un article du Soleil en octobre 2003, ou il en ressortait que les immigrants devaient être prêts à faire un pas en arrière sur leurs exigences salariales avant d’avoir fait leurs preuves et de pouvoir prétendrent à un meilleur statut au sein de l’entreprise.Il ressortait aussi de cet article que les personnes non européennes avaient beaucoup de difficultées à trouver un job qui correspond à leurs qualifications.
Voila mon sentiment concernant la ville de Québec, en conclusion, n’hésites pas à venir ici, et au moins les services de l’état sont conscients qu’il faut aider les nouveaux arrivants à s’intégrer pour les fixer définitivement.

——————————-

Ecrit par: Redflag 10-10 à 10:39

Salut la gang,

Je crois qu’on touche ici au problème majeur qu’ont certaines régions, qu’elles soient au Québec, en France, ou ailleurs : la mentalité “campagne” dont j’ai un tout petit peu parlé lors de la dernière émission sur Fréquence Caribou, où l’étranger est une sérieuse menace potentielle.

Mon avis : la plupart du temps, les régions qui sont dynamiques le sont car des gens de la ville sont retournés en région pour la qualité de vie (qu’ils soient citadins d’origine ou de la région concernée), et ce sont eux qui “tirent vers le haut” l’économie et l’activité culturelle de la région : médecins, artisans, restaurateurs, directeurs de festivals… Sans ce brassage, les régions végètent, se replient sur elles-mêmes, et on assiste à ce que l’on voit dans le Saguenay : les jeunes fuient la région et les “estrangers” ne sont pas forcément les bienvenus.

J’espère Shumarette que tu trouveras la solution à ton problème : un employeur un peu plus ouvert d’esprit, ou un déménagement à Québec. Mais ce que tu décris, c’est déjà l’image que j’ai de Québec dans le domaine de l’emploi…

Tout cela me fait penser aux Anglais qui depuis une bonne quinzaine d’années s’installent dans le sud-ouest de la France. Je peux vous dire qu’avec la mentalité présente dans le Gers, à Auch par exemple, où j’ai passé quelques années en arrivant de la région Lyonnaise, il n’est pas facile d’être un Anglais, et il n’était même pas facile d’être un jeune Français de 17 ans (moi) qui arrivait de Vienne en cours d’année scolaire. Les premières semaines et mois avaient été si difficiles ! L'”estranger” que j’étais gênait vraiment, avec son accent pointu. Et là on parle de la Préfecture du Gers, pas du petit village x ou y.

Je pense que la vraie campagne a ses limites en terme d’acceptation de l’étranger, et à moins d’y avoir vécu et d’aimer ce genre de mentalité, je déconseille à un immigrant de s’y installer. Et encore : être un gars de campagne dans sa campagne natale n’a rien à voir avec devenir un gars de campagne hors de sa campagne natale !

Certaines campagnes proches de grandes villes sont probablement moins affectées, ou même pas affectées du tout, car le tourisme, la proche banlieue, la ville pas si lointaine, crée des échanges et dynamisent le coin, mais sans ça…

——————————-

Ecrit par: totof06 10-10 à 11:05

Personnellement, je pense que c’est pareil partout pour des postes qualifiés. En entrevue, on te dit : pas de première expérience canadienne… pas les mêmes méthodologies utilisées… Mais derrière cela, il est clair qu’il s’agit surtout d’une certaine peur de ne pas prendre quelqu’un “d’inconnu”. C’est malheureusement le status “d’immigrant” qui veut cela… On en prend réellement conscience que lorsqu’on est plus chez soi.

Le Gouvernement du Québec souhaite attirer des immigrants francophones mais le reste de la société québecoise ? Il y a effectivement une épée de damocles au dessus de ta tête en permanence. On se méfie de toi dans tous les domaines de la vie privée… Tu veux une carte de crédit ? Bien que tu sois plus solvable que n’importe quel étudiant ici, tu auras moins de droits que n’importe lequel d’entre eux. Tu veux assurer un véhicule ? Tu paies plus cher que n’importe quel québécois car tu n’as pas d’historique ici. Tu veux acheter quelque chose d’occasion ? On va sans doute essayer de te le vendre plus cher (exemple personnellement vécu où le gars voulait me vendre sa chambre à coucher $50 de plus que le prix annoncé sur les pac…)

Pour en revenir à la job, d’aprés ce que j’ai pu en constater, c’est simple : soit tu as une compétence rare ici et là, pas de problème car on n’aura pas la possiblité de faire jouer la “préférence nationale”. Sinon, ben là… ca va être plus compliqué… Sauf si tu es prêt à prendre une job que personne ne veut ici parce que le salaire est trop bas, les horaires complétement débiles ou la tâche trop ingrâte. Un poste d’encadrement ? Il y a-t-il quelqu’un sur ce forum qui encadre des québécois sur son lieu de travail ?

Mais que voulez-vous… Ce sont les joies du status d’immigrant ca !!! Et les immigrés en France connaissent sans doute la même chose, mais on ne s’en rend pas compte lorsqu’on est là bas. Alors soit on s’arrange avec, soit on rentre chez soi ! Espérons cependant que cela s’arrange après quelques années…

——————————-

Ecrit par: mimile 10-10 à 13:17

Bonjour Schumarette,
Je me demande comme le fait Redflag à quoi ça sert de s’installer dans une région que les locaux quittent en masse ? Il faudrait plutôt s’intaller dans des régions dynamiques dont la population est en croissance ce qui signifie qu’elles sont attractives, au moins économiquement (au Québec, il s’agit du Grand Montréal, de Québec et de L’Outaouais).
Le Saguenay-Lac Saint Jean a longtems été une région très isolée. Il ya même une fréquence élevée de certains maladies génétiques particulières à cause de la cosanguinité . C’est une grande famille, les habitants du Saguenay-Lac St Jean !
Il est donc ‘compréhensible’ que les gens réservent les emplois rares à leurs enfants pour les dissuader de partir ‘en ville’.

——————————-

Ecrit par: didtrezegol 10-10 à 13:49

schumarette, ton témoignage est interessant mais comme le disait mimille et redflag, pourquoi t’es tu installé au fin fond du Quebec ? Faut s’y attendre tout de même a ce genre d’accueil envers l’étranger … On a la même chose en France, quand par exemple un citadin vient s’installer dans un petit village. Mais je pense que le nationalisme et la peur de l’étranger est largement supérieur dans ces coins du Québec qu’en France. Alors ne comparons pas ce qui n’est pas comparable :

– la méfiance de l’Anglophone
– la méfiance du “maudit français”
– la méfiance de la personne de couleur de peau, ou de religion differentes (sur ce point c’est à la fois valable en france et au québec et plus generalement dans n’importe quel pays du monde)

C’est totalement ridicule mais hélas vrai . Le mieux , je te conseille de partir au + vite de ce coin et d’aller dans les grandes villes comme Montreal, peut etre Québec , ou mieux Toronto !

——————————-

Ecrit par: phil64qc 10-10 à 14:06

Salut,
C’est sur qu’il est bien plus facile de s’installer à Mtl, comme 88% des immigrants qui viennent au Qc, que d’aller très loin en région
A Mtl, tu as toute l’info disponible et les réseaux de renseignements sont actifs et très bien structurés, les gangs d’immigrants de même nationalité sont nombreuses, la job est bien afichée.
Tu as donc toutes les chances pour toi parce que de nombreuses choses ou démarches sont facilitées et même déjà faites.
Mais je comprends très bien que les gens qui veulent vivre autre chose que les joies et galères d’une grande métropole, choisissent un coin plus tranquille.
J’aurais bien aimé, moi le campagnard, habiter en gaspésie ou au Saguenay mais les difficultés me semblaient trop grandes, c’est pour cela que je suis à Qc, où je suis comblé
C’est très bien, d’avoir essayé, cela permet de ne pas avoir de regret, d,avoir des souvenirs et surtout de pouvoir se servir de cette expérience pour trouver encore mieux, à Qc bien sur
C’est sûr que la 1ère année est celle de tous les défis et de tous les problèmes. En tant qu’immigrant, tu dois faire tes preuves et montrer que tu n’es pas là simplement pour la beauté des paysages et l’épaisseur de neige dans les rues!!! Et choisir de vivre en région accentue encore ce phénomème et cette sensation.
Les régions comme partout, sont très fermées, vivent en “autarcie professionnelle” et rendent l’intégration difficile pour celui qui n’y est pas né.
Le problème du saguenay est réel mais la forte syndicalisation de nombreuses entreprises du coin n’arrange pas la situation non plus. Quand un gars de chez Alcan, avec un sec.3, gagne 75000$/an, il ne tient pas vraiment à ce que d’autres viennent jouer dans sa cours parce qu’il sait très bien que sans diplôme, il se retrouverait à 8.00$/h ailleurs ou bien sur le BS!!!
De nombreux collègues, chums ou simples connaissances viennent de la Gaspésie, du saguenay, de l’Abitibi…………..où il n’y a plus rien à y faire malgré la beauté des lieux
Vu la superficie et le climat du Qc, on ne peut plus avoir de petites, moyennes villes ou villages prospères d’un bout à l’autre de la province, malheureusement.

——————————-

Ecrit par: schumarette 10-10 à 14:14

merci à tous pour vos gentils mots !!

Et merci Phil : tu as bien expliqué mon pourquoi du comment !!

Oui, j’aurai pu aller à Montréal comme tout le monde, seulement, voilà, je voulais vivre au Québec et dans le Québec profond : je l’ai fait !! C’est sûr que je n’aurais au moins pas de regrets à me faire dans ma vie, j’aurai essayé !!

Et si je quitte ici, je n’aurai pas de remords non plus car durant presque deux ans que je suis là, j’ai quand même vu de belles choses, connu de belles personnes !!!

Le futur me dira là où il faut que j’aille : j’ai confiance dans la vie !!

——————————-

Ecrit par: OM53 10-10 à 14:22

QUOTE
Et si je quitte ici, je n’aurai pas de remords non plus car durant presque deux ans que je suis là, j’ai quand même vu de belles choses, connu de belles personnes !!!

Merci !!!

Mais j’ajouterais que lors de mon stage, il y a 2 ans j’étais bien acceuilli, bien vu. J’ai gardé des contacts quand je suis retourné en France et subitement quand je suis arrivé dans la région en tant qu’immigrant, là, mes contacts ont disparus… Je n’étais plus tellement apprécié, bref on me tournait le dos. Donc maintenant étant à Montréal, moi avec eux c’est fini ! Malheureusement ! J’ai donc pu voir qui était les bons des mauvais amis. Mais heureusement je m’en refais.

——————————-

Ecrit par: vansteph 10-10 à 18:56

allo Marie Claire !

Si ta profession est secrétaire comme le laisse entendre ton post alors pas de souci, tu trouveras très vite une job ici surtout avec un diplôme québecois !

Les gens de Québec sont plus conservateurs que les gens de Montréal, c’est vrai mais comme nous a dit une vendeuse un jour : “je préfère un français qu’un nègre !”

Ca nous a pas mal surpris mais résume assez bien la situation : ici, c’est plus facile quand tu as la peau blanche. Quand au fait d’être Français ou Belge, ça aide plus qu’autre chose dans le secrétariat car ça prouve que tu sais bien écrire le français, ce qui n’est pas le cas de la majorité des secrétaires québecoises.

Voili, voilou, en espérant avoir répondu à tes questions.

——————————-

Ecrit par: Tartine 10-10 à 23:02

Bonsoir Schumarette,

Tout d’abord, je voulais te dire que je suis désolée de ce qui t’arrive – mais garde courage, je suis sûre que cela ira mieux à Québec ou ailleurs. Et au moins, tu auras poursuivi ton rêve jusqu’au bout…

Quand à ce que tu me dis de la région du Saguenay-Lac St Jean, cela ne me surprend pas tellement. J’ai une amie québécoise pure laine qui y a habité quelques année, mais qui vient de revenir à Laval. Elle n’a jamais pu s’intégrer vraiment là-bas parce que:
1) elle n’était pas de la région et ne s’appelait pas Tremblay
2) elle a un mari grec….
Ils avaient un restaurant (grec) dans la région de Chicoutimi, mais après quelques années de galère ils ont décidé de laisser tomber et sont revenus dans la région de Montréal. Son commentaire: “là-bas, ils sont accueillants quand on vient en touriste et qu’on y laisse des dollars, mais autrement oublie!” Et ce n’est pas quelqu’un qui se plaint et voit le mal partout, au contraire. C’est dommage, cela ne va pas aider à enrayer la diminution de la population dans la région…

Bonne chance pour la suite!

——————————-

Ecrit par: baloo911 11-10 à 4:32

Salut Marie Claire ,
J’ai lu ton post avec beaucoup d’interet , non pas que je sois tente par la viez en Region , j ai trouve ma plac a Montreal, mais surtout pour confirmer une autre realite de l immigration.
Un constat tres alarmant est ce parallele que tu fais avec la Gaspesie, je suis alle faire plusieurs visites la bas et c est terrible de voir une si belle region avec des gens si charmants mais devastes par un marasme economique et une crise du chomage si etendue , j’espere seulement que si telle est la future realite du Saguenay , les autorites sauront prendre les devant a temps.
Encore merci de ce superbe temoignage;

——————————-

Ecrit par: schumarette 11-10 à 9:54

hé oui Tartine, c’est tout à fait ça. Et tu vois, ton amie est une québécoise, mais c’est pareil en fait. Dès l’instant que tu n’es pas d’ici, n’essaie pas de monter une entreprise, elle ne marchera pas car ce ne sera pas une entreprise régionale

Merci Baloo. Pourtant, le Saguenay prend droit la route de la Gaspésie et comme tu dis c’est bien dommage car ce sont de si jolies régions. Et oui aussi, beaucoup de gens y sont sympathiques… seulement je ne pense pas que les autorités locales y feront grand chose. L’autre jour, dans le journal, j’ai lu qu’ils voulaient faire venir des immigrants pour débrouisailler les forêts, seulement, une dizaine de jours plus tard, il y avait une annonce d’emploi où ils demandaient je ne sais plus quel diplôme, mais entre parenthèse, “on n’accepte pas d’équivalence de diplôme”. Ça veut dire quoi ça ? pas d’immigrants.

J’ai pensé à aller voir le député pour lui signaler cet état mais je ne suis pas certaine que ça fasse grand chose.

C’est dur de faire changer les mentalités.

FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada