De Hongrie à Moncton en passant par Montréal - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > De Hongrie à Moncton en passant par Montréal

De Hongrie à Moncton en passant par Montréal

Je m’appelle Monika Kimmel, je suis d’origine Hongroise. J’ai débarqué à Montréal (la plus grande ville francophone d’Amérique du Nord) depuis une dizaine d’années et aujourd’hui, je suis une fière citoyenne canadienne.

Dès mon arrivée, j’étais impressionnée par la grandeur et la richesse culturelle de ce pays qui est si ouvert pour accueillir les gens des quatre coins du monde. En rétrospective, je reconnais que pour quelqu’un comme moi, qui ne parlait pas le français du tout, Montréal n’était pas la meilleure place pour s’installer. Je l’ai fait quand même, sans trop de réflexion, car au début, je suis venue juste pour un projet d’un an et je n’ai pas planifié y rester définitivement.

Sans trop m’attarder, je me suis plongée dans les études pour apprendre le français et pour obtenir un diplôme de l’UQAM. Ensuite, j’ai été intervenante psychosociale et j’ai travaillé avec une communauté multiethnique, majoritairement issue de l’immigration, dans le quartier Parc Extension à Montréal, pour les accompagner dans leur intégration sociale.

J’ai trouvé que mon rôle était limité. Je n’étais outillée seulement que pour référer la personne avec un besoin à la bonne ressource, sans vraiment pouvoir donner un conseil ou connaître leur droit par rapport au besoin en question. Alors, j’ai amorcé un certificat en droit, ce qui m’a fait réaliser que c’est le domaine où j’ai hâte de m’investir à temps plein et de devenir juriste.

Me voici donc de Montréal à Moncton, Nouveau Brunswick, à la seule faculté de droit qui offre le Common Law en français. Certes, il y a un contraste immense entre les deux villes, mais je peux dire qu’après avoir passé 3 ans à Moncton, j’apprécie autant les deux. J’adore retourner à Montréal pour son énergie, mais en même temps, j’aime Moncton pour sa tranquillité.

Présentement, je fais mon stage dans un cabinet d’avocat à Dieppe et je me prépare aux examens du barreau de janvier prochain au Barreau du Nouveau-Brunswick. Bref, je suis surchargée, mais tellement heureuse, car j’aime ce que je fais !

Quand la cofondatrice de ce site m’a demandé si j’étais intéressée à devenir une bloggeuse, je me suis sentie très choyée pour plusieurs raisons. Premièrement, je réalise que les lecteurs apprécient les histoires authentiques, dont celle que j’ai publiée au mois de juillet, et que le partage est une forme d’entraide sur ce site. De plus, j’ai toujours aimé lire et écrire que ce soit en hongrois, en anglais ou en français.

Alors dans mes prochains billets, chers lecteurs, j’aborderai un vaste éventail de sujet relié à l’immigration, à l’intégration et à la quotidienne. Bien sûr, tout cela d’un point de vue très personnel en passant à travers mes expériences et ce avec une pincée d’humour !

À très bientôt!

Monika

Monika

Originaire de Hongrie, Monika est arrivée au Québec en 2005 en ne parlant pas encore le français. Elle a obtenu un diplôme de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et a travaillé en tant qu’intervenante psychosociale dans le quartier multiethnique de Parc Extension à Montréal. Depuis 2014, elle vit à Moncton au Nouveau-Brunswick dans l’est du Canada où elle fait des études en droit.

Commentaires sur “De Hongrie à Moncton en passant par Montréal

  1. Bonjour à tous, je suis fascinée par le Canada, bien que je ne connaisse pas ce pays réellement,mais à chaque fois que je croise un drapeau canadien ,j’ai qu’une seule envie c’est de l’embrasser,car pour moi il représente la paix et la simplicité.

  2. J’ai aussi immigré au Canada, j’ai rencontré Monika ici à Moncton, c’est un modèle d’intégration. Nous, nous sommes au commencement du chemin, le début de notre aventure Canadienne. Espérons que dans quelques temps, nous puissions être un modèle de réussite et d’intégration aussi.

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada