10 choses qui pourraient vous étonner sur le travail au Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > 10 choses qui pourraient vous étonner sur le travail au Québec

10 choses qui pourraient vous étonner sur le travail au Québec

1 Vous pourrez vous habiller relax au travail.

2 Vous tutoyez votre patron.

3 Vous ferez des BBQ avec vos collègues, et peut-être même avec votre patron.

4 Vos découvrez les 5 à 7 entre employés.

5 Vous partez du boulot à 17 heures et pourrez être à la maison à 17h30.

6 Vous verrez des annonces dans la rues « On embauche !»

7 Employeur, vous pourrez embaucher un employé sans avoir à payer d’énormes charges.

8 Vous ferez des entrevues d’embauche…. pendant votre heure de lunch du boulot.

9 Vous pourrez quitter votre emploi avec deux semaines d’avis. Et le perdre aussi rapidement.

10 Vous n’aurez que 2 semaines de vacances, la première année d’embauche.

Laurence Nadeau
Originaire de Montréal, Laurence Nadeau, cofondatrice d'immigrer.com, conférencière et aussi auteure de plus d'une dizaine de guides publiés (et mises à jour) en France sur l'installation, le travail et l'immigration au Québec et au Canada aux Éditions L'Express (et L'Étudiant). Auteure de "S'installer et travailler au Québec" aux éditions L'Express.
https://www.immigrer.com

Commentaires sur “10 choses qui pourraient vous étonner sur le travail au Québec

  1. bonjour à tous,
    je veux juste rectifier les dire de Mon Henri Lecomte quand on travaille en France pour gagner 1350 euros il faut travailler 11H00 par jour et on a droit à cinq semaine de vacances par an.Conclusion Dominique a raison vu le peu d’heure que son fils effectue il gagne bien sa vie.Par contre en France on a toute les aides social mais un système rempli de paprasse et bien souvent incohérent dans ces loi administrative.D’ailleurs il y en a de trop à mon gout.En revanche en France jamais vous ne pourrez évoluer aussi vite au sein d’un même emploi.Pour ma par je préfèrerais avoir la garantie de vivre dans un pays ou la qualité de vie et au rendez-vous (travail;salaire) que de dépendre d’un système social ou on est montrée du doigt lorsque on est au chômage ect… à quoi ça sert d’avoir autant de vacance pour ne pas en profité par manque d’argent.Il vaut mieux bien gagner ça vie pour sa famille est dormir l’esprit tranquille. à bientôt

  2. Omar a parfaitement raison. On a largement tendance à idéaliser la réalité. À chacun de vivre son expérience sans se faire de fausses idées.

  3. Bonjour, pour y avoir habité pendant un peu plus de 4 ans, je mes souviens que les deux semaines de vacances annuelles, non seulement c’était pour la première année, mais aussi pour les 4 suivantes, c’est à dire que pendant 5 ans vous n’avez que deux semaines de vacances par an, et souvent le boss n’accepte pas qu’on les prenne d’affillée, ça peut être une semaine et qq mois plus tard la deuxième semaine, ou pire deux ou trois jours par ci par là, autant dire qu’on n’a pas l’impression d’avoir de vacances du tout.
    Dans mon souvenir au bout de 5 ans on avait le droit à une troisième semaine, puis encore qq années plus tard la 4ème et dernière semaine.
    A condition de rester dans la même entreprise! Si vous changez de boite, vous repartez avec deux semaines par an.

    Les conditions ont peut-être changé depuis car je suis revenue en 2003, il y a donc maintenant 11 ans.

    Voilà c’était juste pour apporter qq précisions sur le point N°10 du post.

    Bonne journée à tous et à toutes.

    Barbara

  4. Le Canada un rêve si surprenant.

    Ce n’est pas si facile de trouver une job dans son domaine et à son niveau d’étude. Le marché de l’emploi est si dense et le ”réseautage” ne rend pas la tâche facile à ceux qui ne connaissent pas grand monde. Une recommandation est plus importante que le meilleur des CVs.
    Alors faut se retrousser les manches et commencer au bas de l’échelle, construire son réseau et accumuler l’expérience professionnelle.
    Comparer à Pékin d’où je viens, les salaires ici même au bas de l’échelle sont meilleurs, le niveau de vie est élevé mais c’est chacun qui définit son niveau de vie et ses dépenses… alors attention aux multiples cartes de crédit et autres….

  5. Omar c est sur que quand tu arrives ici tu commences en bas de l’échelle mais tu évolues très vite aussi… j’ai accepté une job de vendeuse à 9.5$/h en arrivant après 1 an j ai trouvé dans mon domaine (adjointe administrative) et je suis à 16.5$/h… faut juste s’accrocher et prouver ce que tu as dans le ventre et surtout ne pas se décourager…
    bonne chance aux nouveaux

  6. C’est pas l’éldorado le QC , peut etre le Canada oui mais je parle en connaissance de cause vu que je suis installé sur Montrèal, trouver un boulot en cohesion avec notre parcours académic s’avère trés dur ici, la plupart des gens ont un boulot qui n’a rien à voir avec leurs compétences initiales , et puis les salaires sont limite limite le smic est à même pas 7 £/h , et le cout de la vie est un peu élevé quand même sans oublier l’hiver de tabarnak ici , bréf je vous décourage pas mais en même temps c’est juste pour vous prévenir parceque on entend que de belles choses quand on est loin du Canada ( y en a bien sur ) mais il faut voir les 2 cotés

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada