Ecole: système francais ou québécois ? + apprentissage anglais

Ecole: système francais ou québécois ? + apprentissage anglais

Par kaleanne

Posté(e) 8 octobre 2017
Bonjour à tous,

J’aimerai avoir le retour de parents sur la scolarité au quebec.

À Montréal il y a la possibilité d envoyer les enfants dans l école québécoise ou française (les deux écoles privées Marie de France et Stanislas si j’ai bien compris ).

Pour l instant je ne fais que me renseigner, sans à priori sur l un ou l autre système éducatif.

j’aimerais si possible avoir les témoignages de parents qui ont scolarisé leurs enfants dans le système français et dans le système québécois, savoirs quels sont les + et les – selon eux, et quels critères ont motivés leurs choix.

Par ailleurs, je porte une grande attention à l enseignement de l anglais. Etant moi même bilingue j’aimerai que mon enfants maîtrise bien l anglais, voire être bilingue. Quel serait le système scolaire ou on apprend le mieux l anglais ? Sinon opter pour des cours privés d anglais en parallèle ?

Merci d avance pour vos retours les parents !

AliciaLyonFr

Posté(e) 8 octobre 2017
Il existe aussi des écoles tout en anglais, a Québec, il y a Holland School et la Quebec High School il me semble… Ailleurs je ne connais pas, mon fils de 6 ans est dans le public a Quebec depuis notre arrivée il y a quelques mois. Pour nous c’était surtout une question d’intégration, de liens avec des amis du quartier, mais aussi un côté pratique l’école est a coté, pas besoin de la voiture. Et puis finalement c’est aussi une sacré économie… Je n’ai pas beaucoup de recul pour t’en dire plus, a 6 ans ce n’est qu’un début…

gazowski

Posté(e) 8 octobre 2017
Bonjour Kaleanne

Comme Alicia, le bon côté de l’école publique est, a mon avis aussi, la solution la moins contraignante pour son accès, une intégration plus simple pour les enfants et pour les parents. Et aussi d’accord pour le point de vue économie.
L’apprentissage de l’anglais à Montréal ne devrait pas poser problème. Il est très facile de rencontrer des anglophones et de pratiquer son anglais.

kaleanne

Posté(e) 8 octobre 2017
Merci pour vos retours, je crois que la loi 101 ne me permet pas de scolariser ma fille dans une école anglophone. Bon, c’est la loi au quebec pas d autres choix que de respecter 🙂
Oui je me disais pareil, l école publique présente un gros avantage économique.
Un ami québécois me disait que selon lui le français était mal enseigne à l’école ici, que beaucoup d adultes font des fautes de grammaire et d orthographe. Apres voilà c’est son opinion personnelle… Apres je me dis que je serai là pour surveiller les devoirs 🙂
Pour l instant j’essaie juste de me faire une idée de l école au Québec.

gazowski

Posté(e) 8 octobre 2017
Ne t’inquiète pas trop de l’éducation québécoise. Les étudiants n’y sont ni plus bêtes ni meilleurs que les étudiants français.

 

trefle

Posté(e) 8 octobre 2017
Le 08/10/2017 à 19:05, kaleanne a dit :
Merci pour vos retours, je crois que la loi 101 ne me permet pas de scolariser ma fille dans une école anglophone. Bon, c’est la loi au quebec pas d autres choix que de respecter 🙂
Oui je me disais pareil, l école publique présente un gros avantage économique.
Un ami québécois me disait que selon lui le francais était mal enseigne à l école ici, que beaucoup d adultes font des fautes de grammaire et d orthographe. Apres voilà c’est son opinion personnelle… Apres je me dis que je serai là pour surveiller les devoirs 🙂
Pour l instant j’essaie juste de me faire une idée de l école ici

Il est bien enseigné au contraire, une règle reste la même ici ou en France. Après c’est au dehors que ça se folklorise. Quand tu entends et surtout dans les médias des : I YON PRIS !!!! I YON CHANTE !!! I YA GARDE SON SAC !!!

C’est bien dommage qu’étant bilingue vous ne puissiez lui enseigner vous-même l’anglais car rien ne vaut l’immersion totale avec un prof à la maison !

kaleanne

Posté(e) 8 octobre 2017
Le 08/10/2017 à 20:39, gazowski a dit :
Ne t’inquiète pas trop de l’éducation québécoise. Les étudiants n’y sont ni plus bêtes ni meilleurs que les étudiants français.

Ah mais je ne m inquiète pas je ne fais que me renseigner, concernant l enseignement du francais je précisais que c’est l avis d un ami et ca ne concerne que lui , si on a décidé de venir ici c’est qu’on pense qu’il y a un avenir pour nos enfants 🙂

Je compte bien lui enseigner l anglais à la maison , mais avec les copains copines c’est sympa aussi !

En tout cas merci à tous pour vos réponses.

kuroczyd

Posté(e) 9 octobre 2017
Le 08/10/2017 à 19:05, kaleanne a dit :

Un ami québécois me disait que selon lui le francais était mal enseigne à l école ici, que beaucoup d adultes font des fautes de grammaire et d orthographe. Apres voilà c’est son opinion personnelle… Apres je me dis que je serai là pour surveiller les devoirs 🙂

Comme si l école en France ne produisait que des prodiges…
Je dirai plus que ça dépend où tu vas tomber : il y a des écoles de m…, des moyennes, bonnes et très bonnes.
Mes enfants ont fréquenté les deux systèmes ici : des avantages et inconvénients dans chacun des systèmes.

nyrris

Posté(e) 10 octobre 2017
Bonjour,

Nous avions mis notre fils au public à notre arrivée. On voulait qui s’intègre rapidement et qu’il se fasse des amis dans le quartier. Rapidement je me suis rendu compte que les parents vers chez moi mettaient leurs enfants dans d’autres écoles, et que tout simplement l’école était bidon.
Harcèlement scolaire pas pris en charge suivi d’anxiété scolaire que l’établissement mettait sur toutes sortes de raisons, niveaux des apprentissages très bas…
Puis on a déménagé, toujours à Montréal mais on a carrément changé de commission scolaire et la c’est le jour et la nuit.

Plus de discipline, ce qui va mieux à mon garçon, plus de respect de la part des élèves. Meilleurs niveau scolaire du coup mon fils ne s’ennuie plus. Comme il a eu de gros problèmes d’adaptation l’an passée, l’école à mis en place divers professionnels pour l’aider à surmonter ses angoisses. Résultat il va super bien, adore sa nouvelle école et à de très bons résultats.

De plus nous avons choisi un quartier bilingue du coup le niveau d’anglais est nettement supérieur à l’an passé car beaucoup d’anglophones mettent leurs enfants dans cette école. Par exemple l’an passé en anglais il appris 3 comptines en tout, ici au bout d’un mois il avait un poème à apprendre. Depuis plus il y a de l’anglais enrichi.

Le conseil que je pourrais te donner c’est de choisir ton lieu de résidence en fonction de l’école. Moi je me suis servi du classement que l’on peut trouver en ligne, une collègue de travail elle, elle a cherché en fonction des écoles qui font anglais enrichi.

 

PACAtoQC

Posté(e) 11 octobre 2017
Sympa du partage, le classement en. ligne tu as le lien stp ? Merci.

Moelise

Posté(e) 11 octobre 2017
Bonjour, nous comptons partir l’année prochaine si tout va bien. Nous souhaiterions nous installer à Gatineau. Nous l’avons choisi pour le côté assez bilingue de l’environnement. C’est vrai que mes enfants de 8 et 5 ans ont eu une formation francophone. Mon rêve serait qu’ils finissent complètement bilingues, tant à l’écrit qu’à l’oral. Du coup je ne sais pas quel est le niveau de l’anglais dans les écoles publiques de Gatineau car nous aimerions les y inscrire pour les raisons que les autres citées. Avez vous une idée ? Quelles écoles me conseillez vous?

Azarielle

Posté(e) 11 octobre 2017
Peut-être est-ce mon côté nationaliste, mais je ne comprends pas cette obsession de l’anglais.

Sans des lois pour protéger le français, nous ne parlerions qu’anglais ici.

Pour faire de parfaits bilingues de vos enfants, c’est dans un lieu unilingue anglais qu’il faut vous installer.

Ainsi, ils parleront bien anglais. Autrement, ils risquent de parler le « bilingue » comme Justin Trudeau et Mélanie Joly.

nyrris

Posté(e) 11 octobre 2017
Disons qu’en France contrairement à nos voisins d’Europe du Nord nous avons un niveau d’enseignement de l’anglais assez moyen et suivant le type d’emploi l’anglais est une nécessité.

Pareil à Montréal, si tu ne parles pas anglais tu auras moins de choix d’emploi et c’est pareil pour nos enfants.

Nous savons pertinemment que parler plusieurs langues est une ouverture d’esprit que ce soit l’anglais, le swahili ou l’arabe car les mots te permette une compréhension différentes des choses suivant la langue utilisé.

Pourquoi l’anglais car nous sommes dans une province francophone dans un pays anglophone alors autant en profiter.
Je ne pense pas que la langue française soit en péril avec les francophones qui souhaitent que leurs enfants apprennent l’anglais mais plutôt avec les anglophones qui ne veulent pas apprendre le français.
Et pourquoi l’anglais car je peux voyager partout dans le monde et communiquer.

En tout cas à mon fils de 8 ans je lui apprend à utiliser son vocabulaire en fonction des personnes en face de lui. Avec ses parents et famille française il dit fermer la porte et ces amis québécois il peut dire barrer. Non pas que l’un où l’autre soit fausses mais pour qu’il enrichisse son vocabulaire et que ces interlocuteurs le comprennent.
Donc si dans ta propre langue tu arrives à élargir ton vocabulaire pour te faire comprendre d’encore plus de monde, imagine si tu en parles plusieurs.

 

PACAtoQC

Posté(e) 11 octobre 2017
Le 11/10/2017 à 14:45, nyrris a dit :
Disons qu’en France contrairement à nos voisins d’Europe du Nord nous avons un niveau d’enseignement de l’anglais assez moyen et suivant le type d’emploi l’anglais est une nécessité.

Pareil à Montréal, si tu ne parles pas anglais tu auras moins de choix d’emploi et c’est pareil pour nos enfants.

Nous savons pertinemment que parler plusieurs langues est une ouverture d’esprit que ce soit l’anglais, le swahili ou l’arabe car les mots te permette une compréhension différentes des choses suivant la langue utilisé.

Pourquoi l’anglais car nous sommes dans une province francophone dans un pays anglophone alors autant en profiter.
Je ne pense pas que la langue française soit en péril avec les francophones qui souhaitent que leurs enfants apprennent l’anglais mais plutôt avec les anglophones qui ne veulent pas apprendre le français.
Et pourquoi l’anglais car je peux voyager partout dans le monde et communiquer.

En tout cas à mon fils de 8 ans je lui apprend à utiliser son vocabulaire en fonction des personnes en face de lui. Avec ses parents et famille française il dit fermer la porte et ces amis québécois il peut dire barrer. Non pas que l’un où l’autre soit fausses mais pour qu’il enrichisse son vocabulaire et que ces interlocuteurs le comprennent.
Donc si dans ta propre langue tu arrives à élargir ton vocabulaire pour te faire comprendre d’encore plus de monde, imagine si tu en parles plusieurs.

Exactement.

Sinon pour le classement, pas de problème, j’avais déjà trop de classement, peut-être le tient était différent.

C’est je pense quand même un sacré défi de garder le Français au Québec.

nyrris

Posté(e) 11 octobre 2017
Le 11/10/2017 à 16:26, PACAtoQC a dit :
Exactement.
Sinon pour le classement, pas de problème, j’avais déjà trop de classement, peut-être le tient était différent.
C’est je pense quand même un sacré défi de garder le Français au Québec.
http://www.lapresse.ca/multimedias/palmares-des-ecoles-primaires-publiques/

Ça marche !

 

Isa78

Posté(e) 08/10/2017

Bonjour Kaléane,

Ma fille est depuis 1 an à l’Académie Sainte Anne (http://primaire.sainteanne.ca/), école primaire bilingue à Dorval, dans l’ouest de l’île. Cette école vient d’ouvrir il y a à peine 2 ans (septembre 2015), avec une pédagogie des plus innovantes au Québec ( voir l’interview sur RDI de Ugo Cavenaghi, qui est en grande partie à l’origine de la pédagogie appliqué à l’académie : https://www.facebook.com/RDImatinweekend/videos/1987600321525029/), et accessoirement, elle permet aux élèves d’entrer au Collège Saint Anne de Lachine (l’un des meilleurs secondaires du Québec) sans concours d’entrée, c’est un souci de moins 😉

Ma fille est devenue totalement bilingue en 1 an, grâce aux cours mais aussi du fait que de nombreux élèves sont plutôt anglophones et à la récré ça parle surtout anglais. Mais l’enseignement académique du français reste une haute priorité aussi, donc pas d’inquiétudes ! 🙂

Et pour le reste, elle est vraiment heureuse d’aller à l’école (alors qu’en France c’était bof bof…), et elle a développé un goût prononcé pour la lecture et pour les sciences. Elle est tout juste en 4ème année de primaire et ses progrès m’impressionnent !

Et en passant, pour revenir au côté pratico-pratique, c’est une des rares écoles où on pouvait soumettre son dossier à distance depuis la France, on a tout envoyé par mail, et pas besoin de venir sur place ! Ca a été un élément décisif, parce que parmi les écoles qui nous intéressaient, la plupart demandaient un entretien ou un examen d’entrée 1 an avant, donc on les avait éliminées d’office, et il n’en restait plus beaucoup à la fin (on cherchait absolument une école bilingue) 🙂

Si tu veux en savoir plus, tu peux me contacter en mp 😉

Bonne journée !

kaleanne

Posté(e) 14 octobre 2017
[email protected] [email protected] pour vos réponses et vos partages d expériences [email protected] sans indiscrétion tu es dans quel quartier bilingue ?
Nous sommes arrivés il y a quelques mois, pour le moment on tâte le terrain, et nous pensons egalement nous installer dans un quartier bilingue pour l école justement 🙂
Je Partage egalement entièrement ton point de vue sur l apprentissage des langues, si ma fille pouvait parler 10 langues j’en serai très heureuse ! Il n y a pas plus belle ouverture sur le monde que les langues et les voyages… @azarielle je ne suis pas obsédée par l anglais, mais j’ai constaté que cette langue est indispensable dans le monde d aujourd’hui, c’est une réalité.
j’ai fait toute ma scolarité en France, et ça n’est un secret pour personne que l anglais y est très mal enseigné! De plus rien n incite les élèves à s améliorer en langues vu les coefficients assez faibles aux examens (du moins à mon époque quand j’ai passé le bac en 2005). Par contre quand il a fallu postuler pour trouver un job dans mon domaine (finance d entreprise) en France, toutes les offres d emploi demandent minimum anglais courant, voire autre langue en bonus ! Quel paradoxe entre l éducation et la réalité du travail !
Nous avons la chance d être au Canada où se côtoient deux langues officielles, autant en profiter !

trefle

Posté(e) 14 octobre 2017
Je me permets.

A chaque fois que j’ai demandé à des français pour quelle raison ils choisissaient le Qc, réponse : pour mes enfants apprennent l’anglais.

Je suis d’accord avec azareille, pourquoi venir au Qc si on veut parler anglais ? Rien ne vaut l’immersion totale non seulement pour l’enfant mais aussi les parents car là vous n’aurez pas le choix. Rien n’empêche après de venir au Qc.

La fille de Isa78 est bilingue au bout d’un an ? Pas dit que ce soit idem pour tous. L’enfant doit y trouver aussi un intérêt, s’il se lie d’amitié avec un/des francophone(s) et ne pratique pas en dehors des cours ça prendra du temps.

Si le français ne parle pas l’anglais ce n’est pas à cause de l’enseignement c’est juste qu’il a une p’tite gène et n’ose pas, etc. Tout le monde le sait. Et ce sera toujours ainsi.

J’admire les québécois de préserver cette belle langue allant à contre courant de la mode mondiale « Googlounesque ». Ils vivent en français et travaillent même en français, à Mtl.

(désolée rien de perso, mais des fois je seconde Jimmy)

kaleanne

Posté(e) 15 octobre 2017
Initialement j’ai lancé ce sujet de discussion pour avoir des conseils sur l école et l apprentissage de l anglais qui est important pour moi et, cela n engage que moi. Il ne s agit pas de faire des jugements de choix de vie ou d éducation.

Pour ton info Nous sommes au quebec pour motifs professionnels, nous n avons pas choisi cette province avec pour critère l apprentissage de l anglais à l école. Je pourrai apprendre l anglais à ma fille à la maison mais je trouve que c’est plu s sympa pour un enfant de l apprendre avec des petits de son âge, d ou ma question sur ce fil.

En me renseignant ici et là, je vois qu’il y a de nombreuses écoles d anglais à Montréal pour enfants, dès 3 ans pour certaines, et je constate qu’il n y a plus beaucoup de places disponibles, voire tout complet ….
je ne dois donc pas être la seule assez folle à vouloir enseigner la langue de Shakespeare à ses enfants :-))))

nyrris

Posté(e) 15 octobre 2017
Salut Kaleanne,
On est à Ville Mont Royal, c’est comme une ville de banlieue mais au coeur de Montréal. C’est hyper agréable.
On est à la jonction de la 15 et la 40, y’a une gare au centre, des commerces et pas loin du marché central.
Pour les loyers, nous avons un 4 1/2 à 1000 $ chauffage inclus, donc pas beaucoup plus que dans la petite patrie.

L’école de mon fils c’est St Clément Est, et cette année la municipalité a fait fermer la rue adjacente à la cour pour l’agrandir et faire une piste cyclable à la place !

 

nyrris

Posté(e) 15 octobre 2017
Je connais aucun français qui plaque tout uniquement pour que son gosse apprenne l’anglais.
Perso on a choisi le Québec pour sa qualité de vie et parce que ça parle français.
Et le choix de Montréal c’est fait pour sa vie culturelle !

kaleanne

Posté(e) 15 octobre 2017
Un grand merci pour toutes infos ça me donne des points de repère pour la suite !

Isa78

Posté(e) 16 octobre 2017
Juste pour mieux comprendre pourquoi on n’a pas d’autre choix que de mettre un enfant au privé si on veut qu’il maitrise l’anglais correctement, même ici à Montréal (le comble !!), voilà un petit article sorti le mois dernier dans La Presse :

http://plus.lapresse.ca/screens/f0c95607-60f6-4796-8239-e5b32dd68031%7C_0.html

 

crazy_marty

Posté(e) 16 octobre 2017
Dans le fond c’est comme en France: y’a des écoles publiques complètement pourries, pour peu que tu sois dans la mauvaise zone ou le mauvais quartier, et des écoles publiques très bien, pour peu que tu sois dans la bonne zone. En fait y’a la même chose avec les écoles privées, toutes n’ont pas le même niveau.

kuroczyd

Posté(e) 16 octobre 2017
Le 16/10/2017 à 15:39, crazy_marty a dit :
Dans le fond c’est comme en France: y’a des écoles publiques complètement pourries, pour peu que tu sois dans la mauvaise zone ou le mauvais quartier, et des écoles publiques très bien, pour peu que tu sois dans la bonne zone. En fait y’a la même chose avec les écoles privées, toutes n’ont pas le même niveau.

C est exactement ça.
Le weekend dernier vient de se finir le gros des examens pour le secondaire. Un copain a un fils de cet âge là, il vient de passer 3 examens pour rentrer dans une école secondaire privée mais il me disait que certains enfants font jusqu’à 7 examens!
Pour son fils, la recherche d’une école privée est due au fait que son école secondaire du quartier est la 2eme plus mauvaise de la région montréalaise jusqu’à avoir des détecteurs de métaux à l entrée…
Il y a comme ailleurs du mauvais, du moyen, du bon et très bon.

resterzen

Posté(e) 16 octobre 2017
Si Lysianne Gagnon pense vraiment ce qu’elle dit à propos de l’enseignement de l’anglais langue seconde alors elle devrait nous expliquer pourquoi le Québec a le meilleur taux de gens bilingues de tous le Canada …. :whistlingb:

Le journal La Presse est un média totalement biaisé de propagande fédéraliste alors il faut prendre les articles de ces journaleux avec un gros grain de sel….

Le journal La Presse, c’est comme Fox News. Totalement biaisé et très faible crédibilité.

Le journal La Presse c’est aussi un journaleux propagandiste comme Patrick Lagacé qui a déjà dit qu’au nom de la laicité, fallait enlever la croix sur le Mont-Royal… ça te donne une idée du type de journaleux qu’il est !

Je suis allé à l’école publique francophone et je parle très bien l’anglais, j’écoute régulièrement les progammes de la télé américaine, les Stephen Colbert, Conan O’Brien, Jimmy Kimmel etc

Bizarre n’est pas ?

Lysianne Gagnon ne doit pas être contente !

Isa78

Posté(e) 16 octobre 2017
C’est marrant, moi je l’aime bien Lagacé, c’est plutôt Martineau qui m’agace 😉 Pour moi le fox news québécois c’est plutôt le Journal de Montréal loin devant ! Ils font dans le sensationnel et le racisme primaire pour attirer une frange de Québécois qui se sentent envahis de toute part et qui ne sont pas capables de voir plus loin que le bout de leur nez, ni de comprendre que sans immigration, le Québec serait déjà en faillite… Bref… Je ne vais pas aller plus loin, sinon ce post va dégénérer 😉

Toujours est-il que, pour revenir au sujet qui nous préoccupe, tu le dis toi-même, tu n’as pas appris l’anglais à l’école mais en regardant la télé, parce que l’école (aussi bien en France qu’au Québec) est incapable d’enseigner l’anglais correctement, alors que dans la vraie vie c’est juste indispensable ! Moi aussi avant d’arriver ici je pensais que tout le monde était bilingue, et une fois sur place, je me suis rendue compte que pas du tout ! Les Québécois ont peut-être moins honte et moins de retenue à essayer de parler anglais que les Français, mais pour le reste, ça baragouine comme ça peut, et c’est vraiment du gâchis d’en arriver là dans une ville avec une telle présence anglophone 🙁

Après, oui, les parents peuvent espérer qu’à 20 ans, leurs enfants se remettent à niveau en regardant spontanément les films en anglais, mais moi je fais partie des parents qui n’ont pas envie de savoir si par hasard, avec un peu de chance, leur enfant va finir par être pas pire en anglais à l’âge adulte… J’ai toujours voulu que ma fille soit une vraie bilingue pour son avenir, qu’il soit ici à Montréal ou ailleurs au Canada ou pourquoi pas dans d’autres pays anglophones, si elle maîtrise totalement la langue, ça fait déjà un souci de moins, leur avenir va déjà être assez compliqué comme ça, alors autant mettre tout de suite le plus de chances de leur côté 🙂

Et une bonne fois pour toutes, arrêtons de voir les langues comme un danger, mais plutôt comme une chance dans la vie ! Si tout le monde voyait les choses comme ça, on n’en serait peut-être pas là aujourd’hui ! 🙂

Azarielle

Posté(e) 17 octobre 2017
Le 17/10/2017 à 00:56, kaleanne a dit :

Je ne sais pas ce qu’il en est au quebec, mais en France j’avais l impression que certains étaient réfractaires à l anglais car ils se sentaient menacés par la vilaine mondialisation qui allait à coup violent d anglais leur enlever leur identité…il serait temps de se réveiller et de regarder le monde: en Inde, au moyen orient, en Asie, beaucoup de gens parlent très bien anglais et sont très attachés à leur culture religion, mode de vie. Ils ont juste compris que c’était un atout

La situation du Québec ne se compare pas à la France, ni à l’Inde ou à l’Asie. C’est une question de nombre de locuteurs.

C’est sérieux tout ça?

Est-ce un manque de connaissances sociolinguistiques ou du mépris?

Quand la loi 101 a été adoptée en 1977 c’était pour faire du français, entre autres, la langue de l’enseignement et du travail. Il ne faut pas remonter très loin dans l’histoire du Québec pour voir la place que prenait l’anglais. On travaillait dans des « shop » pour des « boss » qui ne parlaient pas français et qui donnaient leurs ordres en anglais.

Vous, vous arrivez ici et non seulement vous nous regardez de haut, mais vous ne respectez pas qui nous sommes et d’où nous venons. Vous ne voyez même pas que c’est encore un miracle que nous parlions français en 2017 au Québec. Tout ce que vous voyez c’est un manque d’ouverture sur le monde parce qu’on protège le français et que ça vous empêche de faire ce que vous voulez.

Une chance qu’il y a aussi des néo-Québécois qui comprennent l’importance de la protection de la langue française en Amérique.

 

Vos recherches:

  • avis concernant l ecole ferland rue colbert montre
  • tout les niveau des ecole quebecois
Avatar
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut

Bienvenue au Canada