Choisir son premier opérateur de télécommunications : faites simple !

En collaboration avec

En arrivant au Québec, aussi bien préparé que l’on soit, certaines choses peuvent surprendre. Le froid (on a beau s’y attendre, on n’est jamais prêts), la rareté des boulangeries (adieu, baguette fraîche quotidienne), le prix des bouteilles de vin (c’est assez spécifique, mais le choc n’en est pas moins réel) … Mais aussi : les tarifs pratiqués par les opérateurs de télécommunications. C’est un fait : ici, naviguer sur son téléphone et streamer toute la nuit à la maison revient cher, voire très cher. La faute à la grandeur du territoire, à la densité de la population et aux conditions climatiques périlleuses qui engendrent un entretien coûteux des installations, entre autres.

Le téléphone, votre allié des premiers jours

Et pourtant, s’il y a bien une chose dont il est difficile de se passer en débarquant dans un nouveau pays, c’est d’un téléphone mobile connecté. Il sera votre meilleur allié pour vos premiers instants en sol québécois – envoyer le SMS « bien arrivé ! » à vos proches, vérifier le trajet pour vous rendre à votre point de chute, publier une story du tapis des valises – mais surtout pour vos activités à venir : 

  • trouver où aller faire votre NAS, 
  • chercher une banque, 
  • éplucher les annonces de logement, 
  • commencer à postuler à des offres d’emploi, 
  • être joignable si un propriétaire ou un employeur vous appelle, 
  • repérer le Ikea le plus proche, 
  • débriefer famille et amis de l’évolution de vos recherches… 

Bref, ne nous voilons pas la face : vous n’allez pas pouvoir étirer longtemps votre « forfait-trop-pas-cher-d’avant-le-Canada », les frais d’itinérance puisant sans pitié les ressources de votre compte en banque.

Optez pour le sans engagement

Mais comment choisir le bon opérateur ? Celui qui ne vous obligera pas à vous engager pour deux ans alors que votre visa est de 12 mois, celui qui ne nécessitera pas l’achat d’un nouveau cellulaire ou le paiement de frais annexes alors que vous avez d’autres dépenses à prioriser à votre arrivée ? 

Une option vraiment intéressante pourrait être Fizz. Ce joueur relativement récent sur le marché québécois des télécommunications présente l’avantage d’être sans engagement, et d’avoir un réseau compatible avec presque tous les mobiles. Vous pouvez donc vous abonner pour la période de temps de votre choix, en mode dépannage, et quitter sans préavis ni pénalité. Vous pouvez aussi choisir Fizz comme opérateur sur le long terme, évidemment : ça fonctionne aussi et c’est même conseillé pour profiter d’une foule de récompenses, à base de données offertes et de dollars d’économies. 

Pour devenir membre Fizz, il vous faut donc un appareil déverrouillé et une carte de crédit (canadienne ou pas, votre Visa est admissible). Vous créez votre forfait en ligne, selon ce dont vous avez besoin – à noter que vous pouvez modifier vos choix chaque mois – et vous vous faites ensuite livrer votre carte SIM à domicile en seulement deux jours. Le tout avec un rapport qualité-performance-prix vraiment raisonnable, ce qui est suffisamment wow pour être souligné. Enfin, sachez que la garantie Fizz vous permet de dire bye bye et d’être remboursé dans les 15 jours si vous n’êtes pas satisfait ou que vous rentrez au bercail. 

Vous pouvez également opter pour Fizz à la maison pour votre Internet. Les tarifs sont toujours aussi compétitifs, et l’abonnement toujours sans engagement. Ici encore, tout se passe en ligne : choix du forfait, commande du Modem… C’est simple, rapide et cela vous évite d’avoir à faire semblant de comprendre l’accent québécois d’un agent de service à la clientèle (donnez-vous une chance de vous adapter tranquillement, après tout). L’installation est digne d’un jeu pour enfant, mais un technicien peut vous aider si vous avez peur de tout faire sauter. Une chose est sûre, vous apprécierez de savoir exactement combien vous payez : les montants des factures sont prélevés en début de mois, ce qui annule tout risque de dépassement. Et côté mobile, si vous n’avez pas utilisé toutes vos données du mois, elles sont transférées au mois suivant : c’est tout simplement du jamais vu au Canada.

L’état d’esprit Fizz, c’est un peu le vôtre, le nôtre : c’est une communauté qui mise sur l’entraide, la liberté, la transparence et la débrouillardise. Arriver dans un nouveau pays comporte déjà son lot de stress et d’angoisses. Épargnez-vous celle du téléphone et d’Internet : choisissez la simplicité !

Commentaires sur “Choisir son premier opérateur de télécommunications : faites simple !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut