Va y avoir du Sport… - Immigrer.com
samedi , 20 juillet 2024
Accueil Blogs Va y avoir du Sport…
Blogs

Va y avoir du Sport…

0
0
(0)

Va y avoir du Sport

Une promesse est une promesse. Bon d’accord, j’avais dis que je ne parlerai plus de baseball dans mes chroniques. C’était l’année dernière à la même époque. On prédisait déjà la dernière saison des Expos à Montréal. Ils sont toujours là, peut-être même jusqu’à fin 2004.

Cependant, plusieurs amateurs de ce sport sont intervenus sur le forum ou sont arrivés au Québec entre temps. Et puis face à la montée du soccer et de la Crosse (qui nous piquent pleins de joueurs),je lance la croisade. Enfin utiliser le terme que vous voullez, je défend mon pré vert. Aussi, avec Jupiter en conjonction avec Neptune, tout celà en alignement avec la 10eme planête, et bien je crois vous avoir démontré qu’il était inévitable et évident que je reparle de baseball ici. J’ai bon là ? quelqu’un est convaincu ?

Sinon pour me justifier, je peux toujours évoquer un sujet connexe et la raison de ma chronique. Rappelez-vous la maxi-chronique de FrenchPeg sur l’entrée en business et les procédures à suivre. On ne parle plus de sport là. La Reine de la Trad a mis tous ses efforts dans le lancement et le développement de son affaire. A son livre de chevet américain sur la traduction en étant à son compte, je répondrai par mon « How to Develop a Thriving Pitching Lesson Business ». Ca c’est des titres en anglais qui n’en veulent de la traduction…. loi 101 oblige…. enfin tant qu’elle existe.

Au tout début de mes démarches en décembre dernier, j’ai bénéficié du conseil d’un jeune entrepreneur français. Il a créé son affaire à Montréal, une société de développement d’esprit d’équipe et de cohésion de groupe, par le jeu et par le sport, pour les entreprises. Son concept et sa mise en place lui ont valu un prix d’entrepreneurship au tournant du millénaire. L’entrevue et ses conseils m’ont permis de passer un cap psychologique en commençant à donner corps à mon idée, déjà vieille de 3-4 ans. Je n’oublie pas les conseils et la motivation d’un ami perpignanais, catalan, qui se reconnaîtra j’en suis sûr.

Les possibilités de travailler à temps plein comme instructeur des lanceurs de baseball sont réduites (malheureusement). Question aussi de budget parental, de budget des clubs. Les clubs ne dépendent pas tous du même système hiérarchique provincial ou national, de la même ligue amateure, et ne bénéficient donc pas du même système financier. Bref le marché tient plus à des choix de personnes et à leur budget familial et loisir, qu’à des stratégies de marchés et de communication d’entreprises. Je ne m’étale pas sur mes infos, mais de ce côté ci de la frontière, les possibilités sont plus restreintes qu’en Arizona, en Californie, Texas ou Floride (sans parler de la contrainte du climat et des gymnases à louer en hiver). Mais la demande existe.

Je n’envisage pas gros au début. Je vise plutôt le développement de relations solides avec un noyau de joueurs, d’entraîneurs et de clubs. Le bouche à oreille fera aussi une partie du reste. Je tâche bien sûr de rebondir professionnellement dans l’intervalle de temps ou la business démarrera. Je me forme pour saisir l’occasion de lier mon domaine informatique et le sport, lorsqu’elle passera.

Donc il s’agit de coller à la réalité du terrain. Mais ne me dites pas que je vise petit ou que je manque d’ambition. Je sais lire aussi entre les lignes et n’en pense pas moins. Un responsable de baseball me donnait son opinion il y a peu. Notamment au sujet de mes tarifs et des budgets en vis-à-vis. En substance il disait « Marc, il y a peu de clubs et peu de parents qui seront prêts à investir et à payer ce prix pour de l’expertise sur les lanceurs de baseball, même si elle est de très bonne qualité, même si elle sauve la santé de dizaine de jeune qui se blessent chaque année ». Peut-être, peut-être pas. Je lui ai prouvé que c’était possible en obtenant par exemple un gros client la semaine dernière. Il s’agit d’une prestation avec un club pour faire l’évaluation et la correction de la technique d’une dizaine de lanceurs. Même avec un tarif dégressif (vu le nombre de joueurs), je suis resté proche de mon prix. Je connais mon produit, je sais d’ou il vient, et je connais sa valeur. « Si vous pensez que l’instruction coûte chère, essayez l’ignorance ».

Il n’est donc pas toujours bon d’écouter, en tout cas de suivre, les conseils des autres. Surtout si cela vous ralenti et met des doutes dans votre projet. Pour l’immigration c’est pareil. Vous allez avoir des avis d’amis, de proches, de membres de la famille. Ne vous laissez pas toujours influencer. Vivez votre vie. J’ai eu cette chance d’avoir des parents compréhensifs, et discrets sur le sujet. Je les en remercie. Je ne regrette rien de mon immigration (même pas les Danettes….), que ma situation professionnelle soit moins bonne ou pas (bon si vous connaissez quelqu’un qui cherche de la main d’œuvre à temps partiel ou à mi-temps, n’hésitez pas….). Ma vie, elle, est plus riche, et je me connais mieux maintenant.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

5 (1) Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En...

Ce que j’aurais aimé savoir sur l’hiver à Montréal ?

5 (1) Avant de venir au Québec, je me posais la question :...

D’immigrante à responsable de l’attraction de travailleurs internationaux

0 (0) En juin 2010, je quittais la France avec mon mari...

Mieux comprendre les taxes au Québec

0 (0) Introduction pratico- pratique : Pour des raisons de commodité, l’utilisation...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com