Le stress de l'immigration - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Le stress de l’immigration

Le stress de l’immigration

La semaine dernière, une de mes collègues m’a demandé si ma vie était stressante en France. Ma collègue venant d’Estonie n’a pas connu une immigration très simple….Son mari avait sa propre entreprise en Estonie, elle était professeur dans un lycée. Ils ont été deux ans sans emploi. Aidés par le gouvernement, ils ont finalement trouvé du travail. Lui, comme chauffeur de taxi, elle, a suivi le cours Montessori et est devenue professeur Montessori. Elle trouve la vie à Toronto stressante….Même si ce n’est pas le même train de vie qu’en France, moi, j’aime ma vie à Toronto….

Alors est-ce que ma vie était stressante en France ?

Ma vie stressante en France….Hum….Non, ma vie en France n’était pas si stressante puisque j’allais à l’université, j’avais mon petit appart, ma sœur à 15 min de chez moi, je rentrais chez mes parents tous les week-ends et ramenais les bons petits plats de ma maman tous les dimanches soirs, j’achetais du bon pain à la boulangerie du quartier. Dès que j’avais un problème il y avait toujours quelqu’un pour m’aider, ma famille, mes amies….Alors non, on ne peut pas dire que ma vie était stressante. Au niveau du travail non plus, je ne pouvais pas vraiment répondre à sa question puisque je n’ai jamais vraiment travaillé une année entière en France. Je travaillais seulement en été. Je suis venue au Canada six mois après la fin de mes études, j’ai travaillé 4 mois en tant que serveuse pour remplir mes poches et c’est tout…. Je n’ai jamais connu la semaine des 35h, mais 35h, qu’est-ce que c’est ??? Moi ici, je fais 50 à 55 h par semaine et je travaille du lundi au samedi.

Par contre, les événements stressants de mes 6 ans au Canada à Toronto ont été les suivants:
Mes 2446$ volés sur mon compte en banque, mes 8 déménagements, mes 2 accidents de voiture, trois changements d’écoles dont une qui s’est terminée au tribunal….Non, ma vie en France ne ressemblait pas à cela. Mais tout cela fait partie de la vie, tout cela aurait très bien pu m’arriver en France.
En plus du stress normal de la vie, il y a le fait d’être éloignée de sa famille, de stresser pour eux aussi. On n’est pas là pour voir comment ils vont, comment ils vieillissent. On s’inquiète dès que quelqu’un est malade, est à l’hôpital….Heureusement il y a la Webcam !!!
Quand bien même….c’est toujours un peu difficile.

Immigrer devient stressant à partir du moment où l’on rencontre des problèmes. Vers qui se tourner, à qui parler ?….On est tout seul….
Oui, immigrer est un « sacré parcours » lorsque l’on y pense. Tout d’abord, il y a le stress d’obtenir les points, l’entretien, la visite chez le médecin, et finalement l’attente du visa attestant que vous êtes résidents. Puis vient l’angoisse des adieux à l’aéroport. Même après tant d’années, c’est toujours aussi difficile. Ensuite il y a la recherche du loyer, d’un emploi, et enfin la routine s’installe. Toutefois, je m’aperçois rapidement qu’un deuxième job est nécessaire si je veux économiser suffisamment pour m’offrir des vacances….en France !

Même si elle est rythmée à 100 à l’heure, j’aime ma petite vie au Canada. Comme diraient mes parents : « On te préfère heureuse là-bas que malheureuse ici…. ». C’est vrai. Au moins j’ai deux emplois qui me plaisent, un grand appart, deux mois de vacances en été (non payés car école privée!), et deux semaines à Noël. Heureuse! Oui, je le suis !

Donc je pense que n’importe qui peut avoir une vie stressante, en France ou au Canada. Le tout est de se souvenir qu’immigrer n’est pas une décision prise à la légère, qu’il faut penser à tout, aux bons côtés comme aux mauvais. De nombreux immigrants réussissent leur intégration sans problème et finissent par repartir et d’autres ont l’impression d’avoir sans arrêt des bâtons dans les roues mais choisissent pourtant de rester…..

Pour l’instant c’est décidé: je reste !!!

Vos recherches:

  • limmigration au québec et le stress

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada