Le Canada veut beaucoup plus de Français, voici pourquoi et comment

Le Canada a besoin de vous

Grands espaces, qualité de vie, taux de chômage au plus bas depuis 40 ans, niveau d’éducation élevée, peu de criminalité, le Canada fait rêver à peu près tout le monde, y compris les Américains. Et bien sachez que le gouvernement a décidé d’augmenter, voire de doubler le nombre de travailleurs étrangers francophones  à travers le pays d’ici 2023. Pas besoin d’être un expert pour comprendre l’ampleur de cette décision sur les Français qui désirent avoir leur cabane au Canada. Ce qui était un rêve sera donc maintenant une réalité pour un grand nombre d’entre vous.

Le programme s’appelle « Mobilité francophone » et s’adresse à des travailleurs étrangers qualifiés qui parlent le français, ou qui sont déjà bilingues (français/anglais). Ces candidats doivent être des professionnels, des gestionnaires ou des travailleurs qui occupent des emplois techniques ou spécialisés.

Un processus d’embauche simplifié

Avant, les employeurs devaient effectuer une étude d’impact sur le marché du travail avant d’embaucher des travailleurs francophones étrangers pour certaines catégories d’emploi. À ce jour, ils n’ont plus à démontrer qu’il n’y a pas de Canadien ou résident permanent (RP) disponible et qualifié pour occuper le poste en question, sauf au Québec.

Mobilité francophone : comment ça fonctionne?

  • Ce sont les employeurs canadiens qui en font la demande, et non les travailleurs étrangers
  • Les employeurs canadiens doivent préciser le nom du travailleur qu’ils veulent embaucher
  • Le travailleur étranger obtient alors un statut de travailleur temporaire

 

Au final, les travailleurs sélectionnés grâce au nouveau programme pourraient faire une demande de résidence permanente et, contrairement à l’ancien programme, leur expérience de travail au Canada leur donnera plus de points selon les critères de sélection à l’immigration.

 

Un attrait colossal pour le Canada

Cette mesure s’ajoute à la panoplie de programmes déjà existant que nous détaillons ici, ici et encore ici et .

La semaine dernière, j’ai publié à ce sujet un article, histoire de faire un récapitulatif de toutes ces nouvelles données. L’intérêt suscité a été énorme puisque vous avez été plus de 150 000 à le lire, ce qui donne un signal clair aux autorités canadiennes, l’attrait est colossal et le Canada a énormément à offrir aux francophones du monde entier et particulièrement aux Français.

Je vous souhaite bonne chance dans toutes vos démarches, votre volonté est votre meilleur ami tout au long de ce processus. Rappelez-vous également cette citation d’Oscar Wilde « J’aime mieux avoir des remords que des regrets. »

N’hésitez pas à commenter cet article ci-dessous ou encore à participer au forum de discussions où vous trouverez une tonne de réponses à votre questions.

 

Avatar
Laurent Gigon
Originaire de l'est de la France, Laurent a travaillé pendant 10 ans dans le milieu de la télévision à Paris sur des émissions de grande écoute. Arrivé en tant qu'immigrant à Montréal en 1995, il monte sa propre entreprise dans le monde du web. Cofondateur du site Immigrer.com en 1999.
http://immigrer.com

Commentaires sur “Le Canada veut beaucoup plus de Français, voici pourquoi et comment

  1. bonjour je suis encadrement de chantiers amiante en France et je voudrais savoir si il y a des débouchés dans ce domaine dans la province de Quebec merci d’avance

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut