Le Canada recrute massivement des Français, comment s'expatrier ? - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Actualité > Le Canada recrute massivement des Français, comment s’expatrier ?

Le Canada recrute massivement des Français, comment s’expatrier ?

Édifice Canada

Plusieurs médias français s’étonnent de l’attrait que suscite le Canada auprès de ces concitoyens. Il est vrai qu’un pays où le taux de chômage n’a jamais été aussi bas depuis les années 70, où l’on considère même que c’est une période de plein emploi, un pays où le taux de criminalité ne cesse de baisser, tellement que certains experts s’accordent à dire qu’on atteint le seuil minimum envisageable, un pays qui se classe parmi les premiers en terme de niveau d’éducation, loin devant la France, est un pays qui peut faire rêver. Ajouter à cela qu’un comité recommande que le Canada triple sa population grâce à l’immigration et que justement, le gouvernement du Québec lance même des campagnes de publicités pour faire la promotion de l’immigration dans sa province et que le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau veut augmenter la part des francophones dans les provinces anglophones.

Rien d’étonnant donc que les Français sursautent de joie à l’idée de partir vivre dans ces grands espaces où la richesse et l’abondance de la nature ajoutent au rêve que l’on peut s’en faire. Mais voilà, comment s’y prendre pour s’expatrier au Canada ? Comment faire pour s’installer au Québec ? Est-ce j’ai une chance d’être accepté ? Comment trouver un emploi au Canada depuis la France ? Est-ce que ma profession est recherchée ? Toutes ces questions, nous les abordons depuis presque 20 ans sur notre site et j’aimerais vous rappeler les principales procédures et démarches qui peuvent s’appliquer aux Français particulièrement :

L’entrée Express

Le Canada souhaite augmenter la proportion de francophones au sein du Canada anglais pour le faire passer de 4% en 2018 à 4,4% en 2023. Depuis le 1er janvier 2015, un nouveau système d’immigration est en vigueur au Canada, si vous êtes un candidat qui se dirige vers le Canada (en dehors du Québec) vous pourrez désormais passer par «Entrée express». Tester son admissibilité au programme Entrée Express au Canada.

Résidence permanente ou temporaire

Au Canada il existe principalement 2 types de statuts pour les immigrants, soit temporaire, soit permanent. Dans le statut temporaire, il y a l’option étudiant ou PVT et le contrat de travail. Dans ces cas précis, la durée est limitée soit aux études, soit par la limite du PVT, pour les français c’est 2 ans et les Belges, 1 an. Dans le cas du contrat de travail, c’est votre futur employeur qui doit faire une partie des démarches pour vous, et c’est donc toujours délicat. Le statut de résident permanent est donc illimité dans le temps, mais pour l’obtenir, vous devez satisfaire aux exigences précises du gouvernement du Canada, et du Québec dans le cas où vous choisissiez de vous établir dans le seule province uniquement francophone du Canada.

Le Québec ou le reste du Canada ?

Le Québec a la particularité de pouvoir choisir 50% de ses immigrants, et comme il s’agit de la seule province du Canada officiellement francophone, il est donc plus facile et naturelle pour les Français de s’y installer que dans les autres provinces canadiennes plus anglophones. L’acquis de la langue française et les reconnaissances des diplômes français y sont privilégiés. Voici par où commencer pour immigrer au Québec ou dans le reste du Canada.

 

Investir au Canada

Découvrez ici toutes les ressources relatives à un établissement sous forme d’investissement.

 

Démarche simplifiée – Êtes-vous éligible ?

 

Comment trouver un emploi au Québec depuis la France?

 

Canada, 8e pays le plus sécuritaire au monde

 

Québec: jamais le chômage a été si bas depuis 1976

 

Taux de chômage au Canada

Tripler sa population : Le Canada pourrait recruter des millions de travailleurs

 

Les professions les plus demandées par région

Vos recherches:

  • recrutement Canada
  • quitte la france pour le canada ou suisse en metro
  • canada expatriation
  • cment immigrer au canada pour les francais
  • Comment s\appelerde portableàportable au Canada
  • travailleurs francophones recrutés par le canada
Laurent Gigon
A quitté la France en 1995 pour s'établir au Québec, puis a cofondé immigrer.com en 1999.
http://immigrer.com
  • Jean-Philippe

    Si tu as moins de 35 ans. Sinon on ne veut pas de toi. Quelle que soit ta qualification ou ton envie de t’investir.

  • C’est ç’là, oui

    Sympa comme description, mais quand on est de bonne foi on oublie pas de mentionner les côtés plus fâcheux du pays en question svp (ça évite les idées d’eldorado et les grosses désillusions), pour ne citer que ça : le traitement pour une carie coûte environ 800 dollars canadiens ; les hivers sont froids, très froids et longs…
    Du reste magnifique pays où il fait bon vivre, tant que tout va bien.

  • Eric Durieux

    pas besoin d’aller si loin pour se débarasser des problèmes que nous impose l’Etat français avec ses impots et taxes et son chomages je suis du 90 comme Laurent Gigon mais j’ai été moins con j’ai pas été jusqu’au canada j’ai juste passé la frontière suisse je vis dans le Jura suisse en vois de désenclavement et la ya du boulot et moins de contrainte avec les impots

    • La Suisse, mais pourquoi n’y ai-je pas pensé avant, merci du précieux conseil 🙂

      • Eric Durieux

        oui le Jura suisse et entrain de se développer une autoroute a été construits desservant Délémont, Porrentruy, Boncourt et jonction avec la France, les travaux pour la réouverture en 2018 de la ligne ferroviaire entre Belfort, Delle et la suisse sont en cours payer a 50% par la suisse vous voyer pas besoin d’aller si loin j’ai des amis canadien qui vive dans la province de Montréal ils me disent souvent que les français on bien du courage c’est comme le rêve américain beaucoup y vont et peu d’élu pour ma part j’ai installé mon entreprise dans le Jura Suisse et franchement j’ai pas a me plaindre comme quoi pas besoin de partir loin de la France pour réussir juste aller dans un pays limitrophe. Après vous avez d’autre choix comme le Luxembourg, l’Allemagne, la Belgique, il a y a pleins de solutions sans avoir besoin d’aller trop loin, tout cela pour vous dire qu’il n’y a pas que le Canada qui peut-être soit disant une mine d’or ou le rêve parfait pour les français

  • BARBERO

    bonjour je suis encadrement de chantiers amiante en france et je voudrais savoir si il y a des débouchés dans ce domaine dans la province de Quebec merci d’avance

    • Alain Renglet

      aucune chance..
      aucun diplôme reconnu dans la construction, vous devrez repasser par la case étude pour avoir un job dans ce domaine, après avoir obtenu votre résidence permanente bien entendu, sinon cette formation ne vous sera même pas disponible.
      savez vous que même un canadien d’origine ne peux aller faire un job dans une autre région que la sienne en construction.
      le Canada et certainement pas le Québec ne recrute de candidats étranger pour travailler en construction.

  • Alain Renglet

    quelle belle éloge surréaliste… émigrer ici est un véritable parcours du combattant administratif qui de plus est très loin d’être gratuit et encore moins rapide. compter un bon 5000$ de dossiers de tout genres et 2 ans de traitement sans aucune garantie de votre acceptabilité.

    de plus, une fois arrivé ici avec armes et bagages, même barder de diplômes, vous avez beaucoup de chance de vous retrouver comme manutentionnaire ou agent de production dans une chope quelconque ou cumuler un tas de petits boulots alimentaire, sans intérêts au salaire minimum, sans assurances, et pour un bon bout de temps avant de trouver quelque chose de convenable qui soit dans vos cordes..

    les canadiens et surtout les québecois, n’aiment pas l’étranger qui vient s’installer et prendre une job chez eux.. ca c’est une réalité du quotidien !!
    En région, c’est encore plus flagrant alors vous vous retrouvé dans une grande ville multiculturelle style Montréal ou après votre premier hiver vous vous demanderez ce que vous faîte là et commencez à réfléchir pour retourner d’ou vous venez.

    ceci est le ‘cas vécu’ de beaucoup de candidats à l’expat que j’ai connu et qui s’en sont retourné complètement désenchanté (comme disait Mylène)

    mais bon… si vous parvenez comme moi à passer à travers tout ca, au final c’est que du bonheur… mais ne vendez pas l’invendable comme du bon pain, le Canada et le Québec ca se mérite et c’est pas fait pour les faibles ou les gens sans réelles motivations.

  • Donavan Acora

    bonjour,
    Je suis chauffeur dépanneur ( enfin plutôt enfin plutôt transport de voiture sur longues distances avec une dépanneuse poids lourds ) et je serai intéresser de venir travailler la bas au Canada en tant que chauffeur routier ou travailler dans le bois / forestier.
    J’ai pris cette décision de partir de la France car je vois plus mon avenir dans ce pays et vu ce que c’est devenu maintenant…
    Je sais par avance que tous mes diplômes ne veulent rien au Canada car je sais que je vais devoir tout a recommencer a 0, mais est ce que des entreprises qui recrutent, peuvent aider les personnes a passer les formations, les permis nécessaire et s’occuper des formalités de l’immigration et permis de travail ?

    Merci d’avance pour ceux qui peuvent m’apporter ces quelques infos…

    Cordialement, Jay.

  • Maxime Buton

    Bonjour je suis cuisinier avec un niveau d’étude bac+2 et formation en pâtisserie je voudrais savoir quelle sont les démarches pour partir travailler dans la province du Québec temporairement au debut et savoir le temos que sa prenerais car ma petite amie y vie. Merci de votre réponse

  • Pingback: Tout quitter pour aller travailler au Canada - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada()

Haut

Bienvenue au Canada