L’installation 2éme partie. Encore un récit long prenez votre temps

Accompagné de ses amis, il s’en va à travers les rues enneigées de Québec, direction leur appartement pour poser ses valises.

Pour fêter son arrivée, ils décident de l’emmener diner au restaurant des continents, c’est un self à volonté, sympathique puis après ils décident de rentrer et discutent jusqu’à 23h.

Forcément l’homme fraichement arrivé se réveille vers 3h du matin, en cause le décalage horaire, toutes ses angoisses, ses inquiétudes ressortent avec vigueur, il tourne et retourne dans son lit avec l’impression que sa tête va exploser. Il se rendormira vers 6h lui semble t’il pour se réveiller à 7h car ses amis doivent emmener leurs enfants à l’école.

On ne peut pas dire qu’il soit super frais en ce lundi matin, mais il va récupérer plus tard.

Depuis longtemps il avait organisé son planning québécois, et ce jour il avait décidé de le consacrer à l’administratif sur toute la journée.

Histoire de faire connaissance avec son pays d’accueil, ses amis décident de l’accompagner et de lui faire découvrir le Québec en bus ; avant son départ il avait pris toute les adresses et sait exactement ou il doit aller.

Il va en premier faire son NAS, direction gare du palais, arrivé vers 9H, il n’y a personne qui attend et passe tout de suite, quelques 15 minutes plus tard tout est réglé, pendant qu’il faisait ses papiers ses amis lui prennent un rendez vous à la SAAQ pour changer son permis, qu’il aura pour le 1 avril alors que l’on est le 21 mars.

« Ça se présente bien ! Je suis en avance sur mon planning» pense t’il.

Ensuite direction le RAMQ, arrivé là-bas, pas d’attente aussi, après une quinzaine de minutes aussi et un allégement de 8 pièces pour la photo, c’est fait, il suffira qu’il attende 2 semaines à peu prés pour recevoir sa carte.

En 1H30 tout est réglé, lui qui pensait mettre beaucoup plus de temps, ses amis vont lui faire une petite visite guidée du vieux Québec malgré le froid pénétrant et vont déjeuner dans une brasserie boulangerie française, ou d’ailleurs ils font des pâtisseries vraiment excellentes, l’homme se rappelle d’un mille feuilles qui est à tomber. Le reste de la journée passe très vite entre visite et un peu de surf sur la toile pour donner des nouvelles à sa famille restée en France.

2éme jour,

Après une nuit encore catastrophique, il n’est pas moins fatigué que la veille et a encore de grosses poches sous les yeux, il se prépare pour rejoindre la chambre qu’il a loué quelques semaines plus tôt grâce au SARI (service d’appui régional pour les immigrés) et ou il est prévu qu’il reste 2 mois avant la venue de sa famille.

Avec sa valise il prend le bus jusqu’à l’université de Laval ou la propriétaire est venu le chercher pour l’emmener vers la ville de Lévis ou il arrivera en fin de soirée.

Lévis est une jolie petite ville située en chaudières-Appalaches juste en face de Québec à 10 mn en prenant le traversier

L’accueil de la propriétaire à Laval fut très chaleureux, et en arrivant elle lui présente les 2 autres colocataires avec un super accueil « les québécois sont fidèles à eux-mêmes »

Le premier un québécois pure souche 48 ans directeur des ventes qui est présent que la semaine et rentre chez lui le week-end , très sympathique et le second un québécois aussi 45 ans originaire du lac etchemin, opérateur machine chez POM ; les deux vraiment sympathiques.

Il se trouve dans une belle maison individuelle avec tout le confort possible pour 250$/mois.

3éme jour,

La nuit ne fut pas encore des meilleures mais ça vient.

Les choses sérieuses commencent, avant son départ il avait bien étudié sa nouvelle ville grâce à internet ou n’importe quel immigré peut et doit se préparer à l’avance.

Il achète une carte de la ville au dépanneur du coin et prend aussi gratuitement le plan du réseau de bus de la ville et aussi une carte de bus qu’il savait qu’il fallait prendre.

Il a rendez vous au SARI, et là il apprend que son CV qu’il avait refait à la québécoise avant de partir n’est pas bon, donc on lui donne rendez vous dans l’après midi à emploi Québec qui vont lui refaire une refonte totale de ses CV.

La journée passe très vite, il a passé prés de 3 heures dans les locaux d’emploi Québec, il rentre dans la soirée.

Grâce à internet toujours, l’homme qui est joueur de poker a vu qu’il existe une ligue de poker au Québec, considéré comme un sport il suffit de payer sa cotisation annuelle de 20 pièces et il peut jouer gratuitement n’ importe où ; il avait vu que justement à 200m de chez lui il y a un établissement homologué et décide de s’y rendre, malgré la fatigue il arrive royalement à la 8éme place sur 30.

Ici aussi super accueil des locaux, « la vie en région est tellement meilleure, j’ai bien fait de venir ici »

4éme jour,

La journée est consacré à prendre le bus, faire des courses et se familiariser avec sa nouvelle vie, prendre des repères, début de réseautage et aussi faire le planning et l’itinéraire pour chercher la job.

Pour le déjeuner, incontournable il va chez Ashton, déguster la poutine.

5éme jour et fin de semaine

Il va récupérer ses CV qu’il a fait modifier auparavant, et s’en va les distribuer ; il s’est organisé avant et tout est planifié, il commence par la ville ou il se trouve en ciblant les différents métiers qu’il a effectué dans son pays natal, le tout en candidature spontanée sans regarder les offres proposées.

Il sait que se présenter en personne est plus valorisant d’ailleurs il passe un entretien « sur le pouce » qui s’est bien déroulé, suite à ses déplacements.

La fin de semaine est idem, l’avantage si on veut postuler dans le commerce c’est que ceux-ci sont ouverts le dimanche aussi.

2éme semaine,

Le sommeil est plus réparateur qu’avant, heureusement ; la neige encore présente tombe un jour sur deux, ce n’est pas si pire !

Cette fois ci il a ciblé la ville de Québec, toujours spontanément , tout est prévu la carte mensuelle qu’il a acheté permet de se déplacer dans Lévis et Québec ainsi que le traversier en illimité, et avec internet toujours il peut planifier ses trajets en bus grâce au site « trajecto » qui est vraiment un outil complet pour se déplacer à Québec ; de plus sa propriétaire travaillant aux impôts lui a dit de conserver sa facture car elle viendra en déduction de ses futurs impôts , il en a eu pour 115$ quand même.

Pendant ses déplacements il est contacté par 3 fois pour passer des entrevues dont une de confirmation de la semaine passée ; « waouh ça va vite ».

Les postes proposés sont des projets de succursales pour le mois de juin et juillet, ça fait un peu loin tout ça !

3éme semaine,

Toujours sur les routes, notre homme continue ses démarches, pas impatient ni stressé, il s’était donné environ 5 semaines pour décrocher sa job, à force de se promener en bus et à pied, il connait pratiquement tout les chauffeurs de bus de sa ville, l’avantage d’être en région ! Et de se faire son réseautage !

4éme semaine,

Il se sent bien ici, pas cette euphorie de personnes qui découvrent un nouveaux pays, non il a déjà travaillé quelques mois dans ce pays, plutôt le sentiment de se trouver là ou il le cherchait depuis des années, concernant la mentalité des gens, la sécurité, la « simplicité » de la vie.

Ses collègues d’appartement l’aident aussi, en lui donnant pleins de bons tuyaux ou aussi en lui proposant de l’emmener s’il avait des courses à faire, Ils vont au cinéma ensemble, et même l’inviter chez eux à manger. Il se souvient de tout ce qu’il a lu sur un forum dédié des problèmes rencontrés par d’autres personnes arrivées avant lui, et ne se sent pas concerné peut être parce qu’ici c’est plus campagnard et ou le nombre d’immigrés est très faible dans cette partie du Québec.

Il passe des tests pour participer au recensement au Québec, il s’en souvenait plus de ce job car il avait postulé alors qu’il était encore en France, et les a réussis, il est pris et commence mi mai ,ce n’est pas du temps plein mais c’est pas mal.

Dans le même temps à force de réseauter, il trouve la job pour sa femme qui va arriver le 7juin pour commencer le 13 juin.

Il passe aussi pas mal d’entretiens, suite a ses dépôts de CV, il se rappelle qu’ils se sont toujours bien passés, ou on se sent à l’aise sans questions pièges et dés qu’on connait son travail il n’y a pas de soucis, par contre ils ont tous en commun les premières et la dernière questions posées ou il avait l’impression de se retrouver quelques mois en arrière alors qu’il passait l’entretien pour l’obtention du CSQ à Paris :

-Vous venez de Paris ? Non ! tant mieux !(j’ai cru comprendre qu’ils n’appréciaient pas trop Paris et sa région.)NDLA

-Pourquoi avoir quitté votre pays ?

-Pourquoi être venu au Québec ?

-Et en particulier Lévis ?

-Comment nous percevez vous ?

Vient les questions professionnelles et enfin la dernière qu’il trouve « drôle »

-Citez une personnalité vivante que vous aimez et pourquoi ?

Et un jour il parle avec une femme qu’il connait et qui lui dit que la société X cherche du monde et en plus elle est à 500 mètres de chez lui, et ou il va postuler.

5éme semaine,

Suite à son postulat, il est convoqué pour un entretien et une batterie de tests qu’il réussi, c’est une grosse entreprise pharmaceutique, beaucoup de critères pour y être admis, et un entretien d’une heure trente vraiment plaisant ou il n’a pas vu le temps passé, 2 jours après il passait la visite médicale sans soucis, normal vu ce qu’il a passé pour venir dans ce pays.

Il travaille dans cette entreprise en temps plein à 84H sur 2 semaines, il est très satisfait, il démarre bas avec 13,50$/heure mais il sait que s’il travaille bien les prochains mois seront plus conséquents, pour sa femme la DRH lui a proposé un poste également quand elle arrivera.

Son épouse devra donc choisir entre 2 job dés son arrivée, les vacances ne sont pas pour elle !

Il va travailler aussi pour le recensement, qu’il peut faire à ses heures perdues et aussi conseiller en pré arrangements funéraire qu’il avait obtenu quelques semaines plus tôt, ou il travaille à son rythme vu que c’est payé à la pièce.

Grace au SARI également, il a été invité à aller au parlement de Québec fin mai, c’est une invitation pour tous les immigrés qui sont arrivés en chaudières-Appalaches et bas saint Laurent ,très peu acceptent et ils demandent que 3 immigrés prennent la parole pour raconter brièvement leur immigration au Québec, devant l’assemblée avec les différents partis politiques ; l’homme sera un des trois avec une grande fierté et un peu stressé.

Il intègre par la même occasion l’équipe du SARI bénévolement à ses moments perdues.

Il continue de jouer au poker toute les semaines et est arrivé plusieurs fois premier ce qui lui a ouvert les portes d’un gros tournoi à Montréal qui va venir bientôt, celui-ci permet de se qualifier ensuite pour Las Végas.

Comme il travaille, il s’était mis à chercher un bon appartement qu’il vient de trouver juste à coté ou il demeurait provisoirement.

Pour l’instant tout se passe bien pour cet homme et sa famille qu’il a hâte de retrouver, bien sur il peut la voir tous les jours grâce à skype.

Une histoire somme toute banale, et je continuerai à vous raconter au fil des mois ses aventures.

Fidèle à moi-même ce récit est très long et retrace le plus fidèlement possible mon parcours, je l’ai mis volontairement à la 3éme personne pour que d’autres se retrouvent ou se sont retrouvés dans ce récit.

Bon courage à tous et à toutes qui êtes dans différentes étapes de la procédure.

munetta

PS:conseils personnels

Préparez vous bien , exploitez à fond ce forum ainsi qu’internet en général et vous aurez fait plus de 50% de votre projet

L’installation 2éme partie. Encore un récit long prenez votre temps

De Munetta

Accompagné de ses amis, il s’en va à travers les rues enneigées de Québec, direction leur appartement pour poser ses valises.

Pour fêter son arrivée, ils décident de l’emmener diner au restaurant des continents, c’est un self à volonté, sympathique puis après ils décident de rentrer et discutent jusqu’à 23h.

Forcément l’homme fraichement arrivé se réveille vers 3h du matin, en cause le décalage horaire, toutes ses angoisses, ses inquiétudes ressortent avec vigueur, il tourne et retourne dans son lit avec l’impression que sa tête va exploser. Il se rendormira vers 6h lui semble t’il pour se réveiller à 7h car ses amis doivent emmener leurs enfants à l’école.

On ne peut pas dire qu’il soit super frais en ce lundi matin, mais il va récupérer plus tard.

Depuis longtemps il avait organisé son planning québécois, et ce jour il avait décidé de le consacrer à l’administratif sur toute la journée.

Histoire de faire connaissance avec son pays d’accueil, ses amis décident de l’accompagner et de lui faire découvrir le Québec en bus ; avant son départ il avait pris toute les adresses et sait exactement ou il doit aller.

Il va en premier faire son NAS, direction gare du palais, arrivé vers 9H, il n’y a personne qui attend et passe tout de suite, quelques 15 minutes plus tard tout est réglé, pendant qu’il faisait ses papiers ses amis lui prennent un rendez vous à la SAAQ pour changer son permis, qu’il aura pour le 1 avril alors que l’on est le 21 mars.

« Ça se présente bien ! Je suis en avance sur mon planning» pense t’il.

Ensuite direction le RAMQ, arrivé là-bas, pas d’attente aussi, après une quinzaine de minutes aussi et un allégement de 8 pièces pour la photo, c’est fait, il suffira qu’il attende 2 semaines à peu prés pour recevoir sa carte.

En 1H30 tout est réglé, lui qui pensait mettre beaucoup plus de temps, ses amis vont lui faire une petite visite guidée du vieux Québec malgré le froid pénétrant et vont déjeuner dans une brasserie boulangerie française, ou d’ailleurs ils font des pâtisseries vraiment excellentes, l’homme se rappelle d’un mille feuilles qui est à tomber. Le reste de la journée passe très vite entre visite et un peu de surf sur la toile pour donner des nouvelles à sa famille restée en France.

2éme jour,

Après une nuit encore catastrophique, il n’est pas moins fatigué que la veille et a encore de grosses poches sous les yeux, il se prépare pour rejoindre la chambre qu’il a loué quelques semaines plus tôt grâce au SARI (service d’appui régional pour les immigrés) et ou il est prévu qu’il reste 2 mois avant la venue de sa famille.

Avec sa valise il prend le bus jusqu’à l’université de Laval ou la propriétaire est venu le chercher pour l’emmener vers la ville de Lévis ou il arrivera en fin de soirée.

Lévis est une jolie petite ville située en chaudières-Appalaches juste en face de Québec à 10 mn en prenant le traversier

L’accueil de la propriétaire à Laval fut très chaleureux, et en arrivant elle lui présente les 2 autres colocataires avec un super accueil « les québécois sont fidèles à eux-mêmes »

Le premier un québécois pure souche 48 ans directeur des ventes qui est présent que la semaine et rentre chez lui le week-end , très sympathique et le second un québécois aussi 45 ans originaire du lac etchemin, opérateur machine chez POM ; les deux vraiment sympathiques.

Il se trouve dans une belle maison individuelle avec tout le confort possible pour 250$/mois.

3éme jour,

La nuit ne fut pas encore des meilleures mais ça vient.

Les choses sérieuses commencent, avant son départ il avait bien étudié sa nouvelle ville grâce à internet ou n’importe quel immigré peut et doit se préparer à l’avance.

Il achète une carte de la ville au dépanneur du coin et prend aussi gratuitement le plan du réseau de bus de la ville et aussi une carte de bus qu’il savait qu’il fallait prendre.

Il a rendez vous au SARI, et là il apprend que son CV qu’il avait refait à la québécoise avant de partir n’est pas bon, donc on lui donne rendez vous dans l’après midi à emploi Québec qui vont lui refaire une refonte totale de ses CV.

La journée passe très vite, il a passé prés de 3 heures dans les locaux d’emploi Québec, il rentre dans la soirée.

Grâce à internet toujours, l’homme qui est joueur de poker a vu qu’il existe une ligue de poker au Québec, considéré comme un sport il suffit de payer sa cotisation annuelle de 20 pièces et il peut jouer gratuitement n’ importe où ; il avait vu que justement à 200m de chez lui il y a un établissement homologué et décide de s’y rendre, malgré la fatigue il arrive royalement à la 8éme place sur 30.

Ici aussi super accueil des locaux, « la vie en région est tellement meilleure, j’ai bien fait de venir ici »

4éme jour,

La journée est consacré à prendre le bus, faire des courses et se familiariser avec sa nouvelle vie, prendre des repères, début de réseautage et aussi faire le planning et l’itinéraire pour chercher la job.

Pour le déjeuner, incontournable il va chez Ashton, déguster la poutine.

5éme jour et fin de semaine

Il va récupérer ses CV qu’il a fait modifier auparavant, et s’en va les distribuer ; il s’est organisé avant et tout est planifié, il commence par la ville ou il se trouve en ciblant les différents métiers qu’il a effectué dans son pays natal, le tout en candidature spontanée sans regarder les offres proposées.

Il sait que se présenter en personne est plus valorisant d’ailleurs il passe un entretien « sur le pouce » qui s’est bien déroulé, suite à ses déplacements.

La fin de semaine est idem, l’avantage si on veut postuler dans le commerce c’est que ceux-ci sont ouverts le dimanche aussi.

2éme semaine,

Le sommeil est plus réparateur qu’avant, heureusement ; la neige encore présente tombe un jour sur deux, ce n’est pas si pire !

Cette fois ci il a ciblé la ville de Québec, toujours spontanément , tout est prévu la carte mensuelle qu’il a acheté permet de se déplacer dans Lévis et Québec ainsi que le traversier en illimité, et avec internet toujours il peut planifier ses trajets en bus grâce au site « trajecto » qui est vraiment un outil complet pour se déplacer à Québec ; de plus sa propriétaire travaillant aux impôts lui a dit de conserver sa facture car elle viendra en déduction de ses futurs impôts , il en a eu pour 115$ quand même.

Pendant ses déplacements il est contacté par 3 fois pour passer des entrevues dont une de confirmation de la semaine passée ; « waouh ça va vite ».

Les postes proposés sont des projets de succursales pour le mois de juin et juillet, ça fait un peu loin tout ça !

3éme semaine,

Toujours sur les routes, notre homme continue ses démarches, pas impatient ni stressé, il s’était donné environ 5 semaines pour décrocher sa job, à force de se promener en bus et à pied, il connait pratiquement tout les chauffeurs de bus de sa ville, l’avantage d’être en région ! Et de se faire son réseautage !

4éme semaine,

Il se sent bien ici, pas cette euphorie de personnes qui découvrent un nouveaux pays, non il a déjà travaillé quelques mois dans ce pays, plutôt le sentiment de se trouver là ou il le cherchait depuis des années, concernant la mentalité des gens, la sécurité, la « simplicité » de la vie.

Ses collègues d’appartement l’aident aussi, en lui donnant pleins de bons tuyaux ou aussi en lui proposant de l’emmener s’il avait des courses à faire, Ils vont au cinéma ensemble, et même l’inviter chez eux à manger. Il se souvient de tout ce qu’il a lu sur un forum dédié des problèmes rencontrés par d’autres personnes arrivées avant lui, et ne se sent pas concerné peut être parce qu’ici c’est plus campagnard et ou le nombre d’immigrés est très faible dans cette partie du Québec.

Il passe des tests pour participer au recensement au Québec, il s’en souvenait plus de ce job car il avait postulé alors qu’il était encore en France, et les a réussis, il est pris et commence mi mai ,ce n’est pas du temps plein mais c’est pas mal.

Dans le même temps à force de réseauter, il trouve la job pour sa femme qui va arriver le 7juin pour commencer le 13 juin.

Il passe aussi pas mal d’entretiens, suite a ses dépôts de CV, il se rappelle qu’ils se sont toujours bien passés, ou on se sent à l’aise sans questions pièges et dés qu’on connait son travail il n’y a pas de soucis, par contre ils ont tous en commun les premières et la dernière questions posées ou il avait l’impression de se retrouver quelques mois en arrière alors qu’il passait l’entretien pour l’obtention du CSQ à Paris :

-Vous venez de Paris ? Non ! tant mieux !(j’ai cru comprendre qu’ils n’appréciaient pas trop Paris et sa région.)NDLA

-Pourquoi avoir quitté votre pays ?

-Pourquoi être venu au Québec ?

-Et en particulier Lévis ?

-Comment nous percevez vous ?

Vient les questions professionnelles et enfin la dernière qu’il trouve « drôle »

-Citez une personnalité vivante que vous aimez et pourquoi ?

Et un jour il parle avec une femme qu’il connait et qui lui dit que la société X cherche du monde et en plus elle est à 500 mètres de chez lui, et ou il va postuler.

5éme semaine,

Suite à son postulat, il est convoqué pour un entretien et une batterie de tests qu’il réussi, c’est une grosse entreprise pharmaceutique, beaucoup de critères pour y être admis, et un entretien d’une heure trente vraiment plaisant ou il n’a pas vu le temps passé, 2 jours après il passait la visite médicale sans soucis, normal vu ce qu’il a passé pour venir dans ce pays.

Il travaille dans cette entreprise en temps plein à 84H sur 2 semaines, il est très satisfait, il démarre bas avec 13,50$/heure mais il sait que s’il travaille bien les prochains mois seront plus conséquents, pour sa femme la DRH lui a proposé un poste également quand elle arrivera.

Son épouse devra donc choisir entre 2 job dés son arrivée, les vacances ne sont pas pour elle !

Il va travailler aussi pour le recensement, qu’il peut faire à ses heures perdues et aussi conseiller en pré arrangements funéraire qu’il avait obtenu quelques semaines plus tôt, ou il travaille à son rythme vu que c’est payé à la pièce.

Grace au SARI également, il a été invité à aller au parlement de Québec fin mai, c’est une invitation pour tous les immigrés qui sont arrivés en chaudières-Appalaches et bas saint Laurent ,très peu acceptent et ils demandent que 3 immigrés prennent la parole pour raconter brièvement leur immigration au Québec, devant l’assemblée avec les différents partis politiques ; l’homme sera un des trois avec une grande fierté et un peu stressé.

Il intègre par la même occasion l’équipe du SARI bénévolement à ses moments perdues.

Il continue de jouer au poker toute les semaines et est arrivé plusieurs fois premier ce qui lui a ouvert les portes d’un gros tournoi à Montréal qui va venir bientôt, celui-ci permet de se qualifier ensuite pour Las Végas.

Comme il travaille, il s’était mis à chercher un bon appartement qu’il vient de trouver juste à coté ou il demeurait provisoirement.

Pour l’instant tout se passe bien pour cet homme et sa famille qu’il a hâte de retrouver, bien sur il peut la voir tous les jours grâce à skype.

Une histoire somme toute banale, et je continuerai à vous raconter au fil des mois ses aventures.

Fidèle à moi-même ce récit est très long et retrace le plus fidèlement possible mon parcours, je l’ai mis volontairement à la 3éme personne pour que d’autres se retrouvent ou se sont retrouvés dans ce récit.

Bon courage à tous et à toutes qui êtes dans différentes étapes de la procédure.

munetta

PS:conseils personnels

Préparez vous bien , exploitez à fond ce forum ainsi qu’internet en général et vous aurez fait plus de 50% de votre projet

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>