Retour "impossible" en Belgique - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Retour “impossible” en Belgique

Retour “impossible” en Belgique

De Mistergna

Bonjour à tous,

il y a quelques mois, j’annonçais sur le forum notre retour en Belgique après 2 ans 1/2 magnifiques au Québec. La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille qui gère très mal le fait que nous vivions à 6000 km….

On nous a guidés, expliqués et conseillés, mais il fallait qu’on revienne. Impossible d’être pleinement heureux au Québec avec Mme qui est triste et mal dans sa peau.

Nous voilà donc de retour depuis le 08 juin. Je suis parti en pause carrière, donc je reprend mon boulot dans ma boite, retrouve mes collègues, on retrouve famille et amis.

Mon épouse trouve un super boulot dans le secteur public dans le mois qui suit, on emménage dans la maison de son grand-père (là où elle a grandit) complètement rénovée et super bien située dans notre région. Et pour couronner le tout, l’ecole dans enfants se trouve au bout du jardin 🙂

Seulement voilà, je le savais bien avant de partir que le choc serait brutal! Toutes les raisons qui ont provoquer notre départ, sont toujours là…et on empirer (sans rentrer dans le détail car tout est subjectif évidemment). je mords sur ma chique, je fais un max même si je vis comme un zombie. Aucune envie d’être là et rien ne vient combler mon manque de la vie Nord-Américaine que j’adore.

Surprise!!!! Ma femme craque. On en parle, on en pleure, on passe par tout un tas d’émotions fortes pour en conclure que aujourd’hui, notre chez nous n’est plus ici en Belgique, mais bien là-bas, sur la rive-sud de Montréal….

Elle adorait sa vie là-bas, mais elle avait quelques coups de blues. Alors qu’ici, elle ne se sent pas bien en permanence et a quelques moments de bonheur.

Les enfants sont hyper contents d’être chouchoutés par les grands-parents, oncle/tante, parrain/marriane….mais ils nous demandent régulièrement “quand est-ce qu’on rentre….” Ici, l’approche vis-à-vis des enfants est bien différentes: à la garderie du matin/soir, pas de jeux, bricolages, activités. Juste rester assis à un banc en attendant papa ou maman. Les gens sont bcp + stressés à l’école : corps enseignants, éducateurs, directrice ect…. ils crient, se fâchent et punissent à tour de bras. les enfants ne sont pas du tout habitués à cela evidemment…et on nous regarde avec des yeux ronds en nous disant que c’est normal ici.
OK! ben à Châteauguay, ça ne se passait du tout comme cela…et c’est un exemple parmi tant de choses

Bref, comme on pouvait l’imaginer, ça ne se passe pas bien, et on envisage un retour.

CSQ est en poche, nos employeurs sont prêts à nous accueillir à nouveau. Y a plus qu’à.

Toute cette aventure nous a changé, nous avons grandis. Je ne vois pas du tout cela comme un échec, mais au contraire, une confirmation que notre vie, désormais, c’est au Québec qu’elle va se dérouler.


De Haribou c’est beau la vie

Si je peux dire quelque chose ça serait : Qui ne tente rien n’a rien …vous êtes revenu vous avez vu et ça vous a déplu, bon retour et bonne chance surtout, au moins vous apprécierez plus la vie à Montréal!!!


De Jefke

il y a une heure, Mistergna a dit :

La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille qui gère très mal le fait que nous vivions à 6000 km….

Par curiosite: comment allez-vous maintenant gerer l’eloignement, les gd parents qui vieillissent, les enfants qui vont grandir loin des grands parents, le mal du pays, le manque de la famille, etouetou ?

Tous les 2 ans 1/2, passer quelques mois de vacances en Belgique ??


De Mistergna

Par curiosite: comment allez-vous maintenant gerer l’eloignement, les gd parents qui vieillissent, les enfants qui vont grandir loin des grands parents, le mal du pays, le manque de la famille, etouetou ?Tous les 2 ans 1/2, passer quelques mois de vacances en Belgique ?
/div>

n va tout simplement mettre les choses bien au clair avec nos proches. On va juste vivre notre vie à nous, pas faire les choses pour faire plaisir aux autres et accumuler des miles avec air canada et air transat
n ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs…
nvoyé de mon GT-I9300 en utilisant l\\\\\\\’application mobile Immigrer.com


De Automne

wow! toute une aventure.. au moins vous avez l’avantage de pouvoir revenir avec un emploi :)  bon retour et j’espère une suite pour connaître l’histoire le retour :j-aime:


De PACAtoQC

Sacrée belle omelette en tous cas, chapeau bas.


De lanou83

Super expérience, merci du partage :)

Vous avez vécu ou au Québec, quelle ville ??


De Chris Dejolier

Hehe, on vous attend les loulous :D  Hâte de vous revoir “icite”


De Mark-Beaubien

Il y a 8 heures, Mistergna a dit :

Toute cette aventure nous a changé, nous avons grandis. Je ne vois pas du tout cela comme un échec, mais au contraire, une confirmation que notre vie, désormais, c’est au Québec qu’elle va se dérouler.

Arrivé en 2002, je suis reparti en 2005 “pour toujours”. Et j’ai ressenti exactement, mais exactement la même chose. Je me rappelais les bons souvenirs, mais pas les mauvais. Et ces mauvais souvenirs, ce qui m’avait fait quitter BXL, revenaient en force rapidement. Un mois et demi et j’étais de retour à Québec, assuré alors que ma vie devait se dérouler à l’ombre du château Frontenac et non de l’atomium…

Gérer la distance ? Montréal / BXL c’est juste à côté. Québec c’est un peu plus tannant vu l’absence de vols directs…

Je me retrouve dans votre commentaire. Bonne continuation à vous !


De Cherrybee

Il y a 9 heures, Mistergna a dit :

Bonjour à tous,

il y a quelques mois, j’annonçais sur le forum notre retour en Belgique après 2 ans 1/2 magnifiques au Québec. La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille qui gère très mal le fait que nous vivions à 6000 km….

On nous a guidés, expliqués et conseillés, mais il fallait qu’on revienne. Impossible d’être pleinement heureux au Québec avec Mme qui est triste et mal dans sa peau.

Nous voilà donc de retour depuis le 08 juin. Je suis parti en pause carrière, donc je reprend mon boulot dans ma boite, retrouve mes collègues, on retrouve famille et amis.

Mon épouse trouve un super boulot dans le secteur public dans le mois qui suit, on emménage dans la maison de son grand-père (là où elle a grandit) complètement rénovée et super bien située dans notre région. Et pour couronner le tout, l’ecole dans enfants se trouve au bout du jardin 🙂

Seulement voilà, je le savais bien avant de partir que le choc serait brutal! Toutes les raisons qui ont provoquer notre départ, sont toujours là…et on empirer (sans rentrer dans le détail car tout est subjectif évidemment). je mords sur ma chique, je fais un max même si je vis comme un zombie. Aucune envie d’être là et rien ne vient combler mon manque de la vie Nord-Américaine que j’adore.

Surprise!!!! Ma femme craque. On en parle, on en pleure, on passe par tout un tas d’émotions fortes pour en conclure que aujourd’hui, notre chez nous n’est plus ici en Belgique, mais bien là-bas, sur la rive-sud de Montréal….

Elle adorait sa vie là-bas, mais elle avait quelques coups de blues. Alors qu’ici, elle ne se sent pas bien en permanence et a quelques moments de bonheur.

Les enfants sont hyper contents d’être chouchoutés par les grands-parents, oncle/tante, parrain/marriane….mais ils nous demandent régulièrement “quand est-ce qu’on rentre….” Ici, l’approche vis-à-vis des enfants est bien différentes: à la garderie du matin/soir, pas de jeux, bricolages, activités. Juste rester assis à un banc en attendant papa ou maman. Les gens sont bcp + stressés à l’école : corps enseignants, éducateurs, directrice ect…. ils crient, se fâchent et punissent à tour de bras. les enfants ne sont pas du tout habitués à cela evidemment…et on nous regarde avec des yeux ronds en nous disant que c’est normal ici.
OK! ben à Châteauguay, ça ne se passait du tout comme cela…et c’est un exemple parmi tant de choses

Bref, comme on pouvait l’imaginer, ça ne se passe pas bien, et on envisage un retour.

CSQ est en poche, nos employeurs sont prêts à nous accueillir à nouveau. Y a plus qu’à.

Toute cette aventure nous a changé, nous avons grandis. Je ne vois pas du tout cela comme un échec, mais au contraire, une confirmation que notre vie, désormais, c’est au Québec qu’elle va se dérouler.

Bonjour,

Un gros merci pour votre retour.

Je connais personnellement deux personnes qui ont fait le même parcours que vous.

Mon propre conjoint qui est reparti en France car le couple venait de se séparer, maman repartait avec sa petite fille de 5 ans, et gros plan social à Montréal qui lui fermait son poste mais lui en proposait un autre mieux rémunéré en France ( la boite est française à l’origine). Il n’a pas cherché à nager à contrecourant, a accepté le poste et le retour financé en France. Nous nous sommes connus là bas, et je le sentais trop malheureux, pas à sa place, bref, tout ce que vous avez mentionné. Nous sommes donc partis pour un voyage de découverte pour moi, je suis évidemment tombée en amour avec ce pays et hop, mariage, parrainage, et nous revoici ici depuis 10 ans. J’ai aussi laissé des enfants et des parents en France. Je passe aussi par toutes les difficultés et les remords liés à l’éloignement des parents, enfants et petits-enfants. Il faut apprendre à vivre avec ça. Mais chaque fois que j’y vais, je comprends où est ma vie et que tout ce qu’aurait ma famille française si j’y retournais, ce serait une maman/fille/soeur au chômage, assistée sociale et en complète dépression. Ils le savent aussi et nous faisons donc tous avec.

Pour le deuxième exemple, ce sont des amis dont le monsieur ressentait la même chose que votre épouse. Sa femme a été très compréhensive. Elle a réalisé l’enjeu du couple. Ils ont tout vendu, sont repartis en France. Il était boucher, donc un métier très recherché autant ici que là-bas. … Et  puis ….. Même réaction que votre dame.

Sa femme a encore une fois été très compréhensive, ils ont encore tout revendu ( à perte) et sont revenus au Québec. Cela fait 25 ans qu’ils y sont heureux.

Oui, ils y ont perdu financièrement dans la vente des maisons successives, mais le plus important est que, d’après tous les deux, leur couple s’en est sorti renforcé et plus uni que jamais.

C’est tout ce que je vous souhaite.

Bonne chance


De Mistergna

Il y a 15 heures, lanou83 a dit :

Super expérience, merci du partage :)

Vous avez vécu ou au Québec, quelle ville ??

On habitait Châteauguay, sud-ouest (fin de la rive-Sud° de Montréal 🙂


De Mistergna

Il y a 14 heures, Mark-Beaubien a dit :

Arrivé en 2002, je suis reparti en 2005 “pour toujours”. Et j’ai ressenti exactement, mais exactement la même chose. Je me rappelais les bons souvenirs, mais pas les mauvais. Et ces mauvais souvenirs, ce qui m’avait fait quitter BXL, revenaient en force rapidement. Un mois et demi et j’étais de retour à Québec, assuré alors que ma vie devait se dérouler à l’ombre du château Frontenac et non de l’atomium…

Gérer la distance ? Montréal / BXL c’est juste à côté. Québec c’est un peu plus tannant vu l’absence de vols directs…

Je me retrouve dans votre commentaire. Bonne continuation à vous !

Tu m’avais, dans le post où j’expliquais qu’on rentrais en Belgique, relaté ton expérience. On vit donc le même “traumatisme” à savoir qu’on aime la Belgique pour y retrouver nos proches, un bon américain (avec de succulentes) frites, de la bonne bière, etc etc…mais on a hâte de rentrer au Québec pour VIVRE.

Si je devais résumer cela très simplement, je dirai qu’en Belgique les gens survivent là où au Québec ils vivent…


De Koko B

Très belle expérience,  merci pour le partage, le mal du pays est toujours présent, on apprend juste à vivre avec, mais je crois avoir lu qu’au Quebec il y a la possibilité de faire venir ses parents et grands parents, ça pourrait vous aider à inviter vos parents afin qu’ils découvrent votre nouvelle vie.


De mayac

Bonjour

Nous sommes aussi à Châteauguay depuis 4 ans et 4 ans avant ça à Montréal et on aime aussi beaucoup Châteauguay.

Je comprends tellement ce que tu dis pour l’approche pour les enfants. Ils sont vraiment plus à l’écoute ici.

Bon retour!

Maya


De patricknesta

c’est bien

j’apprécie votre force de caractère..

moi je vis en Belgique   et je me renseigne car j’aimerai y aller   ( j’ai passé un mois de juillet 2016 au canada et du coup JE VEUX Y  ALLER   lol )


De Cherrybee

Le 9/20/2016 at 05:16, Koko B a dit :

Très belle expérience,  merci pour le partage, le mal du pays est toujours présent, on apprend juste à vivre avec, mais je crois avoir lu qu’au Quebec il y a la possibilité de faire venir ses parents et grands parents, ça pourrait vous aider à inviter vos parents afin qu’ils découvrent votre nouvelle vie.

Il n’y a pas de démarches spécifiques à faire pour que les parents belges découvrent la nouvelle vie de leurs enfants au Québec. Il leur suffit de faire une demande d’AVE et de prendre leur billet d’avion pour visiter pendant 6  mois s’ils le souhaitent.


De Jefke

Le 20/09/2016 at 05:16, Koko B a dit :

Très belle expérience,  merci pour le partage, le mal du pays est toujours présent, on apprend juste à vivre avec, mais je crois avoir lu qu’au Quebec il y a la possibilité de faire venir ses parents et grands parents, ça pourrait vous aider à inviter vos parents afin qu’ils découvrent votre nouvelle vie.

Tu fais sans doute reference au visa des parents & gd parents. Mes beaux-parents sont deja a la retraite. Avec leur supervisa de 2 ans, ils peuvent rester plus de 6 mois pas trop loin de nous autres. Pratique qd ils s’ennuient de leurs petits-enfants.


De aso

Le 19/09/2016 at 19:00, Cherrybee a dit :

Bonjour,

Un gros merci pour votre retour.

Je connais personnellement deux personnes qui ont fait le même parcours que vous.

Mon propre conjoint qui est reparti en France car le couple venait de se séparer, maman repartait avec sa petite fille de 5 ans, et gros plan social à Montréal qui lui fermait son poste mais lui en proposait un autre mieux rémunéré en France ( la boite est française à l’origine). Il n’a pas cherché à nager à contrecourant, a accepté le poste et le retour financé en France. Nous nous sommes connus là bas, et je le sentais trop malheureux, pas à sa place, bref, tout ce que vous avez mentionné. Nous sommes donc partis pour un voyage de découverte pour moi, je suis évidemment tombée en amour avec ce pays et hop, mariage, parrainage, et nous revoici ici depuis 10 ans. J’ai aussi laissé des enfants et des parents en France. Je passe aussi par toutes les difficultés et les remords liés à l’éloignement des parents, enfants et petits-enfants. Il faut apprendre à vivre avec ça. Mais chaque fois que j’y vais, je comprends où est ma vie et que tout ce qu’aurait ma famille française si j’y retournais, ce serait une maman/fille/soeur au chômage, assistée sociale et en complète dépression. Ils le savent aussi et nous faisons donc tous avec.

Pour le deuxième exemple, ce sont des amis dont le monsieur ressentait la même chose que votre épouse. Sa femme a été très compréhensive. Elle a réalisé l’enjeu du couple. Ils ont tout vendu, sont repartis en France. Il était boucher, donc un métier très recherché autant ici que là-bas. … Et  puis ….. Même réaction que votre dame.

Sa femme a encore une fois été très compréhensive, ils ont encore tout revendu ( à perte) et sont revenus au Québec. Cela fait 25 ans qu’ils y sont heureux.

Oui, ils y ont perdu financièrement dans la vente des maisons successives, mais le plus important est que, d’après tous les deux, leur couple s’en est sorti renforcé et plus uni que jamais.

C’est tout ce que je vous souhaite.

Bonne chance

plusieurs messages de cette file m’interpellent, qu’est ce qui fait que pour vous, lorsque l’on a vécu au Québec (en étant français, belge etc …) et que l’on revient dans son pays d’origine, on ne peut plus s’y adapter?

j’ai l’impression que chaque pays a ses avantages et inconvénients, les inconvénients du Québec sont souvent signalés ici (hiver, système de santé, nourriture pour certains ..) mais qu’est ce qui est si “pesant” en europe pour avoir une envie immédiate de repartir?


De laulau1

il y a 7 minutes, aso a dit :

plusieurs messages de cette file m’interpellent, qu’est ce qui fait que pour vous, lorsque l’on a vécu au Québec (en étant français, belge etc …) et que l’on revient dans son pays d’origine, on ne peut plus s’y adapter?

j’ai l’impression que chaque pays a ses avantages et inconvénients, les inconvénients du Québec sont souvent signalés ici (hiver, système de santé, nourriture pour certains ..) mais qu’est ce qui est si “pesant” en europe pour avoir une envie immédiate de repartir?

J’aimerai bien connaitre la réponse moi aussi. Je pense que l’immigration est une erreur. On est déraciné, on n’a plus d’appartenance, on devient différent de chaque côté.


De kuroczyd

e sont juste mes impressions qui n ont conduit à vouloir de changer de vie juste apres quelques mois après mon retour en France. Mais étant donné que ça été plus facile de trouver un bon boulot de nouveau au Québec au lieu de la France, je suis revenu ici.


De Desperate

il y a 49 minutes, aso a dit :

plusieurs messages de cette file m’interpellent, qu’est ce qui fait que pour vous, lorsque l’on a vécu au Québec (en étant français, belge etc …) et que l’on revient dans son pays d’origine, on ne peut plus s’y adapter?

j’ai l’impression que chaque pays a ses avantages et inconvénients, les inconvénients du Québec sont souvent signalés ici (hiver, système de santé, nourriture pour certains ..) mais qu’est ce qui est si “pesant” en europe pour avoir une envie immédiate de repartir?

Il s’agit tout simplement du choc culturel inversé, très bien expliqué ici http://retourenfrance.fr/fr/content/choc-culturel-inversé

Rentrée depuis 2 ans et bien forcée d’admettre que les premiers mois de mon retour (pourtant bien réfléchi), je me suis retrouvée dans ce schéma de choc culturel inversé. Pourtant, tout allait très bien en France (boulot, amis, climat…), mais je ne savais pas pourquoi je ne me sentais pas si bien que ça alors que je ne voulais absolument plus retourner au Québec (à cause du climat et du système de santé surtout).

Le plus compliqué, je suis retourné en France avec un amoureux québécois dans mes valises, qui lui à l’inverse était dans l’euphorie de son immigration en France. Pas simple mais aujourd’hui, nous sommes tous les deux très bien là où nous sommes. Nous savons aussi que dans quelques années, nous immigrerons dans un autre pays (amérique du sud) car malgré tout on n’a qu’une seule vie et plein de chose à vivre.


De laulau1

Quand on a des enfants, on pense différemment, c’est leur avenir qui nous préoccupe.


De aso

Il y a 2 heures, laulau1 a dit :

J’aimerai bien connaitre la réponse moi aussi. Je pense que l’immigration est une erreur. On est déraciné, on n’a plus d’appartenance, on devient différent de chaque côté.

c’est ce dont j’ai un peu peur aussi


De aso

Il y a 2 heures, kuroczyd a dit :

A mon retour de 3 ans au Canada en France au milieu des années 2000, je me suis complètement senti déconnecté du pays et j ai vécu les pires années de ma vie. Un sentiment d étouffement, d agression continuelle de la part des gens, sur la route, médias. L impression de ne pas pouvoir se déconnecter de l effervescence de choses pas importantes mais qui envahissent le quotidien. Obligatoin de devoir se battre ou disputer pour tout. L insécurité omniprésente, impression de toujours devoir tour surveiller pour ne pas me le faire voler. Niveau scolaire de l école publique avec de continuelles absences de profs à gérer. Au boulot aussi ça c est très moyennement passé : immobilisme et continuelles passes de politique au lieu de faire avancer les choses. J avais l impression que les gens vivaient dans une marmite sous laquelle on monte la température, que la pression y monte mais que les gens n y voyent rien amant que ça pète.
Ce sont juste mes impressions qui n ont conduit à vouloir de changer de vie juste apres quelques mois après mon retour en France. Mais étant donné que ça été plus facile de trouver un bon boulot de nouveau au Québec au lieu de la France, je suis revenu ici.

merci de me donner votre avis , c’est ce que l’on entend effectivement souvent sur la France , beaucoup de pression , de stress, que les choses n’avancent pas, l’insécurité (sûrement pas partout car il y a en France des coins bien tranquilles) . Ne connaissant pas l’entreprise et le monde du travail au Québec, est ce quand même si vrai ce côté plus cool , car on dit bien qu’en amérique du nord , le monde du travail est sans pitié , tu peux être viré du jour au lendemain etc … Mon impression : les relations entre les gens au québec sont apparemment plus apaisées (moins d’engueulades, on garde son calme , on ne veut pas de conflit …) , cela me parait bien mais est-ce que le fait de s’énerver, de râler ne fait pas aussi avancer les choses , l’échange d’idées parfois vif n’est-il pas préférable à l’absence de débat?


De aso

Il y a 1 heure, Desperate a dit :

Il s’agit tout simplement du choc culturel inversé, très bien expliqué ici http://retourenfrance.fr/fr/content/choc-culturel-inversé

Rentrée depuis 2 ans et bien forcée d’admettre que les premiers mois de mon retour (pourtant bien réfléchi), je me suis retrouvée dans ce schéma de choc culturel inversé. Pourtant, tout allait très bien en France (boulot, amis, climat…), mais je ne savais pas pourquoi je ne me sentais pas si bien que ça alors que je ne voulais absolument plus retourner au Québec (à cause du climat et du système de santé surtout).

Le plus compliqué, je suis retourné en France avec un amoureux québécois dans mes valises, qui lui à l’inverse était dans l’euphorie de son immigration en France. Pas simple mais aujourd’hui, nous sommes tous les deux très bien là où nous sommes. Nous savons aussi que dans quelques années, nous immigrerons dans un autre pays (amérique du sud) car malgré tout on n’a qu’une seule vie et plein de chose à vivre.

merci pour ce lien sur le choc inversé , vraiment très bien expliqué.

je comprends pour le climat (c’est pour moi presque mon seul frein à partir au Québec) mais pour le système de santé que lui reprochez vous (comme beaucoup d’autres par ailleurs) , j’ai le sentiment que les médecins du québec sont aussi compétents que les français, les frais (hors médicaments) sont pris en charge par la RAMQ , où est le problème selon vous ?


De Hei

il y a une heure, aso a dit :

merci de me donner votre avis , c’est ce que l’on entend effectivement souvent sur la France , beaucoup de pression , de stress, que les choses n’avancent pas, l’insécurité (sûrement pas partout car il y a en France des coins bien tranquilles) . Ne connaissant pas l’entreprise et le monde du travail au Québec, est ce quand même si vrai ce côté plus cool , car on dit bien qu’en amérique du nord , le monde du travail est sans pitié , tu peux être viré du jour au lendemain etc … Mon impression : les relations entre les gens au québec sont apparemment plus apaisées (moins d’engueulades, on garde son calme , on ne veut pas de conflit …) , cela me parait bien mais est-ce que le fait de s’énerver, de râler ne fait pas aussi avancer les choses , l’échange d’idées parfois vif n’est-il pas préférable à l’absence de débat?

Les québécois n’aiment pas la confrontation et ça prend quelqu’un avec des c******* pour faire avancer les choses. ils n’aiment pas non plus les responsabilités mais ça c’est le côté nord américain, les gens se complaisent dans le no fault  et enfin le côté moi d’abord le fameux me myself and I.


De aso

il y a 13 minutes, Hei a dit :

Les québécois n’aiment pas la confrontation et ça prend quelqu’un avec des c******* pour faire avancer les choses. ils n’aiment pas non plus les responsabilités mais ça c’est le côté nord américain, les gens se complaisent dans le no fault  et enfin le côté moi d’abord le fameux me myself and I.

vos propos confirment un peu le sentiment que j’ai quand je viens au Québec et ce que m’en disent mes filles immigrées : les québécois n’aiment pas la confrontation et semblent quand même très passifs-soumis, n’est ce pas parfois un peu pesant?

par contre je ne comprends pas ” ils n’aiment pas non plus les responsabilités mais ça c’est le côté nord américain” , vous voulez dire ils n’aiment pas prendre des responsabilités (ça me surprend) ou bien ils ne reconnaissent pas leur responsabilité en cas d’erreur ?

que voulez-vous dire par “moi d’abord” ?


De qwintine

@aso Ce que @Hei veut dire c’est qu’ils essaient en permanence de ne jamais prendre de responsabilités pour ne pas devoir assumer de potentielles erreurs qu’ils feraient en exerçant justement ces responsabilités. Ils se cachent derrière celui du dessus ou “l’organisation” ou le groupe qui prendrait peut-être la responsabilité. Ça rend la chose très inefficace et lente.
Ce qui est paradoxal car en même temps on te bassine sans cesse avec le discours qu’il faut être un leader … et patati et patata.
Mais un leader sans responsabilité et qui ne prends pas de responsabilités, ça marche pas.
Q

De qwintine

Le 2016-09-19 at 03:23, Mistergna a dit :

Bonjour à tous,

il y a quelques mois, j’annonçais sur le forum notre retour en Belgique après 2 ans 1/2 magnifiques au Québec. La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille qui gère très mal le fait que nous vivions à 6000 km….

On nous a guidés, expliqués et conseillés, mais il fallait qu’on revienne. Impossible d’être pleinement heureux au Québec avec Mme qui est triste et mal dans sa peau.

Nous voilà donc de retour depuis le 08 juin. Je suis parti en pause carrière, donc je reprend mon boulot dans ma boite, retrouve mes collègues, on retrouve famille et amis.

Mon épouse trouve un super boulot dans le secteur public dans le mois qui suit, on emménage dans la maison de son grand-père (là où elle a grandit) complètement rénovée et super bien située dans notre région. Et pour couronner le tout, l’ecole dans enfants se trouve au bout du jardin 🙂

Seulement voilà, je le savais bien avant de partir que le choc serait brutal! Toutes les raisons qui ont provoquer notre départ, sont toujours là…et on empirer (sans rentrer dans le détail car tout est subjectif évidemment). je mords sur ma chique, je fais un max même si je vis comme un zombie. Aucune envie d’être là et rien ne vient combler mon manque de la vie Nord-Américaine que j’adore.

Surprise!!!! Ma femme craque. On en parle, on en pleure, on passe par tout un tas d’émotions fortes pour en conclure que aujourd’hui, notre chez nous n’est plus ici en Belgique, mais bien là-bas, sur la rive-sud de Montréal….

Elle adorait sa vie là-bas, mais elle avait quelques coups de blues. Alors qu’ici, elle ne se sent pas bien en permanence et a quelques moments de bonheur.

Les enfants sont hyper contents d’être chouchoutés par les grands-parents, oncle/tante, parrain/marriane….mais ils nous demandent régulièrement “quand est-ce qu’on rentre….” Ici, l’approche vis-à-vis des enfants est bien différentes: à la garderie du matin/soir, pas de jeux, bricolages, activités. Juste rester assis à un banc en attendant papa ou maman. Les gens sont bcp + stressés à l’école : corps enseignants, éducateurs, directrice ect…. ils crient, se fâchent et punissent à tour de bras. les enfants ne sont pas du tout habitués à cela evidemment…et on nous regarde avec des yeux ronds en nous disant que c’est normal ici.
OK! ben à Châteauguay, ça ne se passait du tout comme cela…et c’est un exemple parmi tant de choses

Bref, comme on pouvait l’imaginer, ça ne se passe pas bien, et on envisage un retour.

CSQ est en poche, nos employeurs sont prêts à nous accueillir à nouveau. Y a plus qu’à.

Toute cette aventure nous a changé, nous avons grandis. Je ne vois pas du tout cela comme un échec, mais au contraire, une confirmation que notre vie, désormais, c’est au Québec qu’elle va se dérouler.

@Mistergna dans quel coin de Belgique vivez vous? Et quels sont vos domaines professionnels? Avez vous trouvé tous les deux un bons jobs ici au Québec? Et rapidement?

Q


De qwintine

Le 2016-09-20 at 02:55, Mistergna a dit :

Si je devais résumer cela très simplement, je dirai qu’en Belgique les gens survivent là où au Québec ils vivent…

Comme quoi le vécu de chacun peut être très différent, et fonction des difficultés rencontrées ou pas rencontrées, car au contraire de vous certains survivent ici et vivait dans leur pays d’origine car ils avaient une bonne situation, une carrière, un travail passionnant pour les deux conjoints, certes des irritants dans la vie Belge/Française qui motivent à vouloir venir vivre ailleurs au Québec pour aller plus loin de l’avant et pour assurer leur futur mais quel choc après quelques mois de retour à la réalité et de se rendre compte d’avoir régresser à tout point de vue et à ce point ici …


De qwintine

Le 2016-09-28 at 05:20, aso a dit :

j’ai l’impression que chaque pays a ses avantages et inconvénients, les inconvénients du Québec sont souvent signalés ici (hiver, système de santé, nourriture pour certains ..)

Quand tu lis ceci

http://plus.lapresse.ca/screens/01d59b02-2602-4208-bb9e-26ed7e38da04|9HjX_NaFD_yl.html

http://www.lapresse.ca/le-droit/chroniqueurs/patrick-duquette/201507/16/01-4885929-attendre-29-heures-a-lurgence.php

c’est pas encourageant pour donner l’envie de de vieillir ici …  voir de rester 🙁


De aso

il y a 14 minutes, qwintine a dit :

effectivement quand on lit ça, ça fait peur , mais les articles de presse ont toujours tendance à surjouer (en bien ou mal); ma fille a eu un grave accident en tant que piéton à Montréal, elle a été prise en charge rapidement, opérée dans des délais corrects et professionnellement , seul le traitement antidouleur n’a pas été vraiment à la hauteur. Pour l’indemnisation de la SAAQ (évoqué dans l’article 29 heures) tout s’est passé correctement dans un délai de qql semaines. Elle est retournée régulièrement à l’hôpital chaque fois sa prise en charge était équivalent à ce qu’elle aurait eu en France …. peut-être a t elle eu de la chance dans son malheur?

je vois que cela fait un an que vous êtes au Québec et j’ai comme l’impression que l’ambiance n’est pas au beau fixe , non ?


De qwintine

il y a 39 minutes, aso a dit :

effectivement quand on lit ça, ça fait peur , mais les articles de presse ont toujours tendance à surjouer

Je peux juste te dire que ma fille de 3 ans a du vers Paques attendre 8 heures aux urgences de sainte justine (Ze hopital des enfants) pour un bras cassé. Par comparaison, une semaine plus tard un amis a passé 1h montre en main dans la seule clinique d’urgence pour animaux de Montréal un samedi soir pour son chat qui s’est cassé une patte.

Pour ma fille, durant ce temps d’attente durant lequel tu n’as pas intérêt à te plaindre, on n’est jamais venu la voir ni ne fusse-ce que demander si elle avait plus ou moins mal.

Citation

(en bien ou mal); ma fille a eu un grave accident en tant que piéton à Montréal, elle a été prise en charge rapidement, opérée dans des délais corrects et professionnellement , seul le traitement antidouleur n’a pas été vraiment à la hauteur. Pour l’indemnisation de la SAAQ (évoqué dans l’article 29 heures) tout s’est passé correctement dans un délai de qql semaines. Elle est retournée régulièrement à l’hôpital chaque fois sa prise en charge était équivalent à ce qu’elle aurait eu en France …. peut-être a t elle eu de la chance dans son malheur?

Peut-être, peut-être pas, moi je peux te dire que autour de moi tous les gens avec qui je parle ne me donnent que du négatif et c’est pas faute d’essayer de les faire accouché de quelque chose de positif.

Autre exemple, plus d’un an d’attente pour une orthroscopie du ménisque pour un collègue.

J’ai moi même été opéré pour ça il y a 8 ans en Belgique en “province”, tout était bouclé (diagnostique jusque traitement) en 4 semaines. Et encore c’est à ma demande car cela pouvait être fait en 10 jours.

Citation

je vois que cela fait un an que vous êtes au Québec et j’ai comme l’impression que l’ambiance n’est pas au beau fixe , non ?

@aso La météo est belle par ici et meilleure qu’en Belgique 😉 ça aide.

Pour le reste, c’est loin d’être simple d’autant plus quand tu as lâché beaucoup dans ton pays d’origine (carrière, famille, amis, projets …) et que le retour sur investissement ne vient pas.

Q


De Hei

Il y a 7 heures, qwintine a dit :
@aso Ce que @Hei veut dire c’est qu’ils essaient en permanence de ne jamais prendre de responsabilités pour ne pas devoir assumer de potentielles erreurs qu’ils feraient en exerçant justement ces responsabilités. Ils se cachent derrière celui du dessus ou “l’organisation” ou le groupe qui prendrait peut-être la responsabilité. Ça rend la chose très inefficace et lente.
Ce qui est paradoxal car en même temps on te bassine sans cesse avec le discours qu’il faut être un leader … et patati et patata.
Mais un leader sans responsabilité et qui ne prends pas de responsabilités, ça marche pas.
Q

En parlant de responsabilité http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2016/09/30/001-viaduc-concorde-anniversaire-10-ans-temoignages.shtml


De qwintine

Il y a 1 heure, Hei a dit :

Ouaip triste exemple.

A Montréal, on est plus sur le qui vivve d’une éventuelle agression mais plutôt d’un effondrement de trottoir, voirie, façade … 😉

Q


De Hei

il y a 21 minutes, qwintine a dit :

Ouaip triste exemple.

A Montréal, on est plus sur le qui vivve d’une éventuelle agression mais plutôt d’un effondrement de trottoir, voirie, façade … 😉

Q

Malheureusement http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/200907/16/01-884803-une-femme-meurt-ecrasee-par-un-bloc-de-beton.php

http://www.tvanouvelles.ca/2015/05/26/un-mur-seffondre-sur-un-livreur-de-63-ans


De Hei

Puisqu’on parle des infrastructures


De juetben

Il y a 3 heures, Hei a dit :

En effet triste histoire… j’ai démonté toute la façade de béton de cet immeuble il y a 3 ans… Et crois moi que je ne regarde plus les édifices avec des parements en béton du même oeil qu’avant!

http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201311/21/01-4712999-hotel-marriott-rue-peel-disparition-de-la-facade-maudite.php


De aso

Il y a 15 heures, qwintine a dit :

@aso La météo est belle par ici et meilleure qu’en Belgique 😉 ça aide.

Pour le reste, c’est loin d’être simple d’autant plus quand tu as lâché beaucoup dans ton pays d’origine (carrière, famille, amis, projets …) et que le retour sur investissement ne vient pas.

peut-être faut-il plus de temps pour se sentir vraiment bien, si on lâche beaucoup  c’est probablement plus dur car il faut retrouver beaucoup, chaque histoire est différente mais pourquoi laisser carrière, famille, amis, projets … pour aller au Québec ? ça m’interpelle quand même !


De Hei

J’ai remarqué que beaucoup étaient prêts à tout lâcher pour assurer un avenir meilleur pour leurs enfants et que cela ne les dérangeait pas de perdre au change, voire même changer de carrière.


De qwintine

Il y a 7 heures, aso a dit :

peut-être faut-il plus de temps pour se sentir vraiment bien, si on lâche beaucoup  c’est probablement plus dur car il faut retrouver beaucoup, chaque histoire est différente mais pourquoi laisser carrière, famille, amis, projets … pour aller au Québec ? ça m’interpelle quand même !

Toujours plus loin toujours plus haut “sky is the limit”, si tu veux avancer tu fois quitter ta zone de confort, tu dois prendre des risques. Cependant, il est aussi normal quant tu ne retrouves pas un peu de confort de regarder par dessus ton épaule et voir ce que tu as “laché”.

Le Québec promet beaucoup quant à ce rêve mais est-ce vraiment là à l’arrivée?

L’avenir nous le dira …

Q


De Cherrybee

Il y a 7 heures, aso a dit :

peut-être faut-il plus de temps pour se sentir vraiment bien, si on lâche beaucoup  c’est probablement plus dur car il faut retrouver beaucoup, chaque histoire est différente mais pourquoi laisser carrière, famille, amis, projets … pour aller au Québec ? ça m’interpelle quand même !

Chaque individu a ses propres raisons de partir ailleurs ( et pas forcément au Québec). Les exemples ne manquent pas à la télé de gens qui ont tout quitté pour vivre dans des pays féériques, ou partir faire de l’humanitaire, ou, comme dit plus haut, pour des raisons liées à l’avenir des enfants….


De Stacequebec

L avenir des enfants ? On parle de la Belgique là, pas d’un pays en guerre :)


De Hei

Il y a 5 heures, Stacequebec a dit :

L avenir des enfants ? On parle de la Belgique là, pas d’un pays en guerre :)

Ma fille est dans un domaine d’étude où elle aura plus de chance de se trouver un emploi ici qu’en France le taux de placement y est de 100% et en pénurie de main d’œuvre. C’est principalement la raison pour laquelle nous sommes toujours ici.


De Mistergna

videmment qu’ils ne sont pas en danger de mort. Mais c’est mon ressenti. Maintenant, libre à toi de venir te faire ta propre idée
e ne veux convaincu personne, juste relater comment nous on le ressens. Mais il est évident que tous ceux qui nous entourent et qui s’y plaise : merveilleux! Il y a partout des avantages être des inconvénients. Faut juste aller là où l’on s’y sent le mieux
nvoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com


De Cherrybee

Il y a 7 heures, Stacequebec a dit :

L avenir des enfants ? On parle de la Belgique là, pas d’un pays en guerre :)

Je suis au Canada. En France, je n’avais strictement aucune chance de retrouver un travail comme celui que j’exerce. J’en ai pour preuve ma demi-soeur qui a 1 an de plus que moi et qui, au bout de 3 ans d’arrêt n’a toujours pas pu retrouver un travail.

Ma fille majeure et restée en France a perdu le travail qu’elle exerçait il y a quelques années. Elle est repartie aux études et a complété un diplôme dans un secteur qui l’intéressait, en prothèse dentaire. Elle n’a trouvé aucun travail dans ce domaine. Elle a fait encore une autre formation et a obtenu un diplôme d’assistante maternelle. Elle est en recherche d’emploi actuellement. Vous ne croyez pas que c’est pas mal plus difficile qu’ici pour certains métiers?

Que faut-il répondre à nos enfants pour les motiver aux études : ” Il faut étudier dans un domaine qu’on aime” ?

Même le Sénat français reconnaît que ni l’emploi, ni les diplômes universitaires ne constituent plus une protection contre l’inactivité et la pauvreté. C’est certainement valable pour d’autres pays européens.

https://www.senat.fr/rap/r07-445-1/r07-445-117.html


De Automne

il y a une heure, Cherrybee a dit :

Je suis au Canada. En France, je n’avais strictement aucune chance de retrouver un travail comme celui que j’exerce. J’en ai pour preuve ma demi-soeur qui a 1 an de plus que moi et qui, au bout de 3 ans d’arrêt n’a toujours pas pu retrouver un travail.

Ma fille majeure et restée en France a perdu le travail qu’elle exerçait il y a quelques années. Elle est repartie aux études et a complété un diplôme dans un secteur qui l’intéressait, en prothèse dentaire. Elle n’a trouvé aucun travail dans ce domaine. Elle a fait encore une autre formation et a obtenu un diplôme d’assistante maternelle. Elle est en recherche d’emploi actuellement. Vous ne croyez pas que c’est pas mal plus difficile qu’ici pour certains métiers?

Que faut-il répondre à nos enfants pour les motiver aux études : ” Il faut étudier dans un domaine qu’on aime” ?

Même le Sénat français reconnaît que ni l’emploi, ni les diplômes universitaires ne constituent plus une protection contre l’inactivité et la pauvreté. C’est certainement valable pour d’autres pays européens.

https://www.senat.fr/rap/r07-445-1/r07-445-117.html

c’est pas facile nul part. Mon frère a un diplôme dans une matière qui lui permettait d’enseigner au CEGEP mais il devait faire des cours pour pouvoir  ‘l’enseigner’. Il a réussit ses cours, il lui restait que le stage à faire. Impossible de trouver un stage.. Il était prêt à aller n’importe où au Québec, mais y’a rien. Il a passé des mois à chercher..C’est des postes très limité en plus je pense qu’il y avait des grèves dernièrement.. Finalement, il a abandonné et il a commencé des cours pour être camionneur.

C’est plate mais il faut faire le bon diplôme au bon moment, au bon endroit et en plus aimer ça. Pas facile les choix de carrière..


De Cherrybee

il y a 22 minutes, Automne a dit :

c’est pas facile nul part. Mon frère a un diplôme dans une matière qui lui permettait d’enseigner au CEGEP mais il devait faire des cours pour pouvoir  ‘l’enseigner’. Il a réussit ses cours, il lui restait que le stage à faire. Impossible de trouver un stage.. Il était prêt à aller n’importe où au Québec, mais y’a rien. Il a passé des mois à chercher..C’est des postes très limité en plus je pense qu’il y avait des grèves dernièrement.. Finalement, il a abandonné et il a commencé des cours pour être camionneur.

C’est plate mais il faut faire le bon diplôme au bon moment, au bon endroit et en plus aimer ça. Pas facile les choix de carrière..

C’est vrai. J’ai rencontré un jeune enseignant québécois qui avait fini ses études. Il avait du mal à trouver en dehors de contrats provisoires. Parfois même d’un mois seulement. Cela confirme que c’est à nous à évaluer si, en fonction de notre métier, il est intéressant de s’installer ici. Pour moi, ma soeur et ma fille, ça aurait été positif. Ma soeur est secrétaire comme moi. De plus, lors de son séjour cet été, nous sommes allées magasiner. Elle a eu un très bon feeling avec la gérante d’une boutique qui disait avoir du mal à trouver des vendeuses fiables, et qui était prête à l’engager. Malheureusement, elle n’est pas éligible à l’immigration. Pour ma fille, ce serait aussi possible, mais c’est son conjoint qui, lui, aurait un mal fou à retrouver du travail dans sa spécialité. Et donc, pour eux, le choix est déjà fait aussi. Ils ne veulent pas prendre le risque.


De Jefke

Il y a 15 heures, Stacequebec a dit :

L avenir des enfants ? On parle de la Belgique là, pas d’un pays en guerre :)

Molenbeek, Charleroi… On pourrait multiplier les exemples, mais pas besoin que le pays soit en guerre pour comprendre que pour beaucoup, l’avenir de leurs enfants est juste ailleurs.


De Mistergna

Il y a 7 heures, Jefke a dit :

Molenbeek, Charleroi… On pourrait multiplier les exemples, mais pas besoin que le pays soit en guerre pour comprendre que pour beaucoup, l’avenir de leurs enfants est juste ailleurs.

M4en parle pas, j’ai eu la “bonne” nouvelle d’apprendre en arrivant en juin, que mon service était transféré à Charleroi….L’horreur depuis que j’ai repris le boulot.

Vous voulez un petit bilan vite fais de la situation socio-économique?

Il y a 2 semaines, Caterpilar virent 2000 personnes

2 jours plus tard Axa annonce la perte de 650 emplois

Ce matin, là à 8h15 heure belge, ING Banque/Assurance annonce 3718 postes qui passeront à la trappe!!!

ET CE N’EST QUE LE DEBUT 🙁  C’est pas la guerre, mais y a les militaires dans les rues (menace terroriste toujours élevée) et c’est la grosse m***** partout.

Je n’attend qu’une seule chose: être dans l’avion aller simple pour Montréal (au plus tard l’été 2017)


De aso

il y a 40 minutes, Mistergna a dit :

M4en parle pas, j’ai eu la “bonne” nouvelle d’apprendre en arrivant en juin, que mon service était transféré à Charleroi….L’horreur depuis que j’ai repris le boulot.

Vous voulez un petit bilan vite fais de la situation socio-économique?

Il y a 2 semaines, Caterpilar virent 2000 personnes

2 jours plus tard Axa annonce la perte de 650 emplois

Ce matin, là à 8h15 heure belge, ING Banque/Assurance annonce 3718 postes qui passeront à la trappe!!!

ET CE N’EST QUE LE DEBUT 🙁  C’est pas la guerre, mais y a les militaires dans les rues (menace terroriste toujours élevée) et c’est la grosse m***** partout.

Je n’attend qu’une seule chose: être dans l’avion aller simple pour Montréal (au plus tard l’été 2017)

Nous, c’est ce type de situation qui nous a poussé à dire à nos enfants de partir au Québec. Maintenant, nous nous posons la question nous aussi mais pour la retraite.

L’insécurité n’est pas un problème dans notre région, mais la crise économique et surtout les risques financiers qui sont entrain d’apparaître en France , nous incitent à penser que notre épargne sera plus en sécurité au Canada, on n’économise pas toute une vie pour se faire spolier par une bande de politiques incapables.


De Hei

Il y a 5 heures, aso a dit :

Nous, c’est ce type de situation qui nous a poussé à dire à nos enfants de partir au Québec. Maintenant, nous nous posons la question nous aussi mais pour la retraite.

L’insécurité n’est pas un problème dans notre région, mais la crise économique et surtout les risques financiers qui sont entrain d’apparaître en France , nous incitent à penser que notre épargne sera plus en sécurité au Canada, on n’économise pas toute une vie pour se faire spolier par une bande de politiques incapables.

Pour la retraite il y a des accords et d’après ce que j’ai compris soit on touche une retraite française, soit on peut comptabiliser nos années travaillées en France dans le calcul pour la retraite québécoise.

Ici aussi tu te feras spolier en payant des taxes exhorbitantes, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Une des choses que je regrette ici c’est qu’il n’y est pas plus de protection envers les salariés par exemple 2 semaines de preavis seulement en moyenne et pas d’indemnités en cas de licenciement économique et chômage plafonné.


De qwintine

Il y a 5 heures, aso a dit :

L’insécurité n’est pas un problème dans notre région, mais la crise économique et surtout les risques financiers qui sont entrain d’apparaître en France , nous incitent à penser que notre épargne sera plus en sécurité au Canada, on n’économise pas toute une vie pour se faire spolier par une bande de politiques incapables.

@aso parce que tu crois que ici c’est mieux? Les banques te volent encore plus et ton argent ne te rapporte rien, les taux d’imposition sont fort élevés, quand tu es propriétaires tu paies taxes foncières, taxes scolaires, taxes voiries, … vite fait 2 à 3 mois de ta “maigre” pension, tu paies des taxes sur le revenu de ton épargne, tu paies des taxes élevées sur tes épargnes pensions (20% + taux de ta tranche de revenu) … des taxes sur plein de choses de la vie courantes: permis chat et chien, alcool, … Tu paies pour un système de santé qui coûte très cher et qui est le pire du monde occidental (voir les différentes études) pour bien passé une retraite paisible où tu risques d’avoir besoin de soins, c’est pas la meilleure destination … Les politiques ici sont pas plus “capables” que les politiques européens, il suffit de lire la presse québécoise  et en plus ici tout les jours tu vas entendre collusion, conflit d’intérêts et corruption. Autant aller passer sa retraite au Maroc, Espagne et Portugal, je comprend, mais au Québec … pas vraiment sur que c’est un bon mouvement.


De Hei

Il y a 20 heures, Automne a dit :

c’est pas facile nul part. Mon frère a un diplôme dans une matière qui lui permettait d’enseigner au CEGEP mais il devait faire des cours pour pouvoir  ‘l’enseigner’. Il a réussit ses cours, il lui restait que le stage à faire. Impossible de trouver un stage.. Il était prêt à aller n’importe où au Québec, mais y’a rien. Il a passé des mois à chercher..C’est des postes très limité en plus je pense qu’il y avait des grèves dernièrement.. Finalement, il a abandonné et il a commencé des cours pour être camionneur.

C’est plate mais il faut faire le bon diplôme au bon moment, au bon endroit et en plus aimer ça. Pas facile les choix de carrière..

Quand tu dis postes limités j’imagine que les places au Cegep devaient elles aussi être contingentées.

Il faut se méfier et vérifier le taux d’employabilite apres la fin des études.

Ma fille voulait dans un premier temps s’inscrire dans un programme contingenté et qui dit contingenté dit bon dossier etc… Mais mon mari et moi avons eu toutes les peines à lui faire comprendre que le secteur devait être bouché. Si déjà c’est sélectif pour l’entrée au Cegep (ce qui n’était pas un pb) cela serait encore plus difficile sur le marché du travail.

C’est une double peine parce que tu travailles dur pour aller dans le programme que tu aimes pour te faire dire à la fin que tous tes efforts n’ont servi à rien.


De Stacequebec

Le 02/10/2016 at 15:50, Hei a dit :

Ma fille est dans un domaine d’étude où elle aura plus de chance de se trouver un emploi ici qu’en France le taux de placement y est de 100% et en pénurie de main d’œuvre. C’est principalement la raison pour laquelle nous sommes toujours ici.

Quel domaine ?

Sans cela vous seriez rentres ?

Merci


De Hei

Elle est dans les sciences.

Non pas forcément rentrés mais plutôt tenter l’aventure ailleurs au Canada ou dans un pays chaud.


De Milio802000

Le 19 septembre 2016 at 08:23, Mistergna a dit :

Bonjour à tous,

il y a quelques mois, j’annonçais sur le forum notre retour en Belgique après 2 ans 1/2 magnifiques au Québec. La raison (en bref)? Ma femme avait énormément de mal à gérer la distance avec sa famille; le fait que nos enfants grandissent loin des grands-parents et surtout ma belle-famille qui gère très mal le fait que nous vivions à 6000 km….

On nous a guidés, expliqués et conseillés, mais il fallait qu’on revienne. Impossible d’être pleinement heureux au Québec avec Mme qui est triste et mal dans sa peau.

Nous voilà donc de retour depuis le 08 juin. Je suis parti en pause carrière, donc je reprend mon boulot dans ma boite, retrouve mes collègues, on retrouve famille et amis.

Mon épouse trouve un super boulot dans le secteur public dans le mois qui suit, on emménage dans la maison de son grand-père (là où elle a grandit) complètement rénovée et super bien située dans notre région. Et pour couronner le tout, l’ecole dans enfants se trouve au bout du jardin 🙂

Seulement voilà, je le savais bien avant de partir que le choc serait brutal! Toutes les raisons qui ont provoquer notre départ, sont toujours là…et on empirer (sans rentrer dans le détail car tout est subjectif évidemment). je mords sur ma chique, je fais un max même si je vis comme un zombie. Aucune envie d’être là et rien ne vient combler mon manque de la vie Nord-Américaine que j’adore.

Surprise!!!! Ma femme craque. On en parle, on en pleure, on passe par tout un tas d’émotions fortes pour en conclure que aujourd’hui, notre chez nous n’est plus ici en Belgique, mais bien là-bas, sur la rive-sud de Montréal….

Elle adorait sa vie là-bas, mais elle avait quelques coups de blues. Alors qu’ici, elle ne se sent pas bien en permanence et a quelques moments de bonheur.

Les enfants sont hyper contents d’être chouchoutés par les grands-parents, oncle/tante, parrain/marriane….mais ils nous demandent régulièrement “quand est-ce qu’on rentre….” Ici, l’approche vis-à-vis des enfants est bien différentes: à la garderie du matin/soir, pas de jeux, bricolages, activités. Juste rester assis à un banc en attendant papa ou maman. Les gens sont bcp + stressés à l’école : corps enseignants, éducateurs, directrice ect…. ils crient, se fâchent et punissent à tour de bras. les enfants ne sont pas du tout habitués à cela evidemment…et on nous regarde avec des yeux ronds en nous disant que c’est normal ici.
OK! ben à Châteauguay, ça ne se passait du tout comme cela…et c’est un exemple parmi tant de choses

Bref, comme on pouvait l’imaginer, ça ne se passe pas bien, et on envisage un retour.

CSQ est en poche, nos employeurs sont prêts à nous accueillir à nouveau. Y a plus qu’à.

Toute cette aventure nous a changé, nous avons grandis. Je ne vois pas du tout cela comme un échec, mais au contraire, une confirmation que notre vie, désormais, c’est au Québec qu’elle va se dérouler.

Plein de courage et de pragmatisme dans votre démarche c’est admirable


De Demina47

Le 03/10/2016 at 08:34, qwintine a dit :

@aso parce que tu crois que ici c’est mieux? Les banques te volent encore plus et ton argent ne te rapporte rien, les taux d’imposition sont fort élevés, quand tu es propriétaires tu paies taxes foncières, taxes scolaires, taxes voiries, … vite fait 2 à 3 mois de ta “maigre” pension, tu paies des taxes sur le revenu de ton épargne, tu paies des taxes élevées sur tes épargnes pensions (20% + taux de ta tranche de revenu) … des taxes sur plein de choses de la vie courantes: permis chat et chien, alcool, … Tu paies pour un système de santé qui coûte très cher et qui est le pire du monde occidental (voir les différentes études) pour bien passé une retraite paisible où tu risques d’avoir besoin de soins, c’est pas la meilleure destination … Les politiques ici sont pas plus “capables” que les politiques européens, il suffit de lire la presse québécoise  et en plus ici tout les jours tu vas entendre collusion, conflit d’intérêts et corruption. Autant aller passer sa retraite au Maroc, Espagne et Portugal, je comprend, mais au Québec … pas vraiment sur que c’est un bon mouvement.

C’est toujours marrant de voir le décalage avant/après. Je me souviens bien de la période bisounours ou tout était merveilleux au Québec dès qu’on te lisait.


De Demina47

Le 03/10/2016 at 08:34, qwintine a dit :

Les banques te volent encore plus et ton argent ne te rapporte rien

Ce n’est pas pour dire, mais en France ça ne rapporte plus grand chose non plus et c’est sûrement pareil en Belgique.

En la matière, point de miracle, faire ses devoirs, les trackers avec un historique de 5 voire 10 ans sont légions et il y a de tout. Pas compliqué d’avoir des placements qui rapportent, avec peu d’effort.


De Demina47

Le 03/10/2016 at 08:30, Hei a dit :

Ici aussi tu te feras spolier en payant des taxes exhorbitantes, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Ça fait plaisir de voir la vérité tomber enfin, car jusqu’à présent, en te lisant, c’était prétendument toujours gagnant d’acheter de l’immobilier…

Une des choses que je regrette ici c’est qu’il n’y est pas plus de protection envers les salariés par exemple 2 semaines de preavis seulement en moyenne et pas d’indemnités en cas de licenciement économique et chômage plafonné.

Ça c’est sûr… en même temps c’est ça l’Amérique du nord.

La retraite aussi est plafonnée et pas très haut…


De resterzen

Le 3/10/2016 at 08:30, Hei a dit :

Ici aussi tu te feras spolier en payant des taxes exhorbitantes, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

:blink:

Ça ne fait beaucoup rire quand certains Français ou Belges sont semblant de s’indigner des taxes au Canada alors que les taxes au Canada sont moindres qu’en France et qu’en Belgique et  que la Belgique et la France sont ( avec le Danemark ) l’endroit  où on paie le plus de taxes au monde…:whistlingb: ( voir tableau en bas de ce message )

Alors Hei, arrête ta désinformation, ça serait une bonne idée…

INFc3b9bdf8-99aa-11e5-b7a0-65c7bf41dcf9-


De resterzen

Il y a 8 heures, Demina47 a dit :

C’est toujours marrant de voir le décalage avant/après. Je me souviens bien de la période bisounours ou tout était merveilleux au Québec dès qu’on te lisait.

Pourtant toi et qwintine choisissez de continuer à vivre au Québec… l’Europe est à ce point épeurante ? :innocent:


De Demina47

Ah mais moi ça va bien… mais les lunettes roses ont aussi toujours été inexistantes.


De kuroczyd

il y a 48 minutes, resterzen a dit :

:blink:

Ça ne fait beaucoup rire quand certains Français ou Belges sont semblant de s’indigner des taxes au Canada alors que les taxes au Canada sont moindres qu’en France et qu’en Belgique et  que la Belgique et la France sont ( avec le Danemark ) l’endroit  où on paie le plus de taxes au monde…:whistlingb: ( voir tableau en bas de ce message )

Alors Hei, arrête ta désinformation, ça serait une bonne idée…

INFc3b9bdf8-99aa-11e5-b7a0-65c7bf41dcf9-

Le problème c’est qu’en France ou en Belgique on a tellement embrouillé les gens qu’ils ne voient même plus les taxes qu’ils payent tellement elles sont cachées.


De Stacequebec

il y a 58 minutes, resterzen a dit :

:blink:

Ça ne fait beaucoup rire quand certains Français ou Belges sont semblant de s’indigner des taxes au Canada alors que les taxes au Canada sont moindres qu’en France et qu’en Belgique et  que la Belgique et la France sont ( avec le Danemark ) l’endroit  où on paie le plus de taxes au monde…:whistlingb: ( voir tableau en bas de ce message )

Alors Hei, arrête ta désinformation, ça serait une bonne idée…

INFc3b9bdf8-99aa-11e5-b7a0-65c7bf41dcf9-

On a le mm graphique avec le Québec spécifiquement ? Comparer un pays federal avec la France n’a aucun sens. Paye ta désinformation aussi :)


De resterzen

il y a 18 minutes, Demina47 a dit :

Ah mais moi ça va bien… mais les lunettes roses ont aussi toujours été inexistantes.

Caroline 77, la seule personne qui parle d’avoir des lunettes roses c’est toi.

Tu parles que ça va bien pour toi au Québec mais bizarrement presque tous tes messages sur le Québec sont négatifs…c’est pour ça que tu donnes l’impression de faire du trolling.


De Mistergna

/div>

a Belgique par contre est un état Fédéral
nvoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com


De kuroczyd

il y a 2 minutes, Stacequebec a dit :

On a le mm graphique avec le Québec spécifiquement ? Comparer un pays fédéral avec la France n’a aucun sens. Paye ta désinformation aussi :)

Il y a déjà eu ce type de comparatif plus d’une fois sur le forum : même pour le Quebec vs la France la somme des contributions reste plus petite ( de mémoire de 2.XX points).

Certes ce n’est pas beaucoup mais dire qu’elles sont plus importantes ici qu’en France est une non-vérité.


De resterzen

il y a 24 minutes, Stacequebec a dit :

On a le mm graphique avec le Québec spécifiquement ? Comparer un pays federal avec la France n’a aucun sens. Paye ta désinformation aussi

Ce que tu dis est faux.

La Banque Mondiale compare par exemple le niveau de vie du Canada  avec d’autres pays dont la France.

Les experts de l’OCDE qui s’y connaissent très certainement mieux que toi en économie eux font la comparaison entre le Canada ( état fédéral ) et la France au niveau de la taxation. Il s’agit d’additionner tous les taxes des différents niveaux de gouvernements dans chacune des provinces et d’en faire une moyenne.

Tu fais une affirmation bidon que tu es incapable de justifier.

C’est plutôt toi qui fait de la désinformation.-_-


De resterzen

il y a 21 minutes, Mistergna a dit :

La Belgique par contre est un état Fédéral emoji6.png

Envoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com

Oui et en Belgique, on paie plus de taxes qu’au Canada comme le démontre le tableau basé sur les statistiques de l’OCDE que j’ai donné.

Quand certaines vérités dérangent certaines personnes, ils se mettent à dénigrer les statistiques officielles d’organismes internationalement reconnus sans apporter aucun contre-argument valable…


De Jefke

il y a 52 minutes, kuroczyd a dit :

Il y a déjà eu ce type de comparatif plus d’une fois sur le forum : même pour le Quebec vs la France la somme des contributions reste plus petite ( de mémoire de 2.XX points).

Certes ce n’est pas beaucoup mais dire qu’elles sont plus importantes ici qu’en France est une non-vérité.

Tout dépend des situations.
En Belgique, de ce que je me souvienne, la TVA était habituellement à 21%. D’après mes fiches de paie, le taux d’imposition sur le revenu pouvait dépasser les 50%. Mais… la taxation sur la fortune est à 0% ! Donc forcément, si tu es dans ce dernier cas, je comprends que tu pleures n’importe où au Canada.

Moi, je souris en pensant à tout ce qu’on me taxait avant.


De Stacequebec

Il y a 13 heures, resterzen a dit :

Ce que tu dis est faux.

La Banque Mondiale compare par exemple le niveau de vie du Canada  avec d’autres pays dont la France.

Les experts de l’OCDE qui s’y connaissent très certainement mieux que toi en économie eux font la comparaison entre le Canada ( état fédéral ) et la France au niveau de la taxation. Il s’agit d’additionner tous les taxes des différents niveaux de gouvernements dans chacune des provinces et d’en faire une moyenne.

Tu fais une affirmation bidon que tu es incapable de justifier.

C’est plutôt toi qui fait de la désinformation.-_-

Est il compliqué de comprendre que la moyenne du Canada est baissée par des provinces à faible taux de taxation  (Alberta…) ? Quel est le rapport avec les mecs de l’OCDE ? Apparemment c’est pas evident pour toi…

Bref j’ai regardé tu peux rajouter 10 points à la moyenne du Canada pour le Québec.  Ça reste inférieur à la France à priori (je nai jamsi soutenu le contraire dailleurs) mais ça n’est pas du tout le même gap que tu essayes de mettre en avant.

Réf.  La Belgique, ce n’est pas du tout le mm système et il y a beaucoup moins d’écarts de taxation entre les Provinces qu’au Canada, USA…


De kuroczyd

u le sors d ou ton écart de 10% dans la taxation au Québec par rapport aux autres provinces????


De Stacequebec

Ici par exemple : https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.ledevoir.com/documents/pdf/bilan_fiscalite_2016.pdf&ved=0ahUKEwi008-qmNXPAhUBCsAKHTfFCagQFggiMAI&usg=AFQjCNEpueKuS_gSjR6Xdb9yIK6SDuSt_g&sig2=DlKVzjiqzRn3RwJKSFS_GQ

8 pts.

De toute façon chaque situation est unique (composition ménage,  revenus, habitudes…). Donc on va pas se chamailler pour ça mais ça m’agace de lire des sottises parfois.


De Hei

Le 2016-10-11 at 02:32, Demina47 a dit :

Ça fait plaisir de voir la vérité tomber enfin, car jusqu’à présent, en te lisant, c’était prétendument toujours gagnant d’acheter de l’immobilier…

Ça c’est sûr… en même temps c’est ça l’Amérique du nord.

La retraite aussi est plafonnée et pas très haut…

Dans mon cas  oui c’était gagnant d’être propriétaire et ça l’est toujours.

C’est sur que je n’allais pas acheter une maison au-dessus de mes moyens à 400 ou 500k en ne mettant que l’apport minimum comme font beaucoup de Québécois.

Ou bien un condo avec des frais supérieurs à la taxes municipales et scolaires combinées.

Oui je dis qu’on est spolié  au niveau des taxes quand on gonfle considérablement l’évaluations pour nous en faire payer encore plus tout ça non pas pour avoir plus de services mais pour payer les salaires des employés municipaux qui gagnent plus que ceux du privé et de la fonction public ou alors engendrer des surplus qui ne seront pas répercutés.

http://www.journaldemontreal.com/2016/05/14/forte-hausse-de-taxes-municipales

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/04/15/un-surplus-pour-montreal-mais-pas-de-baisses-de-taxes_n_9699738.html


De Demina47

C’est de l’argent facilement gagné pour l’état, et où les gens ne peuvent rien dire car il faut bien se loger.


De Cherrybee

Il y a 4 heures, Hei a dit :

Dans mon cas  oui c’était gagnant d’être propriétaire et ça l’est toujours.

Nous aussi. On avait fait les calculs


De Hei

Nous n’avions fait aucun calcul on s’était juste intéressé au prix de vente. On savez que c’était quelque part en banlieue de Quebec, j’ignorais qu’à l’époque il y avait un zoo et la prison pas très loin donc c’est dire. On nous avez conseillé de ne pas acheter grand à cause des taxes à payer et pantoute que c’est dispendieux.


De Demina47

C’est même du vol généralisé.


De Mistergna

Coucou,

Donc notre retour se met en place.

Nous avons toujours notre JP valide jusqu’en juin 2017 (via mon épouse) et l’employeur accepte de continuer à l’engager. De mon côté, mon employeur me reprend aussi! une fois réinstallé et au travail, on va lancer la RP depuis le Canada…tout en demandant un PTT avec nos employeurs histoire d’être en règle (nous avons nos CSQ).

Je pense ne pas commettre d’erreur en faisant cela. Le passage à la douane ne devrait pas poser de problèmes, vu nos permis de travail toujours valides.

Qu’en pensez-vous?


De aso

si je comprends bien votre retour en belgique aura duré moins de 6 mois ! c’est quand même un peu court pour s’habituer à cette nouvelle donne et décider de faire machine arrière , non ?

en tout cas, merci pour faire partager votre expérience


De Mistergna

il y a 1 minute, aso a dit :

si je comprends bien votre retour en belgique aura duré moins de 6 mois ! c’est quand même un peu court pour s’habituer à cette nouvelle donne et décider de faire machine arrière , non ?

en tout cas, merci pour faire partager votre expérience

bah, on y a vécu 30 ans quand même avant de partir au Canada 🙂
On sait ce que c’est de vivre au Canada et on peut réellement faire notre balance…en tenant compte de tous les aspects tant positifs que négatifs. La notre penche vers le Québec fortement


De SkyTomuch

Faites de votre vie un rêve, si ce rêve se trouve au Québec, alors retournez !

On n’a qu’une vie alors pourquoi tergiverser, trop de gens reflechissent, ont peur de faire ce grand pas. :)

On peut se planter souvent, le principal est de remonter en selle et d’attaquer la vie !

Votre expérience m’intéresse, je suis Belge bruxellois et je pars faire une maitrise en aout 2017 !


De Kamouraskois

Le 19/09/2016 at 05:05, Mistergna a dit :

On va tout simplement mettre les choses bien au clair avec nos proches. On va juste vivre notre vie à nous, pas faire les choses pour faire plaisir aux autres et accumuler des miles avec air canada et air transat emoji6.png

On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs…

Envoyé de mon GT-I9300 en utilisant l\\\\\\\’application mobile Immigrer.com

Je me disais bien que c’est par la que tout devait commencer.

Bon retour a la maison!!:)


De Kamouraskois

Le 11/10/2016 at 10:34, resterzen a dit :

:blink:

Ça ne fait beaucoup rire quand certains Français ou Belges sont semblant de s’indigner des taxes au Canada alors que les taxes au Canada sont moindres qu’en France et qu’en Belgique et  que la Belgique et la France sont ( avec le Danemark ) l’endroit  où on paie le plus de taxes au monde…:whistlingb: ( voir tableau en bas de ce message )

Alors Hei, arrête ta désinformation, ça serait une bonne idée…

INFc3b9bdf8-99aa-11e5-b7a0-65c7bf41dcf9-

il est totalement incomplet de comparer un système de taxation des particuliers sans comparer les services, allocations, plan de retraite que les citoyens reçoivent en retour.

Tu peux également comparer le coût des études (pour les enfants), l’épaisseur de la pension retraite et autres denrées pour comprendre que le niveau d’implication de l’Etat est très souvent proportionnelle au taux d’imposition.

Si l’état collecte peu, c est pour qu’il en reste plus dans le portefeuille des citoyens et ceux devront donc défrayer eux même une plus grande part des services et biens du quotidienne éventuellement en mettre de cotes pour la retraite.

Une plate comparaison des taux ne signifie absolument rien.

L’Incidence fiscale (différence entre ce que les contribuables payent et ce qu’ils reçoivent en retour)  est un bien meilleurs comparatif.


De Mistergna

Et voilà, on a réservé les billets d’avion!

Retour à Châteauguay le 01/02/2017 :yahoo:


De kuroczyd

Bonne réadaptation à l Europe


De carigou

c’est l’inverse, non ?


De kuroczyd

img src=”http://www.forum.immigrer.com/uploads/emoticons/default_smile.png” alt=”:)”> Oui ! Désolé


De lorelai

Il y a 5 heures, Mistergna a dit :

Et voilà, on a réservé les billets d’avion!

Retour à Châteauguay le 01/02/2017 :yahoo:

Ahah, j’ai un de mes collègues qui vient d’acheter une maison à Châteauguay, ça a l’air très sympa comme ville (bon, trop loin du centre-ville de Montréal pour la citadine que je suis, mais pour aller manger un barbeuk, je suis toujours partante ! :P)


De Virginie Stoquart

Le 30/09/2016 at 16:02, qwintine a dit :
@aso Ce que @Hei veut dire c’est qu’ils essaient en permanence de ne jamais prendre de responsabilités pour ne pas devoir assumer de potentielles erreurs qu’ils feraient en exerçant justement ces responsabilités. Ils se cachent derrière celui du dessus ou “l’organisation” ou le groupe qui prendrait peut-être la responsabilité. Ça rend la chose très inefficace et lente.
Ce qui est paradoxal car en même temps on te bassine sans cesse avec le discours qu’il faut être un leader … et patati et patata.
Mais un leader sans responsabilité et qui ne prends pas de responsabilités, ça marche pas.
Q

Je me croirais à mon boulot. Je travaille pour l’administration belge, dans un centre PMS. Nous avons une directrice de centre et au dessus d’elle une armée de directeurs d’un tas de département différents… Quand ça les arrangent tous c’est ma directrice qui doit prendre des décisions (à mon désavantage la plupart du temps) mais quand ça les arrangent encore tous (ma directrice n’a plus rien à dire… A mon désavantage aussi la plupart du temps). Personne n’est responsable de rien au final.


De qwintine

Il y a 1 heure, Virginie Stoquart a dit :

Je me croirais à mon boulot. Je travaille pour l’administration belge, dans un centre PMS. Nous avons une directrice de centre et au dessus d’elle une armée de directeurs d’un tas de département différents… Quand ça les arrangent tous c’est ma directrice qui doit prendre des décisions (à mon désavantage la plupart du temps) mais quand ça les arrangent encore tous (ma directrice n’a plus rien à dire… A mon désavantage aussi la plupart du temps). Personne n’est responsable de rien au final.

@Virginie Stoquart oui c’est la même chose ici. A part qu’ici on appelle cela direction, direction générale, vice présidence, vice présidence principale …  des couches et des couches de titres ronflants pour satisfaire les égos mais les maux sont les mêmes. Les jeux politiques sont grosso modo les mêmes … c’est d’ailleurs la même façon de progresser dans l’organigramme … certains te diront que c’est cela le “consensuel québecois” qui évite le conflit … enfin de compte c’est le même schéma qui revient “faire belle belle” et “planter des couteaux élégamment dans le dos”, la place (Montréal) est petite et tout le monde se connaît …

On parle bien sûr des grosses structures, pas de la PME du coin


De Virginie Stoquart

il y a 37 minutes, qwintine a dit :

@Virginie Stoquart oui c’est la même chose ici. A part qu’ici on appelle cela direction, direction générale, vice présidence, vice présidence principale …  des couches et des couches de titres ronflants pour satisfaire les égos mais les maux sont les mêmes. Les jeux politiques sont grosso modo les mêmes … c’est d’ailleurs la même façon de progresser dans l’organigramme … certains te diront que c’est cela le “consensuel québecois” qui évite le conflit … enfin de compte c’est le même schéma qui revient “faire belle belle” et “planter des couteaux élégamment dans le dos”, la place (Montréal) est petite et tout le monde se connaît …

On parle bien sûr des grosses structures, pas de la PME du coin

Bon la bonne nouvelle c’est que dans le pire des cas, ça ne me changera pas de la Belgique à ce niveau là et avec un peu de chance je travaillerai dans une petite PME et n’aurai plus à subir l’incompétence de ma hiérarchie :)


De Hei

il y a 3 minutes, Virginie Stoquart a dit :

Bon la bonne nouvelle c’est que dans le pire des cas, ça ne me changera pas de la Belgique à ce niveau là et avec un peu de chance je travaillerai dans une petite PME et n’aurai plus à subir l’incompétence de ma hiérarchie :)

Tu as bien résumé en 3 mots


De Virginie Stoquart

Le 11/10/2016 at 17:26, kuroczyd a dit :

Le problème c’est qu’en France ou en Belgique on a tellement embrouillé les gens qu’ils ne voient même plus les taxes qu’ils payent tellement elles sont cachées.

Pour être belge, je peux vous dire qu’on les voit très bien les taxes… Surtout en Wallonie car leur tableau est une moyenne nationale mais on paie beaucoup plus de taxes en Wallonie qu’en Flandre ou à Bruxelles. Mais on ne quitte pas un pays que pour ses taxes :)


De qwintine

Il y a 1 heure, Virginie Stoquart a dit :

Pour être belge, je peux vous dire qu’on les voit très bien les taxes… Surtout en Wallonie car leur tableau est une moyenne nationale mais on paie beaucoup plus de taxes en Wallonie qu’en Flandre ou à Bruxelles. Mais on ne quitte pas un pays que pour ses taxes :)

C’est clair que si ce n’est que pour les taxes, il suffit de travailler au Luxembourg.


FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada