Tranche de vie, un mois... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Bilans > Tranche de vie, un mois…

Tranche de vie, un mois…

De Impatience

Tranche de vie, un mois déjà !

Et oui, ces fichus démarches ont fait rallongé les jours et retardé les facteurs et maintenant que je suis là, les jours défilent….
Un mois, c’est bien trop court pour dresser un bilan mais je pense que c’est important de s’asseoir et de faire le point sur ce qu’on a déjà atteint comme objectif afin de ne pas sous-estimer les efforts que l’on fournit tous les jours… dans le nouveau monde !
Alors, depuis le 12 septembre, j’ai fait mes papiers (manque la carte soleil qui va arriver), trouver un appartement que j’ai repeint et ASTIQUER , je me suis achetée une voiture (qui roule ! ), j’ai beaucoup magasiné pour le nécessaire à la maison. Ca c’est matériel … mais si important.
A Sherbrooke, j’ai déjà mes repères, je prend moins souvent le plan pour sortir (les Sherbrookois peuvent se réjouir, je ne change plus de file au dernier moment ! ). Ca fait plaisir de savoir tout de suite dans quel magasion on va pour telle ou telle chose. Plus besoin de se les faire tous … Ou presque !
Côté boulot, j’ai répondu à toutes les annonces suceptibles d’être intéressante, pas forcement dans mon domaine ni à ce que j’aspire vraiment. Mais on attend impatiemment la Tribune du samedi pour les offres d’emploi et … ben… y a pas de quoi se mettre à chercher du boulot à temps plein ! J’ai même eu le temps de déposer mes CV en personne à chaque fois que c’était possible.
J’ai fait un “contact direct” dans un magasin qui me plaisait bien et j’ai commence à travailler aujourd’hui !! Il n’y avait même pas d’annonces … J’ai longuement réfléchit cette fin de semaine à savoir s’il fallait prendre la job ou pas et finalement, même si c’est pas cher payé, c’est une bonne expérience. Il faut mettre un pied dans le marché du travail et le reste arrivera surement.
Même si on sait pendant toutes les démarches que l’on sera amené à prendre une job bien en-dessous de nos qualifications, ca reste psychologiquement difficile à admettre devant le fait. . Il faut toujours garder en tête que nous ne sommes pas ici en terre conquise, donc il faut accepter de “Repartir à Zéro”. Combien de fois l’aura-t-on dit sans vraiment se rendre compte de la portée de ces mots ? J’ai beaucoup pensé à l’expérience de Redflad ou Baloo911 pour me rendre compte que c’est pas si grave de commencer en bas de l’échelle. En conclusion, restons HUMBLE et POSITIF
Les amis d’icitte, pas encore. Bien sûr, sans travail ou autre activité, on n’a pas vrais contacts avec les gens. Mais des Amis, oui, il y en a, merci immigrer.com
Je pense même avoir eu le privilège d’arrivée juste avant cette superbe époque de la flambée des couleurs. Un si beau temps après quelques méchants jours gris et pluvieux, ca rend euphorique, même si on vient d’un pays où on ne se pose pas la question de savoir si demain sera ensoleillé. L’Estrie durant l’été des indiens, c’est indescriptible…
Dans ma vie d’avant, je ne pense pas que j’aurai pu avancé autant en si peu de temps et d’avoir pu amélioré ma qualité de vie de la sorte. Sans oubié les bonheurs passés.
Donc, depuis Dorval et mes 3 valises, je suis pas mal contente !
Vivment les jours prochains et leurs surprises !

Message du jour
Les messages du jour sont les meilleurs messages du forum concernant les bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants publiés récemment sur le forum de discussion de la communauté d'immigrer.com.
https://www.immigrer.com/categorie/message-du-jour/

Tranche de vie, un mois…

Tranche de vie, un mois déjà !

Et oui, ces fichus démarches ont fait rallongé les jours et retardé les facteurs et maintenant que je suis là, les jours défilent….
Un mois, c’est bien trop court pour dresser un bilan mais je pense que c’est important de s’asseoir et de faire le point sur ce qu’on a déjà atteint comme objectif afin de ne pas sous-estimer les efforts que l’on fournit tous les jours… dans le nouveau monde !
Alors, depuis le 12 septembre, j’ai fait mes papiers (manque la carte soleil qui va arriver), trouver un appartement que j’ai repeint et ASTIQUER , je me suis achetée une voiture (qui roule ! ), j’ai beaucoup magasiné pour le nécessaire à la maison. Ca c’est matériel … mais si important.
A Sherbrooke, j’ai déjà mes repères, je prend moins souvent le plan pour sortir (les Sherbrookois peuvent se réjouir, je ne change plus de file au dernier moment ! ). Ca fait plaisir de savoir tout de suite dans quel magasion on va pour telle ou telle chose. Plus besoin de se les faire tous … Ou presque !
Côté boulot, j’ai répondu à toutes les annonces suceptibles d’être intéressante, pas forcement dans mon domaine ni à ce que j’aspire vraiment. Mais on attend impatiemment la Tribune du samedi pour les offres d’emploi et … ben… y a pas de quoi se mettre à chercher du boulot à temps plein ! J’ai même eu le temps de déposer mes CV en personne à chaque fois que c’était possible.
J’ai fait un “contact direct” dans un magasin qui me plaisait bien et j’ai commence à travailler aujourd’hui !! Il n’y avait même pas d’annonces … J’ai longuement réfléchit cette fin de semaine à savoir s’il fallait prendre la job ou pas et finalement, même si c’est pas cher payé, c’est une bonne expérience. Il faut mettre un pied dans le marché du travail et le reste arrivera surement.
Même si on sait pendant toutes les démarches que l’on sera amené à prendre une job bien en-dessous de nos qualifications, ca reste psychologiquement difficile à admettre devant le fait. . Il faut toujours garder en tête que nous ne sommes pas ici en terre conquise, donc il faut accepter de “Repartir à Zéro”. Combien de fois l’aura-t-on dit sans vraiment se rendre compte de la portée de ces mots ? J’ai beaucoup pensé à l’expérience de Redflad ou Baloo911 pour me rendre compte que c’est pas si grave de commencer en bas de l’échelle. En conclusion, restons HUMBLE et POSITIF
Les amis d’icitte, pas encore. Bien sûr, sans travail ou autre activité, on n’a pas vrais contacts avec les gens. Mais des Amis, oui, il y en a, merci immigrer.com
Je pense même avoir eu le privilège d’arrivée juste avant cette superbe époque de la flambée des couleurs. Un si beau temps après quelques méchants jours gris et pluvieux, ca rend euphorique, même si on vient d’un pays où on ne se pose pas la question de savoir si demain sera ensoleillé. L’Estrie durant l’été des indiens, c’est indescriptible…
Dans ma vie d’avant, je ne pense pas que j’aurai pu avancé autant en si peu de temps et d’avoir pu amélioré ma qualité de vie de la sorte. Sans oubié les bonheurs passés.
Donc, depuis Dorval et mes 3 valises, je suis pas mal contente !
Vivment les jours prochains et leurs surprises !

Haut

Bienvenue au Canada