Retour Gitan Oh la la... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Retour Gitan Oh la la…

Retour Gitan Oh la la…

Retour Gitan

Oh la la …. je suis en retard pour la chronique!
Et oui, il faut croire que même quand on a l’habitude, il est toujours compliqué de repasser de la vie gitane à la vie sédentaire. Comme quoi, on aurait plutôt tendance à croire le contraire et bien non ! J. Pour moi il est toujours plus facile de partir que de me réinstaller dans mes pénates.

C’est sûr qu’avec un peu d’organisation, c’est pourtant pas compliqué de se remettre au rythme de la vie quotidienne, sauf qu’on ne se rend pas compte que c’est très différent d’avoir une vie sociale régulière que de revoir tout le monde à nouveau dans une période rapprochée. Et puis fin janvier, signifie préparer les papiers du dernier trimestre précédent pour que le comptable se débrouille des impôts. C’est évidemment toujours à ce moment là qu’on n’a plus d’encre pour l’imprimante, qu’on découvre que du courrier manque (resté à la poste pour cause de boîte pleine) et qu’on devait tout avoir envoyé avant le 26. Évidemment, euh…. c’est aujourd’hui le 26…. mais la gentille dame du comptable va tout venir chercher demain à domicile, ça c’est du service!! (enfin.. un service payant annuellement bien sûr….)

Ce n’est pas si rare, mais malgré mon récent retour à Montréal et ma sincère joie de retrouver son ambiance hivernale, je me surprends déjà à rêvasser du calme d’un beau petit chalet en bois rond tout petit petit, rien qu’à moi, au soleil, avec une vue dégagée et plongeante sur la montage au loin, des champs de neige bien blanche et des beaux petits arbres frigorifiés….. Si le Saint-Laurent pouvait être dans le tableau, ce serait cool aussi…
C’est sans doute le retour à la réalité d’avoir à supporter 26°C dans l’appart, à moins d’ouvrir les fenêtres…. et donc de supporter le bruit incessant des travaux du nouveau bâtiment de l’UQAM en bas de chez moi…. Remarquez, formidable !, je crois que cette fois ils ont enfin fini d’enfoncer ces gigantesques pieux métalliques dans cette pauvre Terre….
Mais peut-être que c’est aussi d’avoir regarder par la fenêtre en me réveillant chez les Bouddhettes et de voir le calme hiver dominical ensoleillé de Sherbrooke et sa belle neige blanche…. Enfin, c’est peut-être aussi de ne pas avoir assez dormi ces temps derniers tout simplement…. Car je veux quand même mon pied à terre à Montréal…. Même si c’est vrai que ce n’est pas le nombre de restos ou de bars qui rend la ville intéressante. Après tout, très rapidement, on prend tous nos habitudes et on va toujours aux mêmes…. Idem pour les centres d’achats et boutiques…. Bon d’accord y’a plus de choix…. Mais bon…. y’a tellement de choses qu’on s’achète sans en avoir du tout besoin …. et puis je préfère magasiner sur Internet personnellement que dans la foule…. Oui…. le choix de cours et autres activités, ça ça me manquerait…. mais bon…. y’en a ailleurs…. et si j’étais sérieuse, je n’aurais plus à y aller, aux cours, car je pourrais faire toutes mes activités de Pilates, taï-chi et yoga de chez moi, toute seule comme une grande….

Bon, Montréal pas Montréal…. mon cœur balance…. le mieux ce serait les deux J

Alors oui, je suis en retard sur la chronique de cette semaine car je m’obstinais à vouloir l’écrire sur le Yukon, mais je n’y arrivais pas. Pas un blocage de chroniqueuse arrivée depuis trop longtemps, non, juste un retour mouvementé et une paix limitée dans le temps puisque la famille débarque dans 2 semaines.
Et non, je ne vous ferai pas, à mon tour, des au-revoir, pas encore. À mon compte, avec ma vie gitane et mon caractère, peut-être me faut-il plus longtemps à me fondre dans l’environnement…. peut-être que je le quitte trop souvent pour vraiment totalement m’y habituer….
Mais c’est là le but de ces manœuvres…. J Toujours redécouvrir…. ne jamais s’habituer…. Rester amoureuse….
Cette année j’ai déjà découvert les joies d’avoir à gratter régulièrement les vitres de mon salon, n’est-ce pas formidable ?! 😀 ainsi que les beaux quartiers de Sherbrooke.
Prochaines étapes : rencontre des Estriens chez Monika, réaction de ma nièce à la neige et au froid et Saint-Sauveur avec la famille…. Tout un programme J.

FrenchPeg
Cette Française originaire du Mans est arrivée au Québec en bateau en 2001. Elle a participé activement aux blogs du forum au début des années 2000. Peggy a toujours continué de travailler en traduction au Québec. Elle a pris racine à Montréal et a fait un bilan en 2017 de son immigration dans la Belle Province. https://www.immigrer.com/equipe-chroniqueurs-frenchpeg/
http://www.immigrer.com

    Laisser un commentaire

    Haut

    Bienvenue au Canada