Recevoir sa famille en vacances - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Recevoir sa famille en vacances

Recevoir sa famille en vacances

Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur, la visite de notre famille ou amis. Quand on part vivre loin de ses proches ( sans mauvais jeu de mots ) on a souvent des manques et le spleen surtout au moment des fêtes et anniversaires.

Mais quand enfin on reçoit de la visite pendant 3 semaines, ça ne se passe par forcément comme on l’aurait désiré.

Si revivre avec papa, maman, frangin et frangine sous le même toit nous fait plaisir dans un premier temps, on doit bien avouer qu’on souffle quand ils repartent. Il peut même arriver que les vacances soient le moment d’expulser tout ce qu’on avait sur le cœur depuis des lustres entre deux coupes de champagne pour fêter ses retrouvailles, et des fois le clash s’impose avec perte et fracas.

Pour éviter ce genre de débordement dramatique, j’ai décidé de travailler sur moi…

Tout d’abord je me suis posée la question, si pour moi ce n’est pas motivant de retourner en France pour payer aussi cher mon voyage que des vacances au Caraïbes, j’imagine que de retourner au Canada 2 fois par an peut devenir aussi une corvée.

Comme me l’a dit ma belle-mère avec humour ce matin, c’est nous qui avons décidé de partir et c’est de notre faute si elle ne peut pas voir ses petits-fils aussi souvent qu’elle le voudrait. (j’ai deux enfants 8 ans et 11 mois ), je vous passe la fin de la phrase hihihi.

En bref, la dernière fois que ma belle-mère est venue nous rendre visite, je m’en souviens avec des regrets dans la tête, non pas que je n’étais pas heureuse qu’elle vienne, mais ce n’était pas le bon moment pour moi.

Je venais d’accoucher prématurément, mon bébé était trop petit et trop faible pour sortir de la maternité, j’avais un régime spécial sans protéine de lait de vache et sans gluten qu’on venait de m’imposer car bébé allaité avait eu une grave infection intestinale, et mon grand débutait l’école à la maison avec le cned, tout un cocktail pour être fatiguée épuisée et de très mauvaise humeur…

large-img_0007-jpg-54c521ea1161dfda644c5a1890416a20

Donc pour me faire pardonner, j’ai décidé de recevoir ma belle-mère comme jamais auparavant (en m’organisant à l’avance ! ). Dans un premier, j’ai réaménagé la chambre d’amis pour qu’elle ait toute la place disponible pour installer ses affaires, ensuite je lui ai fait un panier de bienvenue, avec des petites attentions personnalisées comme du café ( elle a toujours peur d’en manquer ), de la confiture de bleuets, des bonbons à la menthe, un adaptateur secteur pour les prises européennes, des guides pour visiter notre région, etc. Ensuite, j’ai réalisé des cadeaux souvenirs avec les enfants, et on a imaginé avec mon grand une liste des tâches à faire pour ne pas que mamie s’ennuie. J’ai programmé un menu pour la semaine, et des activités à faire en famille, cueillette de courges à l’île d’Orléans, visite du Vieux Québec, promenade aux Chutes de Montmorency, Spa, etc.

Bilan, ma belle-mère part dans deux jours et je crois que son voyage lui a plu…

large-img_0023-jpg-2eb280562f778ae4409d61d5b5da13d1

Elle est derrière moi au moment où j’écris, je lui laisse donc vous écrire son avis :

Contrairement à ce que dit Anne Sophie, tous mes séjours, et c’est le huitième, m’ont plu, car l’essentiel pour moi est de retrouver ma famille, fils, petits-fils et même belle-fille lol. On a tous c’est vrai nos petites habitudes, surtout en vieillissant, mais c’est bien secondaire à côté des moments de partage vécu tous ensemble. Je profite pleinement de ces instants présents, car qui sait, si je pourrai voyager encore longtemps.

Si vous avez envie de vous plonger par procuration dans l’expat, je me suis mise à écrire un roman non autobiographique drôle et léger sur la plateforme Fyctia : Un parfum entre nous.

N’hésitez pas à me mettre des commentaires, des petits cœurs et des partages ainsi je pourrai débloquer mes chapitres

large-img_0067-jpg-dfc96854858e33f55cfd7cdbca38f941

Aloane
Née en 1981 et originaire de Lorraine, cet infirmière française arrivée au Québec en 2012 dans la région de Saguenay, s'est réorientée quelques années après son installation. Avec son mari travailleur de l'industrie des jeux vidéo, la famille habite maintenant dans la région de Québec.
http://www.immigrer.com
  • Zaouia

    Moi aussi jai eu la famille tante et papa de ma fille belle et grande visite plus le stress qui pare vite. Préparer a l avance repas façon Québécoise, balades dans l’Estrie festival d automne oblige, suivie de Cadet et comment fonctionne l’ école secondaire de la grande, ect…..chaque jours c était nouveau pour eux, ils y a eu des éclat de rire jusqu’au larmes. Les valises étaient pleine a craqué ,souvenirs plein la tète. La visite est passer trop vite mais avec un goût de retour.

  • Super, l’idée du panier “de bienvenue” !

  • Merci BEAUCOUP pour ce partage ! Nous nous expatrions en janvier et nous n’avions pas encore réfléchis aux visites de la famille. Enfin. De la belle-famille. :p Et comme il y a un potentiel clash important, tes conseils de préparer l’arrivée et un programme qui ne laisse pas la place au petits mots blessants est très bienvenu ! Quelques efforts en amont pour tellement d’énergie préservée. <3

Haut

Bienvenue au Canada