Québec, ville de mon cœur - Immigrer.com
mardi , 28 mai 2024
Accueil Blogs Québec, ville de mon cœur
Blogs

Québec, ville de mon cœur

1
0
(0)

La majorité des immigrants s’installent à Montréal quand ils arrivent au Québec. Après tout, Montréal est multiculturelle, dynamique autant niveau professionnel que culturel, elle dispose d’un métro et puis, c’est Montréal, quoi. Un peu comme Paris est Paris. Mais, je vais vous faire une confidence, personnellement, je n’aime pas vraiment cette ville. Trop de monde, tout le temps. J’imagine que le fait de grandir à Lyon (une grosse ville comme Montréal) a joué dans ma décision de m’installer à Québec. Une ville dont je suis tombée follement amoureuse, malgré sa réputation de gros village (pas forcément infondée d’ailleurs) et son côté homogène (blanc, francophone, catholique à 95% il me semble)

Si j’aime tant cette ville, c’est parce qu’elle a les avantages d’une grande ville sans ses inconvénients. Si on prend le monde du travail par exemple : Québec a l’un des taux de chômage les plus bas du Canada avec un petit 4 %. Évidemment, beaucoup travaillent dans la fonction publique, mais les entreprises privées sont très dynamiques et de plus en plus ouvertes à la diversité culturelle.

Concernant l’immobilier, je ne sais pas si les loyers sont moins chers à Québec qu’à Montréal mais, de toute façon, mon but n’est pas de comparer Québec et Montréal. Il existe déjà une certaine rivalité entre ces deux villes et je ne veux pas entretenir ce pattern. Chaque ville a ses atouts après tout et si moi, je suis en amour avec cette Québec, c’est avant tout pour les Plaines d’Abraham, le bois de Collonges et d’une façon générale, la nature qui se fond parmi le décor. Quand je travaillais sur la colline parlementaire, je pouvais aller manger tous les midis sur les Plaines en face du fleuve et je ne m’en suis pas privée. Avec des collègues, on s’installait sur une table à pique-nique à l’ombre d’un érable et on avait l’impression d’être en vacances. On s’achetait des crèmes glacées. C’était dur de retourner travailler après ça !

D’une façon générale, la nature, la forêt, les lacs où l’on peut se baigner, et les pistes de ski se trouvent à 30 minutes de Québec et c’est vraiment appréciable. Je suis une très grande fan du Parc de la Jacques Cartier dont je connais chaque sentier. Une demi-heure de voiture et hop, on se déconnecte complètement du rythme trépident de la ville.

Car rythme trépident il y a, à commencer quand le Festival d’été s’invite à Québec en juillet accueillant des groupes et chanteurs internationales comme Paul McCartney en 2008. Ou encore des artistes émergents ou moins connus. C’est d’ailleurs lors du festival que j’ai découvert Joseph Arthur dont j’adore chaque chanson. L’hiver, la ville ne dort pas, loin de là. C’est en février que le Carnaval de Québec a lieu. Durant cette période, préparez-vous à jouer avec vos enfants sur des glissades de neige, à voir des concours de sculptures sur glace, une course de traineau à chiens dans les rues de la ville, une course en canot sur le fleuve gelé. Je me souviens avoir même vu des gens en maillots de bain se jeter dans une neige fraîche par -25 ! Et là je me suis dit : hum, je viens de trouver ma limite à mon intégration, jamais je pourrais faire ça !

Pendant les périodes plus creuses de l’année, on peut toujours aller se divertir au Grand Théatre qui accueille chanteurs, humoristes et acteurs lors de pièces de théâtre. On peut aller à écouter de la musique classique aux violons du Roy ou découvrir de magnifiques expos au musée de la civilisation ou au musée des beaux-arts. Et, en sortant, si vous avez faim, vous pourrez vous promenez sur la rue Cartier et manger dans un bar à sushi, une pizzéria ou encore un resto indien. Ou au mieux, prenez votre voiture et à dix minutes de là se trouve le seul resto afghan de Québec dont les plats sont succulents.

Ah Québec me manque ! D’ailleurs, un ami m’a dit un jour que les Québécois se mariaient avec Montréal mais qu’ils prenaient Québec pour maitresse ! Moi, mon cœur est à 100 % dédié à Québec !

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

%s commentaire

  • Nous avons un regroupement familial constitué de 10 diplômés et deux mineures dans notre union conjugale ici en RDC dans la province du kongo central.
    En plus d’enfants,maman est aussi diplômée en section commerciale et administrative informaticienne à l’hôpital Saint Luc de kisantu.moi le papa,je suis infirmier diplômé en santé communautaire, diplômé polyvalent, gradué en techniques médicales option enseignement et administration en soins infirmiers, oeuvrant à l’hôpital Saint Luc de kisantu depuis 1988 à nos jours, enseignant en soins infirmiers, etudiant parent en médecine humaine deuxième année doctorat à l’Université notre dame d’Afrique RDC dans la province du kongo central.Tous nous avons besoin de nous déplacer pour emploi correspondant et octroyer des bourses d’études doctorales avec permis d’étude-travail, visa d’immigration…
    Remerciements anticipés.
    EMMANUEL luyeye nkuwu drcongo kongo central province
    Tél.+243891918041

  • Centre Éducatif

    Publicité

    Les plus lus récemment

    Publicité

    Abonnez-vous à notre Newsletter

    S’abonner

    Publicité

    Les plus commentés récemment

    Derniers commentaires

    Discussions en cours

    Articles similaires

    3 choses que j’aurais aimé savoir sur l’emploi au Québec

    0 (0) Dans deux ans, je vais avoir 20 ans d’expérience québécoise. En...

    Ce que j’aurais aimé savoir sur l’hiver à Montréal ?

    0 (0) Avant de venir au Québec, je me posais la question :...

    D’immigrante à responsable de l’attraction de travailleurs internationaux

    0 (0) En juin 2010, je quittais la France avec mon mari...

    Mieux comprendre les taxes au Québec

    0 (0) Introduction pratico- pratique : Pour des raisons de commodité, l’utilisation...

    >
    Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
    © 2024 immigrer.com