Les 8 commandements pour tout parent d'enfant expatrié au Canada - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Les 8 commandements pour tout parent d’enfant expatrié au Canada

Les 8 commandements pour tout parent d’enfant expatrié au Canada

Cher futur Parent-Expatrié

Quel que soit ton “statut” (parent projetant de s’installer prochainement au Canada OU expatrié au Canada prochainement parent), voici 8 commandements que je tiens aujourd’hui à partager avec toi, pour t’éviter trop de surprises, de déceptions et de réflexions du genre “si j’avais su…”. :blink:

1- DÉPENDANT D’INTERNET, TU DEVIENDRAS…

C’est fou comme on peut devenir accro à Skype tout à coup !

Indispensable pour rester en contact avec nos proches restés au bercail. À toi de choisir : Whatsapp, Skype, FaceTime. :)

Comment faisaient les expatriés de l’âge de nos parents ou grands-parents sans Internet ? #JeSaisPas…

Mais prépare-toi au petit pincement au coeur et une pointe de culpabilité que tu ressentiras le jour où tu réaliseras que depuis leur naissance, tes enfants ont passé plus de temps avec leurs grands-parents virtuellement que physiquement…

2- UN GROS BUDGET “BABY-SITTER”, TU PRÉVOIRAS…

Car c’est bien beau de vouloir vivre l’aventure à l’autre bout de la planète, mais du coup, c’est devient beaucoup plus difficile, compliqué et coûteux de faire garder les enfants par Papi/Mamie.

Alors bye-bye les soirées en amoureux, les cinés improvisés ou les restos avec les potes ? Non !!!! Car avoir du temps pour soi, c’est important.

Alors un moment avec son/sa chéri(e), ses copains/copines ou ses collègues, ça vaut bien quelques $, non ? :P

3- À TE DÉBROUILLER TOUT(E) SEUL(E), TU APPRENDRAS…

Et oui, car les enfants ont le chic pour tomber malade le jour où Chéri(e) a une réunion importante (quand il/elle n’est pas à l’autre bout de la terre ! ).

Alors c’est Bibi qui doit trouver une solution (= prendre une journée de congé…) pour qu’ils puissent rester à la maison. <_<

À l’issue d’une gastro, d’un épisode poux, ou d’une grippe, tu seras certainement confronté au dilemme de vouloir les mettre à l’école parce qu’ils sont “guéris” (et que tu as épuisé tes jours de congés), MAIS encore contagieux.

La tentation sera grande, mais s’il te plaît, NE LE FAIS PAS ! #PitiéPourLesAutresParentsSinonIlsTeLeRendrontAuQuintuple

4- UNE CROIX SUR LES VACANCES EXOTIQUES, TU FERAS …

Car avec seulement 2 semaines de vacances, tu devras choisir entre partir en famille à la découverte d’une destination dépaysante (sous les cocotiers, par exemple) :B) OU rentrer au bercail :angry: pour toutes les raisons suivantes :

  • les enfants réclament les grands-parents et les cousins
  • les vacances à 4 coûtent moins cher dans la famille
  • tu as envie que tes enfants deviennent amis avec les enfants de tes amis d’enfance.

Et comment expliquer à tes enfants et à tes proches que vous ne rentrez pas fêter Noël car tu préfères aller à Cancun ?!?
#ÇaNeSeFaitPas :( #MerciLaPression

5- SOCIALISER À L’ÉCOLE, TU DEVRAS…

Car tu seras bien contente de trouver d’autres parents :

  • dont l’enfant va à la même activité extra-scolaire que l’un des tiens
  • qui habitent à côté de l’école (pratique pour les jours où ta réunion finit plus tôt que prévu)
  • qui partagent les mêmes soucis et questionnements que toi au sujet de l’école, du programme, des profs…
  • qui vont devenir des amis

Bref, encore une raison pour laquelle tu seras redevable envers tes enfants… ;)

6- AVEC L’ACCENT LOCAL, TU PRONONCERAS LE NOM DES HÉROS DE TES ENFANTS…

… sous peine de te faire rire au nez par tes propres enfants… :lol:

… et de voir un sourire insupportable se former sur le visage d’un parent qui vient de t’entendre le prononcer à la Française et qui se retient d’éclater de rire pour ne pas te vexer (et qui s’empressera de t’imiter le soir devant son conjoint et ses potes).

Un exemple ? Spiderman se prononce “SpAïdeurmèn” (même si tu vis au Québec !)

7- PREUVE DE BEAUCOUP DE TEMPS ET DE PATIENCE, TU FERAS…

… envers tes enfants qui rêvent d’aller vivre en France que la vie n’y est pas telle qu’ils l’imaginent et la connaissent. :D

“Non, mon Chéri, si on rentre vivre à côté de chez Papi & Mamie :

  • tu ne seras pas toujours en vacances,
  • tu ne seras pas gâté-pourri recevras pas des cadeaux tous les jours,
  • tu ne monteras pas quotidiennement sur un manège,
  • tu ne mangeras pas tous les jours ton dessert préféré ni des glaces ou des bonbons,
  • tu ne pourras pas te coucher après 21h00,
  • tu ne passeras pas des heures devant la télé,
  • tu ne feras pas 3 activités extraordinaires par jour,
  • etc… “.

8- BONUS si tu vis au Québec : DE SCHIZOPHRÉNIE TON ENFANT, TU SOUPÇONNERAS…

… lorsque tu le verras parler la même langue avec 2 accents ET 2 langages différents selon la personne avec qui il parle ! :fou4:

Ben oui, quoi : l’accent “Marie-Antoinette” qu’il utilise quand il parle avec toi se transforme en celui de Roch Voisine (avec un vocabulaire 100% Québécois de souche, bien sûr), quand il parle avec son ami d’école.

Cerise sur le Sundae : Si vous êtes tous les 3 à discuter, prépare-toi à assister à des scènes H-A-L-L-U-C-I-N-A-N-T-E-S, dignes d’une caméra cachée !

**************************************

Alors, cher parent, te sens-tu prêt à t’expatrier au Canada avec ta “tribu” ? Et toi, qui vis au Canada depuis quelques années, es-tu prêt pour agrandir la famille dans ton pays d’adoption ?

Lequel de ces commandements appréhendes-tu le plus ? :blink:

Je suis toute ouïe !

Vos recherches:

  • francais enfant malade au quebec
  • ma fille s\expatrie
Laurence Comet
Après avoir vécu 10 ans en Amérique du Nord et installée depuis en Espagne, je n’ai pu résister à l’envie de partager ma vie d’expatriée au quotidien, mes découvertes, mes coups de coeur et mes humeurs. Parallèlement, je mène une vie de famille (2 enfants nés au Québec et un mari musicien) et professionnelle: après avoir travaillé comme salariée durant 18 années dans des entreprises renommées, je suis devenue Community Manager (gestionnaire de communautés) à mon compte et Consultante en Média Sociaux, dans des domaines qui me passionnent: l’expatriation bien sûr, le voyage, les différences culturelles, et la gastronomie. À bientôt, bye bye, hasta luego, Laurence
http://www.immigrer.com

Commentaires sur “Les 8 commandements pour tout parent d’enfant expatrié au Canada

  1. Tout ceci est totalement vrai, bravo et merci Laurence pour ton article et sa présentation avec humour !!!

    Ceci dit, cela fait 11 ans maintenant que nous vivons ici. Les enfants avaient 5, 12 et 14ans à notre arrivée.
    Ils ont maintenant 16, 23, et 25 ans. Nous avons vécus tout ce que tu décris…mais nous sommes sans regret. Si c’était à refaire, nous le referions. Et maintenant, avec la maturité, ce sont les enfants qui nous remercient de leur avoir ouvert des horizons. Richesse de remettre en question les aprioris établis, côtoyer des gens du monde entier avec des cultures différentes (nous habitons Montréal), avoir le goût de se prendre en charge très jeune, avoir l’esprit entreprenant pour réussir dans leur domaine… Leur devise? “le monde est mon jardin”.
    Et bien sûr, ils sont totalement trilingues: français, québécois (hi hi!) et anglais.

    Alors aux futurs immigrants ou aux futurs parents… courage, ça vaut la peine!

  2. Allô Laurence ! Je suis morte de rire également ! Cela va bientôt faire 2 ans que nous vivons à Québec et c’est en plein ce que tu décris… Ca fait du bien de se dire qu’on vit tous la même chose. Ce qui m’agace personnellement c’est quand ils prétendent que la vie était plus belle en Europe. Tu as beau leur prouver par A + B que NON, ils ne veulent rien entendre. Même s’ils adorent leur vie actuelle… De vraies contradictions sur pattes….

  3. Ton article m’a tellement faire rire car c’est exactement ce que je vis à Toronto !
    Nous sommes arrivés cet été et les enfants sont dans une école francophone et je vis tout ce que tu décris ! L’accent, les expressions, les vacances ou plutôt les peu de vacances, les communications via WhatsApp et Skype….
    Bravo c’est drôle et tellement vrai ??

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada