Le déneigement / Un travail de Titans - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Le déneigement / Un travail de Titans

Le déneigement / Un travail de Titans

C’est une triste chose de penser, que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.  (V. Hugo)

Intro /

Les opérations de déneigement sont fascinantes.

Il s’agit ici d’un véritable branle-bas de combat, d’une remarquable mobilisation contre les affres de dame nature.
Tout, ou presque, serait sans ceci, paralysé…

Je fais ici part de mon admiration devant la discipline et la force déployées en de telles circonstances par les maîtres des lieux..

Il y a là une démonstration de maîtrise d’une situation assez singulière, témoignage de la rigueur et de l’organisation d’une société, de sa grandeur et sa détermination à faire face à un défi autrement plus grand…

Les Québécois s’en vont donc en guerre contre cette neige qui envahit leurs villes.
Et de quelle manière !

 

Une véritable guerre, oui…
Il ne s’agit pas de quelques flocons, mais de tempêtes répétitives déversant de 20 à 50 cm de neige en l’espace d’un à deux jours.

C’est donc une question de survie, en ces latitudes parfois hostiles, que de réagir promptement et adéquatement…
Nonobstant le caractère évidemment primaire et vital lié aux divers approvisionnements risquant d’être compromis…

La ville de Montréal dépend, économiquement parlant, majoritairement de son activité commerciale.
Quelques jours d’immobilisation pourraient alors avoir d’importantes conséquences sur l’économie de la région.

Le profil économique et la localisation des emplois sur l’ île de Montréal  génèrent quant à eux d’inévitables déplacements de personnes :

http://ville.montreal.qc.ca…AGGLOMERATION.PDF

Il faut donc libérer les accès…

Ceci étant admis et compris,  une évaluation est réalisée par les experts en travaux publics des différentes Villes afin de décréter le début des opérations de déneigement.

Dès que la hauteur de neige atteint 2.5 cm, les déneigeuses se mettent en branle et sillonnent rues, ruelles et trottoirs.

Le plus impressionnant consiste toutefois en l’opération minutieuse de chargement de neige.On ne laisse effectivement pas la neige en place : elle s’accumulerait  et ne fondrait pas vu les températures qui se maintiennent, en cette période hivernale, bien en deça de la barre des zéros degrés.

Une véritable machine, rodée par l’expérience acquise de situations redondantes, se met alors en branle.

Descriptif des opérations effectuées :

1/  Epandage :

Opération consistant à déverser du sel ( fondant) , du sable ( abrasif ) ou de la pierre concassée sur la chaussée et les trottoirs.
Cette opération commence, pour les chaussées et trottoirs,  dès le début des précipitations et se poursuit jusqu’à ce que les rues ( et trottoirs ) soient jugées sécuritaires.
Elle se répète, au besoin, après déblaiement et le chargement de la neige.

2/ Déblaiement :

Des trottoirs…

Et des chaussées… 

Cette opération, débutant après une accumulation de 2.5 cm au sol, se déroule tout au long des précipitations  pour  finir quelques heures après la fin de celles- ci.
Elle consiste en un tassement de la neige en bordure des chaussées et trottoirs, et permet de ce fait  un rétablissement rapide de la circulation  automobile et piétonnière.

3/  Chargement :


Opération visant à ramasser la neige tassée en bordure de rues suite à l’opération de déblaiement précédente.
C’est de toutes la plus impressionnante des opérations.
Les déneigeuses agissent de concert ( en général par groupe de trois ) et une souffleuse envoie, en continu, la neige aspirée dans les bennes de camions qui se suivent et se relaient en boucle.
Le chargement se termine, pour une précipitation de 20 cm de neige, en moyenne 04 jours après avoir été enclenché.
Durant cette opération, des panneaux de signalisation amovibles (oranges) indiquent aux automobilistes les périodes où il est interdit de stationner dans les rues.
Des aires de stationnement sont alors gratuitement permises dans certains aires.
Une cartographie de ces endroits est ici disponible :

http://ville.montreal.qc.ca/…pageid=8217,90637576

4/ Élimination de la neige ramassée :

Elle est soit déversée directement dans le réseau d’égout pluvial :

Ou plus couramment, acheminée vers des sites d’élimination :

Pendant une opération de chargement, les camions transportent la neige vers l’un des 29 sites d’élimination.
L’eau de fonte provenant de ces sites est récupérée et traitée selon les normes environnementales.

Localisation des sites d’élimination de neige :

http://ville.montreal.qc.ca/…pageid=8217,90117609

Quelques chiffres  :

Epandage :

137 000 tonnes de fondant et abrasifs sont, en  moyenne, épandus chaque hiver.

( 172 véhicules mobilisés et utilisés pour la chaussée et  188   pour les trottoirs )Déblaiement :1 000 appareils  servent au déblaiement de la chaussée et des trottoirs (chenillettes de trottoirs, niveleuses, chasse-

neige, tracteurs-chargeurs).Chargement :

Un chargement ( il y en a en  moyenne 5 par hiver )  nécessite :

#  3 000 employés, incluant les employés des entrepreneurs

#  2 200 appareils  (souffleuses, niveleuses, chenillettes de trottoirs, tracteurs-chargeurs, camionnettes, camions de

transport de la neige)Elimination :

Le volume annuel moyen de neige éliminée est de 13 millions de m3 , soit  325 000 voyages de camions !!!Et  aussi :Ce sont près de  6.500 km de trottoirs  ( chenillettes ) et   4.100 km  de chaussée  qui sont quotidiennement

déneigés.

Un défi Titanesque, relevé par une véritable industrie !

Ces opérations de déneigement, coûteuses ( la facture s’élève à environ 17 millions de dollars lorsque la neige atteint 20 cm de hauteur )  sont par ailleurs assurées par injection de  3.2 %  des recettes fiscales annuelles ( correspondant à un budget annuel d’environ 150 millions de dollars ).

A voir  :

Survivre à l’hiver Canadien :

http://www.youtube.com/watch?feature=endscreen&NR=1&v=1MxPq0kyHx8 

L’hiver au Québec : cas extrêmes :

http://www.youtube.com/watch?v=CvSMu3XWjew&feature=fvwp&NR=1

Lien connexe :

Liste des écoles fermées ( temps réel ) durant les tempêtes de neige :

http://tva.canoe.ca/emissions/salutbonjour/ecoles-fermees/index.php

Sommaire du blog :  http://www.forum.imm…ry-54-sommaire/

FuturQuébécois
Né il y a une quarantaine d’années à Charleroi, en Belgique, FuturQuébécois provient d’une famille d’immigrants Algériens d'Europe. Docteur ès sciences appliquées en Belgique et a posé ses valises au Québec avec sa petite famille en 2011.
http://www.forum.immigrer.com/profile/108763-futurqu%C3%A9becois/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada