La plume blanche - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > La plume blanche

La plume blanche

On ne se perd pas en immigrant, on retrouve plutôt la plénitude de QUI on est vraiment!

Le titre de mon billet vous fera certainement sourire quand on sait que tout ce qui est relié à la religion comme la foi, la pratique d’une religion n’importe laquelle est chose rare, voire en voie de disparition au Québec. À un point tel, que je me suis fait dire une fois d’éviter les sujets exportant à la foi ou à la religion si je voulais être lue jusqu’au bout…

Avant donc de « zapper » ce billet, cherchez à comprendre ce que j’entends par religion, par foi, par la parole de Dieu et tout autre synonyme que je vais utiliser dans ce texte. Garder ce fil conducteur: Immigrer demeure certes un cheminement de possible perdition et de gros bouleversements de tous ordres, au point d’en perdre sa religion personnelle mais ça reste une élan de foi que seule la religion personnelle de l’Amour de soi et des autres pourra combler.

Je vous mets en contexte: j’ai assisté à la conférence :”Être le leader que je suis” de Rémy Tremblay, brillant conférencier et directeur d’Adecco Canada une entreprise de 11000 employés.

Ce leader, je l’appellerai “respectueusement et affectueusement” le visage du Christ encore présent et à l’oeuvre sur notre terre, dans notre Québec, oui, dans notre magnifique Québec, qui soit dit en passant n’a quasiment plus la religion ou la foi. Puis-je vous dire qu’avec mon regard de femme immigrante et noire ayant aimé, épousé et adopté le Québec, je peux vous affirmer sans l’ombre d’un doute que la foi, l’expérience de la religion, la vraie, celle de l’Amour (et point final), celle-là qui, dans le silence intérieur d’un être, vient vous chercher et vous transporte là où vous DEVEZ ÊTRE… Cette expérience mémorable, touchante telle une lumière qui sort de l’ombre de nos vies mouvementées, à la course, super occupées…ce moment de vision que plusieurs vous diront qu’ils ont vécu lors d’un rêve ou d’un songe, moi je l’ai vécu en direct. Je l’ai vécu et ressenti, grâce à monsieur Rémi Tremblay. Et ce, ici au Québec!

Voici les trois parallèles que je peux faire, entre la conférence et la foi : Le titre: “Être le leader que je suis” m’a tout de suite renvoyé à “Je suis CELUI QUE JE SUIS”, affirmation de Jésus lorsque les disciples lui demandent qui est-il?
Le message : “Travailler à devenir, dans tous les domaines de notre vie, plus tranquille par le courage, l’humilité et l’Amour”. Là nous sommes rendus sans prétention à un niveau de spiritualité plus élevé. Mais, par des exemples et avec grande humilité, notre conférencier l’a résumé comme recherche du relâchement de notre EGO, tout comme le stipule la règle des grands moines bénédictins: la recherche assidue de la tranquillité intérieure aujourd’hui et maintenant. Les moines vivent retirés du monde, cloitrés pour mieux aborder et intégrer ce degré d’élévation de l’âme et de la pensée. Grâce à un conférencier, un messager comme monsieur Tremblay, toute personne, a le pouvoir de travailler à cette tranquillité, à cette élévation de notre âme, telle une blanche plume pure et légère volant vers des valeurs plus sereines. Atteignant le résultat suivant : être où nous devons être et être les personnes que nous devons être. Et comme leader, au-delà des stratégies et de la gestion des personnes, s’ouvrir à un don de soi plus généreux, humble et aimant des autres (notre famille, nos employés et même notre travail).

Le dernier point de son exposé et non le moindre: “Allez…à la recherche de QUI vous êtes et n’oubliez pas que: Plus vous aimez les gens, plus vous deviendrez tranquille…plus vous atteindrez la légèreté et la liberté d’une plume. C’est une mission : l’envoi en mission. Vous avez reçu, allez le donner au suivant, mais avant, rechercher vous-mêmes qui vous êtes, travailler à être plus tranquilles. Ainsi ce que les gens garderont de vous après votre passage sur cette terre, les souvenirs laissés seront votre sérénité et votre tranquillité contagieuse…Jésus a dit : « Allez, je vous envoi dans toutes les nations, faites des disciples, soyez l’amour autour de vous…et ces paroles sont dites à la suite de son séjour au désert. Le désert, symbole de solitude, de silence, de brise douce où une âme tranquille ou un être serein flotterait comme une plume blanche et légère. Une personne comme toi, comme moi qui aurait travaillé, avec courage, humilité et amour, contre vents et marées et qui pourrait affirmer chaque jour le visage rayonnant de sérénité et avec des étoiles dans les yeux : “Je suis EXACTEMENT là où je dois être!” comme parent ou leader. J’espère que mon billet saura vous toucher et vous faire réaliser que la foi n’est pas juste à l’église, mais aussi partout dans notre quotidien, dans nos rencontres, dans notre travail et que toujours la vie nous parle, écoutons là!

Merci Monsieur Rémi Tremblay! Merci pour votre tranquillité. Je peux affirmer que votre message influencera toujours ma vie de femme immigrante, de mère et d’entrepreneure. Grâce à vous, j’ai retrouvé la foi soit-disant perdue du Québec. (Pour ceux qui ont lu mon billet, merci de n’avoir pas « zappé!») Et nourrissez-vous de conférences, formations… ouvrez-vous et recevez, donnez et recevez!

Elvire T Juteau
De Trois-Rivières Mère de 3 cocos
Entrepreneure immigrante
Propriétaire de Casafriq
Présidente du RAAM

Elvire
Originaire d'Abidjan en Côte d'Ivoire, Elvire a débarqué au Québec il y a 10 ans par les voies de l'amour et du parrainage (regroupement familial). Cette immigrante d'Afrique de l'ouest s'est mariée à un Québécois de souche et habite maintenant avec lui et leurs enfants dans la ville de Trois-Rivières. Femme d'action, elle nous parle de parrainage, de l'Afrique au Québec et aussi d'entreprenariat.
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada