Jeux vidéos et animation à Québec - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Jeux vidéos et animation à Québec

Jeux vidéos et animation à Québec

Nous avons souvent parlé dans ce forum du monde des jeux vidéos, certains peut-être de façon trop “rose”, d’autres un peu trop pessimistes sur les conditions de travail. Je ne trancherai pas la question dans ce billet, tout est question de priorité et d’un poste à l’autre les avantages/inconvénients sont très différents. Un artiste ne va pas avoir la même perception de son travail qu’on programmeur ou qu’un game designer, les échelles salariales et les tâches au quotidien ne sont pas les mêmes.

 

Est-ce que c’est si stimulant que ça, est-ce que c’est plus ou moins épanouissant que d’autres emplois, est-ce que les perspectives de carrière sont aussi variées ? Nous pourrons en parler dans d’autres billets, selon les questions que vous pourriez soulever, mais dans un premier temps j’aimerais surtout parler des opportunités offertes au Canada, et plus particulièrement à Québec, puisque c’est là que je travaille. Depuis des années le jeu vidéo se porte très bien dans la Vieille Capitale. Si on compare à Bordeaux, par exemple, qui est de taille comparable avec un secteur tertiaire bien développé, on trouvait en 2008 plus ou moins 200 personnes qui travaillaient dans ce secteur d’activité contre 2000 à Québec. Et depuis, je pense que l’écart n’a fait que se creuser, plusieurs studios ont ralenti à Bordeaux tandis que de nouvelles structures voient le jour tous les ans ici. Mais en plus du secteur des jeux vidéos, l’animation se développe aussi de plus en plus, que ce soit en séries animées 2D, 3D ou même en films d’animation. Ce qui est plaisant, également, c’est la qualité des programmes liés à ces secteurs d’activité qui ne cessent de s’améliorer et la diversité des tailles de studios.

 

Je vous propose donc un tour rapide non exhaustif de ces deux marchés en plein essor à Québec. Je ne prétendrai pas détailler chaque structure, je vais en oublier certainement et n’hésitez pas à me corriger ou à ajouter des éléments si vous connaissez bien ce milieu et que je me trompe :) .

 

Commençons par les gros studios de jeux vidéos :

 

 

Studios intermédiaires :

 

  • Frima Studios : dédiés pendant des années aux jeux vidéos, ils ont depuis deux ans diversifié leurs activités. Un déménagement dans des locaux plus grands, l’annonce d’un gros partenariat avec Media Participation, géant du divertissement et de l’édition en Europe (ils possèdent notamment Dupuis, Dargaud et le Lombard), un premier film d’animation 3D sorti à Noel 2014, une grosse participation au film Dofus qui sort bientôt, ils se lancent maintenant dans des jeux de grande envergure avec des partenaires majeurs (Lego, Dreamworks notamment), commencent des séries d’animation 2D et 3D, et sont en production de leur deuxième long métrage 3D. Déjà près de 400 employés, ils vont beaucoup grandir dans l’année à venir
  • Squeeze animation : studio d’animation 3D de très haute qualité en pleine expansion, ils deviendront vite une référence en matière de séries animées et ont annoncé cette année beaucoup de beaux projets à venir.
  • BKom : studio de design graphique et d’application web pendant des années, sous le nom de Tink notamment, ils s’implantent de plus en plus dans le monde du jeu vidéo avec des projets de plus en plus ambitieux et une équipe qui s’agrandit sans cesse

Beaucoup d’autres studios sont intéressants, Cortex qui prend une autre ampleur cette année, Sarbakan qui est toujours là, et beaucoup d’autres studios de quelques employés qui recrutent moins mais qui représentent un beau défi pour ceux qui préfèrent les petites équipes à taille plus humaine. Ce qui se démarque de plus en plus, que ce soit en animation ou en jeux vidéos, c’est la qualité des équipes et des productions. Si les choses continuent dans ce sens, Québec deviendra bientôt un “label” incontournable. Si on ajoute à ça le dynamisme de ces industries à Montréal, Toronto, Ottawa et Vancouver, le Canada offre des possibilités extrêmement variées pour tous ceux qui travaillent dans ces domaines d’activité.

Soulman
Arrivé en mars 2007 à Montréal, Soulman a très vite posé ses valises à Québec, moins de 4 mois plus tard. Auteur BD édité en Europe, un studio lui a laissé la chance d'entrer dans le monde du jeu vidéo et de l'animation en tant qu'illustrateur. Il est devenu par la suite directeur du département artistique. Voici ces billets culturels et sur la ville de Québec.
http://www.immigrer.com

1 commentaire sur “Jeux vidéos et animation à Québec

  1. Je pense qu’il serait intéressant d’expliquer la mentalité dans le monde du JV que ce soit Ubi ou EA il y a de nombreux points communs sur la mentalité… et ça ne peut pas plaire pour tous

Laissez un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada