Nos 9 mois à Montréal - Immigrer.com
dimanche , 19 mai 2024
Accueil Bilans Nos 9 mois à Montréal
Bilans

Nos 9 mois à Montréal

0
0
(0)

De romain et celine

À l’automne 2013 nous nous posions, comme pas mal de monde, des questions sur notre vie, notre travail, notre environnement proche. À force de discussions, nous nous sommes dis que partir vivre une expérience à l’étranger serait une idée et peut-être même une belle idée. Un test en ligne dit que nous sommes éligibles, donc why not?

Quand l’envie est là, tous les reportages, documentaires, livres, magazines y passent (Youtube en regorge ; S’installer et travailler au Québec, de Laurence Nadeau ; Dictionnaire amoureux du Québec, de Denise Bombardier ; Guide de survie des européens au Québec, de Hubert Mansion ; et tant d’autres). C’est parti, on se lance, les enfants sont jeunes, nous aussi; on peut le faire.

Première étape : CSQ

Après avoir fait les demandes des divers papiers requis (diplômes certifiés, certificats de travail, pièces d’identité), il fallait faire le TCFQ. Il n’y avait pas de séance près de chez nous, nous sommes donc partis passer le test à Montpellier le 17 décembre. Nous nous étions inscrits pour le même jour, mais à deux créneaux différents, ce qui nous a permis de garder les enfants chacun notre tour. Nous avions pensé à fournir deux enveloppes timbrées pour recevoir les résultats dès leur émission. Le 17 janvier, nous avons reçu les résultats positifs.
Le 20 janvier 2014, notre demande de CSQ partait par Fedex et a été livrée le 22 janvier.
Une fois que le dossier est expédié, il n’y a plus qu’à attendre; au moment de notre envoi le délai pour être étudié était de minimum 12 mois. Mais en septembre 2014, nous avions déjà un courriel nous informant que notre dossier était classé prioritaire par le domaine de formation. Nous avons été un peu pris de cours, j’ai donc de suite demandé le renouvèlement de ma CB pour les frais de RP et nous avons fait les passeports de tous les 5.

Deuxième étape : le fédéral

Une fois avoir regroupé tous les éléments du dossier (CSQ, frais, passeports, casier judiciaire), nous avons tout envoyé à Sydney (N.E) par Fedex le 29 septembre et il a été livré 3 jours plus tard. Les dés étaient lancés. Même si on sait qu’en général le Fédéral suit ce que le Provincial dit; on est toujours dans l’expectative.

Ne voulant pas rater une occasion, Romain s’est inscrit aux journées Québec de Paris pour la fin novembre. Sur 2 offres auxquelles il a répondu, une convocation pour le samedi. Le 29 novembre : un A/R Toulouse-Paris pour un entretien. Ce fut une grande et longue journée, mais le jeu en valait la chandelle : un job. Rdv pris pour une nouvelle entrevue via Skype avec l’entreprise à Montréal. Après une petite heure d’échanges, une nouvelle date bloquée pour réponse.
Le lendemain, le même jour où j’obtenais un poste près de Toulouse dans une grande firme, Romain décrochait le poste! Le choix était vite fait : je ne pouvais pas m’engager auprès d’une entreprise, alors qu’il était certain que nous allions partir pour le Québec très prochainement.

Troisième étape : PTT

Ne pouvant pas attendre la réception de nos RP pour partir, il fallait alors faire un PTT. L’agence de recrutement et le futur employeur de Romain ont donc fait les démarches.
Le 31 mars il décollait avec 2 valises (et son CAQ) pour Montréal, avec un AirBnB de réservé pour 2 semaines.
De France je m’occupais du déménagement, de l’envoi des 5 cantines via Direct Déménagement, du départ des enfants de leurs écoles et de notre chatte.
Quatrième étape : Visites médicales.
Lorsque nous avons reçu par mail les IVM début avril, Romain était déjà parti, il a donc pu faire sa visite directement à Montréal. J’ai eu rdv le 21 avril à Bordeaux avec les enfants. (doc, analyses et radio pour moi). Les résultats allaient être envoyés directement par le net à Sydney.

C’était la première fois que nous étions séparés plus d’une semaine. Alors que nous avions choisi le BnB par rapport au profil de la femme et aux photos, il était seul à Montréal chez une personne pas très clean (l’appartement n’était pas propre) et finalement il ne l’aura quasiment pas vu. En une matinée il avait fait son NAS et la RAMQ. Il commençait le travail le lendemain matin. Seuls nos amis de St Laurent l’ont pris sous leurs ailes : endroits où faire l’épicerie, journée à la cabane à sucre, repas dignes de ce nom…
Pendant ce temps, je m’occupais des enfants, de l’appartement, des visites chez le vétérinaire pour emmener notre vieille chatte (vaccin et pose de la puce) et des billets d’avion.
Je regardais les annonces des logements sur Kijiji de France et le premier dimanche qui a suivi son arrivée il visitait un 5 ½ dans Rosemont avec tout à portée (bus, épiceries, écoles, boulangerie, dentiste…). Il a finalement quitté le BnB une semaine avant la fin, mais au moins il était chez nous, dans un appartement meublé, avec jardin et propre.
Le dernier vendredi d’avril je vidais le reste de notre appartement, j’ai un peu vendu nos affaires et j’ai énormément donné (amis, famille, voisins et Emmaüs). Derniers aurevoirs à nos voisins, mon amie. Dernier WE en France chez mamie. Le dimanche matin nous nous levions à 4h30 pour prendre l’avion à Toulouse à 8h.

L’aéroport

Une fois avoir enregistré les bagages, nous avions une heure à tuer au café et notre chatte ne partait pas en même temps que les valises. Même si nous savions que nous allions la revoir, ça été un déchirement de la laisser.
Lorsque notre tour d’embarquer est arrivé, laisser mamie et papi a été très dur. Tout le monde pleurait. J’étais seule avec les enfants, donc ça n’a vraiment pas été facile d’arriver jusqu’à l’avion.
Le vol s’est très bien déroulé, les enfants ont été très sages.

La douane

Lorsque nous avons atterri vers 9h50. Il a fallut passé par la douane, sachant que nous n’avions pas encore nos RP, je venais « rattachée » au PTT de Romain. Il y avait du monde, j’ai été reçue par un homme qui directement m’a dit que je ne pouvais pas venir, car pas de RP. Mis en attente jusqu’à ce qu’il me rappelle. À la deuxième fois, il a voulu que je lui réexplique pourquoi nous étions venu avant la RP et sans Romain. Je lui ai dit qu’il était venu seul avant pour commencer son travail et trouver un logement. M’a à nouveau dit d’attendre. Enfin, après 3 h d’attente vraiment angoissante, il nous a fait nos visas pour les enfants et moi.
Ça a été la période la plus dure de ce processus, j’étais seule avec les enfants, je ne pouvais pas joindre Romain qui nous attendait à l’arrivée, notre chatte qui était elle aussi seule dans son coin « bagages hors normes ».
Bref, on récupère les 5 valises et la chatte, on passe la dernière étape des douanes et là je me fais reprendre par une douanière car je n’avais pas cocher que j’avais un chat. La goutte d’eau, j’étais plus que stressée, j’en avais mare de tout, les enfants finissaient par ne plus tenir en place et on me demande en plus ce que j’avais dans mon étui à guitare??!! Au cas où je voulais faire passer une arme ou autre….Le douanier suivant a bien insisté « pourquoi ne pas avoir déclaré avoir un chat? Ce n’est pas un membre de la famille? Vous pourriez avoir une amende. » Bref, il est évident que sur le papier que l’on vous donne dans l’avion, pour les choses à déclarer, il est logique de mettre « chat » dans la même catégorie que « crustacé ou nourriture pour poisson ». C’est de ma faute, je n’ai pas bien lu. J’ai payé la somme due pour notre chatte et nous avons enfin passé l’arrivée.
Les enfants étaient heureux de voir leur papa; pour moi, c’était différent : j’ai été tellement déçue par mes 3h à la douane, que ça m’a gâché mes retrouvailles avec mon conjoint. Je ne voulais qu’une chose : sortir de cet aéroport.

Arrivée à la maison

Romain avait loué une belle Dodge Grand Caravane, toutes les valises, les enfants et la chatte rentraient largement! Nous étions enfin ensemble au Canada. Découverte de l’appartement. Pour ne pas dormir à cause du jetlag nous sommes allés au parc prendre l’air. Le soir nous étions invités chez nous amis de St Laurent et c’était vraiment une première belle soirée.
Dès le lundi matin, nous allions faire les démarches pour inscrire les enfants à l’école à la CSDM. Après avoir montré les CSQ, passeports et PTT les enfants pouvaient commencer l’école dès le jeudi.
Le Mardi nous étions en ville pour le NAS et la RAMQ, et là ça n’a pas du tout été aussi vite que pour Romain… Bref, nous avions nos papiers, nous pouvions souffler.

J’ai commencé à regarder les offres d’emploi et à postuler gentiment, car je voulais d’abord que les enfants s’adaptent bien dans leurs nouvelles écoles et il fallait trouver une garderie pour le petit dernier. J’ai eu un premier entretien téléphonique avec les RH d’une université de Montréal, puis un test écrit sur place. Début juin, après un entretien dans une boite de recrutement, j’avais une entrevue pour un travail dans mon domaine. Ce n’était pas le poste que je voulais à l’université, mais j’avais un emploi. J’ai donc dû trouver une place en deux jours dans une garderie. Chose faite, le feeling était là, c’était le principal.
Une semaine après mon entrée en poste, les RH de la fac m’ont contacté pour me donner un rdv pour une entrevue. Bref, entretien passé, test écrit passé, le lendemain on me confirmait que j’avais le poste!!
Comme finalement nous n’étions pas satisfaits de la garderie de notre fils, j’ai arrêté le premier travail que j’avais pour le garder et m’occuper des deux plus grands pour juillet. Je commençait mon nouvel emploi début août, les enfants allaient au centre de loisirs et grande nouvelle aussi notre petit dernier allait avoir une place au CPE de l’Université au même moment que mon embauche!

J’ai aussi écouter les conseils qui nous ont été donnés : s’inscrire pour avoir un médecin de famille (notre dernier enfant a d’ailleurs le sien depuis le 1er décembre), acheter les affaires d’hiver dès juillet chez Costco, faire la cueillette des pommes, prendre la carte Accès Montréal pour avoir des rabais sur des visites, prendre la carte les Amis du Jardin botanique pour avoir les entrées vraiment moins cher à l’année. Nous avons acheté notre voiture dans une concession d’occasion.

RP

Le jeudi 4 juin, nous recevions enfin la brune. Nous avons donc fait le « tour du poteau » le 6 juin 2015. Les douaniers Américains sont de vrais cowboys, ce n’est pas une légende. Ils ne font aucun effort pour articuler, ont constamment la main sur leur gun (au cas où). Bref, très mauvais accueil, très mal informés sur place. Vraiment pas à réitérer.
Au passage chez les douaniers Canadiens, toute autre histoire : sourires, gentillesse. Merci le Canada!
Nous avons reçu nos cartes le 10 septembre 2015. La boucle est bouclée.

Dès que nous le pouvons nous visitons la région, car il y a tout à découvrir. Nous avons vu Québec (chutes de Montmorency, aquarium, remparts), Ottawa, Gatineau (musée d’histoire de la civilisation), Fort Lennox, Fort de Chambly, l’écomusée de Montréal, biodôme de Montréal et nous sommes loin d’avoir tout vu. Aujourd’hui nous sommes au Québec depuis environ 9 mois, nous travaillons tous les deux, les enfants sont heureux et nous avons le bonheur d’avoir pu acheter notre premier condo dans la rive sud face au parc régional.

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
Message du jour

Les Messages du Jour sont des bilans et témoignages d'immigrants, nouveaux travailleurs et étudiants, partagés sur le forum de discussions de la communauté d'Immigrer.com. Nous tenons à souligner que les opinions exprimées dans ces témoignages sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles d'Immigrer.com. Chaque expérience étant unique et personnelle, il est important pour nous de partager ces témoignages afin de donner un aperçu des différentes perspectives et vécus. Toutefois, nous tenons à rappeler que ces témoignages ne sont pas des éléments factuels, mais plutôt des histoires personnelles.

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Grosse déception du Québec

4.6 (11) Bonjour, je voulais juste échanger sur mon ressenti concernant mon...

Bilan 10 mois après au Québec

3.4 (16) Il y a 10 mois, mon conjoint et moi avons...

Est-ce que je regrette d’avoir déménagé au Canada? Certainement

3.9 (56) Tout d’abord, un peu d’histoire sur moi : Je suis un...

Tour du poteau : petit retour sur mon passage à Stanstead

5 (1) Bonjour, Demande : renouvellement des deux fiches visiteurs des enfants...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com