Jeux Olympiques de Vancouver: la fin……enfin!

Ça y est, les Jeux Olympiques et Paralympiques sont enfin terminés. J’écris « enfin » car il était effectivement grand temps, sinon la province et ses habitants risquaient de mourir d’une overdose médiatique et financière.

Avant de revenir sur ceci, je n’oublierai pas de saluer la grande performance des athlètes Canadiens, qui avec 14 médailles d’or, ont pulvérisé tous les records en la matière, et qui avec 26 médailles au total se sont classés au troisième rang des nations. Les débuts ont pourtant été timides et il y a aussi eu quelques déceptions: par exemple, aucune médaille en ski alpin, alors que c’était le plus gros récipiendaire du programme « A nous le podium ». Il y en a eu d’autres, mais je ne m’appesantirai pas dessus. En tant que Française, je félicite aussi l’équipe nationale, qui avec 11 médailles, a égalé le record de Salt Lake City en 2002, meilleur résultat de tous les Jeux d’Hiver pour la France.

Revenons maintenant à l’après Jeux Olympiques, qui a pris la forme d’une grande désillusion pour la majorité des Britannico-Colombiens. La plupart des habitants semblaient s’être imaginé que les Jeux allaient apporter sérénité et prospérité éternelles à la province, et sont d’autant plus déçus de voir que ce ne sera pas le cas. Les Jeux ont surtout été bons pour l’industrie touristique et certaines infrastructures. Ce sera probablement tout ce qu’ils laisseront derrière eux pour un avenir durable, quoiqu’il soit encore trop tôt pour un jugement définitif.

Beaucoup avaient comparé les Jeux avec l’Expo Universelle de 1986, qui apporta un essor économique non négligeable pour Vancouver. Hors, à cette période tout était à faire dans la ville, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Beaucoup se sont aussi étonnés de voir le taux de chômage repartir à la hausse, alors qu’ils pensaient que les Jeux résorberaient complètement le problème, et ce pour une période durable.

La majorité semble avoir oublié que les Jeux n’étaient qu’un événement temporaire, et qu’ils sont partis bien plus vite qu’ils ne sont arrivés. Une fois la flamme éteinte, le Vanoc n’a plus de raison d’être. Son démantèlement sera achevé courant Mai. On attend avec impatience le rapport du Bureau du Vérificateur de la province sur le coût total des Jeux, qui suscite toujours autant de questions. Ce rapport sera à prendre avec quelques précautions toutefois, notamment la partie concernant les revenus. La presse a récemment révélé que le gouvernement provincial avait racheté tout le matériel utilisé par le Vanoc -ordinateurs, voitures, bureaux…- pour le revendre aux enchères. Initialement, c’était le Vanoc qui devait s’occuper de ceci. Cela « gonfle » donc ses revenus.

En ce qui concerne les Jeux, l’opacité a toujours régné. Maintenant que tout est fini, non seulement cette opacité est toujours là, mais elle s’épaissit. Car il est l’heure de « passer à la caisse » et la note est très salée. Au lendemain de la cérémonie de clôture, profitant d’une fièvre patriotique hockeyeuse, et surtout du fait que les gens avaient l’esprit ailleurs, le gouvernement Campbell a livré un beau petit budget post-olympique. Du fait que l’argent a toujours été disponible pour les Jeux, et en quantités abondantes, il faut maintenant le récupérer. Et comme d’habitude, c’est sur le volet social que des coupes massives ont été faites. Éducation, seniors, sans-abris, arts, sports, tout y passe. Par exemple, rien que sur la commission scolaire de Vancouver, 200 personnes se feront licencier d’ici à Juin, dont 150 enseignants. Le gouvernement sera également moins généreux dans son programme de prêts aux étudiants et de subventions aux universités.

Le clou de ce budget cependant a été l’annonce de l’implémentation définitive de la taxe de vente harmonisée -T.V.H- dés le 1er Juillet. Cela avait déjà été annoncé l’été dernier, mais personne ne semblait y croire. Gordon Campbell aurait-il osé prendre une telle mesure sans consultation aucune? Hélas oui! Aurait-il cru que sa troisième réélection consécutive était un plébiscite universel lui donnant tous les droits? Aussi, apparemment.

Sauf, que cette fois, les choses risqueraient de ne pas se passer comme prévues. Gordon Campbell et son gouvernement ont toujours su jouer de la certaine complaisance propre aux habitants de Colombie-Britannique. C’était sans compter sur la combinaison fatale du coût démesuré des Jeux et de la crise économique qui perdure. Il semblerait que la coupe soit pleine. Un groupe d’opposants très virulents, comprenant le NDP et un ancien premier ministre de la province, a décidé de faire signer une pétition contre la T.V.H. Cette pétition ne sera pas qu’un simple bout de papier. Si 10% des habitants de chacune des 85 circonscriptions de la province la signent, cela donnera lieu à un referendum sur la question, dont le résultat sera certainement un revers majeur pour le gouvernement. La loi est ainsi faite et il est souhaitable que cela arrive.

Comme on le voit, les Jeux ne vont pas laisser que quelques grands moments de sport. Sur les prochaines années, la province et ses habitants auront certainement un petit goût amer, financièrement parlant. Mais, comme je l’ai écrit plus haut, il est encore trop tôt pour faire un bilan définitif. Affaire à suivre donc.

Blueberry
Stéphanie alias Blueberry est originaire de France et écrit des billets pour le site depuis 2008. Installée à Vancouver dans cette ville de l'ouest du pays depuis 2006, elle a fait son premier séjour au Canada en 2001 et a eu un véritable coup de foudre pour le pays. Suivez ces billets pour en connaître plus sur la vie, le travail, les loisirs et les joies et autres en Colombie-Britannique.
http://www.immigrer.com
Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>