Je ris je pleure je... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Je ris je pleure je…

Je ris je pleure je…

Je ris je pleure je pars

Ben oui, ça y est, c’est MON grand départ … je quitte ma belle Estrie, le Québec tout entier, dès Dimanche matin – on compte les heures !

On compte peut-être les heures mais on ne sait pas, ni moi ni mon mari et les enfants, si on attend ce moment avec une excitation positive ou négative. En fait, je passe par tous ces sentiments que tous les immigrants vivent au moment de quitter leur pays, mais je le ressens beaucoup plus fort que quand j’ai quitté l’Europe il y a quatre ans et demi. C’est beaucoup plus pénible, plus difficile, plus intense, je ne sais comment qualifier cette foule de sensations toutes aussi diverses que nombreuses, la joie, la peur, l’excitation, l’appréhension, un peu de tout pêle-mêle dans le livre de ma vie.

Dimanche c’est moi qui pars, toute seule comme une grande avec notre bonne Volvo familiale 850 bourgogne de 1995 (250,000 km au compteur, rien qu’avec nous …), à la nouvelle aventure que sera le Yukon. Mon mari reste derrière avec nos deux garçons (5 ? et 7 ans). Dans deux semaines, mes Parents arrivent d’Allemagne. Le temps de digérer le décalage horaire et de faire les valises, ils repartent 10 jours plus tard pour emmener nos garçons au Yukon, mais par avion. Pascal, mon mari, sera tout seul dans la grande maison pendant 2 semaines … Puis, mes Parents retourneront en Estrie pour quelques jours avant de repartir chez eux en Allemagne, et je serai seule avec mes deux garçons pour environ 2 mois : Pascal ne sait pas encore quand il va nous suivre, et la perspective de la route enneigée n’est pas franchement une invitation à déménager tout notre bazar pendant les mois d’hiver, hein ! De toute façon, il faut finaliser la vente ou la location de notre maison ici avant qu’il fasse le grand saut lui aussi.

Moi, je vais rouler 10-12 jours pour arriver à Whitehorse, et je surveille depuis quelques jours l’évolution de la météo sur mon chemin … la neige … la NEIGE !!! Noooooon ! Siouplééé, point de NEIGE !!! Seule sur 6,000 km de route entre Waterloo et Whitehorse … non, je n’ai pas peur. Qui ferait du mal à une Maman du forum, hein ? Finalement un avantage de ne plus avoir 25 ans, yesss ! Je serai seule pour mon anniversaire, mais je compte bien me rattraper une fois à Edmonton où je vais loger chez une amie qui vient de s’y installer (elle travaillait dans la même boîte que moi et est partie au début de l’été, elle) !

Je compte faire entre 500 et 600 km par jour, bien tranquillement, avec de belles pauses pour me requinquer. Je coucherai le plus souvent possible dans des auberges, et au pire dans la voiture. Oui, je serai prudente, je vous le promets ! J’aurai même deux pneus clous avec moi au cas où la neige croiserait vraiment mon chemin entre Fort Nelson (Colombie Britannique, Rocheuses) et Whitehorse.

Une fois arrivée, je logerai à une auberge à Whitehorse, chercherai notre logement pour notre première année yukonnaise, irai à mes entrevues de boulot et enverrai d’autres candidatures au fil des opportunités. Je passerai probablement beaucoup de temps à l’Association Franco-Yukonnaise, organisme francophone terriblement dynamique où je peux corriger mon CV et l’adapter selon les jobs pour lesquels je postule : salle d’ordinateurs à la disposition des chercheurs d’emplois etc. Je vais aller voir les écoles maternelles et primaires pour inscrire Timmy en maternelle (francophone) et Antoine en 2e année.

Je pars, mais je suis malade de quitter tous ces amis que nous nous sommes faits ici, et nous en avons tellement plus que ce que nous avions en Europe, même dans nos villages d’origine. Jamais nous n’avons été aussi entourés qu’ici. Personne ne nous a encouragé en Europe au point où les gens autour de nous ici le font : tous ont la larme à l’oeil et un sourire au lèvres – on ne veut pas me laisser partir, mais chacun adorerait sauter dans la voiture avec moi pour faire ce voyage au moins une fois dans leur vie ! Ici on m’aime au point de me donner la liberté de partir avec une tonne de souhaits de bonheur et de réussite du projet ou des projets – c’est effrayant de recevoir tant d’Amitié au travail et dans le village !

L’estomac vrillé, une grosse boule dans la gorge, envie de rester, envie d’être déjà arrivée … J’ai häte à Dimanche mais j’ai peur de Dimanche … Yukon, j’arrrrrrrive !

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada