Choisir Québec plutôt que Montréal - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > FAQ > Choisir Québec plutôt que Montréal

Choisir Québec plutôt que Montréal

Choisir Québec plutôt que Montréal

Nicoco LePetit
5-09 à 3:18

Bonjour !

En ce moment j’avoue que j’hésite entre choisir Québec ou Montréal… même si je me disais que tout serait plus facile à Montréal (je pensais au travail), du point de vue de mes projets le travail sera autant disponible à Québec qu’à Montréal (pour le secteur que j’ai choisi).

Donc si on excepte l’aspect “trouver un travail” j’aimerai avoir l’avis de ceux qui vivent à Québec et qui pour rien au monde n’iraient à Montréal (voire ailleurs), idéalement ceux qui ont vécu à Montréal et Québec et qui ont choisi l’un ou l’autre…

———————–

apacha
5-09 à 6:09

et si je disais que Quebec= fonction publique et montreal=privé
bon c’est mon avis

———————–

Elie
5-09 à 7:36

Bonjour,
Cela fait 3 mois que l’on est ici et vendredi dernier, j’ai du aller à Montréal déposer mon beau frère à l’aéroport et j’ai eu l’impression de me retrouver en France.Une ville pas trés propre, des gens qui courrent dans tous les sens, des laissés pour compte sur le trottoir, et 2H00 de bouchons pour faire 20Km.Donc je fut ravi de retrouver le calme et tout le reste, ici à QUÉBEC.

———————–

nasro31
5-09 à 7:51

Choisir vivre a montreal ou quebec :unsure:deux grandes villes du quebec ,vraiment le choix entre ces deux belles villes n’est certe pas facile mais de premiere vue il apparait que le Quebec tente d’adopter un concept de multiculturalisme propre a ses realites nationales tout en se sentant mal a l’aise avec la notion du multiculturalisme canadien qui, avouons-le, semble evacuer progressivement la notion de peuples fondateurs au profit d’une nation dite multiculturelle et, peut-on le dire, multifondatrice. A la defense du Canada, pourrait-on supposer qu’un peu comme le Quebec, il tente simplement de gerer du mieux qu’il peut les nouvelles realites demographiques? La difference entre les deux situations reside dans la volonte du Quebec de preserver de maniere concrete, et non pas seulement theorique, la langue francaise dans son territoire. Ceux qui preferent vivre à montreal c’est parce que il prefere le quebec a l’americaine ou plutot a la cowboy
en tous les cas pour j’opte pour la ville quebec c’est plus romantique et plus naturelle

———————–

Nicoco LePetit
5-09 à 8:51

Merci pour ton avis Elie… c’est justement ça que je crains… la notion de “mégalopole”, et je ne suis pas sûr qu’en quittant la France ce soit ce que je recherche

De l’extérieur j’ai l’impression que Montréal devient comme les autres grandes villes américaines, mais bon, c’est juste une impression !

———————–

NYC.
5-09 à 9:04

ma girlfriend et moi vivons sur montreal est on a passe quelques jours a quebec et ces allentours.

j avoue ne pas avoir eu une bonne impression de quebec,mon avis est subjectif bien sur mais pour ceux qui recherche une ville nord americaine vous serez deçu,les gens sont tres agreable mais la ville n est pas tres vivante, toute petite a mon grand etonnement et loin de tous,on a eu l impression de se retrouver dans une petite ville ou grand village français. a la limite ça nous a presque fait deprimer,revoir montreal a ete le plus grand point positif de ce voyage mais les gouts et les couleurs…….

———————–

peanut
5-09 à 10:37

Si tu veux mon avis de québécoise qui a demeuré quelques années à Montréal et depuis 2 ans à québec…je préfère québec, et de loin! Personnellement, je trouve les gens de Montréal stressés…y’a trop de traffic et les ponts sont toujours bloqués! Les maisons sont hors de prix…même si à québec, les prix ont bcp augmentés, ce n’est pas comparable à Montréal. Et comme c’est une plus grande ville, il y a bcp plus de violence(même si ça reste relatif…)

Bon ok! on a CHOI et Jeff Filion à québec…mais personne n’est parfait! (phil, pas taper svp!)

———————–

Nicoco LePetit
5-09 à 10:57

Mais “on” dit que lorsqu’on va au Québec et qu’on visite Montréal et Québec on a tendance à plus aimer Québec (ce qui fut mon cas).

J’ai du mal à saisir le fait qu’il y ait peu de bouchons dans une ville où il n’y a pas de transports souterrains (ok y’a des mégas bouchons pour les villes qui ont des métros aussi mais ce serait pire sans ). C’est pas trop casse-pieds d’aller d’un bout à l’autre de la ville ?

Ca saoûle pas non plus de voir des touristes tout le long de l’année ?

———————–

peanut
5-09 à 11:05

ben, il y a des bouchons aux heures de pointe…mais rien de comparable à Montréal. Par exemple, pour aller travailler au centre ville, ça me prend 15 minutes si je pars de Charny(rive sud) hors heure de pointe et quand je reviens vers 17 hres(heure de pointe), ça peut me prendre de 20 à 45 minutes(s’il y a eu un accident par ex)

Et les touristes se retrouvent tous dans le vieux québec…et je ne conseille à personne de se prendre un appartement là bas(rues plus étroites, problème pour stationner sa voiture, pas vraiment de tranquilité…)

———————–

Nicoco LePetit
5-09 à 11:12

Ouais… j’ai visité le Vieux Québec justement et c’était plus n’importe quoi les véhicules garés

Mais d’après ce que tu dis le Vieux Québec n’est donc pas le “centre ville” ?

Tu connais un quartier sympa à Québec et qui fait un peu “vieillot” ? (hormis le Vieux Québec bien sûr)

———————–

peanut
5-09 à 11:25

euh…ben là, je ne sais plus trop!

je suis à québec depuis 2 ans, et pour moi, le centre ville, c’est plutôt le quartier St-Roch et ses environs…mais faut dire que le vieux québec est juste à côté…

Pour ce qui est d’un quartier vieillot, j’aime beaucoup le quartier Montcalm(qui n’est pas loin du vieux québec justement…) mais si tu veux acheter, les appartements sont très chers…

Dans tous les cas, il faut posséder une voiture, car le transport en commun n’est pas très pratique…à moins de rester au centre ville…

———————–

Nicoco LePetit
5-09 à 11:29

Montcalm c’est pas là où il y a le fameux château ?

Je vais aller voir les prix sur le web.

J’aurais préféré échapper à la voiture j’avoue… et encore moins la moto (avant l’objection de Phil64c ).

———————–

vanessa
5-09 à 13:26

Le chateau Frontenac? Nan ça c’est dans le Vieux!
Montcalm, c’est entre le Vieux et Ste-Foy! Beau mais cher!

———————–

vanessa
5-09 à 14:15

Je suis installée a Québec, et je n’ai fait que passer a Montréal, et c’est évident que c’est différent, bien sûr a cause de la taille de l’agglomération, mais aussi l’ambiance. Les gens ont l’air plus calme a Québec, et c’est plus propre.

———————–

X__Bunny__7
5-09 à 14:15

J’habitais pas à Québec mais dans le coin de Portneuf (70 km de Québec) … Mais pour moi, y’a pas photos entre Québec et Montréal …
the winner is Quebec of course …
Vivre à Québec, c’est vouloir profiter des avantages de la ville tout en se sentant un peu à la campagne. Québec est une ville à dimension et chaleur plus hunaine que Montréal. C’est sûr que les ponts de Québec sont congestionnéa aux heures de pointe mais rien à voir avec la densité de circulation stressante de Montréal.
Maintenant, le sujet brûlant .. l’emploi (que d’aucun sur le forum semble affirmer qu’il n’y a pas de job à Québec ) … moi je n’ai qu’un mot d’ordre, y’a de la job pour qui veut travailler … aussi bien en informatique que dans d’autres domaines … de plus, on se bouscule moins au portillon de l’emploi à Québec puisque l’eldorado québecois se trouve, parait-il, à Montréal …
Si ton choix est d’attérir dans un coin du Québec où tous ce que tu détestes de Montréal ne se trouve pas …

———————–

Tchoupy
5-09 à 15:52

Je vote pour Québec aussi…logique puisque je vais m’y installer avec ma petite famille….les grandes villes style nord américaines..très peu pour moi…
Mais je n’ai pas de point de comparaison avec Montréal…
Tchoupy..qui persiste et signe..Québec

———————–

Lisou
5-09 à 21:35

Hello nicoco,

Pour nous c’est aussi Québec qui ressort vainqueur.. et de loin. On n’a pas aimé Montréal pour les mêmes raisons évoquées précédemment.. et on a adoré Québec pour la gentillesse des gens, le calme dans les rues, les grands espaces à la sortie de la ville, les appart pas chers…………..
En ce qui concerne le boulot, il y a peut être des secteurs plus propices à Montréal mais moi j’ai trouvé dans ma branche en 3 semaines…
A voir ce que tu recherches.. nous on a quité la France pour privilégier la qualité de vie, et c’est à Québec pour le moment qu’on a trouvé ce que l’on recherchait.

———————–

Benito
5-09 à 23:40

Moi j’ai passé 3 jours à Montréal, et ça m’a largement suffit !!!!
Québec, c’est le must, ni trop grand, ni trop petit. Y’a de l’animation, quoi quand disent certains !!!! On est assez loin des Etats, donc sa reste plus francophone que Montréal.
Aussi, si t’as plutôt des envies d’aventures à-travers les contrées québécoises, c’est la bonne place, car Québec se trouve au centre de Québec !!!!

———————–

Nicoco LePetit
6-09 à 2:05

Merci pour votre avis à tous. C’est bien tentant d’aller à Québec.
Mon épouse a toujours vécu à Montréal et Laval, elle connaît très peu Québec (comme un touriste disons ), donc le choix de Montréal était plus logique. Puis au pire si on tente Québec et que “ça ne le fait pas” on ira ailleurs.

Ca me plaît bien cette idée de mélange entre les avantages de la ville sans forcément tous les inconvénients.

———————–

Nicoco LePetit
7-09 à 1:56

Après tous vos commentaires je pense qu’une fois arrivé au Québec je resterai près de Montréal (parce que ma belle-famille habite là) et que pendant le premier mois je passerai une semaine à Québec puis à Montréal pour voir comment ça se passe.

———————–

stadak
7-09 à 7:57

Quelqu’un qui a trouvé que Québec était de la taille d’un gros village français est quelqu’un qui n’a pas compris comment la ville était structurée. 1 % des citadins habitent le Vieux-Québec, qui me semble avoir été pris pour la ville au complet. Sainte-Foy, bien que longtemps auto-proclamée “ville”, n’est en fait qu’une ancienne extention naturelle du quartier Saint-Sacrement. Ça fait partie de Québec, au même titre que Limoilou, toute la basse-ville, Vanier, d’Estimauville, Duberger, Les Saules, et j’en passe.

Québec n’est certainement pas une grande ville nord-américaine, mais elle en a bien des aspects sur sa périphérie qui ne doivent pas échapper à un nouvel arrivant qui, n’ayant pas d’attaches a priori, a le choix du bonbon. Lequel bonbon inclut la possibilité, pour ceux qui en ont envie, de s’installer aux limites nord ou ouest de la ville, pour se permettre de se taper “une ride se ski-doo” après le souper avant de s’installer devant la TV. Rustique comme topo ? Oui, pour moi aussi, qui ne vit pas cette vie-là. Mais cette une vie possible à Québec, à 15 minutes de la Grande-Allée, dans une agglomération d’un demi-million de personnes.

Rayon “Quartiers vieillots”, on a tendance un peu trop à oublier le faubourg Saint-Jean-Baptiste, qui est idéalement situé en haute-ville, qui est moins cher que Montcalm, qui est incontestablement vieillot.

Aussi, Saint-Sauveur, de part et d’autre de la rue Saint-Vallier, est devenu un des quartiers les plus bigarrés de Québec, et il pourrait séduire de nouveaux arrivants. À vérifier.

Tant qu’à suggérer des quartiers “vieillots”, il y a le Cap Blanc, sur les rives du fleuve, aux pieds de la Haute ville, qui n’est pas piqué des vers. Avec vue l’hiver sur les glaces qui montent ou descendent le fleuve, au gré des marées, et la possibilité l’été de vaquer en toute oisivité dans un parc au bord de l’eau.

Par ailleurs, hors de la ville, mais pas bien loin, par les bienfaits de l’incontournable automobile, il y a l’île d’Orléans, dont la proximité de la campagne et des vieilles pierres ajoutent au charme de Québec. D’ailleurs le maire de Québec lui-même y demeure, c’est vous dire (je trouve personnellement dans cette situation une sorte de bizarre incongruité, un peu comme si un ministre des finances canadien armait ses navires dans une république de banane pour se soustraire aux impôts qu’il dicte à ses électeurs ou comme si le-dit ministre remplaçait les équipages canadiens de ses navires par du cheap-labor d’Europe de l’Est afin de réduire ses dépenses en-dessous des limites d’une sorte de décence nationaliste mais bon, c’est une autre histoire, tristement véridicte, toutefois…).

Enfin, pourquoi ne pas ajouter le Vieux-Lévis où, comme moi, la plupart des Québécois de Québec ne songent jamais à s’installer, parce qu’ils trouvent ça trop loin, mais qui offre le charme indéniable de faire face à Québec avec une bonne dose de vues spectaculaires, qui fait “village” en ville, et qui n’est pas si loin, il faut l’admettre, par traversier interposé. Disons que c’est une option.

———————–

Nicoco LePetit
7-09 à 15:47

Merci Stadak pour tes précisions sur les “vieilleries” je ne manquerai pas de visiter ces quartiers et les autres

———————–

Petit-Prince
7-09 à 16:17

Chacun voit midi à sa porte… Il y en a qui aiment Québec et ils ont raison ! C’est une ville magnifique, reposante et très calme. Du travail ? Oui, bien sûr il y en a aussi à Québec, reste à savoir, effectivement, à bien choisir le domaine et à bien sonder le marché du travail… car toutes les offres ne sont pas dans les petites annonces, le résautage, comme toujours, est très important à terme.

Moi je pensais préférer Québec à Montréal quand je suis venu la première fois… et si je m’étais fié à mon jugement des 4/5 premiers jours, je ne me serais jamais installé à Montréal ! Et pourtant…

Mais, j’aime les grandes villes, j’aime ce qui bouge et pouvoir avoir tout ce que je souhaite à portée de bus ou de métro… Montréal à cette frénésie que Québec n’a pas. Mais ça, c’est en fonction de mes goûts propres. Il est clair que pour quelqu’un qui aime le calme, ce ne sera pas forcément le bon choix.

Mais la comparaison est difficile à tenir tant les deux villes sont différentes… Comparez donc Toronto avec Ottawa ! Ça n’a presque aucun sens ! … Les Torontois n’iront pas vivre à Ottawa et inversement. Des qualités et des défauts, on en trouvera toujours… reste à savoir QUELLES sont les qualités qui nous intéresse. Par contre, on pourra comparer Toronto avec Montréal… chose qui se fait d’ailleurs parfois !

De la même manière, j’ai des amis qui ont dû s’installer à Montréal et partir de Québec à cause du manque d’emploi (informatique), et l’adaptation n’est pas simple… surtout pour ceux qui ont toujours vécu à Québec. Maintenant, Montréal n’est pas non plus la “grande” ville comme on l’entend en Europe… À peine trois millions d’habitants lorsqu’on veut bien inclure la grande banlieue, des parcs partout, des rues larges, des appartements spacieux… rien de bien comparable avec les grandes villes européennes où tout le monde vit les uns sur les autres.

Oui, il faut connaître et visiter… après, tout dépend aussi du réseau d’amis et de connaissances qu’on a sur place. Pour ma part, Québec restera la ville touristique et paisible qui me contentera amplement durant les fins de semaine de relâche.

———————–

Diego
7-09 à 17:33

Moi je suis totalement vendu à Montréal.

J’ai jamais visité une autre métropole présentant autant de diversité de gens, de restos, de bars, d’activités culturelles et ayant un aussi bon niveau de sécurité.

Il y a une énergie particulière qui sort de cette ville, et un style de vie unique au monde.

Tout dépend de ce que tu recherches ! Moi je vais à Québec pour me reposer !
Pour voir grandir la petite famille, et profiter de la nature tout en bénéficiant des avantages d’une agglomération, c’est un très bel endroit, en effet…

———————–

stadak
8-09 à 8:13

Je viens de lire un comentaire à propos des “petites familles”.

Choisir sa ville en fonction du style de vie recherché est un critère fondamental. Un ou une célibataire, un couple sans enfants, un couple avec famille ou des retraités n’auront sûrement pas les mêmes critères.

Une famille qui doit choisir entre Montréal et Québec ne fera pas nécessairement face au même écart de style de vie qu’un célibataire. En effet, la famille qui désire élever ses enfants dans une ruelle ou dans une cours de 200 pieds carrés peut envisager de s’installer en plein coeur de Villeray ou du Plateau pour profiter de la vie urbaine trépidante.

Si la même famille souhaite vivre à la fois dans Montréal et dans un carré de verdure conséquent, elle aboutira probablement plutôt à Saint-lambert, à Repentigny, à Saint-Bruno, ou un endroit du genre. Bref, en banlieue. Une banlieue de Québec ou une banlieue de Montréal, je ne suis pas certain que ce soit bien différent, sauf pour les distances à parcourir pour atteindre les endroits les plus intéressants des villes respectives.

De ce point de vue, les avantages de Montréal ne saute pas aux yeux.

Dans le cas des gens sans enfants qui recherchent une ville animée, on va sur l’île de Montréal ou, si on a malgré tout un penchant pour Québec, on s’installe dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, dans Montcalm près de la rue Cartier, dans Saint-Roch, dans Saint-Sauveur près de la rue Saint-Vallier, ou dans Limoilou quelque part à peu près à la hauteur du parc Cartier-Brébeuf.

Vos recherches:

  • quebec ou montreal immigrer
FAQ
La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!
http://www.immigrer.com/faq/

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada