En toute objectivité et sincérité : le système de santé va t’il si mal ? - Immigrer.com
mercredi , 22 mai 2024
Accueil FAQ En toute objectivité et sincérité : le système de santé va t’il si mal ?
FAQSystème de santé, assurances

En toute objectivité et sincérité : le système de santé va t’il si mal ?

0
0
(0)

En toute objectivité et sincérité.

Ecrit par: willy25 7-07 à 13:08

Je viens de visionner les 2 articles de l’émission “enjeux”. Les exemples montrés n’étant pas focément judicieux, j’aimerais que les immigrants sur place et les québecquois répondent franchement aux questions suivantes:

1 – Est-ce que le systéme de santé au Québec va si mal?

2 – Y a t-il un taux de mortalité élevé dû aux manques de soins?

J’attends vos réponses et de toute façons ma détermination à vivre aux québec est plus forte que jamais et je dirais presque: “merci Enjeux !”

————————–

Ecrit par: Zogu 7-07 à 13:21

QUOTE
1 – Est-ce que le systéme de santé au Québec va si mal?
2 – Y a t-il un taux de mortalité élevé dû aux manques de soins?

1. OUI
2. NON

Il ne faut pas exagérer dans nos critiques. Les temps d’attentes exagérés dans les urgences d’hôpitaux ne causent pas vraiment de mortalité. Les patiens en état critique ont une fiche “rouge”, ceux amochés une fiche “jaune”, et ceux qui arrivent parce que ça leur gratte entre les omoplates, une fiche “verte”.

On passe les “rouge” en priorité. Les autres… ils prennent leur mal en patience. Longtemps, car il y a un manque de médecins.

Ce qui est frustrant, c’est de devoir perdre sa journée de travail pour aller consulter un médecin parce qu’on a une sinusite, que c’est évident, et que ça nous prend des antibiotiques en prescription et un tube de Flonase. 12 heures à l’hôpital juste pour CA, c’est HOMÉRIQUE!!!

Il y a des gens qui meurent parce qu’ils ont besoin d’une greffe d’organe et qu’il n’y en a pas de disponible, mais ça… ça n’a aucun lien avec l’engorgement des salles d’urgence.

Mais bon… les soins hospitaliers sont universels et gratuits. Et on ne voit pas comme aux USA de pauvres gens (généralement de peau foncée) tout déformés ou claudiquant parce qu’ils n’ont pas accès aux soins médicaux. Sur ce point, ma visite à Washington m’a ouvert les yeux. Ils ont une médecine pour les riches.

Alors il faudrait relativiser un peu les critiques. OUI la situation est moche mais NON les gens n’en meurent pas. Et lorsque j’étais étudiant sans le sou, j’étais bien content d’avoir accès aux soins… sinon je n’aurais pas même eu 50$ pour aller me faire soigner et acheter des médicaments à plein prix.

————————–

Ecrit par: willy25 7-07 à 16:46

Merci Zogu pour ta réponse.
Elle conforte l’idée que j’avais du sytéme de santé québecois.
Pour les urgences en France, dés qu’il y a affluence, les cas les plus graves passent en premier donc je pense que c’est partout pareil.
Maintenant, je comprends mieux ce que croyait trouver les personnes qui ont été interrogé dans l’émission.

————————–

Ecrit par: Nicoco LePetit 7-07 à 17:01

A noter que mon épouse m’a dit qu’au sujet de la femme qui se plaint d’attendre 4 heures aux urgences pour son môme qui va pas bien, qu’au Québec l’enfant peut être suivi (gratuitement m’a-t-elle dit) par un pédiatre et que tu obtiens un rendez-vous dans la journée.

Si quelqu’un peut confirmer, ça rassurera les futures mères qui en voyant ce reportage risquent de penser qu’on laisse mourir leur enfant à la porte de l’hôpital…

————————–

Ecrit par: Cynderella 7-07 à 21:46

Je rejoins totalement le point de vue de Zogu qui résume si bien la situation. J’appuierais ses dires avec les deux anecdotes suivantes :

Il y a deux ans, j’ai failli mourir d’un cas grave à Montréal, alors que je n’étais encore que touriste au Canada. Le plus dur a été de trouver une ambulance dans la panique, et quinze minutes plus tard, j’étais définitivement tirée d’affaire, grâce à la rapidité de l’intervention des urgentistes de l’hôpital McGill. Je ne sais pas comment cela se serait passé ailleurs, en France par exemple, dont les services d’urgence m’ont également rendu bien service dans le passé, mais nul doute en tout cas qu’on n’aurait pas pu intervenir plus efficacement et plus vite que cette équipe-là et je leur en suis très reconnaissante.

A l’inverse, j’ai dû faire des examens cette semaine. Je suis partie aux urgences de l’hôpital de Gatineau, sur requête des services hospitaliers, où on m’a fait attendre quatre heures avant de me dire qu’il fallait encore compter une dizaine heures d’attente (gloup!) et qu’il valait mieux que je rentre chez moi, mon cas n’étant pas suffisamment urgent. J’ai enfin compris d’où venait le terme « patient » !

Je suis donc partie dans une clinique le lendemain : il était 18h, elle fermait à 21h, et on m’a déclaré qu’on ne pouvait plus recevoir personne car il restait une quarantaine de personnes qui attendaient patiemment leur tour jusqu’à l’heure de fermeture (la particularité de cette clinique étant d’accepter des patients qui ne sont pas clients habituels, elle sert donc de palliatif aux services d’urgence engorgés de l’hôpital).

Je me suis donc présentée dans un seconde clinique où l’on m’a également refusée dans un premier temps, puis acceptée in extremis après que j’ai montré quelques signes d’énervement. En principe, ils n’admettent aucun patient qui n’est pas habituellement suivi par les médecins de la clinique. On m’a conseillé de consulter le CLSC de Gatineau afin qu’on me désigne un médecin de famille.

Le lendemain matin, j’ai enfin trouvé un centre qui accepte de me faire ces examens, à condition de payer au-delà du forfait pris en charge (eh, oui !). Par contre, les listes d’attente du CLSC sont interminables, et plusieurs années peuvent passer sans que l’on puisse se faire attribuer un médecin généraliste. J’ai cependant eu la chance de rencontrer quelqu’un qui m’a envoyé voir un médecin en Ontario, dans un clinique « pour pieds » ! Coup de chance, ce dernier (un généraliste, pas un pédologue) accepte de me recevoir après seulement deux heures d’attente, et je pourrais être suivi par lui par la suite. Il faut dire qu’il a commencé à rédiger ma prescription avant même que je lui expose mon problème, car six autres personnes attendaient encore sa venue dans les trois pièces voisines ! Durée de la visite : cinq minutes (et demi !) mais au moins j’ai quelqu’un qui me suit !

Le problème, ce n’est pas le manque de moyens, c’est la pénurie de personnel. Le Canada en général manque cruellement de praticiens, le Québec encore plus, et le parent pauvre de tout ça, c’est l’Outaouais, du fait de la proximité avec l’Ontario et les Etats-Unis, et où il manquerait, selon ce qu’on m’a dit, une cinquantaine de généraliste pour répondre aux besoins minimums de la population. Résultat, ce sont des médecins itinérants qui viennent épauler le personnel médical de la région, complètement surchargé et désabusé.

Pour information, en 2003 :

Budget santé du Canada : 6.6 % du PIB

Nombre de médecins par habitants : 1.9 pour 1000

Pour comparer :

France : 7.2 % du PIB ; 3 médecins pour 1000 habitants

Etats-Unis : 5.8 % du PIB ; 2.15 médecins pour 1000 habitants

————————–

Ecrit par: JayJay 7-07 à 21:50

Le problème concerne surtout les nouveaux arrivants dans une région (et encore, ça dépend des régions).

Ma copine de Montréal a réussi à trouver un (et même plusieurs) pédiatre sans problème. Quant à moi, en Outaouais, c’est pas gagné (c’est la région la plus problématique). Aucun médecin ne prend de nouveau patient. Pour les cliniques d’urgence, il est possible de consulter dans certaines d’entre elles (la plupart vous refuseront si vous n’avez pas déjà un dossier là), mais durant certaines heures seulement (de midi à 15 h par exemple).

Les gens qui sont ici depuis un moment et qui ont déjà un médecin de famille n’ont pas trop de problèmes, en fait.

Pour ce qui est des soins, difficile à dire. J’ai eu des doutes dans le cas de mon propre père, qui avait un cancer avancé. Mais honnêtement, je ne crois pas qu’on aurait pu le sauver. La réalité, c’est qu’en cas de cancer avancé, de leucémie d’un certain type, etc., il n’y a pas grand chose à faire.

Cela dit, apparemment, ma belle-soeur est en liste d’attente pour une biopsie suite à un fibrome. Bon… encore là, bémol, la plupart des fibromes sont bénins. Mais elle était également en attente depuis plusieurs mois pour voir un spécialiste (elle aurait sans doute une allergie sévère au gluten). Cela dit, je crois que si son médecin traitait suspectait une maladie plus grave, elle serait vue par un spécialiste sans cette attente. Je crois.

Je signale que malgré l’impossibilité de trouver un médecin traitant pour nos enfants, il est tout de même possible d’aller les faire vacciner, les faire peser et mesurer, gratuitement, au CLSC (on nous demande même pas notre carte d’assurance-maladie).

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3207) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Nouvelle arrivante_adhésion RAMQ

0 (0) Par cremeglacée9 octobre dans Québec cremeglacée Posté(e) 9 octobre  Bonjour, J’ai besoin de vos...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com