6 ans au Québec - Immigrer.com
jeudi , 30 mai 2024
Accueil FAQ 6 ans au Québec
FAQTranche de vie, l'intégration

6 ans au Québec

0
0
(0)

De isseo17

Hello toute la gang

Après de longs mois d’absence, revoilà une vieille du forum.
7 ans déjà que je parcours, profite et parfois participe à ce forum. Et 6 ans très bientôt que nous vivons au Québec, avec nos 5 zoulous, arrivés enfants et désormais ados ou jeunes adultes.

Mon dernier bilan remonte déjà à quelque temps : 1 ou 2 ans. Me rappelle plus exactement….Je me souviens juste d’un roman fleuve. ;)
Aujourd’hui, je vais axer ma réflexion sur mon ressenti plus que sur notre histoire (cf les archives pour cela).

Au bout de 6 ans, donc, je me sens en éternel recommencement.

Lors de notre arrivée, en 2004, nous étions frais et allants, et bien décidés à prendre notre vie à bras le corp . Prêts à toutes les découvertes, à vivre l’aventure avec un grand A, à ouvrir notre esprit et celui de nos enfants à la richesse des différence de culture, de mode de vie. Sûrs qu’il était primordial pour eux, et pour nous, de découvrir que le monde ne s’arrêtait pas aux frontières….Primordial aussi de découvrir au travers de tous ces changements, ce que nous sommes, nos limites, nos capacités, nos espoirs et la hierarchie de nos priorités.

Autant le dire tout de suite, de ce coté là, le pari a été tenu. Pas toujours dans la joie, je l’avoue. Parfois dans la douleurs, le manque et même les larmes :( . Pas facile de se rendre compte pour chacun que le monde entier ne nous aime pas forcément comme on le voudrait, que preuve nous est demandée, encore et encore, de notre bonne volonté, de notre enthousiasme, de notre adaptabilité, que notre français est toujours épié…. Usant parfois! Mais constructif pour nos personalités et nos esprits critiques.
Il me semble aujourd’hui que nos jeunes ( aujourd’hui 10, 14, 16, 18 et 18 ans)ont une vision de leur vie ouverte et sympa :wub: : suffisemment critiques pour n’être pas moutons et tout accepter comme inéluctable, mais conscients qu’ils sont les premiers maîtres de leurs choix et de leurs avenirs comme nous, leurs parents l’avons été du notre. J’en suis fière.

Il leur reste un énorme attachement à la France, où nous avons toute la famille, et bizarrement, si les ainés ont pris la décision de faire leurs études sup ici, ils sont bien décidés à repartir, diplôme en poche, exercer là-bas. Un rêve ? Peut-être, ….mais depuis que nous sommes là, tout le monde nous chante que très vite nos enfants ne voudront plus entendre parler de repartir, que leur vie se fera fatalement ici….et bien pour l’instant, ce n’est toujours pas le cas, au point que la réflexion se fait aujourd’hui sur l’employabilité des dîplômes obtenus de l’autre coté de l’Atlantique. De toute façon, ils savent qu’ils ont le choix, et c’est ce que nous voulions leur obtenir !

Coté social, je me sens parfaitement bien dans ma communauté. Ne travaillant pas ( en dehors de la maison, s’entend !!!! :lol: )je me suis investie dans le bénévolat tant paroissial que social. Nous sommes même passé dans un journal, à la télé et à la radio : presque la gloire, quoi !!!! ;) .
Je connais et suis connue de beaucoup de gens, placote à tous les coins de gondole à l’épicerie, sourit à 15 personnes dès que je sors de chez moi, ai même et surtout de bons amis vers qui me tourner et avec qui nous avons établi des liens de confiance.

Malgrè tout, j’ai encore un peu de mal à faire “mon deuil” des amitiès à “la française” si spontanées et si simples. Les bulles individuelles dressées autour de chacun et protégeant “l’espace vital” et l’intimité de tous à parfois tendance, à mon sens, à asphixier l’expansion des relations humaines. Ce phénomène est, je suppose, probablement moins décelable dans les grandes villes qu’ici en pleine campagne.

Je souffre un peu, c’est vrai, du manque de spontanéité des rencontres : il faut un agenda pour aller prendre un café ensemble et pas question d’invitation simplement parce que la personne avec qui vous venez de bavarder vous plait bien. Il y faut des formes et du temps pour ne pas riquer de forcer “sa bulle” malencontreusement. On s’y fait, bien sûr, mais 6 ans après, je trouve toujours cela bien lourd !

Coté professionel, nous abordons une nouvelle phase. C’est bien sûr que notre arrivée ici a permis une accélération de la carrière de mon homme, avec un poste de directeur d’usine qu’il n’aurait pu espérer en France.Mais la vie ne s’avère pas beaucoup plus stable pour nous. Je pense que c’est le boulot de production qui veut ça : une fois que la machine est recadrée, que les équipes sont remises en place, que le tout redémarre, ben….faut aller voir ailleurs : Dom est définitivement un homme d’action !!!!! :wacko:

Heureusement, nous sommes au confins de trois bassins d’emploi importants, et heureusement encore, nous sommes en Amérique du Nord où l’avenir sourit aux audacieux et où tout est permis au plan des reconversions. Marre de l’usine, des tracasseries syndicales, des pannes de machine et de la mauvaidse humeur des mécanos ? Qu’à cela ne tienne : changement de cap. Voici Dom à son compte et recruté pour vendre des assurances ! Pourquoi pas ? C’est ça, l’Amérique….Vous verriez la tête de la famille restée en France.

Formation et examens, donc, pour mon homme de 45 ans. Ouf ! Les bancs de l’école étaient bien loin….Le tout mélé à deux contrats de recherchiste : voilà un été fort occupé! :B)Reste qu’en attendant le budget familiale en prend un coup….Encore une fois. Recommencement…….

Coté scolaire : que du bon. Alexis a été suivi à l’école jusqu’à ses 18 ans. Il est monté jusqu’au secondaire 2 malgrè une dispaxie handicapant sa scolarité. Il a un métier dans les mains et vient, après trois ans de formation en alternance en gestion d’écurie d’être embauché à temps plein par sa patronne. Que du bonheur!!! :P Il est entouré de personnes qui savent mettre en avant l’ensemble de ses capacités et le faire progresser avec douceur et fermeté. L’idéal !
Aurélien aborde le CEGEP, lui que l’on disait si mal parti en France en 6 ème. Le transport communautaire est une bénédiction et d’une organisation irréprochable: quand les régions se bougent, on est bien servis !!!

Les filles s’éclatent dans leur école privée, se donnant à fond dans la musique, le sport, les sciences, avec un suivi extraordinaire qui leur fait attendre la rentrée avec grande impatience.

Reste mon petit dernier, pour qui l’école reste un pensum, comme pour ses cousins d’outre Atlanique. Comme quoi, d’un coté ou de l’autre de l’Atlantique , peu importe l’école : quand un enfant n’aime pas, il n’aime pas ! :unsure:

Voilà pour notre bilan. Ceux qui me connaissent m’y reconnaitront dans la longueur : on ne perd pas les vieilles habitudes !!!!

J’ai eu beaucoup de plaisir à vous retrouver. Alors à bientôt j’espère
ML

———

De Guinness

Merci Isseo pour ce beau bilan (comme d’habitude) !

Je ne retrouve pas certains de tes points dans notre expèrience, en particulier sur le “rejet” que vous avez vécu à vos début. Mais cela vient peut-être du fait que nous sommes installé à Montréal et que madame est Québécoise.

———

De isseo17

Oups ! J’ai oublié de vous parler de notre plus belle réussite ici :
Il y a 5 ans, nous avions fait construire une maison. Nous nous étions fait pas mal avoir par le contracteur et la banque : jeunes et inexpérimentés que nous étions.
Cette année, nous l’avons aggrandit en autoconstruction. Dom a travaillé comme un fou, mais j’amais je n’aurais espéré un jour avoir une maison tlle que celle-là !
Vive le Québec !!!!

Voici la maison avant travaux :

icone

Et la voici aujourd’hui:

icone

———

De Sammi

Merci enormément pour ce récit madame, il m’a beaucoup emu :wub:

Trop belle la maisonné, vraiment bravo^_^

———

De Guinness

WAOOOOW !

Formidable travail !
Avec 5 enfants, cela vous prenait bien ça ;)

———

De isseo17

Ouais…

Ils en avaient marre qu’on les range dans leur tiroir tous les soirs !!!!! :lol:

En fait, il nous manquait surtout du dégagement : vélos et tondeuse à gazon, fauteuils de jardin et kayak dehors tout l’hiver…. Dur !Du coup, on ne pouvait pas s’équiper : Il fallait toujours sortir quelque chose pour ranger autre chose : dèjà que nous sommes tout sauf ordonnés !!!! :wacko: Ça ressemblait à du camping permanent. Ça nous aurait presque fait rentrés, si on ne s’était aperçu que la mauvaise humeur générale était surtout due au manque de place…. Il suffit de “si peu de chose !”

Et puis c’est un investissement : la maison peut ainsi être divisée en trois logements indépendants pour une revente éventuelle ( style bi-générationnelle)

On envisage aussi d’en louer la grande partie ( quasi indépendante) l’été pendant le séjour en France d’une partie de la famille.
Dans notre coin de lacs , de montagnes et de parcs naturels, avec piscine et jardin, ça devrait être attirant ( enfin dixit les agences du coins), peut-être même pour des français avides de séjours découvertes, qui sait ???

———

De ebsline

Souvenirs…. souvenirs… en tout cas bien heureuse d’avoir de vos nouvelles … et que tout se passe aussi bien que possible avec les aléas de toute vie … Hé oui déjà 6ans … Superbe la maison !!!!!!

Ebsline
(membre de la gang des anciens)

———

De Verbatim

Merci pour ce descriptif :)

———

De jem22

Jolie villa qui fait rêver plus d’un ici.

———

De Gheith

Merci a vous d’avoir partagé votre experience ! en espérant que ça continu comme ça pour vous et que ça marche aussi bien pour nous !!

———

De isseo17

Je vous souhaite aussi de pouvoir réaliser vos projets.

Le choix de votre destination sera pour beaucoup dans votre ressenti, je pense. Tel que l’explique Guiness, à situation différente, expèrience différente.
Il y a certainement moins d’isolement à Montréal, plus de facilités à se retrouver entre compatriotes ou au moins entre immigrants ( vécu de ma cousine débarquée six mois après nous à Montréal), des marchès plus Européens quand la bouffe vous manque trop,des resto français si besoin, plus de variétés dans les écoles…Bref, une vie plus cosmopolite.

Mais en région, nous n’avons pas d’autre choix que de nous mettre dans le bain et à l'”heure du pays d’accueil” rapidement. Pas moyen de s’accrocher longtemps à nos habitudes, tant alimentaires que sociales.Pas beaucoup d’autres français dans les parages, et ceux qui sont là ne désirent pas plus que nous se retrouver ” entre français”. C’était et ça reste pour nous un gros avantage, même si l’adaptation à tous ces changements n’est pas toujours évidente.

———

De Lleo

Merci pour ce bilan isseo!
Et bravo pour la maison! S’occuper du ménage doit être un emploi à temps plein. :)

———

De isseo17

Tu sais le ménage….chacun son étage : les garçons ont le sous sol, les parents le rez de chaussé et les filles s’occupent du second.
Il me semblait avoir compris que c’est pour ça qu’on fait des enfants….Non ???? :ph34r:

———

De Michelle

Bonjour,

Pas beaucoup d’autres français ???? Moi j’en ai trouvé en masse ….. et même si le désir de ne pas se retrouver, enfin plutôt se regrouper entre français existe, il n’en est pas moins vrai que c’était un plaisir de se rencontrer ….

Moi j’ai quitté l’Estrie, belle région, mais qui ne convenait pas à ma fille autant qu’à moi !!! Maintenant dans ma grande ville j’ai plein d’avantages ; on ne reprend pas mon française en permanence, on ne me parle pas de mes anglicismes, je dispose de beaucoup d’avantages, il y a des écoles françaises, des médecins disponibles ….. un pédiatre qui n’a pas une liste d’attente de 5 ans (j’attends toujours que celui de Sherbrooke me contacte…. mais en fait je pense qu’il prend sa retraite et qu’il n’y a personne pour le remplacer …. deux ans d’attente pour rien :lol: ) un CLSC qui ne réagit pas au bout de six mois pour un premier contact, suivi d’une rencontre deux mois après ….

Chacun ses priorités, ses envies ….. pour l’instant je me retrouve plus dans une ville comme Québec, que dans une ville comme Sherbrooke …. J’ai adoré mon séjour en Estrie, j’y ai fait mes premières armes dans la douleur parfois, dans la douceur aussi ……

Mon bilan d’une année à Québec sera pour le 12 juillet 2011 ….. rendez vous est pris !!! :lol: :wub:

Bonne continuation à toute la belle famille

Michelle :wub:

———

De scanlolo

Salut
Beau bilan après 6 ans
Laurent qui suit vos aventure depuis le début
A+

———

De isseo17

Hello à vous, Laurent et Michelle.
Contente de vous lire.

Oui, Michelle, tu corrobores ce que je dis : ta vie en ville est différentes de ce que nous pouvons vivre ici.
Même avant ton déménagement, tu étais en ville par rapport à nous et nos 4500 concitoyens ! :innocent:

Mais je suis vraiment heureuse d’avoir de tes “bonnes” nouvelles.Je vous souhaite vraiment de belles réussites à Québec.

ML

———

De Lleo
:lol: :lol: :lol:
Voilà pourquoi je n’ai pas d’enfants: on habite dans un appartement!
On n’a qu’un étage pour faire le ménage et c’est assez!

———

De Vannille68

coucou Isseo beau bilan …
ca fait plaisir de voir que toute la famille se porte bien … BONNE CONTINUATION
et félicitation pour votre maison !!vous avez travailler fort elle est vraiment belle Bravo!!

———

De chrikri

Bonjour,Merci beaucoup pour votre bilan qui est fort intéressant.Félicitation pour votre maison qui est vraiment magnifique, bonne continuation.Kri

———

De devdel

vous avez realisé un bon réve.

est-ce que vous etes si loins de la ville ?

———

De isseo17

Merci à tous pour vos commentaires.

Et bonjour à toi, vanille 68.Ça fait plaisir de vous relire !

Pour répondre à devdel : nous sommes à 80 km de Montréal ( 1h15 à 30 du centre ville : faut passer le pont), 60 km de Sherbrooke, 20 km de Granby où les filles vont à l’école et ont leur harmonie et où les garçons font du judo. C’est là aussi qu’Aurélien va au CEGEP et que je fais mon “gros” de magasinage.

Mais notre communauté de tous les jours, c’est bien notre village de 4500 habitants, où sont l’école primaire,l’école secondaire qu’ont suivi les garçons, la poste, la bibliothèque, la clinique d’urgence, l’épicerie pour les oublis ou les petites épiceries occasionelles,les stations essence, la paroisse, l’Académie équestre dans laquelle travaille Alexis…. et surtout la plupart de nos amis.

On n’est donc pas loin de la ville, mais notre milieu de vie et nos fréquentations sont vraiment rurales.

De toute façon, je ne pense pas que nous aurions pu avoir une maison pareille en ville ! :blush:

———

De Laurent

Merci encore pour ton témoignage. Je pense que tu peux retrouver tes autres bilans dans les FAQ, rubrique Tranches de vie.

Bonne rentrée !

Laurent

———

De Zogu

Votre maison est vraiment superbe, bravo! Et c’est toujours un plaisir de vous lire.

———

De schumarette

Bonjour Isséo,

Quel plaisir de te lire, de voir que tout va bien pour vous et que vous vivez dans une belle maison !

Pour tes enfants, ils feront bien ce qu’ils voudront, on n’y peut rien. Un des miens est retourné en France un an, est revenu cet été, mais va probablement y retourner : dis-toi qu’au moins, on leur donne la chance d’avoir le choix ! :B)

Bonne continuation à toi et ta famille et un grand coucou à tous les anciens que j’ai retrouvés sur ce post :wub:

Schumarette (une vieille aussi ! :innocent: )

———

De CESAR34

Merci pour votre témoignage et très très belle maison ,bravo à vous,vous pouvez être fier de ce que vous avez construit.Et c’est surement pas fini :P

———

Évaluez cette page

Cliquez sur l'étoile pour voter

Note moyenne 0 / 5. nombres de votes: 0

Aucun vote! Soyez le premier à voter

Nous sommes désolés que vous ayez trouvé cet article peu utile

Améliorons cet article!

Dites-nous comment l'améliorer ?

Écrit par
FAQ

La Foire aux Questions (FAQ) est la sélection des meilleurs messages du forum de discussion archivée selon une centaine de rubriques allant de l'ouverture de compte, aux différents métiers et au système de santé ou d'éducation. Merci de participer à la mémoire du forum et du site en recommandant des sujets!

Leave a comment

Centre Éducatif

Publicité

Les plus lus récemment

Publicité

Abonnez-vous à notre Newsletter

S’abonner

Publicité

Les plus commentés récemment

Derniers commentaires

Discussions en cours

Articles similaires

Document officiel : Équivalence des diplômes France Québec

4.9 (3208) Tableau comparatif études France – Québec Équivalence des diplômes entre...

Devenir policier au Canada, comment faire ?

4.7 (23) Bonjour, Actuellement je suis en France et je suis gendarme...

Amener ses lapins nains au Canada

5 (2) Voici un guide simplifié pour emmener des lapins au Canada...

Mes impressions après 23 ans au Québec

0 (0) Depuis 23 ans que je suis au Québec, j’ai vu...

>
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com