Chronique de février Chronique express... - S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada
Vous êtes ici
Accueil > Blogs > Chronique de février Chronique express…

Chronique de février Chronique express…

Chronique de février

Chronique express en ce dimanche soir où j’ai de la peine à garder les yeux ouverts après une fin de semaine de rigolade à Saint-Michel des Saints avec une gang d’immigrants et visiteurs.

Le plaisir et l’étonnement de se retrouver debout à pied en plein milieu d’un lac gelé à essayer de tenir debout malgré le peu d’adhérence de nos souliers a fait place à la fatigue liée à trop peu de sommeil et à la panique de la charge de travail de cet imminent nouveau début de semaine. Et oui, aujourd’hui, tout le monde avait raccroché les patins pour ne pas être tentés de faire les fous trop longtemps alors que chacun voulait ne pas rentrer trop tard dans ses pénates.

En effet, nombreux d’entre nous ont goûté pour la première fois aux joies du hockey sur glace samedi!! Cool!! En fait, c’est un super bon moyen d’apprendre à patiner car en effet, on est tellement absorbé par la rondelle et le maniement du bâton qu’on ne réfléchit plus vraiment au fait qu’on se trouve sur une lame non seulement bien trop fine mais en plus totalement trop glissante pour qu’on puisse rester debout dessus sans se tuer… Du coup, puisqu’on n’y réfléchit plus, et bien on y arrive!
Constat et bonne nouvelle : sur la quinzaine de participants dont la grande grande majorité était des débutants, personne ne s’est tué, ni même cassé quoi que ce soit….. Bon…. y’a quelques bleus et douleurs quand même….

Par contre, nous n’avons pas essayé les raquettes…. vraiment pas assez de neige ? Quelle misère!

En effet, ces mois de janvier-février incroyablement doux n’ont pas été favorables à la persistance de notre blanche amie pour l’instant…. mais l’hiver n’est pas fini!!! Y’a intérêt!
Pourtant, je m’inquiète de cet hiver si bizarre, et chaque fois que je reçois la météo de Dawson (nord du Yukon), je pars à rêvasser. Depuis quelques semaines, cela me démange, et Monika qui n’aide pas du tout du tout à me faire rester tranquille icitte!! Ahhhh… Dawson… avec ton éternel petit soleil sur ta page météo et tes températures vertigineusement basses… que tu m’attire! ?
S’il ne neige pas dans les semaines à venir et que mes autres projets de voyage tombent à l’eau : Dawson, j’arrive!!

Mais bon, en ce dimanche soir où je suis crevée et que je panique devant mon tableau d’organisation de mon travail pour les semaines à venir, je me dis que c’est cool Montréal aussi pour se reposer un tit peu et rester dans son train train quotidien pour une fois…. avant de nouvelles aventures…. en espérant qu’il reneige quand même!!

Je voulais d’ailleurs revenir sur les propos de Monika concernant les villes…. Oui Montréal c’est plus grand et plus peuplé que Whitehorse et Vancouver…. Oui Montréal c’est moins peuplé que Paris (mais plus étendu), Londres et New-York…. mais la manière dont on ressent une ville est totalement dans notre tête à chacun…. Je pense que c’est vraiment un état d’esprit très ponctuel…
J’ai habité à New York et à Londres et j’ai souvent séjourné à Paris et même si la densité de population et le rythme de ces deux dernières m’affolent totalement désormais (on s’habitue en effet à un rythme de vie et surtout à une densité de population alentours), autant je me sentais comme un beluga dans de Saint-Laurent à Manhattan…. Ça a peut-être juste un rapport, dans mon cas, à la manière dont les gens se regardent et se parlent, remarquez ?.
Des gens vont trouver Montréal tout petit, d’autres très grand…. C’est non seulement fonction de ce que l’on a connu, mais également de comment on se sent à ce moment précis.
Certaines personnes (surtout des québécois non montréalais) paniquent à l’idée de venir en visite à Montréal et tremblent devant son « insécurité ». La plupart des gens que je connais sourient ou s’insurgent à la moindre mention d’une potentielle insécurité à Montréal. La plus impressionnante « agression » ? que j’ai vécue depuis que je vis à Montréal, c’est de me faire demander un peu de change par un robineux qui voulait prendre le métro en plein hiver glacial. Au vue de la fortune de 2 dollars que je lui tendais avec un sourire, il m’a « agressé » en me prenant la main tendrement pour me dire Joyeux Noël…. Lorsque l’on ne donne rien aux quêteux ici, « l’insulte » la plus habituelle que l’on entendra dans les rues de Montréal est « Merci quand même et bonne journée » avec en plus un sourire!… L’insécurité à Montréal, je ne l’ai jamais vue. Par contre, je suis mal à l’aise à Paris assez constamment et à Londres dès qu’il fait nuit….

Bref, moi, à Montréal, j’ai trouvé les avantages que je cherchais en ville sans les inconvénients que j’avais trouvés ailleurs. Bien sûr je ne subis pas les flux humains quotidiens puisque je travaille chez moi et que je ne sors que lorsque j’en ai envie, ça aide sans doute à ne pas se dégoûter d’une ville. Mais vraiment, pour moi, le nombre de magasins et autres services, a fini par ne vraiment rien peser dans la balance des endroits où je me trouve bien…. Forcément, je suis une grande adepte d’Internet, alors que je sois à Whitehorse ou à New York, ça ne changerait rien, je trouverais ce que je veux de la même manière…. la seule différence seront les frais d’envoi et de livraison.

Ainsi, je pense qu’il y a des rythmes de vie qui nous correspondent et d’autres pas, c’est tout. Il faut les essayer car on ne sait peut-être même pas tout ce qui peut nous plaire.

Mon grand amour était Manhattan, et pourtant, c’est Montréal qui est là, devant mes fenêtres, comme une amie douce et calme avec son beau climat au lieu de la maîtresse fascinante et fatigante qu’était New York et ses millions de lumières …. et finalement je ne m’en sers même pas tant que ça de Montréal. C’est comme si elle était là juste pour me rassurer. C’est bête mais c’est comme ça….

Je suis donc certainement une souris des villes pour l’instant…. mais je pense que tant qu’il y a la Terre autour, des livres, mon ordinateur et éventuellement une connexion Internet à portée de main, je risquerais bien de me plaire dans beaucoup d’endroits…
Ce que j’aime finalement le plus à Montréal c’est simplement d’y pouvoir voir si souvent et si facilement certaines et certains de ses habitants….

Je pense que tous les endroits se ressemblent et peuvent alors se vivre de la même manière, puisque finalement, on ne vit tous, à mon avis, que dans nos têtes….
Si l’on ne va pas bien dans sa tête, ce n’est pas l’endroit où l’on vit qui changera quoi que ce soit au problème la plupart du temps…. Ce malaise là nous accompagne où que l’on aille. Par contre le jour où c’est guéri, on peut alors être heureux n’importe où….

FrenchPeg
Cette Française originaire du Mans est arrivée au Québec en bateau en 2001. Elle a participé activement aux blogs du forum au début des années 2000. Peggy a toujours continué de travailler en traduction au Québec. Elle a pris racine à Montréal et a fait un bilan en 2017 de son immigration dans la Belle Province. https://www.immigrer.com/equipe-chroniqueurs-frenchpeg/
http://www.immigrer.com

Laisser un commentaire

Haut

Bienvenue au Canada