Chronique d’un CSQ (partie 2)

JUIN 2010 TOUJOURS :
(La plante refleurie de plus belle)
Voici un post que j’ai déjà posé sur le forum qui retrace cette fin de moi de juin :

j’aimerais vous raconter ma journée d’hier qui a été incroyable et pour le moins inattendue !
Je demeure vers Bordeaux et depuis hier c’est la fête du vin (je ne bois pas de vin) pendant 4 jours avec comme invité d’honneur le Québec, car effectivement celle-ci est jumelée avec Bordeaux !
La fête débutait à 11h avec un discours de M. Labeaume.
J’arrive vers 10H30, tranquillement, il fait déjà 27°c et je promène. Pas beaucoup de monde c’est normal ils sont tous au boulot!
11h15 j’arrive au pavillon dédié au Québec, j’hésite à rentrer car il n’y a personne et que M. Labeaume est en interview dans le jardin en face, je me renseigne et oui c’est ouvert !
1er stand une charmante québécoise à s’en faire tomber la mâchoire genre le loup dans tex Avery, celle-ci me propose de déguster du cidre de glace, une spécialité locale qui malgré mes voyages je ne connaissais pas ! C’est vraiment excellent, petite discute avec la charmante et m’explique qu’elle est venue étudier en France, et que pour eux aussi c’est très compliqué au niveau administratif pour venir en France, comme quoi ce n’est pas unilatéral et que ce qui lui manque le plus c’est la poutine (pourquoi pas) Mais qu’ici elle adore notre gastronomie (fallait s’en douter)!
Ensuite j’arrive au stand Air Transat ou pour l’occasion il propose des tarifs spéciaux au départ de Bordeaux en direct jusqu’à Montréal ou Québec city pour 399 l’aller et retour( intéressant) je discute et c’est là que ça devient intéressant…..
Toujours très peu de monde au pavillon québécois ! Une femme s’approche de moi d’un seul coup avec un micro à la main, une québécoise après les formules de politesse d’usage me demande si je suis de la belle province et lui répond que je suis en cours pour le devenir, je tourne un peu la tête et je m’aperçois qu’il y a une caméra qui nous filme, elle me demande d’attendre un peu et je vois une autre personne qui met un trépied devant moi et installe la caméra dessus (petit moment de panique) puis un 2 ème caméraman arrive vers nous (wow wow wow).
Et là commence le mitraillage de questions…
Pourquoi je veux immigrer au Canada? Qu’est ce qui m’attire au Québec? Hormis la langue! Comment trouvez-vous les gens? ……etc.

Je me serais cru en train de passer l’entrevue pour le CSQ avec une bonne dose de pression par rapport aux caméras et de stress (tabernacle), l’histoire a duré un peu de plus de 10 mn, ou je lui ai expliqué que mon ancêtre avait combattu pour le Québec lors de la bataille de Louisbourg en 1758(véridique) et semblait très intéressée! Mais j’avoue que je n’en menais pas large! À la fin elle me remercie et me dis que ce sera diffusé au Québec ! C’était radio canada. Je respire mieux pfiouuuuuuuu, un petit coup de cidre pour se refaire une santé et je repars.

J’arrive au stand ville de Québec, je discute avec un nord africain de souche et qui est au Québec depuis plus de 35 ans, j’ai la chance qu’il n’y ai toujours personne à cette heure, pourtant il est 12H.
On parle pas mal de choses et d’autres et l’emploi forcément et au bout d’une heure il me donne sa carte et propose de m’aider car pour ceux qui suivent un peu mon parcours, sur ma DCSQ j’ai une intention de refus pour une offre d’emploi non validée…… je vous raconte pas tout, cela serait encore plus long ! bref, je lui fais part de mes soucis et regarde un tableau dans sa pochette et m’informe que mon dossier aurait du passer en prioritaire et qu’ils va se renseigner pour moi ,une bonne bouffée d’oxygène pour moi, je vous donne son titre: c’est un commissaire aux relations internationales qui est aussi conseiller-cadre à l’immigration, je ne pouvais pas tomber mieux :B)

Il me conseille d’envoyer un certain message au BIQ que j’ai fais ce matin et il m’informe aussi que le gouvernement a voté le renouvellement complet de tous les bateaux de la marine canadienne et qu’il va y avoir beaucoup de boulot dans ce domaine, chaudronniers, soudeurs, électrotechnique, plombiers…….etc.

Je repars le coeur content de tout ce qui m’est arrivé en cette journée, je la finie avec un concert de groupes québécois et un feu d’artifice!
Entre les caméras et la rencontre avec cette personne, mon espoir est revenu plus intense que jamais.
Je m’excuse d’avoir été si long, mais je suis encore dans mon euphorie!
AOUT 2010 :
(La plante vient de devenir un petit arbuste)
Ça y est convocation au BIQ pour la 2ème fois.
SEPTEMBRE 2010 :
(L’arbuste est devenu un arbre fort)
Voir le post intitulé « histoire d’une entrevue très très difficile » dans « immigrer, vivre, travailler au Québec»
Merci pour ceux et celles qui m’ont lu jusqu’au bout.
Quoiqu’il arrive ou advienne, ne jamais baisser les bras, chaque dossier est unique, chaque personne est unique, cette histoire n’a pas pour but de faire peur aux futurs demandeurs mais de relater des faits tel qu’ils se sont déroulés, je ne pense pas qu’on puisse faire pire mais dans la majorité des cas cela est plus simple.

Bon courage et battez vous pour vos rêves.

Haut
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com
Advertisement Advertisement
>